Subscribe: urbanbike, notes pour combler nos trous de mémoire
http://www.urbanbike.com/index.php/site/rss_2.0
Added By: Feedage Forager Feedage Grade B rated
Language: French
Tags:
avec  billet  c’est  dans  des  est  iphone  les  mais  mode  par  pas  pour  qui  sur urbanbike  sur  une  vous   
Rate this Feed
Rate this feedRate this feedRate this feedRate this feedRate this feed
Rate this feed 1 starRate this feed 2 starRate this feed 3 starRate this feed 4 starRate this feed 5 star

Comments (0)

Feed Details and Statistics Feed Statistics
Preview: urbanbike, notes pour combler nos trous de mémoire

urbanbike, notes écrites à la main…!



urbanbike



Published: 2017-10-20T08:50:00+00:00

 



Weather Underground, la météo locale sous iOS

2017-10-20T08:50:00+00:00

Des prévisions qui s’appuient sur des capteurs et un maillage local Je ne vais pas revenir sur les stations individuelles de ce service mais sur le fait que ces informations permettent également de suivre la météo à ceux qui ne disposent pas de ces mini-stations et donc de se référer à des points de collecte pas trop éloignés de chez soi, par exemple. Le tout via une application gratuite, Weather Underground. En résumé et en quelques copies d’écran : Déjà trouver la station souhaitée… Un appui sur préciser permet d’opter pour l’une ou l’autre… Et attention, il y en souvent plus… Un zoom est souvent déterminant… Choisissez plus valider… Bon, ce que je présente est ma propre disposition des infos… Tout est modulable et j’ai viré pas mal de panneaux qui ne m’intéressent pas… Car il y a d’autres options qui peuvent intéresser les sportifs, etc. À tester. Plusieurs types d’affichages… Mon préféré est celui heure par heure… Si un résumé est disponible (traduction à revoir parfois), ce qui est plus intéressant est d’enregistrer quelques stations… Celle qui est en bleu est celle affichée… L’app propose pas mal d’options dont ce relevé de températures issu des stations… Un accès à des WebCams et leur localisation Un widget qui reprend l’info des prochaines heures… Mais cela ne m’empêche pas de consulter d’autres apps dont… Weather4D qui me renseigne également avec de très chouettes graphes… Pour finir, la pub se retire pour une année via un paiement modique et mérité. Et cela permet donc de sortir en sachant à quoi s’attendre…! Mais il existe d’autres très bons outils dont Weather4D version 2 — lire ce billet — qui est orienté usages professionnels avec un abonnement vers des bases très fines de prévisions… Ou encore Windy — lire cet autre billet — également dispo sous iOS. Weather Underground Weather4D 2.0 Windy: wind and waves forecast — © 2017, Jean-Christophe Courte Pour mémoire, ce billet a été originellement publié sur urbanbike. [...]



iPhone, iOS 11 | Corriger la balance des blancs

2017-10-17T05:00:00+00:00

Rien de très compliqué, ici sous Camera+

Petit rappel pratique pour les utilisateurs de n’importe quel app de photos, ici de Camera+. La balance des blancs automatique n’est pas toujours fiable (euphémisme !) et la corriger avant de déclencher vous évitera de trop réinterpréter votre cliché par la suite.

Un exemple cet après-midi en me baladant avec ma fille.

(image)

  • Sur Camera+, l’accès à cette balance est aisée… Et c’est nettement plus facile de vérifier sur place, in situ que la couleur correspond…!

C’est tout !

Suite à ce billet, je suis parti ce matin à quasi 09:00 avec mon iPhone 7 plus en mode économie d’énergie, histoire de tester sur la journée ma réflexion d’hier. Usage quotidien, entre messages, photos, mises à jour, Twitter, instagram, écriture, connexion à quelques sites web de news, déplacements en voiture, balade à pied dans la forêt, etc. Plus un usage intensif entre 17:00 et 21:00
Bref, douze heures et des poussières plus tard, la charge est à plus de 30 %. Certes, il est vrai que je ne visualise pas de vidéo, n’utilise pas FaceTime mais je n’osais pas trop activer ce mode jusqu’à présent pensant que cela allait ralentir mes usages.
Pffffff… Il n’est jamais trop tard pour apprendre…

© 2017, Jean-Christophe Courte
Pour mémoire, ce billet a été originellement publié sur urbanbike.




