Subscribe: Techniques et culture
http://tc.revues.org/backend.html?format=rss092documents
Added By: Feedage Forager Feedage Grade B rated
Language: French
Tags:
dans les  dans  des outils  des  est  les outils  les  leur  ont  outils  par  pour  qui  sont  source  techniques  une  ville 
Rate this Feed
Rate this feedRate this feedRate this feedRate this feedRate this feed
Rate this feed 1 starRate this feed 2 starRate this feed 3 starRate this feed 4 starRate this feed 5 star

Comments (0)

Feed Details and Statistics Feed Statistics
Preview: Techniques et culture

Techniques & Culture



Techniques & culture, s’intéresse en particulier à l’ethnologie des techniques, des plus « traditionnelles » aux plus modernes, comme productions socioculturelles à part entière, au cœur des rapports entre les hommes, mais aussi entre les soci



 



Des chars à bœufs aux plateformes mobiles de forage

2017-11-06

Tiruchengode, située dans le district de Salem au Tamil Nadu en Inde du Sud, est une localité signalée dans de nombreux travaux qui interrogent les relations entre urbanisation et industrialisation (Cadène 1991, 1998, Kundu 1994, Roda 1994, Raman 2013). Dans cette petite ville de 95 000 habitants (2011) une foule de petites entreprises ont développé une activité productive et commerciale intense dans le domaine du textile, mais aussi de manière plus surprenante dans le transport puis le forage de puits d’eau. Cette contribution se concentre justement sur l’industrie du rig, la plus récente et finalement la moins étudiée. En analysant comment un district industriel s’est déployé en réparant d’abord des objets venus d’ailleurs puis en recomposant des technologies de forage inventées aux États-Unis ou en Europe, le cas de Tiruchengode met au jour un processus d’innovation initié par la duplication artisanale de technologie exogène. Il s’agira aussi de rendre compte des conditions d’éme...




La ville amplifiée

2017-11-06

Les techniques de sonorisation des rituels urbains au Caire ont connu dans l’histoire récente une série d’innovations dont les conséquences parfois involontaires ont modifié les environnements sonores, influencé l’esthétique musicale, et au final façonné un pan de la culture populaire. Le synthétiseur a accompagné le développement de la sonorisation au prix de quelques modifications, et il est devenu une source importante de la diffusion des nouvelles sonorités, avec les modes d’amplification et de transformation des sons.
Cadre codifié d’exposition de la société citadine ou bien cérémonies religieuses adossées aux tombeaux des saints, ces rituels sont désormais qualifiés par un environnement sonore spécifique identifiable à la fois par ceux qui s’en reconnaissent et ceux qui le rejettent. Ainsi, sonorités électrifiées et usages spécifiques du synthétiseur dessinent les contours de différenciations sociales et culturelles dans la ville.
Cet article propose quelques pistes de recherc...




L’agriculture libre

2017-11-06

Image d’ouverture

(image)

Le tracteur de LifeTrac est une machine open source qui pourrait coûter moitié moins qu’un tracteur conventionnel ; et il est conçu pour durer toute une vie...

Open Source Ecology

Les outils agricoles pourront-ils, à l’image des logiciels libres, devenir « libres » ? Les principes fondateurs de l’open source – la capacité de partager, distribuer, modifier et reproduire librement des informations – sont-ils transposables à l’agriculture ? Si dans le domaine informatique, les logiciels libres sont maintenant une réalité, la question qui nous intéresse dans cet article consiste à savoir si des outils du secteur agricole comme des tracteurs, des graines ou des logiciels de gestion peuvent être créés et diffusés à travers des processus « libres », et si oui, comment.

Nous estimons qu’une différentiation et une description fine des outils agricoles s’imposent. On propose ainsi une typologie des outils mobilisés par l’agriculteur en fonction de leur matérialité :

les outils mé...




Disnovation

2017-11-06

Image d’ouverture

(image)

Arham Bartholl, Dead Drops

https://deaddrops.com/dead-drops

À quoi servent les outils numériques et qui servent-ils ? Peut-on en faire autre chose que ce pour quoi ils ont été prévus ? L’utilisateur peut-il reprendre un certain pouvoir face à des solutions techniques de plus en plus complexes et formatées dans des objectifs marchands ? Dans la perspective d’une théorie critique de la technique (Feenberg 2014), les outils numériques sont souvent perçus comme des outils de rationalisation sociale au service d’instances de domination. Sans se limiter pour autant à cette vision déterministe, la question de l’appropriation et de l’usage des technologies est aussi (et surtout) une coconstruction sociale. Les technologies numériques paraissent en effet marquées par une instabilité inédite et les groupes subordonnés (les utilisateurs) peuvent manifester leur influence à l’encontre des forces hégémoniques des tactiques de détournement, de contournement ou de rejet. Le succès d...




La ville amplifiée

2017-11-06

Image d’ouverture

(image)

Le musicien Islam Chipsy dans son bureau et studio, au Caire

© Nicolas Puig

En Égypte, l’insertion dès les années 70 du synthétiseur, urg en arabe, dans les orchestres et l’évolution de la sonorisation des performances publiques favorisent la production de nouvelles sonorités dont l’impact sur la culture populaire est particulièrement important.

