Subscribe: A Frenchie in the Holy Land
http://franceisrael.blogspot.com/feeds/posts/default
Added By: Feedage Forager Feedage Grade B rated
Language: French
Tags:
avec  comme  dans  des  est  fait  israël  les  mais  nous  par  pas  peu  pour  qui  son  sur  temps  tout  une 
Rate this Feed
Rate this feedRate this feedRate this feedRate this feedRate this feed
Rate this feed 1 starRate this feed 2 starRate this feed 3 starRate this feed 4 starRate this feed 5 star

Comments (0)

Feed Details and Statistics Feed Statistics
Preview: A Frenchie in the Holy Land

A Frenchie in the Holy Land



Israël, Palestine, Art, Guerre et Paix



Updated: 2015-09-16T23:14:52.626+03:00

 



AJAMI, FILM COUP DE POING

2009-10-29T10:46:36.345+02:00

(image) Le Cinéma israelien a des ailes. Depuis quelques années, les productions de qualité se multiplient et les récompenses tombent dans le monde entier. Meduses, Waltz with Bashir, Lebanon (lion d'or a Venise) et maintenant Ajami; parmi des dizaines d'autres.

On remarque aussi que le cinéma israelien qui marche c'est celui qui montre la douleur, la violence, le conflit d'une société en souffrance. Face à la guerre, au racisme ou a la haine. C'est sans doute un peu triste mais c'est ainsi.Pas de place pour la moindre comédie. Ce qui vend, c'est la douleur. Si profonde et réelle ici en Israël et en Palestine.

Et Ajami n'échappe pas à la règle, cette production israel-palestinienne; réalisée par Scandar Copti et Yaron Shani, vient de remporter un prix au festival du cinéma Méditerranéen de Valence. ( et un autre au festival de Londres).

Ajami est un film coup de poing qui évoque le destin entremêlé de juifs, chrétiens et musulmans. Ajami est bouleversant tant il est vrai et expose une réalité pas toujours reluisante dans ces villes "métisses" israéliennes. La où se côtoient arabes et Juifs israéliens. Si le sujet semble un peu cliché, il est mis en image de façon très efficace et tellement authentique; la réalité de Yaffo en 2010 avec ses nombreux arabes israéliens. Une coexistence possible mais sur un braiser prêt à s'enflammer. Le film qui avait déjà été remarqué à Cannes possède également une page Facebook. Voici l'excellente bande-annonce:

(object) (embed)



GOOGLE WAVE, Premiere Impression rapide

2009-10-18T16:52:30.175+02:00

(image) Le Web est un Chat Géant

Cela fait trois jours que je teste Google Wave sérieusement (merci Maxence) et je dois dire que je suis agréablement surpris. C'est sympa et comme à son habitude Google nous offre une interface très intuitive et "very friendly".

Mais soyons clairs, Google Wave est en fait un super gros chat en direct à plusieurs (ou pas). Un chat amélioré, un peu email, un peu Google docs avec un soupçon de Twitter et avec possibilité de tout partager en direct avec ses amis et le tout, of course, en temps réel. Envoyer des emails qui deviennent des conversations ou les correspondants peuvent intervenir en direct et en modifier tous les elements. Des mails riches où il possible d'intégrer directement des vidéos, des photos depuis vos comptes en ligne ou encore des cartes Google ou des sondages. Plein d'autres fonctionnalités arrivent peu a peu. Google Wave est un peu une sorte de fourre-tout du web 2.0: temps réel, micro-conversations, statuts et partage permanent. Google a eu du flair et tente de proposer une interface qui marient toutes les fonctionnalités les plus en vue. Et c'est dans l'ensemble très réussi; le Mail/Chat passe au 21 ème siècle.