Roman | Ils vont tuer Robert Kennedy

2017-10-16T13:45:00+00:00

Marc Dugain Novembre 1963. Je me souviens de ces images en noir et blanc sur la télévision de mes parents à St Cloud, j’avais 10 ans et c’était la veille d’un week-end. À vrai dire, le peu d’images disponibles a du passer bien plus tard dans des émissions d’investigations. Bref, pour le môme que j’étais, cet assassinat était simplement incroyable. Sans parler de la sidération à la maison. Et, de suite, dans la bouche de mes parents, de l’idée d’un acte loin d’être celui d’une unique personne. J’ai mis pas mal de temps (trop…) à lire ce bouquin1 même si je peux essayer de deviner quelques intentions de l’auteur, notamment en lisant ceci… Sans l’assassinat du président américain, de nombreuses années m’auraient sans doute été nécessaires pour apprendre que ma grand-mère et mon père étaient juifs. Pourtant ma grand-mère fréquentait assidûment un temple baptiste. Sans être de cette confession, elle avait choisi ce temple pour sa proximité. Il était arrivé une ou deux fois à l’école qu’un camarade me traite de youpin en se fondant sur mon nom. Je savais que Skowronek voulait dire quelque chose comme « alouette » en polonais et que nous avions de lointaines origines dans cette partie reculée de l’Europe, comme certains de mes camarades de classe avaient de lointaines racines en Chine. L’année suivante, lors de ma naturalisation, mes parents ont fait en sorte de changer mon patronyme en adoptant celui de ma mère, O’Dugain, le nom d’une vieille tribu irlandaise du nord de l’île. J’étais passé d’une minorité à une autre. Je préfère parsemer ce billet d’extraits du livre car c’est bien l’écriture de Dugain qui rend le bouquin intéressant. En effet, je n’ai pas plongé dans le récit bien que certaines phrases ont eu un écho intime, notamment la relation du narrateur avec son père. Mais il y a avant tout cet assassinat théâtral et le cirque incroyable pour le faire porter sur les épaules d’un pauvre gras, flingué à son tour quelques temps après. Pour Dugain, l’affaire est entendue. Ce qui différencie les démocraties des régimes autoritaires, c’est que les démocraties acceptent qu’on dise la vérité. En revanche il est rare qu’elles acceptent qu’on la démontre à un moment qui n’est pas le leur. Si vous êtes à contretemps, elles sont capables de recourir aux méthodes d’un régime autoritaire. D’autant plus, télescopage avec ce livre, la déclassification des archives de cette période doit être effective aux USA… Sauf que cela n’arrange pas certaines agences qui demandent déjà à ce que le contenu qui devrait être déclassifié le soit dans vingt-cinq ans ! Lire : The JFK Document Dump Could Be a Fiasco - POLITICO Magazine Cette pression est à mettre en parallèle avec ce qu’écrit Marc Dugain… Quand le mensonge est à ce point énorme, c’est faire trop d’honneur à ceux qui l’ont fomenté que de vouloir le démonter scientifiquement. Quel tueur se préparant à assassiner le président des États-Unis se fait envoyer un fusil par la poste ? Quel tueur se serait installé, le plus mauvais fusil du marché en main, à l’étage d’un dépôt de livres sachant que la voiture présidentielle lui serait forcément cachée par le feuillage d’un arbre ? Le roman décrit méthodiquement le climat d’alors, le mélange des genres voire les liaisons toxiques des deux frères, des pressions contraires à des engagements pourtant pris à demi-mots qui ont amené certains services à …agir. Le candidat et son frère, Bobby, n’étant plus franchement dans la ligne prévue au départ par leurs généreux sponsors…! Bobby pense à ces moments de grande intimité qu’ils ont eus l’un et l’autre quand l’avenir de la planète était entre leurs mains. De plus en plus méfiant, les mois passant, Jack s’était replié sur sa relation avec son frère auprès duquel il[...]



