Subscribe: Tenzo ~ accueil
http://ptitsgourmands.canalblog.com/rss.xml
Added By: Feedage Forager Feedage Grade B rated
Language: French
Tags:
ajoutez  avec  cuisine  dans  des  est  faire  ingrédients  les  nous  par  pas  pour  qui  sur  tout  une  vous 
Rate this Feed
Rate this feedRate this feedRate this feedRate this feedRate this feed
Rate this feed 1 starRate this feed 2 starRate this feed 3 starRate this feed 4 starRate this feed 5 star

Comments (0)

Feed Details and Statistics Feed Statistics
Preview: Tenzo ~ accueil

Tenzo ~ accueil



Mon petit carnet culinaire avec mes essais, mes réussites, mes échecs, mes expériences... toujours en photos !



Last Build Date: Sat, 20 Jan 2018 23:22:32 GMT

 



De passage...

Tue, 08 Feb 2011 16:31:57 GMT

Je suis provisoirement de passage sur ce blog que je n'ai malheureusement pas poursivi par manque de motivation et de temps.

Et je suis surprise de constater le nombre de personnes qui y passent encore et m'ont laissé des commentaires. Je suis vraiment touchée par ceux qui ont pris de mes nouvelles par mail ou via les commentaires, et je m'excuse de ne pas y avoir répondu plus tôt. Je vais d'ailleurs m'attarder maitenant à y répondre personnellement à chacun !

Je suis en train de transférer toutes les recettes sur un autre hébergeur de blog car les publicités de Canal Blog me dérangent... j'espère qu'il n'en sera pas de même de l'autre côté. Et je verrai si j'y ajoute d'autres recettes au gré de mes préparations. Comme les travaux se terminent, je retrouve une motivation à cuisiner et à recevoir donc qui sait... mais je ne m'avancerai pas. Je l'ai déjà fait 2 fois sans pour autant être revenue.

A bientôt

Elo


Media Files:
https://static.canalblog.com/sharedDocs/images/noPhoto.jpg




Tenzo reviendrait donc... !!

Mon, 17 Aug 2009 08:01:00 GMT

Salut la blogosphère, Me voilà après de longs mois d'absence, tant sur la blogosphère que dans ma cuisine (forcemment, je n'en n'avais pas !!), pour vous annoncer que d'ici quelques semaines, je serai peut-être de nouveau de retour sur la blogosphère... car... ma cuisine (la pièce) est bien entamée et la cuisine (ma cuisine !!) est à deux doigts d'être posée ! Seul souci, une fuite dans la toiture de la pièce accollée qui fait qu'on ne peut pour le moment poursuivre les travaux. Mais cela sera, je l'espère, résolu pour l'automne et cette fois, j'ai vraiment très envie de revenir pointer mon nez par ici. La question que je me pose : nouvelle cuisine, nouveau blog (dans lequel je remettrai le top de mes recettes de l'ancien ?) ? ou je continue sur le même ? J'sais pas encore. Et en fait là ça m'est égal tant que je retrouve certain(e)s ami(e)s ou camarades bloggueur(se)s qui me manquent beaucoup ... Carotte, alhya, Emilie, Ellie, Ninnie, Lauriana, Mitsuko, Florianna, Clairchen, Micheline, Elo, Mimine, Viktoria, Manue, Loukoum, Anne, Dorian, Colette, Anna, Salwa,  Fidji, Claire, Marcia, Elvira ...  et tant d'autres que je suivais à l'époque où j'étais là ... Alors j'espère que ce message ne restera pas sans suite et je vous dis à très vite, en espérant en retrouver grand nombre d'entre vous ! [...]


