Subscribe: Ateliers
http://ateliers.revues.org/backend.html?format=rss092documents
Added By: Feedage Forager Feedage Grade B rated
Language: French
Tags:
art  ces objets  ces  dans les  dans  des  displays  est  les  leur  l’art  marché  objets  ont  par  qui  sur  tibetan  une 
Rate this Feed
Rate this feedRate this feedRate this feedRate this feedRate this feed
Rate this feed 1 starRate this feed 2 starRate this feed 3 starRate this feed 4 starRate this feed 5 star

Comments (0)

Feed Details and Statistics Feed Statistics
Preview: Ateliers

Ateliers d'anthropologie



Revue d’anthropologie générale et comparative traitant des sociétés et des cultures contemporaines et historiques



 



44 | Shopping malls : l’avènement de la modernité ?

2017-08-25

Si le concept des shopping malls émerge aux États-Unis dans les années d’après-guerre, il rencontre un essor qui ne semble pas se démentir, sous une organisation générale toujours identique mais dont la forme est déclinée selon les époques et les emplacements.
Dans un premier temps adossé à la notion de modernité telle qu’elle est conçue en Occident dans l’entre-deux guerres, le shopping mall va peu à peu s’affranchir de ce contexte. Pensés de manière concomitante au développement urbain, ces espaces commerciaux constituent un objet d’étude particulièrement pertinent pour comprendre les évolutions des villes et les modes de fréquentation et de ségrégation de l’espace urbain dans le monde. Les huit contributions de ce recueil interrogent donc ces lieux particuliers que sont les shopping malls, tant du point de vue de leur conception et de leurs évolutions, que des usages qui en sont faits, et des pratiques de consommation ou des formes de sociabilité qu’ils génèrent.

Contributeurs : L...




Cosmopolitan impressions from a contemporary Bengali patachitra painting museum collection in Portugal

2017-03-27

In the contemporary work done by rural patua artisans, an Indian folk art, questions about tradition and innovation are interwoven with what I call cosmopolitan impressions. Focusing particularly on the recent development of women as painters and performers of the patua folk craft in an expanded market, through a study of the acquisition of a patachitra collection by the Ethnology Museum in Lisbon, I explore the cosmopolitan impressions in the work of such women from the village of Naya. I will analyse a few threads related to the conditions that lead women to become artisans of an art traditionally associated with men, and suggest that the particular attitude encountered within the patua community in Naya has enabled the more or less successful continuity of their activity up to today. First, I briefly outline their contemporary trajectories, before taking a detailed look at their views on their activity, and then I conclude with an overview of their iconographic themes. The comb...




La politique de l’Art au musée national de Katmandou (Népal)

2016-10-05

Depuis le xixe siècle, le musée national de Katmandou est utilisé par le gouvernement népalais pour promouvoir une vision cohérente de la nation, de son histoire et de son art. Dans ce lieu, l’art, devenu national, prend un caractère politique comme vecteur d’une image homogène et prestigieuse du Népal. Pourtant, les deux galeries d'art où il est exposé offrent des discours paradoxaux sur l’« art népalais » : l’une élève l’art de la vallée de Katmandou au rang d’art national ; l’autre, s’appuyant sur une histoire bouddhique du Népal, élargit cette catégorie à des œuvres de l’ensemble du territoire national. Cet article montrera que ce paradoxe est en fait caractéristique d’un trait particulier au Népal qui consiste à ne jamais effacer complètement le passé. À travers ce musée, structuré tel un feuilletage de différents discours nationaux, l’histoire problématique de la définition d’« un art népalais » et de la construction d’une représentation muséale du Népal sera appréhendée.




Exhibiting the Exotic, Simulating the Sacred: Tibetan Shrines at British and American Museums

2016-10-05

Tibetan material culture has often been displayed in museums in the form of shrines. In these displays, Tibetan culture has been defined for viewers as overridingly religious, that is to say Buddhist. Why have shrine displays become such popular curatorial strategies? What effects do they achieve compared to “artistic” forms of representation? Why have Tibetan artefacts been predominantly constructed and displayed according to this religious vision?
Paying close attention to how such displays encourage “ways of seeing” (Alpers, 1991), this paper investigates how Tibetan culture is characterised for visitors to museums. It explores the tension between “secular” and “religious” in shrine installations, and questions the relevance of these concepts for Tibetan material culture. Finally, it asks how appropriate shrine displays are according to Tibetan and Tibetan Buddhist perspectives, exploring the wider effects of these displays in relation to their representation of Tibetanness.