iPhone, iOS 11 | Mode économie d’énergie, balade et clichés

2017-10-16T05:00:00+00:00

Optimiser son autonomie Sur iOS11, nous disposons désormais d’un mode économie d’énergie. Ce mode affiche une batterie jaune en lieu de la verte. Théoriquement, c’est un mode qui se lance tout seul quand l’autonomie du iPhone se réduit dangereusement. Rappel : Ce qu’écrit Apple à propos du Mode économie d’énergie peut se résumer à quelques paragraphes dont ce qui suit (…copier/coller arrangé) : Basculez en mode économie d’énergie lorsque la batterie de votre iPhone est faible ou que vous n’avez pas accès à une source de courant. Le mode économie d’énergie limite l’activité en arrière-plan et adapte les performances pour se concentrer sur les tâches essentielles. L’utilisation du mode économie d’énergie peut considérablement augmenter l’autonomie de la batterie. En balade urbaine et/ou photographique Certes, l’autonomie du iPhone 7 plus est épatante, cet écran tient tranquillement la journée et donc — a priori — le mode économie d’énergie est inutile. Sauf que j’apprécie ce mode dégradé qui me permet de me balader et de réaliser des clichés sans avoir besoin de me soucier du reste, comprendre de trouver en fin de balade une source d’énergie. Car, quand je suis en balade, j’ai juste besoin de consulter parfois MAPS.ME – Cartes et itinéraire (qui fonctionne hors connexion internet) et prendre des clichés. Dans mon mini test du jour, j’ai réalisé ces deniers avec Camera+. Il se trouve que le support du format HEIF et du RAW, son mode Macro (images enregistrées également en HEIF) et une ergonomie efficace sont de sérieux arguments pour mon propre usage. Pas de souci pour prendre des images (qui restent dans le buffer de l’app) et consulter maps.me pour me localiser sur les chemins de randonnée. Quelques copies d’écran pour illustrer… Parti avec 99 % de charge vers 10:00 et descendu à 91 % deux heures plus tard en ayant fait un paquet de clichés dans une zone étonnamment couverte en 3G — Les Vaux-de-Cernay vers Senlisse dans les Yvelines… Oui, j’ai eu l’idée de ce billet vers 11:15 en me baladant, ce qui explique la chronologie des copies d’écran…! Et dernière copie d’écran (à droite) avant de repartir… C’est en rentrant que Camera+ a placé visiblement sur sa LightBox la cinquantaine d’images prises en HEIF qualité supérieure + RAW quand c’est disponible… A noter qu’une seuls image n’est pas remontée (…que j’ai virée). Mode économie d’énergie et préférences… Pour afficher ce mode dans la série d’icônes… Suivre de gauche à droite. Bien entendu vous pouvez virer ce qui ne vous intéresse pas et ajouter d’autres fonctions disponibles… Contrairement au mode Ne pas déranger en voiture qui s’active désormais seul dans mon iPhone (…mode indispensable) dès que je roule, là je force l’activation de ce mode économie… Voilà, voilà. Il se peut que ce soit une grosse bêtise aux yeux des spécialistes, à l’image de mon habitude de tuer les applications (…ce que je fais alors même que l’on m’explique que, nooooon, c’est pas bien). Aussi, écoutez les conseils des vrais experts, je n’ai aucune prétention sur ce plan (je cherche d’ailleurs sur les quels je pourrais avoir un chouia de prétention…!). Sauf que cela me conviens et que je me permets de partager cette idée… — © 2017, Jean-Christophe Courte Pour mémoire, ce billet a été originellement publié sur urbanbike. [...]



iPhone, iOS 11 | Utilisez les outils de Camera+ dans Photos

2017-10-14T05:00:00+00:00

Rappel utile

Déjà évoqué en début d’année…

Pour mémoire, si vous disposez de Camera+, vous pouvez traiter des images HDR au format HEIF prises avec ProCamera. directement dans Photos

En quelques copies d’écran…

(image)

(image)

  • C’est dommage, mais ProCamera ne propose pas cette option alors que MaxCurve le fait ainsi que Provoke.