D’une part, les techniques de sonorisation connaissent une série d’innovations dont les conséquences parfois involontaires modifient les environnements sonores des rituels urbains : les fêtes familiales et religieuses caractérisées par une emphase sensorielle sont organisées dans les rues et ruelles de la ville aménagées pour l’évènement. L’emploi d’effets électro-acoustiques est l’une de ces innovations les plus remarquables, et il est difficile de distinguer ce qui, du soutien sonore de performances ritualisées ou de la simple intention esthétique, a prévalu lors de leur mise en place progressive.

D’autre part, la généralisati...




Vers une ville augmentée ?

2017-11-06

Image d’ouverture

(image)

Carte coloniale de New Delhi. Conception et plan d’urbanisme 1914. Remarquez la hiérarchie minutieuse des quartiers représentés par la cartographie coloniale.

© Delhi State Archive

Les villes indiennes ont connu l’émergence d’infrastructures informationnelles massives qui sont sans équivalent dans les autres sociétés postcoloniales. Identification biométrique, cartographie SIG, systèmes d’information sur les transports et caméras de surveillance à l’échelle des villes figurent parmi les nombreux projets en cours. Face à ce « virage informationnel », de nouvelles questions se posent pour le citadin : relations entre la puissance sociale et les populations urbaines pauvres, modes de visibilité et de désorganisation au sein de la ville, fractures dans les régimes urbains lorsque des structures informationnelles sont mises en place par des acteurs étatiques concurrents, etc.

J’étudie ici l’archéologie du plan colonial, l’élaboration du plan d’aménagement par des experts di...




L’agriculture libre

2017-11-06

Les principes fondateurs de l’open source – la capacité de partager, distribuer, modifier et reproduire des informations – sont-ils transposables à l’agriculture ? Si dans le domaine informatique, les logiciels libres sont maintenant une réalité, cela est-il transposable au domaine de l’agriculture ? Cet article examine l’hypothèse et la manière de créer et de diffuser des outils agricoles à travers des processus « libres ». Deux cas d’étude seront présentés : un logiciel de gestion pour les exploitants agricoles développé par la société éponyme, Ekylibre ; et une coopérative qui développe auprès des agriculteurs des techniques d’auto-construction d’outils agricoles, l’Atelier Paysan. Ces deux structures seront étudiées à travers leur histoire et leur forme d’organisation, la façon dont elles mettent en pratique les principes de l’open source, et en décrivant les outils qu’ils fabriquent dans leur contexte économique et social.
Ekylibre et l’Atelier Paysan se réfèrent tous les deux a...




Disnovation

2017-11-06

Image d’ouverture

(image)

The Artvertiser. http://theartvertiser.com (2010)

© Julian Oliver

À quoi servent les outils numériques et qui servent-ils ? Peut-on en faire autre chose que ce pour quoi ils ont été prévus ? L’utilisateur peut-il reprendre un certain pouvoir face à des solutions techniques de plus en plus complexes et formatées dans des objectifs marchands ? Dans la perspective d’une théorie critique de la technique (Feenberg 2014), les outils numériques sont souvent perçus comme des outils de rationalisation sociale au service d’instances de domina- tion. Sans se limiter pour autant à cette vision déterministe, la question de l’appropriation et de l’usage des technologies est aussi (et surtout) une coconstruction sociale. Les technologies numériques paraissent en effet marquées par une instabilité inédite et les groupes subordonnés (les utilisateurs) peuvent manifester leur influence à l’encontre des forces hégémoniques des tactiques de détournement, de contournement ou de rejet. Le ...




The Postcolonial City in India. From Planning to Information?

2017-11-06

Infrastructure or what seemed to stand in for it, has served as the reference point for a series of debates in India in the last decade, including urban expansion and displacement of the poor, the “public-private” model, and middle class visions of global modernity (Aggarwal 2006, Fernandes 2006, Chatterjee 2008, Dupot 2011). Infrastructure has been the prime mover in debates on the Special Economic Zones (SEZ), often linked to land acquisition struggles in the urban periphery. For many years, crumbling urban public infrastructures epitomized bourgeois shame over Indian modernity’s lack of purpose and the alleged corruption of political classes. Elite discourses and media coverage of the Chinese growth model are inflicted with a kind of infrastructure envy and a yearning for a quick transition to a high-rise, spectacular urban modernity. Despite all these contradictions and despite all the social upheavals that the infrastructural turn has set up in India, the move has pushed urban ...




Wild Tech

2017-11-06

La conception de machines absurdes ou burlesques a une longue histoire, des inventions excentriques d’un Charlie Bowers (1889-1946) en passant par les circuits à la Rube Goldberg (1883-1970), qui compliquent les chaînes opératoires au lieu de les simplifier aux curieux appareils du chindogu japonais (art de fabriquer des gadgets utiles mais inutilisables). Au-delà de leur effet divertissant, comment saisir leurs vertus critiques ? Que gagne-t-on à les prendre en compte au lieu de les repousser d’emblée aux marges de l’histoire des techniques ? Charlie Bowers, plus connu sous le nom de « M. Bricolo », peut être vu à la fois comme un critique de la société industrielle et un précurseur du Do it Yourself. Il met en scène le devenir souvent dramatique de ses propres inventions, de leur conception à leur implantation. Il nous aidera ici à définir les contours de cette catégorie transgressive qu’on pourrait appeler le « wild tech », par rapport au « low tech » et au « high tech », ce mome...