Voyages en Shangrila : le marché « in situ » des objets d’art primitif d’Himalaya

2016-10-05

Au début des années 1990, catalogues de collectionneurs et expositions ont institué un nouveau genre esthétique, l’art primitif himalayen. L’étude du marché local de Katmandou, lieu de naissance de ces objets dans les années 1970, permet de dégager le contexte marchand où ils ont été sélectionnés, échangés puis classés, dégageant le rôle du tourisme et des voyageurs hippies dans leur circulation. Le marché est un lieu de négociation mais aussi une « constellation culturelle ». L’article s’attache aux conditions de production des narrations qui ont transformé ces artefacts en « objets d’art » et les ont déshabillés des conditions marchandes de leur découverte. Il étudie les supports de ces narrations, les expositions, les catalogues de vente et de collectionneurs qui ont construit les récits d’origine de ces objets, et l’« aura » propice à leur reconnaissance sur le marché de l’art primitif. Entre transcendance bouddhique et chamanisme primordial, ce mythe d’origine dessine un paysag...




Packaging the Naked Buddhas

2016-10-05

This article explores the phenomenon of tourist art in Nepal, as narratives of cultural imaginings, specifically as constructions of identity and meaning through the commodification of “ethnic” art. This demand for the imagined “authentic” has given rise to new iconographies and non-traditional styles that are increasingly becoming the standard for tourist paintings. This paper argues that tourist imaginings offer an alternative space for artistic creativity and innovation. I consider how traditional artists see themselves meeting the expectations of tourists, by constructing categories of the aesthetic tastes of the “other,” based on specific national identities in a global context. This imagining then becomes critical to the marketing/packaging of the commodities as it underscores how these new iconographies are interpreted and sold as continuities of the traditional works of art. As a tourist commodity, these cultural productions, their negotiations with local reception and globa...




Masques de Chine, visages du nuo : du patrimoine à l’art premier

2016-10-05

Après avoir été interdits d’utilisation pendant près de deux décennies, les masques chinois, d’usage principalement rituel, ont fait leur réapparition dans le domaine public grâce à une politique d’assouplissement en matière religieuse dans les années 1980. Les chercheurs et les administrateurs de la culture ont dès lors eu pour tâche de les répertorier et de les réhabiliter, ce pourquoi il a fallu créer une nouvelle catégorie administrative. Faisant appel à un terme archaïque, les masques chinois et les pratiques connexes ont été réunis sous le terme de nuo, exorcisme. Les masques, collectés dès leur bannissement par les fonctionnaires de l’administration, se retrouvent désormais jusque dans les collections privées occidentales. La circulation de ces artefacts a entraîné des changements dans leur traitement, qui vont de leur mise en patrimoine à leur « artification », ainsi que dans l’usage du terme nuo lui-même. La présente contribution vise à examiner ces différents usages.




Des coiffes sans vécu ou l’authenticité rêvée

2016-10-05

Dans plusieurs collections européennes et sur le marché de l’art, on trouve de belles coiffes cousues de pierres semi-précieuses et estampillées Ladakh. Or s’il est vrai que de telles parures sont proposées par plusieurs marchands à Leh, les recherches menées depuis trente ans dans cette région de l’Himalaya et ses confins, ainsi que dans les archives, n’ont pas permis d’en retrouver trace. D’où proviennent donc ces créations atypiques vendues aux côtés de coiffes sans mystères sinon ordinaires ? Comment les qualifier ?
Endossant l’habit du détective, je tente de reconstituer le parcours de ces objets mystérieux, m’intéressant au marché et à ses circuits, et m’interroge sur la notion d’authenticité et les critères qui la fondent en matière d’art dit tribal ou primitif.




Introduction

2016-10-05

Pioneered by Kopytoff (1986), “the cultural biography of objects” has shown its heuristic potential and inspired numerous works that place the object’s change of status, indeed its empowerment, at the centre of their thinking, in fields as varied as the study of collections or of technical systems. This change of focus shifts attention to what constitutes the object beyond its materiality and usage (Thomas, 1991). Objects circulate through different value systems, a transfer that is radical for those that interest us here, which came from “other” cultures and then became works of art. Tracking their displacements makes it possible to understand the processes that construct the “aura” which is indispensable to their new identity and the ways in which their value is enhanced in the spaces where these objects are negotiated.

This collection of articles lies at the intersection of studies on the circulation, transformation and classification modalities of art objects originating from the...




Introduction

2016-10-05

Inaugurée par Kopytoff (1986), l’intérêt pour la biographie culturelle des objets a montré son potentiel heuristique et inspiré de nombreux travaux, plaçant leur changement de statut, voire leur pouvoir d’action, au cœur de la réflexion, ce dans des champs aussi variés que l’étude des collections ou des systèmes techniques. Ce changement de focale interroge ce qui constitue l’objet par-delà sa matérialité et son usage (Thomas, 1991). Les objets circulent en effet au travers de différents systèmes de valeur, un transfert radical pour ceux nés dans des cultures « autres » et devenus œuvres d’art qui nous intéressent ici. S’attacher à leurs déplacements permet ainsi de saisir les processus construisant l’« aura » indispensable à leur nouvelle identité et les formes de leur mise en valeur dans les espaces où ces objets sont négociés.

Ce collectif est au croisement de réflexions sur les modalités de circulation, de transformation et de classement des objets d’art venus des régions himalay...