Media Files:
https://static.canalblog.com/sharedDocs/images/noPhoto.jpg




Pistoninni tomate-mozza "toukon"

Fri, 03 Oct 2008 09:17:00 GMT

Avant de rédiger mon précédent billet, cela faisait plusieurs mois que je n'étais pas venue flaner sur la blogosphère culinaire. Cette semaine, je suis allée faire un petit tour chez mes amis bloggueurs et... ouahh ! je m'y sens toute perdue ! Beaucoup de choses ont changé depuis mes dernières participations. Et comme je l'ai dit chez Ellie (snif, ton humour et ta spontanéité vont me manquer), j'ai naïvement cru que durant mon absence, le temps sur la blogosphère s'arrêterait... Beh non, en fait, il paraît que ça ne fonctionne pas comme ça. Tant pis. Alors je me risque tout de même à continuer à vous proposer ma cuisine, quitte à ce qu'elle ne soit absolument pas dans la "tendance" du moment... et le risque est gros parce que là, ma recette, c'est du lourd... du très lourd même ! Pas d'épice "kontrouvenullepart", pas d'ingrédients "konauraitjamaiscrukilspouarraientsemarierensemble"... juste un snak "toukon" mais tellement bon ! Tiens... et pourquoi pas en profiter dès ce midi ? Ingrédients (par pistolet) 1 pistolet 1/2 tomate30 g de mozzarella light (oui, je me remets au régime... comme tous les lundis... sauf qu'on est vendredi maintenant et que bah... ça sera pour lundi prochain !)Origan, basilic Quelques "pschitt" d'huile d'olive (facultatif : 1 belle grosse olive) Préchauffez votre four à 175°c. Pendant ce temps, coupez votre pistolet en deux, pshittez-le une ou deux fois. Alternez tomates et mozzarella en fines tranches (et éventuellement les olives également coupées en fines rondelles). Re-pshittez et saupoudrez du basilic et de l'origan. Enfournez une petite dizaine de minutes. C'est vraiment super simple, super rapide... pas de vaisselle et faisable avec un frigo vide (avec quand même des tomates et de la mozza dedans, on ne sait tout de même pas faire de miracles !). Super pratique pour un déjeuner sur le pouce, comme je viens de le faire ce midi. Et je me régale à chaque fois, entre le croquant du pistolet cuit au four et le fondant du fromage et de la tomate... la douceur de l'huile d'olive et pourquoi pas la petite touche de caractère des grosses olives vertes... de quoi passer un moment agréable et sans chichi. J'ai déjà réalisé ce petit pistonini avec de la baguette, du pain complet moelleux, des herbes de provences, du thym... et à la place de l'huile d'olive, il m'est déjà arrivé d'utiliser de l'huile de tomates séchées ou de mon bocal de fêta ou encore de ma barquette d'olives provençales... enfin voilà quoi, c'est très variable et qu'est-ce que c'est bon ![...]


Media Files:
http://storage.canalblog.com/32/93/136290/30811416.jpg




Pâtes qui nous ramènent le soleil... et qui me ramènent par la même occasion sur la blogosphère !