Et c'est d'ailleurs assez marrant de constater que l'évolution toute récente du web (micro-blogging, temps réel, streams, etc...) nous ramènent en fait au chat d'origine. Le Chat qui a déjà une dizaine d'années initié par ICQ, Skype ou MSN. Le Chat fut peut-être en fait la plus grande invention du web. Le web est en train de devenir un Mega-chat communautaire. Que cela soit Facebook, Twitter ou Wave, nous sommes tous en train de communiquer en direct les uns avec les autres en nous échangant des photos et autres liens ou documents.

A quand le tour de l'image et de la vidéo? Seesmic s'y est bien tenté mais apparemment c'est encore un peu tôt ou pas pour tous. Plus facile de se cacher derrière une ligne ou un lien que devant une webcam.Et pourtant si il est bien une tendance qui monte c'est celle de la vidéo.

Google Wave m'a impressionné par sa simplicité mais c'est aussi un outil extrêmement complexe qui permet une interactivité en direct avec un multitude d'autres outils. J'aime l'idée de pouvoir intégrer toutes sortes de gadgets ou de pouvoir exporter des conversations sur des blogs. Et ce n'est qu'un début. Le début du fameux webmail social tant attendu.

La seule chose qui m'a dérangé c'est en fait d'avoir à ouvrir son navigateur Internet. A quand un client desktop pour Google Wave? Un peu comme une petite fenêtre de chat sur le coté....

Pour conclure je dirais que j'ai trouvé Google Wave beaucoup moins "Geek" qu'on ne le pense; je suis quasi certain que son adoption grand public se fera très rapidement. Enfin un dernier mot sur le fait qu'un nouveau verbe a vu le jour dans la communauté geek: "Je Wave". Après avoir twitté, le blogger s'en alla waver le coeur léger....



Massacre Caucase en Terre Sacrée

2009-10-18T12:57:07.006+02:00

(image) Hier a eu lieu à Rishon Le Zion, de l'avis de tous, le plus grand massacre criminel de l'histoire d'Israël. Une famille entière égorgée puis brûlée dans son appartement. Du grand-père au Bébé, six âmes exécutées comme dans un sinistre film de Mafia. Et ça tombe bien, si on peut dire, car apparemment (je dis bien apparemment) il s'agit de la mafia russe (ou Caucase).

Cette famille d'origine russe était à la tête d'un grand restaurant populaire à Rishon. Apparemment quelques dettes de protection n'auraient pas été payées . Et comme le dit la Police ce matin dans les médias, même les plus vilains racketteurs israéliens n'en arrivent pas à de telles représailles. Il s'agirait bien de méthodes russes ultra-sauvages comme cela se passe dans les troubles bas-fonds de Kiev ou de Moscou.

Justement je voulais parler il y a peu de la "Russisation" de la société israélienne depuis quelques années; faire un peu mon raciste de base, parler de ce million et demi de russes qui peuplent l'ensemble des villes du pays (certaines villes comme Carmel ou Hadera dépassent les 40% d'habitants russes). Tout est aujourd'hui en Hébreu et en Russe (et en arabe); dans les services publics ou magasins. Plus facile de trouver aujourd'hui des travers de Porc qu'un resto Cacher. Évoquer ces joueurs d'accordéons à chaque feu rouge; ces vendeuses qui ne parlent pas un mot d'hébreu, les clochards torchés à la vodka en pagaille, les prostituées par milliers, de ces vagues de violence nouvelles, mais finalement je vais m'abstenir et me tenir à carreau....pas question de prendre le moindre risque..."naz 'drovié"!



AN AMERICAN STORY

2009-10-16T11:17:59.900+02:00

(image) Un histoire belle et américaine, tellement américaine qu'on la croirait fabriquée dans studio d"Hollywod (et le sera sûrement bientôt).
L'histoire de ce jeune autiste, mascotte et porteur d'eau d'une équipe de Basket de High School qui devient la star de toute une ville grace à quelques minutes sur le parquet et six paniers à trois points miraculeux. Jason McElwain ira même jusqu'à la maison blanche en 2007.

