Subscribe: Commentaires pour 21st Century Boy
http://blood.cyna.net/?feed=comments-rss2
Added By: Feedage Forager Feedage Grade A rated
Language: French
Tags:
astier  commentaires sur  commentaires  dans  des  est  film  mais  même  par  pas  pour  quand  qui  son  sur  une  être 
Rate this Feed
Rate this feedRate this feedRate this feedRate this feedRate this feed
Rate this feed 1 starRate this feed 2 starRate this feed 3 starRate this feed 4 starRate this feed 5 star

Comments (0)

Feed Details and Statistics Feed Statistics
Preview: Commentaires pour 21st Century Boy

Commentaires pour 21st Century Boy



21st Century Boy ~ le blog d'Arion



Published: Fri, 19 Jan 2018 22:21:08 +0000

 



Commentaires sur Shigeyasu Yamauchi - L’interview (Partie 2) par Arion

Mon, 07 May 2007 12:50:35 +0000

Ohooo, sympa !! Merci pour l'info. :)



Commentaires sur Shigeyasu Yamauchi - L’interview (Partie 2) par Shaka999jp

Mon, 07 May 2007 11:17:51 +0000

Encore un très grand merci à vous deux ! ^_^ J'aime beaucoup cette seconde moitié, surtout lorsqu'il parle de son admiration pour le style d'Araki "bikei chara", et la métaphore avec Mr.Suda. :P Sinon, je ne sais pas trop si cela peut t'intéresser mais il a récemment travailler sous la houlette de Toshiki Hirano sur le story-board du tout dernier film d'HNK "Raoh den Gekitô no Shô", probablement "pistonné" par Takahiro Imamura.



Commentaires sur Shigeyasu Yamauchi - L’interview (Partie 1) par Nao

Sun, 06 May 2007 12:51:07 +0000

Merci beaucoup Skippy, ça poutre ! :) Même si ça parle de Digimon... Ben, au moins ça montre que Yamauchi se met à fond dans toutes les oeuvres auxquelles il participe ! C'est vrai que je n'avais regardé que quelques minutes du film quand je l'avais découvert, mais j'avais en effet remarqué le côté sérieux et assez sombre de la deuxième moitié du film. La seule chose qui m'avait rebuté, c'est la musique un peu trop américanisée. Mais finalement, ça doit bien passer, quand on regarde le film en entier... Vivement la suite !



Commentaires sur “The Secret of N.I.M.H.” ou la fin d’une époque par FrankoiZ

Mon, 30 Apr 2007 22:13:53 +0000

Loin des considérations techniques qui me dépassent largement... Je tiens à exprimer humblement ici mon attachement pour ce film qui a marqué mon enfance. Même à nos âges, mon frère et moi avions perçus la différence fondamentale entre ce qui se faisait à l'époque et ce bijou pourtant si sombre. Comme quoi, ça fait bougrement du bien de se faire bouger la tête par des génies et des visionnaires.



Commentaires sur “The Secret of N.I.M.H.” ou la fin d’une époque par Nao

Mon, 30 Apr 2007 08:08:50 +0000

Pour l'édition 25ème, qu'est-ce qui dit qu'elle aura une meilleure VF ? Et qu'elle sortira, même ? ^^; Sinon, je dois toujours avoir dans un coin le laserdisc (!) du film en français. C'est toujours sympa, comme collector, ça :)



Commentaires sur “The Secret of N.I.M.H.” ou la fin d’une époque par Arion

Sun, 29 Apr 2007 21:17:58 +0000

>Par contre, je ne savais pas qu’il était déjà sorti en DVD français. Eh oui... Edition MGM. Mais tu ne perds pas grand chose (master pas top, son VF pas excellent)... Je te conseille plutôt d'attendre l'édition 25ème anniversaire. ;) >En effet, la VO du film est particulièrement plate et pas très intéressante. J'aime beaucoup la voix de Jeremy en VO, moi, ainsi que Derek Jacobi sur Nicodemus. Mais sinon, sur mon DVD, la piste VO est intéressante dans le sens où le son est carrément meilleur que la piste VF proposée.



Commentaires sur “The Secret of N.I.M.H.” ou la fin d’une époque par Nao

Sun, 29 Apr 2007 06:50:59 +0000

Un film remarquable... Un de mes préférés de l'école Disney. Par contre, je ne savais pas qu'il était déjà sorti en DVD français. Je n'ai que le DVD US (depuis des lustres...), dont je trouvais regrettable qu'il ne propose pas de VF. En effet, la VO du film est particulièrement plate et pas très intéressante. En comparaison, la VF était très enlevée (avec les voix des alors jeunes Marc François, Guy Chapellier, etc.), et les voix de Brisby ou encore de Nicodemus étaient vraiment des voix de "la grande époque", celle des Ulysse 31, ou des années 70...



