Subscribe: Le goût originel plutôt qu'original
http://jun-zhou.blogspot.com/feeds/posts/default?alt=rss
Added By: Feedage Forager Feedage Grade B rated
Language: French
Tags:
aux  avec  dans  des  elle  est  les  mais  par  poireau  pour  qui  sel  ses  sont  sur  thé  très  une  vous 
Rate this Feed
Rate this feedRate this feedRate this feedRate this feedRate this feed
Rate this feed 1 starRate this feed 2 starRate this feed 3 starRate this feed 4 starRate this feed 5 star

Comments (0)

Feed Details and Statistics Feed Statistics
Preview: Le goût originel plutôt qu'original

Le goût originel plutôt qu'original



Le goût originel plutôt qu’original



Last Build Date: Sun, 05 Oct 2014 04:22:39 +0000

 



Le poireau pour chasser les toxines

Sat, 11 Aug 2007 12:01:00 +0000

Originaire d'Asie Centrale, le poireau a été cultivé dans tout le bassin méditerranéen et, en particulier, en Egypte. Autrefois appelé porrée, il s'est très bien acclimaté en Europe où il a longtemps été une des bases de l'alimentation des paysans. Facile à cuisiner, on l'emploie de nos jours dans toutes sortes de préparations. L'oignon et l'ail sont ses proches cousins. Ensemble, ils font partie de la famille des liliacées. Le poireau devint culte à Rome grâce à l'empereur Néron, surnommé tant il appréciait ce légume dont il buvait force bouillons.Autrefois qualifié d'asperge du pauvre, le poireau a reconquis ses lettres de noblesse dans une cuisine moderne, qui concilie raffinement et légèreté. D'ailleurs, il est notre meilleur allié quand il s'agit d'éliminer.Un légume aux talents multiplesTel l'oignon, le poireau est riche en substances vitales, entre autres des vitamines A, B1, B2, C, du potassium, du calcium, du phosphore et du fer. Ces élements vitaux sont par ailleurs plus concentrés dans le poireau, ce qui en fait un aliment particulièrement sain.Préparer le poireau Couper le poireau en 2, enlever les feuilles et le rincer abondamment pour enlever toutes les traces de terre.Comme le poireau a besoin d'une quantité d'engrais relativement inmportante pour bien croître, on peut lui préféré le poireau bio. Il contient moins d'éléments nocifs, est meilleurs pour la santé et occasionne également moins de ballonnements.Le poireau en particulierUne variété de poireau particulièrement fine est le poireau d'hiver blanchi ou poireau d'hiver à la saveur raffiné. Privé de lumière, le légume vert perd sa couleur et développe un goût épicé délectable. Le goût du poireau est déterminé par une huile essentielle composée entre autres de soufre, aux propriétés curatives, dépuratives et expectorantes.Les bonnes variétésLa france est le premier producteur européen de poireaux. Le malabar du Sud-Ouest est idéal dans les plats traditionnels (pot-au-feu...) ; le primeur nantais, ultra-fondant, et le créances (AOC), à saveur de noisete sont les chouchous des gastronomes.Bien le choisirSes feuilles, d'un beau bleu-vert, crissent sous la pression des doigts quand il est frais. Le blanc doit être ferme et lisse. Les gros calibres sont aussi tendres que les petits. Saison : ocotbre à mars.Le saviez-vousComme l'oignon, il est riche en composés soufrés qui peuvent le rendre indigeste et dont l'odeur rebute parfois. Pour le rendre moins agressif pour les papilles et plus facile à digérer, cuisez le poireau à découvert en laissant s'échapper les composés volatils.La bonne portionUne portion de 200 gr couvre nos besoins journaliers en potassium. Consommé plusieurs fois par semaine, il permet de faire le plein de vitamines A, C et E, sans risquer l'excès calorique. Pour éliminer les toxines, faites une cure de bouillon de poireau 2 ou 3 jours d'affilée.Le duo basse tension : poireau et ail. Les légumes pauvres en sel et riches en potassium comme le poireau combattent l'hypertension, surtout lorsqu'ils sont associés à l'ail. Celui-ci contient, en effet, de la prostaglandine, une substance qui fait baisser la tension artérielle.Le duo circulation fluide : poireau et saumon. L'action de la vitamine E, présente dans le légume, est complémentaire de celle des acides gras oméga 3 du poisson pour lutter contre l'agrégation des plaquettes sanguines, dangereuses pour le système cardiovasculaire.Le duo transit : poireau et céleri. Les nombreuses fibres du poireau, surtout présentes dans les feuilles vertes, se combinent avec celles du céleri branche pour réveiller les intestins endormis.Le + gourmandLégère et raffinée, notamment quand elle est réalisée avec des primeurs, la fondue de poireaux est éa compagne idéale des poisons et des coquillages. Pour une saveur plus subtile, agrémentez-la d'une pointe de curry ou de gingembre.Le + enfantLa flamiche aux poireaux ou la tarte chèvre-poireaux est un plat gourmand très complet qui apporte aux enfants, out[...]