J'avais déjà vu cette vidéo circuler sur le web il y a quelques mois mais elle refait un petit tour de "viralite" en ce moment sur Facebook notamment..
Une belle histoire dont on ne se lasse pas et à faire passer pour ceux qui ne la connaissent pas. De quoi en tout cas donner un peu de joie pour le week-end.

(object) (embed)



PLAYING FOR CHANGE

2009-10-13T18:53:43.974+02:00

Si c'est pas encore fait; voici un projet, une réalisation à découvrir d'urgence: Playing For Change, un projet web pour la paix dans le monde via la musique.

Réunir des talents musicaux connus ou moins connus du monde entier; les enregistrer chacun séparément en live dans son pays, voire dans sa rue, pour produire chaque mois une vidéo qui fait le tour du monde. Les morceaux sont exceptionnels et le site est a mon goût magnifique. Un projet qui fait réfléchir et vibrer à la fois.Projet qui pourrait aussi nous inspirer pour notre moyen-orient en souffrance.

Ci-contre sur la barre de coté; j'ai choisi de placer à chaque fois un extrait différent; cette semaine, la reprise de Marley: War-No more trouble, avec entres autres David Broza (en intro) et Bono. Énorme. Les mots sont inutiles, foncez visiter le site

(image)



Shorpy: Scènes de vie d'un autre Temps

2009-10-13T18:52:02.270+02:00

C'est tout bête mais le web a beau nous offrir des merveilles de technologies; on a beau trouver presque quotidiennement des sites avec des concepts innovants , révolutionnaires web 4.0... on a beau parler de temps réel et de social branding..il arrive parfois de s'enthousiasmer pour un site tout simple.

C'est ce qui m'est arrivé avec Shorpy, un site américain de photos d'époque. Des photos du quotidien américain; des gens, des paysages, des endroits, des familles.....entre 1900 et 1960. Des photos banales et parfois de vraies perles. Je pourrais rester des minutes entières à contempler ces moment rares du début du siècle; ces scènes de vie avec "des vrais gens" d'un autre temps, habillés comme dans les films de Bergman. Il y a 100 ans de cela.

(image)

Comme ce cliché au bord d'une rivière qui évoque si intensément une scène sortie tout droit d'un tableau de Seurat, Monet ou Manet (cliquez sur la photo pour agrandir en très grand). Découvrir ces adultes et ces enfants, dans une réalité d'autrefois bien loin de notre modernité effrénée mais si proche de notre imagination.