Commentaires sur Made in Astier ? Pas de la Kaamelott ! par athemag

Tue, 27 Mar 2007 22:31:40 +0000

Arion, ta description de Kaamelott est parfaite. Comme le remarque Perceval dans "le Tourment II", ce qui est impressionnant, c'est l'amour qu'Arthur/Astier porte à ceux qui l'entourent. Jamais un atome de mépris (surtout pas pour le téléspectateur). Même exaspéré, il ne se lasse pas d'expliquer : "Péremptoire", "la poétique d'Aristote", "Cassandre n'est pas une folle c'est une pythie", "la chevalerie c'est l'abnégation et l'empathie, les chevaliers sont incorruptibles", "Légende, ce qui mérite d'être lu" etc... Pas pour se poser en donneur de leçons, même de morale, mais par désir sincère d'être compris, de partager. Il fait toujours confiance à priori à son interlocuteur, quitte à devoir traduire ensuite avec une inépuisable patience (si, si) quand c'est "chaud" (Opprimé??) Première fois que je vois à la télé une fiction dont un des thèmes principaux est : comment construire un récit, qu'est-ce qui vaut la peine d'être raconté, et est-ce que c'est vrai ce qu'on raconte ? Et c'est à mourir de rire. Astier : sa connaissance des textes arthuriens, évidente, est avant tout au service de son imagination et de sa puissance de création. Des épisodes comme "Le sanglier de Cornouailles" ou "la quinte juste" sont étonnants (et hilarants), avec leur point de départ complètement improbable (un détail des "Prophéties de Merlin" ou la notion d'intervalle dans la musique médiévale) - Fallait quand même oser ! Le côté tourmenté et dépressif d'Arthur ("la visite d'Ygerne") et aussi son interrogation "Est-ce qu'on peut être complètement con et avoir quand même une belle vie ?" me touchent beaucoup. Je trouve consolante la manière dont Kaamelott parle des "cons" et de la faiblesse humaine en général. Mes épisodes préférés (je n'ai presque rien vu du livre IV) sont l'impressionnant "Ivresse II" et "Legenda", merveilleux ovni. Ce qui ne m'empêche pas de me tordre de rire pour la 70e fois devant la réaction d'Arthur lorsque Perceval se plaint d'être victime des colifichets, de trouver totalement communicative la joie de Perceval et Karadoc alchimistes, et d'adorer entendre Lancelot parler de la cuisson des blettes ou des Burgondes dégueulasses qui ramassent même pas leurs détritus. Tant et tant de grands, très grands moments. Je voudrais parler de tous mais il faut bien que je m'arrête, çà finirait par être soulant.



Commentaires sur Made in Astier ? Pas de la Kaamelott ! par athemag

Tue, 27 Mar 2007 22:05:52 +0000

Arion, ta description de Kaamelott est parfaite. Comme le remarque Perceval dans "le Tourment II", ce qui est impressionnant, c'est l'amour qu'Arthur/Astier porte à ceux qui l'entourent/ses personnages. Jamais un atome de mépris (surtout pas pour le téléspectateur). Même exaspéré, il ne se lasse pas d'expliquer : "Péremptoire", "la poétique d'Aristote", "Cassandre n'est pas une folle c'est une pythie", "la chevalerie c'est l'abnégation et l'empathie, les chevaliers sont incorruptibles", "Légende, ce qui mérite d'être lu" etc... Pas pour se poser en donneur de leçons, même de morale, mais par désir sincère d'être compris, de partager. Il fait toujours confiance à priori à son interlocuteur, quitte à devoir traduire ensuite avec une inépuisable patience (si, si) quand c'est "chaud" (Opprimé??) Première fois que je vois à la télé une fiction dont un des thèmes principaux est : comment construire un récit, qu'est-ce qui vaut la peine d'être raconté, et est-ce que c'est vrai ce qu'on raconte ? Et c'est à mourir de rire. Astier : sa connaissance des textes arthuriens, évidente, est avant tout au service de son imagination et de sa puissance de création. Des épisodes comme "Le sanglier de Cornouailles" ou "la quinte juste" sont étonnants (et hilarants), avec leur point de départ complètement improbable (un détail des "Prophéties de Merlin" ou la notion d'intervalle dans la musique médiévale) - Fallait quand même oser ! Le côté tourmenté et dépressif d'Arthur ("la visite d'Ygerne") et aussi son interrogation "Est-ce qu'on peut être complètement con et avoir quand même une belle vie ?" me touchent beaucoup. Je trouve consolante la manière dont Kaamelott parle des "cons" et de la faiblesse humaine en général. Mes épisodes préférés (je n'ai presque rien vu du livre IV) sont l'impressionnant "Ivresse II" et "Legenda", merveilleux ovni. Ce qui ne m'empêche pas de me tordre de rire pour la 70e fois devant la réaction d'Arthur lorsque Perceval se plaint d'être victime des colifichets, de trouver totalement communicative la joie de Perceval et Karadoc alchimistes, et d'adorer entendre Lancelot parler de la cuisson des blettes ou des Burgondes dégueulasses qui ramassent même pas leurs détritus. Tant et tant de grands, très grands moments. Je voudrais parler de tous mais il faut bien que je m'arrête, çà finirait par être soulant.



Commentaires sur Made in Astier ? Pas de la Kaamelott ! par FrankoiZ

Mon, 26 Mar 2007 19:51:44 +0000

2 / Je suis bien d'accord avec toi. Les versions de Mallory et de Chrétien de Troyes (par exemple) sont très très différentes. Le propre du cycle arthurien est qu'il n'a pas été rédigé par un seul écrivain (au contraire du Seigneur des Anneaux). Il s'inspire d'une tradition orale celte et irlandaise toutes deux porteuses de valeurs fondamentales fortes. Il y a toutefois des constantes à toutes ces versions. A ce titre, le Lancelot d'Alexandre Astier (qui n'existe pas dans les versions primitives) est tellement fidèle à l'idée que je me fais de lui que je ris rien qu'à voir sa posture. Par contre, même si son Perceval est hilarant, je n'arrive pas à faire le "raccord"... Mais c'est un avis perso hein, je n'essaye pas de te convaincre. Juste pour être précis : je ne suis pas particulièrement fana de Tolkien et tout ce que son oeuvre véhicule. 3 / C'était pour rire hein :)