L'avocat un fortifiant vitaminé

Sat, 11 Aug 2007 11:53:00 +0000

Nourrissant et gourmand, l'avocat est un cocktail d'huiles et de vitamines bonnes pour le coeur et la peau. Son seul défaut : il ne vous aide pas vraiment à garder la ligne. A déguster avec modération.Qu'est-ce que la babine ? Une boisson africaine pétillante, peu alcoolisée, à base de feuilles d'avocatier.Les bonnes variétésIl en existe 2 sortes : les uns à peau lisse et verte, en forme de poire ; les autres à la peau violette et granuleuse, petits et arrondis. Né en Amérique du Sud, l'avocat est cultivé dans tout le Bassin méditerranéen, notamment en Isräel.Bien le choisirSa peau doit être lisse et brillante s'il est vert et piriforme. Un avocat mûr est souple sous le doigt. Mieux vaut l'acheter ferme et le laisser mûrir quelques jours à température ambiante.Comment le conserverMûr : de 2 à 3 jours au réfrigérateur.Ferme : jusqu'à 5 jours à température ambiante. Un fois ouvert, il faut le consommer rapidement.Le saviez-vousPour raccourcir le temps de mûrissage des avocats, enfermez-le dans une poche en plastique avec 2 pommes, puis placez-les à côté d'une source de chaleur. Les fruits dégagent de l'éthylène, un gaz qui accélère la maturation.La bonne portionAdultes : 1/2 avocat couvre presque la moitié des apports journaliers recommandés en vitamine E (soit 4 mg). A consommer 1 fois par semaine, uniquement par ceux qui ne souffrent pas de problème de poids, en alternance avec d'autres oléagineux.Sportifs et adolescents : énergisant et reminéralisant, l'avocat peut figurer à leur menu 1 ou 2 fois pas semaine.Candidat à la minceur : il est à proscrire pendant toute la durée du régime.Le + minceurDans les salades, remplacez votre huile habituelle par un peu de pulpe d'avocat fraîchement mixée, avec des herbes, du jus de citron ou du curry. Vous obtiendrez ainsi un assaisonnement moins énergétique que la traditionnelle vinaigrette. A la place de la mayonnaise, cette préparation peut accompagner les viandes froides et les poissons pochés.Le + gourmandSavoureux en salade avec des agrumes ou, plus classiquement, farci avec des crustacés et de la mayonnaise, l'avocat est également délicieux en soupe froide. Sur le modèle du gaspacho andalou à la tomate, le velouté glacé à l'avocat est un plat raffiné et bourré de vitamines.Le + enfantTrès énergétique, il convient aux enfants, qui l'aiment farcis, car ils peuvent le déguster à la petite cuillère. Essayez les mélanges sucrés-salés, types ananas-crevettes ou pamplemousse-crabe, qui ont souvent leurs faveurs.Le + beautéSa richesse en vitamine E, carotènes et acides gras est un trésor pour la peau. Préparez un masque de beauté avec la chair broyée d'1 avocat. Laissez poser 1/2 h et rincez à l'eau tiède, il laisse la peau souple et illumine le teint.Le duo antipollution : avocat et pamplemousse : à eux deux, ils concentrent 3 vitamines (A, C et E) indispensables pour lutter contre la "pollution" interne (radicaux libres) et externe (particules toxiques).Le duo antifatigue : avocat et kiwi : un couple exotique extrêmement dynamique. Le premier est le champion de l'équilibre nerveux, grâce à ses vitamines du groupe B et à sa richesse en magnésium. Le second est le fruit le plus riche en vitamine C. Tonus garanti !Le duo sans sucre : crevette et avocat : celui-ci est l'un des rares légumes-fruits pratiquement dépourvus de glucides. Cet oléagineux se marie délicieusement avec la crevette, qui elle est dépourvue de graisses et de sucres. Idéal en cas de diabète "maigre"!Côté cuisineC'est en Amérique du Sud qu'il est le plus populaire. Soupe, ragoût, beignets...autant de recettes originales à découvrir.Côté phytoEn cas de petits coups de soleil, appliquez un cataplasme de pulpe d'avocat aux vertus cicatrisantes.La recette santéLe guacamole, un cocktail antioxydantPour 4 pers : 2 avocats, 1/2 citron, 100 gr d'oignons, 1 bouquet de coriandre, 200 gr de tomates, 1 cuil à café de sel. Hachez les oignons et la coriandre. Coupez les tomates épépinées en dés.[...]



La carotte pour faire bonne figure

Sat, 11 Aug 2007 11:43:00 +0000

Blanche ou violette à l'origine, la carotte n'est devenue orange qu'au 17e siècle grâce aux jardiniers hollandaisLégumes préféré des Français juste après la tomate, la carotte affiche une bonne mine insolente, même en hiver. Son secret : une richesse exceptionnelle en bêtacarotène, source de nombreux bienfaits.Les bonnes variétésCarottes de sable ou de terre ? Les premières sont les plus recherchées. Label rouge, la créance du Cotentin est le "top model" de ces reines des étals à la saveur douce et sucrée. Mais la carotte de terre au goût bien plus prononcé, comme l'amsterdam, a également ses adeptes.Bien la choisirDe saison : juillet à octobre. Les carottes de garde (de conservation) sont commercialisées dès novembre. D'avril à juin, craquez pour les primeurs !Comment la conserverPrimeur : 2 à 3 jours dans le bas du réfrigérateur.Carotte de garde : 10 jours maximum dans le bas de votre réfrigérateur.Le saviez-vousLa carotte agit sur le taux de cholestérol grâce à ses fibres. Mettez à profit cette particularité dans votre cuisine. Incorporez 1 à 2 cuil à soupe de purée de carottes dans vos sautés et ragoûts en fin de cuisson : la sauce s'épaissira, tout en restant légère et digeste.La bonne portionAdultes et enfants : une portion de carottes suffit largement à couvrir les besoins quotidiens en vitamines ABébé de moins de 4 mois : les carottes ont l'inconvénient d'être très perméables aux nitrates. Ne donnez que des petits pots spécialement conçues pour les nourrissons.Diabétiques : la carotte cuite est déconseillée aux diabétiques car son index glycémique (vitesse de pénétration du sucre dans le sang) est extrêmement élevé (>70).Le trio antirides : carottes râpées, huile de tournesol et jus de citron préservent l'épiderme du vieillissement, grâce à la vitamine E contenue dans l'huile. L'idéal est donc de l'associer aux vitamines A (via le bétacarotène du légume) et C (via le citron).Le duo antidiarrhée : la carotte, associée au riz, est idéal en cas de diarrhée. Les fibres douces de ce légume associées à l'amidon du riz régulent, en effet, le transit intestinal.Le + minceurAvec 35Cal/100 gr, la carotte est peu énergétique. Elle accroît son potentiel minceur consommée sous forme de jus : moins sucré qu'un jus de fruits, celui de la carotte permet de faire le plein de carotènes, tout en combattant la rétention d'eau.Le + gourmandPour la déguster d'une manière originale, testez le gâteau à la carotte. Très calorique (env. 425Cal/portion), ce dessert a un alibi santé : la vitamine E de la noix et la bêtacarotène du légume sont excellents pour la peau.Le + enfantLa carotte traite efficacement la diarrhée des tout-petits. Si leur intestins jouent les trouble-fête, donnez-leur de la purée de carotte. Les fibres douces de ce légume régularisent le transit intestinal, et sa richesse en eau comabt la déshydratation, principal danger de la diarrhée chez les enfants.Le + beautéOn peut profiter de ses bienfaits en réalisant soi-même un masque à la carotte. Mélangez 1 cuil à soupe de yaourt et 1 carotte râpée finement. Mettez 2 h au frigo. Appliquez sur la peau et laissez agir 10 mn. Rincez. Ce soin apaise les peaux irritées et redonne de l'éclat.Côté bien-êtreVous souhaitez conserver le bronzage de vos vacances ? ;assez-vous avec de l'huile de carotte (magasins diététiques).La recette santéSalade aux carottes et pousses de sojaPour vous faire la taille fine et la mine resplendissante, misez sur cette salade minceur : mélangez des carottes râpées et des pousses de soja. Ajoutez des feuilles de menthe fraîche hachées et du gingembre râpé. Assaisonnez avec une vinaigrette sauce soja, jus de citron et huile d'olive.100 % diététiqueEau : 85 %Glucides : 9 gProtides : 1 gCarotènes : 12 mgVitamines C : 7 mgFibres : 2,5 g[...]



