Subscribe: Semen
http://semen.revues.org/backend.html?format=rss092documents
Added By: Feedage Forager Feedage Grade B rated
Language: French
Tags:
contre discours  contre  dans les  dans  des  discours  est  fait  les  linguistique  nous  par  pour  production  qui  sur  une 
Rate this Feed
Rate this feedRate this feedRate this feedRate this feedRate this feed
Rate this feed 1 starRate this feed 2 starRate this feed 3 starRate this feed 4 starRate this feed 5 star

Comments (0)

Feed Details and Statistics Feed Statistics
Preview: Semen

Semen



Semen est une revue de sciences du langage qui propose un espace de réflexion sur le(s) discours, en dialogue avec les sciences humaines et sociales et dans les sciences de l'information-communication.



 



APPEL A CONTRIBUTION POUR SEMEN 45

2017-03-06

Les institutions pénales (police, gendarmerie, justice, prison) défendent leur opacité, par exigence fonctionnelle ou culture du secret. Pourtant, elles nourrissent une production langagière et imaginaire foisonnante, à commencer par les faits divers, les récits de crimes, la chronique judiciaire (Dubied, 2004 ; Sécail, 2010 ; Kalifa, 1995 ; Seignobos, 2013), et les fictions populaires de toute sorte (Philippe, 1999 ; Beylot, Sellier, 2004 ; Villez, 2005). En outre, à partir des années 1980, ces institutions régaliennes prennent en charge leur propre mise en discours : elles deviennent parlantes.

En effet, très visibles dans les médias de masse ou les « écrits d’écran » (Jeanneret, Souchier, 2005), les institutions pénales déploient d’importants efforts pour se construire dans et par le discours auprès de divers publics, usant dans cet objectif de nombreux supports médiatiques et genres discursifs. L’une des modalités de la présence des sphères du pénal dans les arènes numériques rés...




APPEL A CONTRIBUTION POUR SEMEN 44

2016-11-10

ARGUMENT :

Dans les sciences du langage, le genre est encore souvent considéré comme une simple variable extra-linguistique qui a un effet configurant sur la production de discours. Régulièrement synonyme de sexe, il est utilisé comme variable binaire pour postuler une différence entre « femme » et « homme ». Sa dimension sémiotique, politique et critique, le fait que le genre signifie des rapports sociaux hiérarchisés travaillant au cœur des subjectivités individuelles, est ainsi invisibilisé alors même que cette dimension est au fondement des études de genre. Des auteur·es associé·es au domaine des recherches linguistiques sur le genre, tels que Bucholtz et al. (1999), Cameron (1992, 2005), Greco (2014, 2015), Motschenbacher (2010), West & Zimmerman (1987), entre autres, ont cependant proposé l’idée selon laquelle le genre à la fois construit et se construit dans les discours et les interactions en mobilisant des ressources sémiotiques multiples.

Ce numéro de SEMEN propose de poursu...




Ruth Amossy, Apologie de la polémique, 240 pages. Paris, Presses Universitaires de France, 2013.

2016-01-20

Le dernier ouvrage de Ruth Amossy est structuré autour d’une hypothèse forte : la polémique constitue une modalité, parmi d’autres, de l’argumentation. Le propos de l’auteur est entièrement orienté vers l’évaluation et la validation de son hypothèse, offrant ainsi aux 240 pages une admirable cohérence. Le livre est constitué de trois parties comprenant chacune deux chapitres.

La première partie propose un cadrage théorique tout à la fois dense et limpide. L’auteur revient en premier lieu sur la façon dont la polémique a longtemps été évacuée du champ de l’argumentation et de la persuasion rationnelle. Ainsi, chez Chaïm Perelman, la discussion vise le consensus et s’oppose au débat éristique assimilé à une forme inférieure du dialogue. Cette conception fonde la nouvelle rhétorique comme elle structure, dans une autre perspective, l’espace public et l’agir communicationnel de Jürgen Habermas. La démocratie reposerait sur une délibération de citoyens égaux, doués de raison, capables de ...