(image)

  • Un petit coup de Clarté Pro puis validez à chaque étape, et hop…

A suivre ou pas…!

© 2017, Jean-Christophe Courte
Pour mémoire, ce billet a été originellement publié sur urbanbike.




Usages | du Web à Drafts en passant par Copied 3 | 2

2017-10-13T05:00:00+00:00

iPad, Split View et iOS 11

Bis repetita : Je ne vais pas revenir sur l’usage de Copied sous iOS que l’on peux utiliser (…ou pas…!) avec la version pour macOS en synchronisant via iCloud.
Vous trouverez quelques billets depuis février 2016.
Dont le dernier ici-même il y a peu, qui est la version 1 de celui ci, Usages | du Web à Drafts en passant par Copied 3

L’idée ici est de vous montrer une autre voie entre un article sur le Web (avec Safari ouvert) et Drafts: Quick Capture… En passant — à nouveau — par Copied mais en utilisant un iPad et le mode Split View.

Cette fois je fais faire court… Si, si…!

(image)

  • À gauche | L’url que je souhaite récupérer (ça marche aussi avec l’url en haut dans Safari…)
  • À droite | Un appui long et hop, glissé dans le répertoire souhaité de Copied (l’un de ceux que vous avez créé car vous êtes organisé…!)

(image)

  • À gauche | l’url et le titre sont disponibles sans effort…
  • À droite | même configuration avec Split View mais c’est désormais Drafts (ou Day One) qui remplace Safari. Un appui sur le lien dans Copied pour l’isoler…

(image)

  • À gauche | Il suffit de choisir Format & Share dans la liste…
  • À droite | Pour afficher la liste des modèles (je me contente de trois options)

(image)

  • Pour conclure, il suffit alors de choisir dans la liste le format souhaité et effectuer un dernier drag and drop — touché/déplacé — et relâcher dans le traitement de texte Markdown. Le balisage complet est alors appliqué…

C’est tout…

C’est surtout intéressant si vous voulez éviter l’usage du clavier de Copied… Bref, pas mal de voies disponibles…

© 2017, Jean-Christophe Courte
Pour mémoire, ce billet a été originellement publié sur urbanbike.




Avec Plume sous iOS, un aperçu chronologique de la pollution…

2017-10-12T11:30:00+00:00

Ah j’irais bien vivre à… Oui, mais…!

Pour d’autres informations, relire les billets — comme celui-ci ou celui-là — déjà publiés naguère sur ce site…

Petite musique interne : Lors d’un épisode de pollution, l’envie est toujours forte d’aller voir ailleurs si l’air est plus pur… Car, c’est bien entendu l’enfer à Paris… Quoi que…!

(image)

Il est souvent intéressant de lire l’info certes sur la journée, la semaine mais aussi sur les mois passés

Ah, Turin (d’ailleurs seule ville d’Italie pour l’instant dans cette application), Madrid ou repartir en Bretagne…

(image)

(image)

(image)

Bref, un chouette outil pour relativiser…

Plume propose son petit capteur portatif — flow — qui sera bientôt être déployé par tout utilisateur qui le souhaite…

© 2017, Jean-Christophe Courte
Pour mémoire, ce billet a été originellement publié sur urbanbike.