Aussi à découvrir, ce bord de plage à Atlantic City en 1905



NOUVEAU DEPART, LE BLOGGING N'EST PAS MORT

2009-10-16T16:00:22.116+02:00

Le Frenchie in the holy land n’est pas mort. Difficile de tuer ce blog qui est né par hasard, au Printemps 2005, il y a quatre ans et qui aura changé pas mal de choses dans ma vie. Mais il faut bien l’avouer j’ai eu un sacré ras le blog…et puis mon aventure sur TechCrunch.fr, qui s'est desormais achevée, ne m'avait pas laissé beaucoup de temps non plus.Je souhaite profiter de cette nouvelle année pour reprendre un départ, pour partager de nouveau, quelques réflexions en vrac sur la vie en Israël, sur le web, la politique; la religion la musique, la cuisine ou le cinéma. Comme au bon vieux temps; ma façon à moi de continuer à chercher une forme de vérité.Pourtant il est bien difficile de re-blogger à plein temps. Plein de choses ont évolué, Les blogs sont-ils morts ? non... mais ils ont pris un sacré coup sur la tète avec l’émergence du Micro-blogging, de Facebook entre autres. Le temps est à la communication raccourcie et en temps réel. Plus simple de partager un clip ou un lien sur Facebook ou sur Twitter que de se lancer dans un long billet explicatif. Finalement le blogger n’est pas forcement un vrai écrivain ou journaliste, tourmenté d’une passion intense pour l’écriture, par un besoin incontrôlé de salir la page blanche. Le blogger est avant tout un gros partageur d'opinions, avide de reconnaissance.Au début des blogs on écrivait pas plaisir, ou par simple désir de partager des émotions ou des expériences. Le blogging est né du besoin des utilisateurs de devenir acteurs et de proposer une alternative à l'information formatée par les grands médias.Le Blogging devait donner naissance au journalisme citoyen; il a presque vu le jour.Mais au lieu de vraiment chercher et lire des blogs remplis de contenu pertinent et différent, on s'est mis à suivre la crème des bloggeurs; le show-biz blogospherique et on a oublié les autres, ceux qui écrivent pour le plaisir et qui ne dépassent pas les 50 visites par jour. On a créé des classements et des outils de mesure d'influence. Petit à petit, grâce à un petit succès relatif, le bloggeur moyen s’est empli d’une responsabilité nouvelle, il s'est même pensé important par moments. Le bloggeur s’est senti journaliste-vedette et a parfois même flirté avec les médias traditionnels. Car rien ne fait plus plaisir à un bloggeur que d’etre cité (voire invité) à la radio ou à la TV. Le bloggeur veut être un électron libre, proposer une source d'infos alternative, mais quoi de plus bandant (c'est le mot) qu’une reconnaissance officieuse de la sainte mère télévision via une invitation sur un plateau de LCI ou Canal? et puis tout est allé plus vite, le temps s'est raccourci et la communication s'est accélérée. Un blog c'est devenu long et ennuyeux à lire. Étonnant pourtant quand on pense à l'essor de la vidéo sur le web qui elle consume encore plus de temps.Et puis est arrivé le Pesonnal branding et sa cousine: la réputation en ligne. Deux allumeuses de première, prêtes à tout pour séduire l'ego du blogger. In-dis-pen-sable: il faut soigner son image en ligne, c'est comme ça, pas la peine de discuter. C’est bon pour son business, c’est bon pour se faire connaître; c'est vital pour ton image, mec. Un blog soigné c'est mieux qu'un bon vieux CV en ligne. Un blog n'est pas un espace de liberté, ce doit être une vitrine nickel, reluisante qui sert d'instrument de communication.Et puis parler de soi et de ses accomplissement partout où on peut; s'auto-linker, s'auto-citer, imposer son nom et son visage. De l'importance des blogs et des réseaux sociaux, bookmarking social, business et communauté... de plus en plus compliqué et abstrait.Ce qui est certain c'est que le blogger a perdu de sa joie, de sa verve et de son irrévérence.J'avoue avoir eu un peu de mal avec ce désir permanent de parler de soi, de se mettre en av[...]



BIBI L'ILLUSIONNISTE FAIT UN PAS... EN ARRIÈRE

2009-06-15T11:52:15.411+03:00

(image) On nous a fait croire à un discours d'anthologie; de ceux qui changent le cours de l'histoire; un speech "Churchillien" nous promettait-on mais BiBi reste Bibi, petit homme politique devenu premier ministre sans la moindre vision d'état.

Non Netanyahu n'a pas changé comme Sharon avait su le faire avec la force de l'age; Netanyahu ne voit toujours pas clair. Et pire encore ce matin la droite nous fait croire que BiBi a tendu la main vers la paix et qu'une de fois de plus les arabes la refusent. Tout Israël ainsi que le monde arabe étaient hier soir devant le poste de TV pour entendre les éléments fondateurs d'une nouvelle politique de paix. La déception est grande.

Alors qu'a dit BiBi? rien ou du moins si il a repris les vieux concepts de la droite neo-conservatrice. Sous une étoffe de belles paroles nationalistes et patriarcales, BiBi a annoncé qu'il ne compte pas empêcher l'essor "naturel" des colonies, qui'l n'envisage pas le moindre partage de Jérusalem et le retour des réfugiés palestiniens devra être réglé en dehors des frontières d'Israël ou de la future Palestine; oui car BiBi a enfin prononcé le mot "état palestinien"; cela a du être douloureux mais en fait Netanyahu ne parle vraiment pas vraiment d'un état...une sorte de principauté avec un drapeau et un hymne; c'est pas rien.. Ils doivent être contents.