Le Thé un philtre longue vie

Sat, 11 Aug 2007 11:37:00 +0000

Boisson la plus consommée au monde après l'eau, le thé réchauffe, désaltère et tonifie, tout en nous assurant une protection aussi discrète qu'efficace. Que demander de plus ?Après avoir fait infuser le thé, les Tibétains le salent et le barattent avec du beurre de yack. Indispensable pour affronter le froid de l'Himalaya !Les bonnes variétésSelon son mode de préparation, on distingue : le thé noir, fermenté et torréfié ; le thé vert, non fermenté ; l'oolong, semi-fermenté (même vertus que le thé vert sans le goût âpre) ; et le thé blanc, fabriqué uniquement avec les bourgeons de la plante.Bien le choisirLes noirs corsés, assam ou broken orange pekoe sont idéales le matin. Le darjeeling, au goût de miel, ou le earl grey à la bergamote, se marient avec les pâtisseries. Le thé au jasmin accompagne la cuisine asiatique.Comment le conserverL'idéal : une boîte hermétique en métal, dans le frigo. Le thé vert se garde 1 an, le thé noir 2 ans.Le saviez-vousLa caféine du thé se libère plus vite dans l'eau que ses tanins. Si vous voulez un thé fort, ne le laissez pas infuser plus de 2 mn. Pour un thé léger en caféine mais fort en goût, augmentez le temps d'infusion jusqu'à 5 mn, puis coupez-le avec un peu d'eau chaude.La bonne portionDe 4 à 6 tasses par jour couvrent 10 % des besoins journaliers en vitamines B et 5 % des apports conseillés en magnésium. Le thé inhibant l'absorption de fer, femmes et ados ont intèrêt à le boire en dehors des repas, avec du lait ou du citron.Le + minceurLe thé est tout indiqué en boisson, mais aussi dans l'assiette. Faites cuire des filets de limande dans un court-bouillon où vous aurez laissé infuser du thé vert. Délicieux et sain !Le + gourmandL'hiver, réchauffez-vous avec le thé indien, au lait et aux épices : cardamone, cannelle et clou de girofle sont cuits dans le lait que l'on sucre et dans lequel on fait infuser du thé noir. En été, optez pour la version "prince du désert" th thé vert très sucré, infusé avec de la menthe fraîche.Le + enfantInitiez-les au "tea time" avec des thés aromatisés au caramel ou à la vanille, adoucis d'un nuage de lait. Surtout n'oubliez pas les scones et les macarons parfumés...au thé vert !Le + beautéLes vertus du thé sont exploitées par de nombreuses marques de cosmétiques. Si vous avez les paupières gonflées ou les traits tirés, posez sur votre visage des compresses imbibées de thé vert refroidi.Le trio anti-somnolence : Thé, miel et citron. Rien de tel qu'une tasse de thé sucrée au miel avec du citron : la caféine et les substances stimulantes du thé ainsi que la vitamine C de l'agrume favorisent l'éveil, la vigilance et la concentration. Quand au miel, sa teneur en sucres dope les muscles et le cerveau.Le duo protection dentaire : Thé et lait. Si les tanins du thé tachent les dents, le fluor qu'il contient protège l'émail des caries. Le calcium du lait participe aussi à la lutte anticaries en renforçant la dentition.Le duo teint de lys : Thé et pignons. Le thé contient des antioxydants, tout comme les pignons, qui sont aussi très riches en vitamine E. Cette infusion, diurétique, protège la peau et éclaircit le teint.Ses atouts santéUn protecteur multicarte : Ses vertus sont dues à ses tanins, des polyphénois analogues é ceux du raisin. Le thé vert en a plus que le noir. Grâce à leur pouvoir antioxydant trois fois supérieur à celui des vitamines C et E, ils protègent le système cardiovasculaire, l'ensemble des cellules et l'ADN. C'est pourquoi on étudie le rôle du thé vert dans la prévention des cancers.Un excellent stimulant : Le thé contient un peu moins de caféine (parfois appelée théine) que le café, et cette caféine est moins assimilable car les tanins ralentissent son absorption. C'est une boisson qui nous rend actifs, mais en douceur. En outre, il contient 2 substances, la théobromine et la théophylline, qui stimulent l'activité cérébrale.Une bois[...]



La banane à plein régime

Sat, 11 Aug 2007 11:24:00 +0000

Le bananier est une herbe géante qui meurt après avoir porté ses fruits. Dans le bouddhisme, il symbolise la fragilité des choses et leur caractère éphémère.Parfumée et pleine d'énergie, la banane est aussi nourrissante que la pomme de terre, mais plus gourmande. Très concentré en minéraux et en vitamines, elle permet de et de satisfaire une envie de sucré.La science est formelle : la banane agit de façon positive surl'humeur. Elle aide également non seulement à bien démarrer mais aussi à maintenir l'effort dans la durée. Raison pour laquelle il est recommandé de croquer une banane avant et après un effort physique. Le calcium qu'elle contient renforce le capital osseux, ses nombreuses vitamines et minéraux permettent de soutenir les dlfenses immunitaires ; enfin le glucose et les glucides sont des sources d'énergie bien connues.Vous découvrirez que si la banane est délicieuse dans bircher, elle fera également merveille associée à un curry, la banane vous donnera une sensation de vacances en plein hiver !Attention toutes les bananes ne se ressemble pas : plantain, fuit ou mini, leur saveur et leur mode de préparation sont très différents. Pour en savoir plus en quelques mots :La banane plantainEgalement appelée banane à cuire, la banane plantain ne peur pas se consommer crue, car elle est très riche en amidon, ce qui la rend indigeste. On la cuisine comme la pomme de terre, poêlée ou cuite à l'eau. Pour la peler, il faut d'abord inciser sa peau épaisse avec un couteau, puis la retirer sous l'eau courante.La banane fruitC'est la plus connue chez nous. On la récolte encore verte et on la laisse mûrir dans des chambres spéciales. Pour les soupes et les crèmes, il vaut mieux choisir des bananes bien mûres. Si l'on prépare des bananes en rondelles, on peut prendre des fruits encore légèrement verts.La mini bananeEgalement appelée baby banane, ce fruit miniature possède une pulpe aromatique et fruitée sous sa peau fine. On s'en régale nature ou en l'accommodant avec des ingrédients épicés : la mini banane met, par exemple merveilleusement en valeur le piquant fruité des piments.Les bonne variétésLa plus consommée et la poyo, d'un beau jaune franc, venue des Antilles, du Cameroun ou de Côte d'Ivoire. On trouve aussi la freysinette d'Amérique du Sud, très courte, ferme et sucrée. La figue rose, fruitée, à la peau saumonée, est rare et prisée des connaisseurs.Comment la conserverElle se garde plusieurs jours à température ambiante, mais pas au frais. En dessous de 12°C elle noircit et perd son goût.Le saviez-vousC'est quand la banane est cuite et chaude que sa saveur se révèle véritablement. Au cours de la cuisson, la chaleur libère un certain nombre d'arômes délicieux, présents dans la pulpe. Vous pouvez, indifféremment la cuire au four, au MO, à la poêle ou en papillote.La bonne portionAu goûter des enfants, elle remplace avantageusement le pain ou les gâteaux une fois sur deux. Par ailleurs, une banane couvre le dixième de nos besoins quotidiens en magnésium. Les adultes peuvent donc en manger 1 ou 2 par semaine, s'ils n'ont pas de problème de poids.Le duo moral au top : plaisir et bonne humeur sont au rendez-vous quand on marie banane et chocolat. Les vitamines B du fruit, associées au magnésium présent aussi dans le cacao, aident à reste zen. Tandis que les substances du chocolat, tyramine et phényléthylamine, font voir la vie en rose.Le duo digestion légère : l'ananas forme avec la banane un dessert idéal. Ses enzymes, comme la broméline, stimulent les sécrétions digestives. La banane assimilée rapidement, neutralise l'acidité et soulage d'éventuelles aigreurs d'estomac.Le duo anticourbatures : avant un effort intense, un encas associant banane et fruits secs fournit de l'énergie, mais surtout du magnésium, indispensable à la contration musculaire. On évite ainsi les crampes et les courbatures du lendemain.Le + [...]