Sun, 28 Sep 2008 16:19:00 GMT

Voilà bien longtemps que je ne suis pas venue par ici, dites-donc ! Les travaux avancent, doucement mais surement, et nous n'avons pas encore commencé à retaper la pièce qui nous servira de cuisine. Pourtant, tout est déjà commandé et je me vois déjà m'y installer avec tout le matériel que j'ai laissé voilà maintenant bientôt 1 an dans les cartons. Si depuis tout ce temps, je n'ai pas vraiment eu goût à cuisiner inventif, créatif ou tout simplement plus original qu'un simple steak-frites - l'espace me servant de cuisine ne se prêtant pas à me donner ces envies - il m'arrive tout de même d'avoir des élans de motivation qui me font faire des plats qui me rappellent que "faire à manger" ne prend pas nécessairement beaucoup de temps et ne demande pas forcemment beaucoup de place... Voyez par vous-même cette recette de pâtes que j'ai réalisée suite à une envie de salade grecque. Ce n'était pas bien compliqué et ça ne m'a absolument pas demandé beaucoup de préparation... comme quoi, parfois je me dis que les travaux sont une bonne excuse pour mettre une pizza au four... qui soit dit en passant nous a lâché la semaine passée ! J'en profite également pour remercier toutes les personnes qui, malgré mon absence, ont continué à venir me rendre visite, à me laisser des commentaires ou à m'envoyer des mails. J'avais peur que ce blog tombe à l'abandon mais je suis heureuse de constater que ça n'a pas été le cas et qu'au fil des jours, les gourmands étaient toujours au rendez-vous ! Et je serai vraiment ravie de revoir les pseudos de certain(e)s en commentaire, celles et ceux avec qui j'ai partagé tant d'agréables moments avant mon départ. Ingrédients(pour 4 personnes) 1 cs d'huile d'olive2 petites courgettes3 tomatesQuelques dés de fêtaQuelques grosses olives vertes dénoyautéesUne poignée de roquettePâtes complètes pour 4 personnes Dans une sauteuse, faites revenir une dizaine de minutes les courgettes coupées en rondelles dans l'huile d'olive. Ajoutez ensuite les tomates préalablement pelées (j'utilise un économe, je trouve ça bien plus pratique et pas de gaspillage d'eau) et laissez le tout cuire à feu doux quelques minutes, sans couvrir pour éviter que les courgettes ne ramolissent trop. Pendant ce temps, faites cuire les pâtes selon les recommandations du paquet. Lorsque les pâtes sont cuites, égouttez-les et ajoutez-les à la préparation précédente. Ajoutez également les dès de fêta, les olives (que j'ai fourrées d'un peu de fêta) coupées en rondelles et la roquette. Chauffez le tout sur feu doux en mélangeant délicatement pendant quelques minutes et ajoutez la roquette au tout dernier moment avant de mélanger une dernière fois. Servez avec une ou deux feuilles de roquette fraîche en guise de décoration, et dégustez ! Et pourquoi ne pas utiliser des olives noires à la place des vertes... ou encore de la tomate confite à la place des tomates pelées, ce qui accentuerait le caractère du plat. Le top serait, selon moi, de servir ces assiettes avec une très fine tranche de parmesan  sur le dessus. Malheureusement je n'en avais pas ! On peut aussi également ajouter aubergines, poivrons de toutes les couleurs afin de varier les plaisirs.  [...]


Media Files:
http://storage.canalblog.com/57/44/136290/30626712.jpg




Cake au parmesan et aux olives

Thu, 14 Feb 2008 16:14:00 GMT

Ma présence sur ce blog est aussi fantômatique que celle dans ma "cuisine"... Depuis un petit moment déjà, il est assez rare que je feuillette un magasine de cuisine ou que je surfe sur les blogs à la recherche de recettes correspondant à mes humeurs du moment. Vivement l'arrivée de notre future cuisine qui n'est pas prévue avant cet été ! Il aura fallu le prétexte d'un repas pour tout le personnel et les filles au boulot pour me donner un élan de désir culinaire. Mon choix s'est porté sur les cakes et notamment sur un cake au parmesan et aux olives présenté ci-dessous et un autre cake au chèvre et aux tomates séchées qui sera publié prochainement. Le cake aux olives... Réalisé 24h à l'avance puis laissé au frais jusqu'à sa présentation, il nous a offert lors de sa dégustation un moelleux délicieusement aromatisé par les saveurs des ingrédients présents dans sa composition. J'ai envie de dire tout simplement ces quelques mots : délicatesse, saveur, onctuosité, réconfort... ou plus simplement plaisir. Ce qui me donne d'autant plus envie d'avoir ma nouvelle cuisine car j'avais oublié le plaisir que cela apportait de préparer ses plats soi-même. Ingrédients (pour 25 tranches fines) 250 g de farine1 sachet de levure chimique1 pincée de sel4 oeufs10 cl de vin blanc7 cl d'huile d'olive170 g d'olives verts30 g d'olives noires100 g de parmesan râpé Préchauffez votre four à 180°C. Dans un saladier, mélanger la farine, la levue. Ajoutez 1 pincée de sel. Faites un puit au centre et cassez-y les oeufs. Mélangez bien au fouet. Ajoutez ensuite petit à petit le vin blanc et l'huile d'olive en continuant à mélanger et ce, jusqu'à ce que la pâte devienne homogène. Hachez les olives ou coupez les en 4 puis en "rondelles". Ajoutez-les à la pâte ainsi que le parmesan. Mélangez bien. Enfournez 45 minutes. Vérifiez la cuisson en plantant un couteau ou pic dans le cake. Si il ressort, sec, il est cuit. Si pas, laissez-le encore quelques minutes et répétez l'opération. En apéro découpé en carrés façon amuses-bouches et présenté avec des pics à brochettes... en entrée avec quelques feuilles de salade verte... en plat principal avec une bonne salade composée aux saveurs des marchés provencaux ; quelle que soit la manière dont vous le présenterez, il y a de fortes chances que vous séduisiez amis, compagnon, beaux-parents, patron et peut-être même bien vos ados comme j'ai pu m'en rendre compte avec celui que vous voyez en photo.  [...]