Danielle Londei & Laura Santone (éds.), Entre linguistique et anthropologie. Observations de terrain, modèles d’analyse et expériences d’écriture, 345 pages, Berne, Peter Lang, 2013.

2016-01-20

Cet ouvrage prend comme point de départ le dialogue, dans les années 1950, entre Jakobson et Lévi-Strauss, échange fructueux qui a permis de rapprocher durablement anthropologie et linguistique sur le terrain des fondements du discours et des pratiques socioculturelles qui y sont associées, donc dans le champ connexe du langage et de la culture. Linguistes, anthropologues et aussi spécialistes de la communication sont ainsi mobilisés dans le présent ouvrage pour rendre compte d’une telle perspective comparée en matière de production des savoirs. Dès les années 1960, Dell Hymes circonscrit une anthropologie linguistique par le fait de l’étude du langage dans le contexte de l’anthropologie. Par la suite, Giorgio Raimondo Cardona et James Clifford y adjoignent l’analyse des lieux d’écriture. Enfin, le questionnement du sujet dans l’ordre éthique vient s’ajouter à ce dialogue fécond.

La première partie, intitulée « Liens entre linguistique et anthropologie : toute une histoire... », intr...




Leo Spitzer, Traque des mots étrangers, haine des peuples étrangers. Polémique contre le nettoyage de la langue. Traducteur : Briu Jean-Jacques. Responsable scientifique et présentation : Steuckardt Agnès. Préface : François Jacques, 100 pages. Limoges, Lambert Lucas, (1818) 2013.

2016-01-20

Le 20e siècle a été le siècle des nationalismes et les linguistes ont été souvent enrôlés dans des guerres linguistiques où sont identifiées langue et nation. On comprend que l’emprunt ait suscité des débats ; de fait, dans toute l’Europe, la plupart des spécialistes des langues nationales ont guerroyé contre les mots étrangers, les mots « étranges » qui dérangent l’ordre fantasmé de la langue.

Le nationalisme linguistique s’est répandu d’autant plus facilement en Allemagne qu’il correspondait à l’idéologie romantique – prolongée par les écrits de Herder, Schlegel, Humboldt. Voyant dans le peuple (au sens ethnique) la source de la nation, les grammairiens allemands enfermaient la langue dans les frontières de la germanité et dénonçaient le cosmopolitisme de l’élite. Le militantisme de l’Association générale de la langue allemande (Allgemeiner Deutscher Sprachverein) fondée en 1885, et de sa revue Zeitschrift des Allgemeiner Deutschen Sprachvereins s’était encore accru avec la défaite...




Maurice Mouillaud, Le discours et ses doubles. Sémiotique et politique. Textes de Maurice Mouillaud, réunis par Geneviève Mouillaud-Fraisse et Jean-François Tétu, 320 pages, Presses Universitaires de Lyon, 2014.

2016-01-20

Il y a toujours de l’émotion à recevoir un livre posthume, surtout lorsqu’il suit de peu la disparition de son auteur. Grâce à Geneviève Mouillaud-Fraisse et Jean-François Têtu Le discours et ses doubles aura mis moins de deux ans à paraître et il comble un peu la distance qui nous sépare de l’ami disparu. Ce livre d’un grand intellectuel, philosophe et sémioticien, spécialiste du discours de presse, est important pour tous ceux qui veulent dépasser les objections d’une conscience morale par une analyse efficace des discours politiques.

Le titre fait penser aux pièges de la manipulation que désigne l’expression « double discours ». En fait, plus largement, sa première partie, « Le discours indicible », porte sur des situations d’injonctions contradictoires et sur les façons dont le discours politique cherche à contourner l’indicible jusqu’à « dire sans dire » (p. 11).

La seconde partie, « Le discours et son double. Le polémique et les polémiques », concerne les cas très fréquents où l...