Day One sous iOS 11 est partageur…

2017-10-10T09:45:00+00:00

…rappels utiles Ma propre utilisation quotidienne de Day One se modifie avec le temps et plus encore depuis que j’ai opté, contrairement à d’autres applications, pour un abonnement. Entre la version classique de 2010 et celle que j’utilise aujourd’hui, que de chemin parcouru… et j’ai la forte impression que cela ne va pas s’arrêter en si bon chemin… Du coup, n’étant pas limité à un unique journal et à un seul cliché par entrée, solution qui convient aux usages de ma propre fille qui est une utilisatrice aguerrie depuis 2014, j’ai commencé à multiplier les journaux. Voire à les renommer, en fondre ou à en créer. Le journal standard (…qui conserve la couleur bleu propre à Day One) qui reste celui de mon quotidien, rappel des évènements, du passage des amis ou famille, moments de vie. Celui des balades et donc totalement orienté voyages ou baladeS… Celui qui reprend les billets publiés avec les illustrations maintenues sur le serveur d’urbanbike Un spécifique à mes (mauvaises) humeurs qui deviendront nouvelle ou billet Celui qui regroupe mes petites nouvelles, ébauches littéraires sans lendemain Un autre nommé Projets et dont je ne vous révélerais pas le contenu et un septième dédié à un sujet précis et personnel également La force de Day One est de proposer de lister tous ces journaux dans une seule colonne en les mixant ou, au contraire, de n’afficher que les contenus d’un journal. Bien entendu, je peux saisir chaque entrée dans Day One qui dispose d’une barre additionnelle orientée Markdown. C’est ce que je fais dès que je glisse une ou plusieurs photos dans l’une (sachant que je peux aller jusqu’à trente clichés, ce qui dix fois au-dessus de mes besoins actuels !). Drafts comme outil de saisie Mais, la plus part du temps, j’écris dans Drafts: Quick Capture, que ce soit sous iPhone (avec deux pouces…!). Ou sous iPad (avec MyScript Stylus - Handwriting Keyboard). Les raisons sont simples à mes yeux, la barre additionnelle de cette app de prise de notes totalement adaptée à mes usages, des actions souvent personnalisées au minimum qui me permettent de distribuer mes textes là où je le souhaite. À gauche | une vue d’ensemble avec la barre additionnelle À droite | la fenêtre d’ajout d’action dans la barre additionnelle… Au lieu de mettre un texte, hop, une icône… Dont l’action – Action: Day One 2 | Drafts Action Directory – qui balance directement le contenu de la fenêtre de Drafts dans Day One, sans autre forme de procès…! Charge à moi ensuite de changer de journal, etc. Mais c’est rustiquement efficace…! Drag and drop de clichés piochés dans Safari Ce qui suit n’est pas (encore) ma tasse de thé mais cela peut le devenir si je cesse un jour de partager mes découvertes et coups de cœur via Ancr.es. Mais la manœuvre requiert iOS 11 et un iPad supportant Split View. Du coup, il est aisé, comme pour une sélection de texte, de faire glisser une photo de Safari vers Day One et donc créer une nouvelle entrée embarquant ces photos empruntées. Un appui long et hop, on fait glisser… Belle alternative à Evernote. Et pourquoi pas… Copied… la source…! Jeu de mots nul, explications… Pensez à utiliser Copied, histoire de conserver la source de vos emprunts… Ici également, un appui long dans le clavier de Copied pour lister les choix et ajouter dans l’entrée de Day One la source déjà balisée en Markdown… À suivre. Day One journal + mémoire sous iOS Day One sous macOS — © 2017, Jean-Christophe Courte Pour mémoire, ce billet a été originellement publié sur urbanbike. [...]



Pourquoi j’attends toujours une mise à jour de Stylus sur iOS…!

2017-10-09T13:10:00+00:00

Parce que Nebo est excellent !

Tout le monde s’en moque, ce billet peut paraître décalé mais cela ne l’est assurément pas !
Si MyScript Nebo est une application remarquable au quotidien pour écrire, j’aime également écrire à la main ailleurs et, par exemple, avec le clavier de MyScript Stylus - Handwriting Keyboard sur d’autres applications sur iPad.
Je m’interromps de suite, il y a pas mal de matière à ce sujet dans urbanbike…!

Aussi, autant le dire de suite : une version 2 de Stylus (…ou avec un autre nom, pourquoi pas…) payante (si, si…!) et reprenant la technologie de Nebo me comblerait.