Media Files:
http://storage.canalblog.com/22/08/136290/22143886.jpg




Bûche de framboises aux copeaux de pistaches

Sun, 13 Jan 2008 19:50:00 GMT

J'aurai refusé d'y goûter, j'aurai vraiment manqué quelque chose ! Pourtant, comme certains d'entre vous le savent, je ne suis pas très sucré. Surtout quand d'apparence, il y a plein de crème, de mousse ou que sais-je d'autre de "trop" pour moi. Trop quoi, je ne sais pas, mais trop, c'est tout. Alors en voyant la bûche qui va suivre, préparée avec soin par mon amie Fély pour le nouvel an, j'aurai pû, comme à mon habitude, refuser un morceau de gâteau prétextant un estomac déjà bien trop rempli pour accueillir quoi que ce soit de plus. Mais non, malgré celà, j'ai voulu faire honneur à la maîtresse de maison qui s'est donné beaucoup de mal pour nous préparer un excellent repas de Saint Sylvestre. Dans ces cas-là, je tiens de ma grand-mère. Lorsque nous étions plus petites, ma soeur et moi l'appelions "Madame plus-petit" car à chaque fois qu'on lui proposait une part de gateau, de cake ou encore de tarte, elle demandait une part plus petite. C'était systématique. Aujourd'hui, je suis une "Mademoiselle plus-petit". J'ai donc demandé une part plus petite du morceau de bûche. Mais j'en ai demandé un quand même. Très honnêtement, j'ai crû que ça allait être un effort de finir l'assiette. J'ai souvent du mal à finir une part de gâteau le peu de fois où j'accepte, le plus souvent pour faire plaisir ou plutôt pour ne pas décevoir. Et pourtant, quelle ne fut pas ma surprise lors de la première bouchée de cette fabuleuse bûche, de dire tout haut "Hmmm, c'est super bon !". Heu... c'est moi qu'ai dit ça ? Seconde bouchée... oui, je confirme, c'est délicieux ! Eh ben, je savais que ma deuxième cuisto préférée (oui, la première, c'est ma mamie !) était forte, mais de là à me faire aimer ce genre de choses sucrées banies de mes carnets de cuisine, fallait le faire ! Trêve de blablaterie, je vous laisse découvrir cette merveille ! Ingrédients (pour 8 personnes)Pour la génoise :100 g de farine125 g de sucre3 oeufs30 g de pistaches hachées non saléesPour la mousse de framboises :150 g de faisselle3 feuilles de gélatine50 g de sucre100 g de purée de framboisesDécoration :Confiture de framboisesPistaches non salées hachées Préparation de la génoise : Préchauffez le four à 180°C. Battez le sucre et les jaunes d'oeufs jusqu'à l'obtention d'une pâte homogène. Montez les blancs en neige puis incorporez-les délicatement à la préparation précédente. Ajoutez ensuite la farine en pluie, puis les pistaches hachées. Mélangez le tout jusqu'à ce que tous les ingrédients soient bien amalgamés. Déposez la pâte dans un grand plat rectangulaire (graissé ou sulfurisé) et allant au four. Enfournez 10 minutes. Une fois la cuisson terminée, démoulez la génoise et roulez-là sur elle-même. Réservez quelques minutes. Déroulez-là ensuite et étalez généreusement la mousse de framboises dessus. Roulez de nouveau le biscuit et badigeonnez-le légèrement de confiture de framboises. Saupoudrez la bûche de morceaux de pistaches hachées. Laissez reposer la bûche une nuit entière. Préparation de la mousse de framboises : Faites ramolir la gélatine dans de l'eau. Dans une casserole, faites-là fondre à feu doux, sans la faire bouillir ! Réservez. Mélangez la faisselle et la purée de framboises. Ajoutez le sucre et mélangez bien de nouveau. Ajoutez enfin la gélatine. Réservez au réfrigérateur au moins 2 heures avant de l'étaler sur la génoise. Un grand merci à Fély pour ce repas délicieux comme tu sais si bien les faire. Et pour cette bûche qui a été très réussie (il fallait bien ça après avoir fait plusieurs centaines de kilomètres pour trouver les pistaches ).[...]