Jurançon

Fri, 10 Aug 2007 02:53:00 +0000

Jurançon sec La vigne est cultivée en semi-hautain, c'est à dire à environ 1m20 du sol, ce qui permet d'éviter les effets néfastes des gelées tardives et autres coulées d'air froid au ras du sol. Le vignoble de Jurançon (1000 ha env.) est implanté sur un ensemble de collines au sud-ouest de Pau, au pied des Pyrénées. On distingue 3 types de terroir: La Chapelle de la Rousse proche de Pau, donnant des vins avec une acidité marquée; Les vins de Monein, à l'ouest, ont un gras plus prononcé et ceux de Lasseube, au sud, sont fruités. L'encépagement est dominé par le manseng. Le petit manseng a des grains plus petits donnant plus de finesse aux vins. C'est le cépage de prédilection des moelleux. Le gros manseng, à l'acidité plus élevée, convient mieux aux secs. A l'origine, le jurançon est un vin moelleux, obtenu par passerillage (déssèchement) des grains qui sont récoltés par tries successives (cueillette sélective) d'octobre à décembre. Ce sont les Pyrénées toutes proches qui créent un effet de Foëhn qui assèche et réchauffe fortement l'atmosphère en automne. Le jurançon moelleux est un vin riche en arômes, qui possède une bonne vivacité qui lui interdit normalement toute lourdeur et le rend très agréable à table. Le jurançon sec n'a été créé que dans les années 50 et il a encore parfois du mal à se faire accepter. Les meilleurs sont pourtant de beaux vins, structurés par leur fraîcheur et doté d'une belle palette aromatique. Ils sont faciles à marier avec des plats. Pour en savoir plus : >> Site des Vignerons du Jurançon>> Site des Vins du Sud-Ouest > Domaine Bordenave - Les copains d'abord 2002 Jurançon sec - Gisèle et Pierre Bordenave - gros manseng Nez d'agrumes, pamplemousse essentiellement. La bouche évoque plutôt un vin à base de sauvignon, montrant un joli fruité mais manquant un peu de personnalité. (12/03) Prix : A+ (voir le site internet) > Domaine Bru-Baché 2000 Jurançon sec - Claude Loustalot - gros manseng Joli nez complexe, d'asperges, de fruits exotiques, avec de légères notes fumées. Bel équilibre et bonne matière. Assez long. Un vin agréable. (08/03) Prix : A+ > Domaine Cauhapé - Sève d'Automne 1998 Jurançon sec - Henri Ramonteu - gros manseng Un nez expressif d'agrumes, fruits blancs et même de fruits exotiques confits, un nez fort complexe avec de petites notes miellées. En bouche, on retrouve cette puissance aromatique dans un équilibre parfait. (11/01) Prix : B > Domaine Cauhapé - Sève d'Automne 1999 • [noté 3] Nez fin de fruits exotiques, et d'acacia. Belle matière assez ronde. Très beau vin, encore jeune. (01/02) • [noté 4] Paraît jeune mais déjà superbe, aromatique et complexe: notes miellées, fruits exotiques. ("Vin du mois" 08/02) • [noté 3] Nez de fruits exotiques et de fruits secs. En bouche, la matière paraît un peu plus simple que lors des dégustations précédentes et une légère oxydation apporte des arômes de noix. Pointe d'amertume en finale. L'ensemble reste agréable. (08/05)(12/05) Prix : B (voir les autres vins du domaine) > Domaine du Cinquau 2003 Jurançon - Pierre Saubot - 95% gros manseng 5% petit manseng Nez de nèfle et d'asperge avec des notes animales. La bouche est assez bien équilibrée mais présente des arômes de paille humide qui paraissent très présents. Peut-être s'agit-il d'[...]



Gazpacho de fraises à l'huile d'olive et turrón

Fri, 10 Aug 2007 02:29:00 +0000

(image) Ingrédients :
300 g de fraises
100 g de turrón
50 g de sucre
1 citron
10 cl d’huile d’olive Andaleña
Quelques tiges de menthe
Poivre
1 grenade (décoration)

Etapes :
Lavez et équeutez les fraises.
Passez-les au mixer par petites impulsions jusqu’à ce que le jus soit fluide.
Poivrez et sucrez à volonté puis réservez au frais.
Battez l’huile d’olive Andaleña avec le jus de citron et réservez au congélateur pendant 30 minutes pour faire figer l’huile d’olive.
Pendant ce temps, concassez le turrón au couteau et disposez-le au fond de verres ou de coupelles.
Ciselez quelques brins de menthe en gardant 4 jolies feuilles.
Sortez l’huile d’olive du congélateur et fouettez-la à nouveau pour l’émulsionner.
Versez la soupe de fraises avec la menthe ciselée dans les verres sur le turrón concassé et couvrez d’une fine pellicule d’huile citronnée.
Posez quelques feuilles de menthe pour décorer et également si vous le souhaitez quelques grains de grenade à la surface.
Servez très frais.



L'écrevisse

Fri, 10 Aug 2007 01:53:00 +0000

(image)
L'écrevisse est un petit crustacé d'eau douce à la longévité assez exceptionnelle puisqu'elle peut atteindre vingt ans. L'écrevisse était autrefois très abondante dans les cours d'eau et les lacs français, en particulier dans la région de Nantua qui s'en était fait une glorieuse spécialité gastronomique.

Mais l'écrevisse devient de plus en plus rare dans notre pays et l'essentiel de la commercialisation provient de l'étranger, Turquie et Rays de l'Est en particulier.

LES BIENFAITS

A signaler que l'écrevisse a une assez faible valeur calorifique pour un crustacé. Sa teneur en phosphore et en soufre est satisfaisante.