Oui… j’ai bien écrit “payante” car le fait de pouvoir écrire à la main sur un iPad est devenu essentiel dans mon quotidien.

Or il est clair que la qualité d’une app à la Nebo mais utilisable dans n’importe quelle application où nous avons besoin d’écrire, de Mail à Twitter en passant par Drafts ou ia Writer a, de facto, un coût. Un coût de développement n’en déplaise aux fâcheux…

Pour des raisons déjà évoquées ici mille fois, nous avons besoin d’outils plus simples que l’excellent Pencil d’Apple et, si possible, sans besoin de recharge électrique.

Ainsi, le Bamboo de chez Wacom est silencieux et ne nécessite aucune énergie (hormis celle de celui qui écrit…!).

Si cette nouvelle version de Stylus nous permet de poursuivre avec un stylet à pointe souple (pour son silence) et conserve un mode nuit (pour ne réveiller personne), ce serait parfait.

(image)

Bref, chers développeurs de MyScript, à quand un clavier universel pour écrire, calligraphier sous toutes les applications iOS avec la puissance et la précision que nous offre actuellement Nebo ! À un prix raisonnable, CQFD…

Nebo qui est arrivé sur Google PixelBook.

À suivre !

© 2017, Jean-Christophe Courte
Pour mémoire, ce billet a été originellement publié sur urbanbike.




Camera+, iOS 11 et mode portrait

2017-10-09T08:45:00+00:00

Si vous possédez un iPhone à deux objectifs, CQFD Je ne reviens pas sur Camera+ (…si, si, je devrais me disent quelques amis sur Twitter !). Bref, la dernière version est épatante. Mais il y a aussi ce qui suit que j’ai testé sur mon iPhone 7 plus… Quelques copies d’écran pour comprendre Bon, j’ai demandé à ma fille de poser mais, comme nous ne sommes ni l’un ni l’autre selfies et/ou photos de nous-mêmes, de (sac à…) dos…! Alors commentaires à propos de ces montages… À gauche | l’interface quand vous prenez une photo (ici sur une surface neutre) : en haut les commandes de base avec Macro et — cerclé de rouge — le mode portrait. Et en bas, l’accès à la lightBox (espace tampon dans lequel je laisse les images arriver avant de les traiter (ou de les supprimer) et les expédier vers l’album commun du iPhone. À droite | après appui, on accède aux photos sur la LightBox. Notes en bas le retour à l’appareil photo… Les images prises en mode rapproché ne disposent pas de picots d’entrainement (astuce graphique en hommage aux films argentiques bien pratique pour les repérer…) À gauche | un appui sur l’image propose pas mal d’options, de la suppression à l’édition et au partage. Ou l’accès aux infos… À droite | les photos sont enregistrées en HEIF mais sans RAW… Petit rappel : dans les préférences générales de l’application, il est possible de préciser où l’on veut retoucher ses images. Pour ma part c’est dans le labo car très souvent Clarté Pro est suffisant… L’image appelée s’affiche donc dans le labo et notez que l’option Portrait est encadrée car Camera+ alloue une valeur par défaut… Et justement ce que je souhaite vous montrer… C’est ici que vous pouvez contrôler la profondeur de champ… Je ne vous fait pas un dessin, c’est délirant… À gauche | Après avoir réduit au minimum… À droite | …je corrige avec Clarté et je valide le tout… À gauche | Reste à exporter dans l’album… L’image disparaît alors de la LightBox… À droite | Notez que vous pouvez aussi vous essayer sur du végétal mais bon, parfois des effets de bord assez étranges. Et pour cause on utilise simultanément les deux optiques du iPhone qui sont ensuite mixées. Bien entendu, on obtient pas la qualité d’une image réalisée avec une optique fixe comme un Canon EF 100mm f/2.8L Macro IS USM ou un un Canon EF 135mm f/2L USM mais, nom de Zeus, belles surprises quand même. Et ce n’est qu’un début… À suivre ! Camera+ — © 2017, Jean-Christophe Courte Pour mémoire, ce billet a été originellement publié sur urbanbike. [...]