Media Files:
http://storage.canalblog.com/45/97/136290/20831634.jpg




Nouveau nom pour 2008 et Top 10 de 2007

Thu, 10 Jan 2008 10:59:00 GMT

Il y a un an, je vous présentais [ici] le top 10 de 2006 de mes recettes favorites publiées sur ce blog, suivi de la liste que j'espère exhaustive des tops 10 de l'ensemble de la blogosphère culinaire. 1 an déjà... j'ai l'impression que c'était hier ! Il y en a eu du changement depuis... Notamment comme certains ont dû le remarquer, le nom de ce blog. Je n'en ai pas encore parlé ici et j'ai tardé à le faire probablement par fénéantise. Mais l'occasion ici est idéale pour expliquer les raisons de ce changement et la signification du mot choisi : TENZO. Après ma pause de quelques mois suite à un besoin de "mise au vert", je suis revenur parmi vous avec une envie de donner à ce blog un aspect plus serein, plus reposé, plus zen. Dans un premier temps, j'ai changé le design qui pour une fois me plaît toujours malgré le temps qui passe. Mais malgré ces transformations, quelque chose n'allait pas et me gênait. En effet, le nom donné à ce blog lors de sa création ne me correspondait plus et était en décalage avec l'image du blog que je souhaitais donner. Pour certains ça paraîtra superficiel et inutile, pour d'autres ça pourra être plus compréhensible. Dans tous les cas, tel était mon besoin à ce moment : faire correspondre le plus possible ce blog à ce que je voulais lui donner comme connotation. Et une connotation en lien avec les changements que je venais de faire était de mise. Je me suis donc mise à la recherche d'un nouveau nom pour mon blog et au fil des recherches et de suggestions intérieures toujours sans impact sur moi, j'ai eu un coup de coeur pour le mot "TENZO". Mais que peut bien signifier ce mot ? Pour faire simple, Tenzo signifie tout simplement... "cuisinier" en japonais. Les Tenzo ont une place très importante dans les temples zen. Dôgen, un maître zen, a rédigé un ouvrage reprenant cette fonction si particulière qu'est le Tenzo au sein d'un temple et les dispositions d'esprit dans lequel est ce dernier. Ainsi,  la préparation d'un repas va plus loin que se mettre derrière un fourneau et cuisiner un plat. Elle implique une implication tant mentale que corporelle nécessitant l'allégresse, la gentillesse et la largesse. Autant de caractéristiques qui font que le Tenzo a une vision de la "gastronomie" très ouverte et intelligente. C'est ce qui m'a touchée.  Voilà un extrait de ces instructions, choisi avec précision tant il donne un sens à la cuisine et à ceux qui la pratiquent : "Comment trouvez les ingrédients ? Simplement en ouvrant les yeux et en regardant autour de soi. Nous prenons les matérieux à disposition, devant nous, et avec, nous préparons le meilleur repas possible. A chaque instant, nous travaillons avec ce que nous avons.Notre corps est un ingrédient, nos relations sont des ingrédients. Nos pensées, nos émotions et toutes nos actions sont des ingrédients.L'endroit où nous vivons, les feuilles qui tombent, la brume autour de la lune, la circulation dans les rues de la ville, le marché du coin, tous ces éléments sont nos ingrédients. Pour pouvoir voir les ingrédients étalés devant nous, nous devons ouvrir les yeux. D'habitude, nous créons nos propres limites, notre propre point de vue étriqué, notre propre monde, et nous ne regardons que là. Avec la pratique, notre territoire s'agrandit, et tous les objets du monde deviennent nos ingrédients. (pp. 39-40 de l'édition française)." J'espère par ces quelques explications avoir répondu aux interrogations de certains d'entre vous. Pour en revenir au Top 10, si mon blog a été beaucoup moins rempli en 2007 qu'en 2006, j'ai tout de même eu envie de vous proposer mes coups de coeur... [PODIUM] ... Bonne journée Crédit images : Embelliscrap et complementblinkies[...]