BIEN CONSOMMER

On peut citer trois espèces principales commercialisées:

  • L'écrevisse patte grêle : elle a une carapace clare hérissée de piquants, ce crustacé qui vient généralement de Turquie possède une chair de peu de saveur.
  • L'écrevisse patte blanche : on la reconnaît à son ventre plus clair que le dos de couleur verdâtre. Sa chair est excellente, mais elle est assez rare sur les marchés.
  • L'écrevisse patte rouge : c'est la plus grosse des écrevisses, et son poids peut atteindre près de 100 g. Ses pinces sont colorées de rouge. C'est la plus appréciée des gourmets.

BIEN ACHETER(image)

Les écrevisses doivent être achetées bien vivantes, et doivent grouiler dans le panier. Comme pour les autres crustacés, les queues doivent se replier dès qu'on les saisit ou au contact de la chaleur.

Il faut éviter d'acquérir des écrevisses aux pinces et au corps qui pendent lorsqu'on les prend. Elles ne donneraient alors pas toutes les garanties de fraicheur.

EN CUISINE

Les écrevisses s'accommodent de nombreuses façons: à la nage(la plus classique), en gratin, en sauce nantua, en biques et veloutés.

Avant de les cuire, il faut prendre soin de les châtrer, c'est-à-dire d'ôter le tube intestinal en tirant d'un coup sec la nageoire du milieu.




La fleur de sel

Fri, 10 Aug 2007 01:29:00 +0000

La fleur de sel est ce sel particulièrement apprécié pour son goût fin et le croquant de ses cristaux friables. Cétaux, solettes, éperlans et petits rougets en friture font merveille après un franc saupoudrage, et les tomates fraîches, les pommes de terre... . Mais d'où nous vient donc ce sel si spécial?Si ce n’est celle que l’on produit soi-même (!), celle offerte par un ami qui connait un saunier, la meilleure fleur peut être celle produite dans sa région préférée, ou tout simplement celle à laquelle on s’est habitué.... On admet facilement que les p rovenances de Ré, Noirmoutier et Guérande se valent, mais l’Algarve!? A l’extrême sud du Portugal, les cristaux sont grossiers, la fleur est amère, d’ailleurs est-ce encore de la fleur? L’antagonisme commercial entre ces deux grands pays producteurs, la France et le Portugal, est vieux de plusieurs siècles, la désinformation va bon train!La commercialisation de la fleur de sel remonte à une vingtaine d’année. Mais elle est connue depuis très longtemps. L’ingénieur Claude Masse, chargé à la fin du XVII de cartographier les marais salants de Brouage, dit du premier sel récolté par les sauniers, qu’ “il a une odeur fort agréable qui approche beaucoup de la violette, surtout quand il est nouveau; il est moins âcre et moins piquant sur la langue et n’est guère propre que pour servir sur la table, n’étant pas d’un si bon usage pour saler les viandes et poissons...” Ces dix dernières années le prix de la fleur de sel a été multiplié par quatre, voire cinq. Son cours actuel suscite toutes les convoitises et incite les moins scrupuleux à la contrefaçon. Le “comité des salines de France”, qui regroupe les principaux industriels du sel, au sujet de la fleur de sel qu’ “il s’en commercialise plus qu’il ne s’en produit...”. L’allusion est perfide, elle n’est malheureusement pas sans fondement. La fraude consistant à faire passer du gros sel écrasé pour de la fleur de sel est d’autant plus tentante qu’il n’existe aucun critère scientifique permettant d’identifier formellement la fleur de sel. Impunité garantie : les laboratoires de la direction générale de la consommation, de la concurrence et de la répression des fraudes peuvent soupçonner une substitution, ils ne peuvent la prouver. Cependant il existe un certain nombre de critères qui permettent de distinguer empiriquement une fleur de la plus adroite des contrefaçons, avec un risque d’erreur extrêmement faible. Le saunier les connaît et son intérêt bien pensé est de combattre et dénoncer la fraude. En effet, seule la production d’une fleur de sel de qualité peut stimuler la demande, garantie de pérennité pour un outil de travail coûteux à créer, difficile à entretenir et d’un rendement tellement aléatoire : le marais salant . Quant à patrimoine gastronomique, il se trouverait bien écorné s’il fallait remplacer cet ingrédient incontournable qu’est devenue la fleur de sel par un gros sel écrasé plus ou moins âcre et corrosif. Bien des spécialités disparaîtraient, à commencer par: Voici une autre recette dans laquelle la fleur de sel encore rose, ou déjà grise, va révéler toutes ses qualités :Toasts apéritifs à la fleur de sel:Ingrédients pour 4 personnes:-1 cœur de laitue lavé et finement ciselé - -4 cuillères à coupe de faisselle-1 ou 2 oignons finement ciselés-1 ou 2 tiges de ciboulette hachée, poivre et fleur de sel à volonté.- 1 pain de campagne tranché-2 cuillères à soupe de crème fraîche-1 ou 2 cuillères à café de vinaigre balsamique-Bien mélanger dans un saladier tous ces ingrédients, sauf la fleur de sel, et les tranches de pain, bien sûr, que l’on passera au grille-pain au moment de servir. Étaler la préparation sur les tartines gr[...]



les profiteroles au chocolat

Fri, 10 Aug 2007 01:23:00 +0000

(image)
Le plaisir unique des profiteroles tient dans un double contraste : suavité aromatique de la glace à la vanille et amertume de la sauce noire, froid de la glace et chaud du chocolat.

Préparer une pâte à choux avec 70 gr de beurre, 1 cuillère à soupe de sucre, 1 pincée de sel, 1 quart de litre d'eau, 150 gr de farine, 4 oeufs entiers.

Disposer des petites noix de pâtes sur une tôle beurrée à l'aide d'une poche à douille et faire cuire à feu moyen pendant 20 mn.

Lorsque les choux sont secs et gonflés, les faire refroidir sur une grille.

Préparer une sauce au chocolat avec 250 gr de chocolat amer, 1 verre de lait, 40 gr de beurre.

Aromatiser avec un peu de Cointreau.

Fendre les choux avec un couteau et les fourrer d'une boule de glace à la vanille avec une petite cuillère.

Disposer sur une assiette et napper de sauce toute chaude.



Vive la mâche !