Ce que les théories du discours doivent à Saussure

2016-01-20

1. Introduction

Le présent article se propose d’interroger l’usage qui est fait des textes de Ferdinand de Saussure dans les théories contemporaines du discours. La notion de discours en linguistique étant, on le sait, plurivoque, nous entendrons ici par « théorie du discours » les approches qui s’intéressent à la dimension transphrastique des énoncés linguistiques et aux conditions socio-historiques de leurs productions. Cette acception large des « théories du discours » couvre un champ évidemment immense traversé par des orientations théoriques diverses, des querelles terminologiques et conceptuelles, qu’il est impossible d’embrasser. Ces approches, dont l’historiographie actuelle situe l’émergence entre les années 30 et les années 50, se sont développées depuis en se réclamant de théoriciens divers selon la perspective envisagée – Voloshinov, Bakhtine, Harris, Halliday, Benveniste, Austin, Althusser, Foucault, … –, mais rarement de Saussure.

Pour exposer l’interrogation qui est à l...




La réalité, le discours et la voix : une approche communicationnelle de la citoyenneté

2016-01-20

1. Introduction

Cet article vise à proposer une contribution théorique à l’analyse de la construction européenne en tant que fait politique depuis la perspective des approches communicationnelles. Plus concrètement, il s’agit d’essayer de comprendre, avec une conception discursive de la rationalité, dans quelle mesure et par quels moyens l’Europe devient un objet d’entente discursive porteur de sens. L’historien propose une généalogie de l’idée d’Europe, le philosophe interroge l’héritage européen, le politiste en propose un récit, le communicologue, pour nous donner une identité à la fois théorique et pratique, cherche dans les mots et les choses de l’Europe les traces d’une citoyenneté européenne. Ce qui nous rend citoyens, dirons-nous, c’est notre aptitude discursive : nous sommes des citoyens dans la mesure où il nous est possible de nous reconnaître dans et d’être reconnus par une parole publique. Dès lors, il sera assumé ici que cette citoyenneté est une réalité que nous exprim...




Critique des imaginaires institués et renforcement d’êtres-ensembles : pratiques médiatiques critiques et production de contre-discours

2016-01-20

1. Contre-discours et médias alternatifs

Médias « alternatifs » (Atton 2002), « locaux » (Pailliart 1993), « radicaux » (Downing 2001), « communautaires » (Howley 2004, Jankowski 2003), « participatifs » (White 2003), « de citoyens » (Rodriguez 2001), « autonomes » (Langlois & Dubois 2006), « tactiques » (Lovink & Garcia 1997, Lovink & Garcia 1999), mais aussi « militantisme informationel » (Cardon & Granjon 2003), médias « populaires » latino-américains, « communautaires » québécois (Sénécal 1995), « libres » en France, ou encore les « canaux ouverts » aux États-Unis, en Allemagne, en Europe du Nord... Les concepts théoriques, termes légaux ou militants foisonnent lorsqu’il s’agit de parler de la production de contre-discours qui passe par la production et la diffusion de produits médiatiques. Il serait faux de réduire cette multiplicité à de simples questions sémantiques. Les médias participatifs, par exemple, mettent une emphase sur le procès socialisé de réalisation de contenus m...




Types de contre-discours et remaniements « codiscursifs » : l’inscription du dit d’ATTAC et du LEF dans les rapports du Parlement européen sur les femmes (2004-2012)

2016-01-20

1. Introduction

Le discours du Parlement européen (désormais PE) rentre dans la catégorie des discours institutionnels qui sont caractérisés par un « double principe de formation, conjuguant stabilisation des énoncés et effacement de la conflictualité » (Krieg-Planque 2012 : 12). En tant que discours d’une institution internationale, il semble se poser comme « dépolitisé » (Cussò & Gobin 2008) et gommer tout positionnement dans un travail de lissage des discours finaux (Duchêne 2004). Dans ce type de discours, nous nous demandons de quelle manière l’inscription du/des contre-discours peut encore se faire, en prenant l’exemple de l’inscription des contre-discours produits par l’association altermondialiste ATTAC et par le Lobby européen des femmes (désormais LEF) à l’intérieur du discours du PE sur les femmes. Nous nous pencherons notamment sur les mécanismes de « codiscours » qui règlent la co-construction du discours final de l’institution parlementaire et qui contribuent à l’émerge...