Media Files:
http://storage.canalblog.com/24/47/136290/20892360.jpg




Oursons vanille/choco et Bonne Année 2008 !

Fri, 04 Jan 2008 19:57:00 GMT

En cette nouvelle année qui démarre, je vous souhaite à tous une très joyeuse année gourmande et tout ce qui va avec et que l'on peut souhaiter de positif. Pour vous souhaiter mes meilleurs voeux, je me suis accompagnée de délicieux petits ours charmants et à croquer, aux délicats goûts de vanille et de chocolat et réalisés avec ma cousine de 4 ans. Je me suis inspirée très fortement de la recette du fameux marbré Italien d'Anne. Ingrédients (pour 24 petits oursons) 3 oeufs150 g de sucre190g de farine fermentante50 ml d'huile 2 cs rases de cacao amer60 ml de lait2 cc d'extrait de vanille Préchauffez votre four à 180°C. Battez fermement les blancs d'oeufs en neige avec 75g de sucreBattez les jaunes avec le reste du sucre (75g) puis ajoutez le lait. Mélangez le tout jusqu'à ce que la pâte devienne bien homogène. Ajoutez ensuite la farine et l'huile et mélangez de manière à obtenir une pâte "compacte et collante". Incorporez alors délicatement les oeufs montés en neige et mélangez doucement avec un fouet.Divisez en part égale la pâte : dans une des deux moitiés, versez le chocolat en poudre et mélangez. Dans l'autre, procédez de la même manière avec l'extrait de vanille. Huilez vos mini-moules. Pour réaliser un ourson marbré, versez alternativement, au centre du moule et l'une au dessus de l'autre, une cuillère à café de pâte choco et une cuillère à café de pâte vanille. Vous pouvez également varier les plaisirs en faisant des oursons tout choco ou tout vanille. Ou encore des oursons aux pâtes choco et au corps vanille, des oursons au bidon choco et au reste vanille... enfin libre cours à vos désirs et à votre créativité ! Attention à ne pas dépasser tout au plus la moitié du moule ou vous obtiendrez des ours obèses !! Enfournez 10 à 15 minutes puis laissez reposer quelques minutes dans votre four éteint avant de démouler. Grâce aux moules individuels, nous avons réalisé 3 types d'oursons : des vanille, des choco, des marbrés (comme indiqué dans la recette) plus les petits oursons personnalisés, ce qui laisse encore plus de choix pour les gourmands au goûter ! Ce fut un vrai plaisir à réaliser et je me soupçonne d'avoir eu encore plus de plaisir que ma cousine à les faire, et je peux vous dire qu'elle s'est bien amusée ! [...]