Wed, 04 Jul 2007 22:44:00 +0000

L'hiver, c'est la saison de la mâche ! Pour tous les jours ou pour les repas de fêtes, elle est incontournable ! Cette salade serait même une source importante d'Omega 3, ces acides gras essentiels pour notre corps. Mais que cachent ces petites feuilles vertes ? Voici quelques conseils et des recettes originales pour profiter des vertus de ce légume…La mâche fait l'unanimité aux repas ! Mais outre ses qualités gustatives, que cachent ses petites feuilles ?La mâche à la loupe Comme tous les légumes, la mâche trouve sa place dans n'importe quelle alimentation équilibrée. Car elle contient notamment une grande quantité de vitamines C, de vitamine E et de béta-carotènes (pigments permettant de fabriquer la vitamine A). Elle possède donc des vertus antioxydantes, permettant de lutter contre les dégâts des radicaux libres et le vieillissement des cellules. Elle contient également une grande quantité de fer, ce qui intéressera tous les végétariens. Enfin, elle est l'alliée indispensable des femmes enceintes, puisque elle est très riche en vitamine B9, indispensable au bon développement de bébé.Il faut ajouter que la mâche peut-être consommée sans modération : 100 g apportent seulement 14 Kcal ! Pas de quoi menacer la balance si vous surveillez l'assaisonnement.Des Omega 3 à la pelle ! Difficile de ne pas avoir entendu parler des Omega 3 ! Ces matières grasses particulières sont aujourd'hui vantées pour leurs bénéfices santé. Elles permettent de lutter contre les problèmes cardiovasculaires. Les Omega 3 joueraient également un rôle dans la protection contre la maladie d'Alzheimer ou l'équilibre émotionnel. Mais ils ne se cachent pas uniquement dans le poisson gras ou les margarines enrichies ! La mâche est une source extrêmement intéressante : plus de la moitié des matières grasses de la mâche sont des Oméga 3, ce qui correspond à 240 mg pour 100 g.En pratique On trouve la mâche fraîche principalement en automne et en hiver. Mais si vous souhaitez la consommer le reste de l'année, vous pouvez opter pour la barquette ou le sachet. Sachez que si vous la prenez fraîche, il faut bien la laver, pour enlever le sable notamment. Mais il faut l'essorer délicatement. Plus la couleur verte est éclatante, plus elle est fraîche (évitez les mâches aux feuilles un peu jaunies). Mais il faut la consommer très rapidement : ne la gardez pas plus d'un jour au réfrigérateur (3 jours si vous la prenez en sachet ou en barquette). Attention à l'assaisonner uniquement avant de la servir. Les recettes savoureuses ! Bien sûr, la mâche est excellente en salade, dont on peut varier les ingrédients. Mais elle peut aussi être savourée sous forme de velouté, braisée ou poêlée. Voici quelques idées de recettes savoureuses :[...]



Cuisine minceur

Sun, 01 Jul 2007 20:12:00 +0000

(image)


Si vous souhaitez avois la ligne sans faire de régime,une seule solution : cuisiner "minceur". Apprenez à déchiffrer la composition et les valeurs nutritionnelles des aliments, et composez des menus légers et équilibrés en prévision de l'année.

(image)






(image)

(image)




France : Fruits et légumes importés du Maroc

Sun, 01 Jul 2007 10:34:00 +0000

Un partenariat privilégié ?Les marchés et supermarchés français se sont mis depuis longtemps à l'heure de la mondialisation. Les étals du rayon fruits et légumes témoignent de la vitalité actuelle des importations françaises. Au premier plan des partenaires privilégiés après l'Union Européenne, un allié des premiers jours : le Maroc. Nous étions déjà conquis par sa cuisine traditionnelle… voilà que ses tomates, clémentines, poivrons ou encore oranges prennent d'assaut le panier de la ménagère !Etat des lieux.Une tradition agricole…La France importe traditionnellement des fruits et légumes en provenance du Maroc. Et pour cause : ce pays a une forte vocation agricole. L’agriculture est un secteur majeur de son économie. Elle représente en moyenne jusqu’à 20% du P.I.B total (Produit intérieur brut). C’est aussi 40% de la population active qui dépend du secteur primaire, une superficie cultivable de 700 000 ha et 8000 producteurs. C’est également une source non négligeable de devises. En conséquence, les exportations de productions fruitières et maraîchères sont vitales pour la balance commerciale marocaine. D’ailleurs, pour certains produits, le royaume obtient des résultats plus qu’honorables. Il est par exemple le 2e exportateur mondial d’agrumes.La libéralisation des exportations n’a pourtant été effective qu’au début des années 80. Une période qui correspond à la modernisation intensive du secteur agricole. La culture des fruits et légumes a gagné aujourd’hui en qualité et productivité. Ces deux exigences s’expliquent d’une part par la concurrence importante de plusieurs autres Etats producteurs. En Europe, l’Espagne est le principal concurrent du Maroc dans l’exportation d’oranges ou de tomates. D’autre part, il faut satisfaire le consommateur français, principal client.Le marché marocain…Les producteurs marocains tentent de répondre au mieux aux exigences de qualité réclamées par la France. Il s’agit déjà de ne pas décevoir un pays qui absorbe à lui seul près de 70% des exportations de fruits et légumes primeur. C’est donc une source de revenus très importante. Pour cela, l’ensemble du secteur agricole marocain a du faire face à une profonde restructuration.Par ailleurs, si le Maroc exporte jusqu’à 900 000 tonnes de productions légumières et fruitières (chiffres de 2004/2005), essentiellement vers l’Union Européenne, le marché français a ses préférences. Celles-ci se portent sur la tomate, les agrumes (oranges et clémentines), le haricot, les petits pois, le melon, la pastèque, la courgette et le poivron. En dehors de la France, le Maroc exporte majoritairement des olives (et huile d’olive), des dattes, des raisins, ou encore des pommes de terre.Aussi, la production de fruits et légumes se caractérise à la fois par un inconvénient mais aussi par un avantage de taille. Ces produits sont d’une part périssables donc nécessitent des moyens de conservation importants. Ces derniers représentent un coût estimable pour le producteur. Mais d’autre part, la production bénéficie d’un calendrier assez étendu dans l’année, ce qui la rend plus conséquente. C’est le cas du haricot vert et du petit pois, cultivés toute l’année. La tomate, le poivron et la courgette sont également cultivés de sept à neuf mois sur douze.Le ‘fleuron du maraîchage marocain’…La tomate reste incontestablement le produit agricole le plus exporté en France. Elle représente à elle seule la moitié des exportations de fruits et légumes marocains. Elle provient en majorité d’une région au sud du Maroc : Souss-Massa. La tomate marocaine se présente essentiellement en grappe, [...]



La pomme, une culture normande

Sun, 01 Jul 2007 09:24:00 +0000

Et des pommiers made in Normandie…Imaginer la Normandie sans ses pommes, c'est imaginer Eve, Newton ou Guillaume Tell complètement déboussolés… Les pommiers existent en Normandie depuis la Gaule romaine. A cette époque, le sydre, vin de pommes, n'est pas encore la boisson commune. Il faudra attendre le XIVème siècle pour que le cidre détrône la bière. Et c'est au XVIème siècle que Gilles de Gouberville, un gentilhomme de la région de Valognes, va distiller le premier cidre pour en faire du calvados. Les pommiers semblent indigènes à la Normandie. Parfaitement adaptés à son climat, ils font également partie intégrante de sa culture.En Normandie, la culture de la pomme est d’abord dictée par le calendrier, car chaque automne est désigné comme « la saison des pommes ». Une période où différentes étapes vont se succéder avant d’en arriver à la fabrication du cidre.La corvée du ramassageLes mois d’octobre-novembre sont marqués par la saison du ramassage des pommes à cidre. Or, de nombreux Normands fabriquent leur propre boisson, il leur faut donc ramasser les pommes tombées à terre, le plus souvent dans l’herbe haute et mouillée, l’automne étant rarement tropical dans cette région… Une corvée qui s’apparente à de longues et froides journées le dos plié en deux. D’autant plus que les pommes ayant subi le gel donnent un cidre encore meilleur. Cependant c’est souvent en famille que l’on effectue ce travail, et beaucoup évoquent ce moment, tiraillés entre le côté pénible de la tâche et le bon temps passé ensemble, couronné par la satisfaction du tas de pommes ramassées.Vient ensuite le moment de faire le cidre.Les petites exploitations font appel à une presse ambulante, dont on loue les services en se regroupant parfois entre voisins. Lorsque la presse arrive, les pommes sont rassemblées pour être déversées dedans, broyées puis pressées jusqu’à ce que le jus s’écoule par un tuyau que l’on relie directement au tonneau à remplir. On obtient 650 à 750 litres de jus avec une tonne de pommes. Le jus ou moût ainsi obtenu va fermenter en tonneau, où il va se clarifier naturellement. La pectine contenue dans la pomme entraîne les impuretés à la surface, formant un « chapeau ». On garde ainsi pendant un à deux mois minimum le jus à fermenter. En général, on ne le tire pas avant la semaine de Noël. Le cidre tiré est ensuite mis en bouteille. En l’espace de six semaines, il va se transformer en boisson pétillante, grâce aux levures contenues naturellement dans la pomme.Deux agriculteurs normands sur trois fabriquent leur cidreLa Normandie produit environ 330.000 tonnes de pommes à cidre, soit la moitié de la production nationale. Le cidre est fabriqué par des particuliers ou des petits exploitants et des entreprises cidricoles. Deux tiers des agriculteurs normands fabriquent leur cidre. La majorité des exploitations est inférieure à trois hectares. On trouve deux types de vergers en Normandie : les « hautes tiges » et les « basses tiges ». Les premiers sont les arbres que l’on retrouve dans la bocage traditionnel. La qualité de leur fruit est supérieure mais leur rendement n’est bon qu’une année sur deux. Les « basses tiges » sont les vergers industrialisés qui produisent en grande quantité. 70% de la production industrielle est issue de ce type de verger qui a malheureusement tendance à supplanter les vergers traditionnels.Il existe plus de deux mille variétés de pommes, des plus amères aux plus acides, en passant par les douces et douces-amères. L’assemblage des pommes va permettre d’obtenir un cidre plus ou moins doux ou sec. Mais le terroir joue un [...]



Carpaccio de veau au parmesan

Mon, 25 Jun 2007 23:51:00 +0000

(image)
Ingrédients
Pour 4 personnes :

700 gr de viande de veau dans le cœur de côte
200 gr de parmesan
Huile d’olive
Fleur de sel
Poivre blanc
Tellichery
Quelques fleurs de câpres
1 cuillerée à soupe grappa (ou de cognac)

Préparation(image)

A l’aide d’une seringue piquez le morceau de viande pour lui injecter la grappa.Massez le avec le poivre et le selEnveloppez-le d’un film transparent et laissez le quelques heures au réfrigérateur. Préparation du carpaccio Découpez avec un couteau très bien aiguisé votre viande en fines tranches que vous disposez sur un plat. Vérifiez l’assaisonnement. Découpez le parmesan en fins copeaux et posez-les sur les tranches de viande. Mettez les fleurs de câpres et versez l’huile d’olive. Laissez reposez une heure au réfrigérateur.

SuggestionsVous pouvez servir ce carpaccio avec un peu de verdure en dispsersant quelques feuilles de roquettes dans l'assiette.








un Feuilleté d'andouillette à la moutarde ancienne

Sun, 24 Jun 2007 15:12:00 +0000

Pour 6 personnes
Compter 3 andouillettes et du feuilletage. Si vous rencontrez des difficultés à réaliser le feuilletage, préférez alors le feuilletage prêt d'avance.
Pour la sauce: 3 échalotes - 3 cuillers de moutarde ancienne - 20 cl de crème - 20 cl de vin blanc sec - 30 cl de fond lié

1. Dénigrée l'andouillette connaît encore de nombreux amateurs. Faites moi confiance, c'est un délice.
2. Colorer d'abord les andouillettes
3. Puis cuire à four chaud (210°) pendant 10 mn. En cours de cuisson, ajouter un peu de vin blanc et arroser la chose avec délicatesse. L'andouillette (surtout sauvage) mal arrosée peut devenir agressive et craquer méchamment.
4. Ici j'ai ajouté quelques lamelles d'oignons juste suées dans la graisse résiduelle. Indispensables pour la déguster juste cuite au four mais facultatif pour le feuilleté.
5. Après cuisson, couper en deux
6. et fendre l'andouillette en long
7. Détailler. Vous remarquerez que je garde le boyau cela donne gout et craquant puisqu'il est bien doré.
8. Après avoir détaillé, répartir les morceaux d'andouillette sur les feuilletés préalablement cuits (voir ici) et napper d'un peu de sauce à la moutarde ancienne.
9. Les terroirs se livrent une guéguerre sans merci pour sacrer leurs andouillettes meilleures que celles du clocher voisin... Ah Vanité, tout n'est que vanité. Con-fréries .. vous êtes tous des frères...

La sauce à la moutarde ancienne:
Suer trois échalotes ciselée avec une légère coloration. Ajouter trois belles cuillers de moutarde ancienne en grain.
La cuire doucement
Déglacer avec un verre de vin blanc sec (20 cl). Réduire.
Mouiller au fond lié (30 cl). Réduire.
Crémer (20 cl). Réduire
Verser sur l'andouillette détaillée et garnir les croûtes de feuilletag













Piquillos farcis à la morue

Sun, 24 Jun 2007 10:12:00 +0000

(image)
Pour 6 personnes

1kg de morue
2 gros oignons
1 gousse d'ail
24 piments piquillos
4 c. à soupe d'huile d'olive
1 pincée de piment d'Espelette
3 jaunes d'oeufs
4 c. à soupe de farine
sel, chapelure

Préparation: 45mn
Déssalage de la morue: 24h
Cuisson: 45mn

La veille coupez la morue en gros morceaux.
Faites-la dessaler 24h dans une bassine d'eau froide, en changeant l'eau plusieurs fois.

Mettez la morue dans une marmite, recouvrez-la largement d'eau froide.
Démarrez à feu vif et, au premier frissonnement, éteignez le feu, couvrez.
Laissez la morue encore 5mn dans son bouillon.