Media Files:
http://storage.canalblog.com/16/24/136290/20692331.jpg




Verrines de Betterave "chic et rapide"

Tue, 18 Dec 2007 15:29:00 GMT

En ces périodes de fêtes, force est de constater qu'un réel engouement pour les préparations des repas s'installe chez beaucoup d'entre nous. On recherche après des recettes de plats originaux qui changeront des menus des années précédentes ou celles de plats plus traditionnels qui rappellent nos souvenirs d'enfance. Ou alors les recettes nous viennent toutes seules comme sur un plateau d'argent. C'est le cas pour la recette de verrines qui suit. L'année dernière, nous avons fêté Noël chez des amis et notre hôtesse m'a proposé quelques recettes de verrines à faire pour l'apéro. Il y avait celles-ci qui ont beaucoup plus. Et des verrines de betteraves. Cette année, la tendance est aux verrines en tous genres. Sucrées ou salées, copieuse ou légères, simples ou plus élaborées. Je vous ai donc refait aujourd'hui ces verrines chic et rapides qui ont eu un succés flatteur l'année passée, pour vous donner des idées ou pour que vous les essayiez à votre tour, en espérant que vous aurez autant de succès que j'en avais alors eu ! Ingrédients (pour 6 verres à liqueur) 1 betterave cuite1,5 cs de yaourt nature1 cs d'huile1,5 cs de vinaigre de cidre1 blanc d'oeuf1 cs de jus de citronSel, poivreGraines de sésame (pour décorer) Coupez la betterave en gros dès et déposez-les dans une terrine. Mixez-les en purée. Ajoutez le yaourt nature, l'huile et le vinaigre de cidre et mélangez. Battez le blanc d'oeuf en neige. Incorporez-le délicatement à la préparation précédente. Ajoutez le jus de citron, assaisonnez le tout et placez la terrine au moins 2 heures au réfrigérateur. Mettez la préparation dans vos verres  liqueur et parsemez de graines de sésame si vous le souhaitez, pour décorer. Si vous n'avez pas le temps de passer des heures dans votre cuisine mais que vous avez envie de proposer à vos invités une réalisation originale, ces verrines sauront probablement répondre à votre demande. D'une simplicité enfantine et d'une rapidité appréciable, elles ne vous prendront que quelques minutes de préparation et le temps de repos vous permettra de vous adonner à d'autres préparations "chic et rapides" que vous aurez inventées ou que vous aurez déniché ça et là dans la blogosphère culinaire !! Je vous souhaite de joyeuses préparations de Noël !! [...]


Media Files:
http://storage.canalblog.com/71/07/136290/20191741.jpg




Sauce au thon et aux câpres

Fri, 07 Dec 2007 14:11:00 GMT

Dans mon esprit, le thon a quelque chose de classique, de banal, de commun. Bien que peu comparables avec lui, les câpres me laissent au contraire une impression d'un produit plus sophistiqué, moins traditionnel. C'est notamment pour cela que le mariage des deux dans la recette qui suit me plaît beaucoup. Il s'agit d'une sauce somme toute relativement classique, mais qui tient son originalité par la présence des câpres qui amènent, grâce à leur saveur délicatement aigre, une pointe d'élégance et de subtilité qui la rendrait presque peu banale. Me voilà donc de retour avec cette recette réalisée grâce à un garde-manger presque vide ! Ingrédients (pour 2 personnes) 1 noix de beurre1/2 oignon1 gousse d'ail1 boîte de 190g de thon (à égoutter)20 cl de crème liquide1 cs de parmesan1 cs de jus de citron1 cs de câpres1 cs de ciboulette Hachez l'oignon et l'ail. Faites-les revenir dans une noix de beurre jusqu'à ce qu'ils deviennent translucides. Ajoutez le thon émietté, mélangez et laissez chauffer pendant 5 minutes à feu doux. Versez alors la crème et ajoutez le jus de citron. Mélangez le tout puis ajoutez les câpres. Salez, poivrez. Laissez chauffer le tout de nouveau 5 petites minutes en remuant régulièrement. Avant la fin de ces 5 minutes, ajoutez le parmesan. Servez avec des pâtes bien chaudes. Onctueux mélange qui a trouvé naissance grâce à un frigo bien pauvre et des armoires bien triste. La douceur du thon et l'arôme des câpres font très bon ménage et cet essai me fait me demander pourquoi je n'y ai jamais pensé avant ! J'espère que comme moi, vous serez séduits par la simplicité de cette sauce, par sa rapidité de préparation et également par son authenticité.[...]


Media Files:
http://storage.canalblog.com/68/21/136290/19846674.jpg