Egouttez la morue et effeuillez-la après l'avoir débarrassée de sa peau et de ses arêtes.

Pelez et émincez les oignons.
Ecrasez l'ail au presse-ail après avoir ôté son germe.
Eqeutez les piquillos et enlevez les graines.
Si vous utilisez des gros poivrons rouges, faites-les griller entiers sous le gril du four.
Quand leur peau se boursoufle, sortez-les du four et enveloppez-les chacun dans du papier mouillé.
Laissez refroidir, puis ôtez la peau,qui doit se détacher facilement.

Pendant ce temps, vous aurez fait revenir doucement les oignons avec la moitié de l'huile d'olive.
Ajoutez la morue effeuillée, l'ail écrasé et la pincée de piment.
Couvrez et laissez cuire à tout petit feu pendant 15mn.
Versez ce mélange dans un plat creux et écrasez-le en purée à l'aide d'une fourchette.
Salez si nécessaire.

Farcisssez les piments avec cette purée de morue.
Battez les jaunes d'oeufs.
Versez la farine et la chapelure chacune dans une assiette.
Roulez les piments dans la farine puis dans les jaunes d'oeufs battus et enfin dans la chapelure.
Faites chauffer 2 cuillerées à soupe d'huile dans une poêle et mettez à dorer très doucement les piments.
Servez aussitôt avec un coulis de tomate préalablement chauffé.



Risotto aux champignons des bois

Sun, 24 Jun 2007 00:49:00 +0000

Difficulté : Délicat en une petite trentaine de minutes. Courses pour 4 personnes : Pour le risotto 200 gr de riz italien Arborio1 gros oignon blanc 10 cl de vin blanc sec 90 cl de fond blanc de volaille 60 gr de parmesan râpé 5 cl d'huile d'olives très mures 100 gr de beurre 10 cl de crème fraîche fleurette assaisonnement Pour les champignons 500 gr de champignons suivant la cueillette50 gr de beurre2 cl d'huile d'olives 2 échalotes 2 gousses d'ailpersil, cerfeuil, ciboulette assaisonnement 1 casserole 1 sauteuse1 poêle anti adhésive Recette : Dans une casserole faire chauffer le fond blanc de volaille sans le faire réduire Eplucher et ciseler l'oignon Faire fondre 50 gr de beurre dans une sauteuse. Ajouter l'oignon et le faire fondre sans coloration Ajouter le riz et le faire nacrer pendant 3 minutes en le remuant avec une spatule Ajouter le vin blanc et le laisser s'évaporer complètement Mouiller à hauteur avec le fond blanc et faire cuire à léger frémissement en remuant Lorsque le riz a absorbé tout le bouillon remouiller jusqu'à hauteur Renouveler l'opération jusqu'à l'absorption de tout le fond blanc. La cuisson doit durer environ 18'. Ajouter 50 gr de beurre, la crème, l'huile d'olives et le parmesan Servir aussitôt. Pendant ce temps, laver et nettoyer les champignons, couper les gros champignons pour qu'ils aient la même taille que les petits Dans une poêle anti-adhésive faire sauter les champignons à l'huile d'olives avec une pointe de sel Lorsque les champignons rejettent leur eau, ajouter l'échalote, l'ail et le beurre. Les champignons sont alors liés dans une émulsion de jus de champignon et de beurre Ajouter les fines herbes. Dressage Répartir le risotto dans des assiettes creuses et napper de la fricassée de champignons et de son jus Finir avec un tour de moulin de poivre. Trucs & astuces Vous pouvez aussi jeter les champignons cuits dans la sauteuse de risotto et tout mélanger. Vin d'accompagnement Un vin blanc sec de Provence, pourquoi pas un "La Courtade" de l'Ile de Porquerolles. [...]



Relais & Châteaux : guide 2007

Sat, 23 Jun 2007 00:52:00 +0000

Relais & Châteaux : guide 2007 Le guide 2007 des Relais & Châteaux est paru avec 460 établissements dans le monde contre 453 l'an passé. Par le jeu des entrants et des sortants, s'il n'y a que 7 nouveaux établissements, en fait ce sont 21 nouvelles maisons qui ont le privilège d'intégrer la chaine en 2007. France Hôtel du Castelet, 83330 Le Beausset Hôtel Impérial Garoupe, 06600 Cap d'Antibes Auberge de l'Ile, 69009 Lyon Château de Beaulieu, 62350 Busnes Hôtel Brittany, 29681 Roscoff Abbaye de la Bussière, 21360 La Bussière sur Ouche Autriche Tennerhof, 6370 Kitzbühel Mörwald "Kloster Und", 3500 Krems Allemagne Burg Schwazenstein, 65366 Geisenheim Belgique Kasteel Withof, 2930 Brasschaat Suisse Waldhotel Fletschhorn, 3906 Saas-Fee Italie Ristorante Il Rigoletto, 42046 Reggiolo Grand Hôtel San Pietro, 98039 Taormina Villa La Vedetta, 50125 Firenze Turquie Mehmet Ali Aga Mansion, 48900 Datça Grèce Myconian Ambassador, 84600 Mykonos Chine Hotel of Modern Art - Homa, 541006 Guilin Family Li Imperial Cuisine, 20002 Shanghaï Afrique du Sud Marataba, 6600 Plettenberg Bay Tanzanie Singita Grumeti Reserves, Mugumu Etats-Unis (Californie) Les Mars Hotel, 95448 Healdsburg [...]



Clafoutis aux cerises

Sat, 23 Jun 2007 00:13:00 +0000

(image)

Ingrédients :

  • 400 g de cerises dénoyautées
  • 1/2 verre de rhum
  • 25 cl de lait
  • 80 g de farine
  • 80 g de sucre en poudre
  • 2 sachets de sucre vanillé
  • 1 pincée de sel
  • 3 oeufs à température ambiante
  • Du sucre glace pour servir


Préchauffez votre four à 180°.
Beurrez et farinez votre moule à manqué.
Mélangez dans un bol les cerises et le rhum.
Réservez.
Dans une jatte, mélangez la farine, le sucre en poudre, le sucre vanillé et la pincée de sel.
Ajoutez les oeufs et mélangez jusqu'à obtenir un mélange homogène.
Ajoutez peu à peu le lait sans cesser de remuer juqu'à obtention d'une pâte qui ressemble à une pâte à crêpe épaisse.
Disposez les cerises parfumées au rhum au fond du moule.
Versez dessus la pâte.
Enfournez et laissez cuire entre 35 et 40mn.
Le clafoutis est cuit lorsque la pâte prend une jolie couleur dorée.
Sortez du four et laissez tiédir.

Saupoudrez votre clafoutis avant de le servir encore juste tiède.



Fruit

Sat, 23 Jun 2007 00:06:00 +0000

Cerise