Ce matin nous sommes donc revenus quelques années en arrière (une de fois de plus...) Peu de chances que les arabes prennent au sérieux ce discours finalement assez méprisant pour eux. Il reste à savoir ce qu'en pense le vrai patron de toute cette histoire, Barack Obama, qui doit commencer à perdre patience. Le boss américain, qui a qualifié ce speech de"premier pas", va sans doute continuer à mettre la pression sur les israéliens et palestiniens; et c'est tant mieux parce que ce n'est pas avec des discours comme celui d'hier que le sort du Moyen-orient risque de changer.

(crédit photo Ynet)



OBAMA PREND LES CHOSES EN MAIN AU MOYEN-ORIENT

2009-06-02T14:05:59.501+03:00

(image) Oui c'est vrai le rythme de publication sur ce blog a considérablement baissé; pas mal de bonnes excuses sur lesquelles je reviendrai dans un prochain billet ce week-end.

Juste une petite note au passage pour féliciter le Président Obama qui a décidé de prendre les choses en main au Moyem-Orient quitte à bousculer le confort de certains dirigeants israelien. Obama veut être honnête avec Israël.

Oui, Obama n'est pas Bush, fini le temps soutien passif à Israël, les yeux fermés et plus question de laisser mûrir et pourrir un staut-quo insupportable entre les deux peuples frères ennemis.

Une page est tournée, si Obama ne remet nullement en cause le soutien et l'amitié americano-israélienne, il n'a pas peur de secouer le cocotier. Le temps des actes est arrivé, fini les paroles aveugles de soutien.

Les israéliens doivent démanteler les colonies de Judée et les Palestiniens doivent lutter contre leurs terroristes. Bien sur, cela ne plaît pas à notre gouvernement de droite et d'extrême droite. Bibi et ses potes qui n'arrivent même pas prononcer l'expression "deux états pour deux peuples". Ça écorche la bouche, pardi.

La bande à BiBi se contenterait bien d'une poursuite du statut quo pendant quelques années et cela même si Israël n'avance plus et connaît la crise, la violence, la corruption et l'absence totale de frontières et de limites au propre comme au figuré.Et que nos amis les plus religieux ne viennent pas me dire que c'est parce que le peuple s'est éloigné de la Torah...Israël va mal parce qu'en guerre depuis 60 ans, parce que les colonies bouffent le pays de l'intérieur et parce que nous avons besoin de frontières nettes et reconnues. Devenir une société normale qui s'occupe de ses plus démunis. C'est si compliqué à comprendre?

Obama ne rigole pas et les Etats-unis redeviennent un arbitre véritable et impartial. Les palestiniens et les israéliens comme deux enfants indisciplinés ont besoin d'un bon coup de pied au derrière pour commencer à trouver des solutions, et rapidement ! Aux palestiniens de combattre la violence et l'incitation à la haine et aux israéliens de montrer que les implantations ne sont pas eternelles.

Obama donnera cette semaine un discours au Caire au cours duquel il sera appellera également le Monde Arabe à faire un pas de plus vers une reconnaissance globale d'Israël.

Le monde et le moyen orient possèdent en fin un président américain de grande classe qui est aussi un homme d'état et d'action. Il était temps. Il ne manque plus qu'un interlocuteur de qualité à Jérusalem.



L'HERITIER

2009-04-21T13:32:00.684+03:00

(image) Toujours émouvant ce jour du souvenir en Israël; Yom Hashoah. Ces 24h sans télévision ni musique, où l'on se souvient de ces millions d'hommes déportés et massacrés. Cette journée si spéciale où l'on apprend à nos enfants ce dont les hommes sont capables et où l'on jure de ne jamais, jamais oublier.

Triste coïncidence: comment ne pas évoquer l'infamie à Genève avec le discours de l'ignoble Ahmadinejad au sommet de la honte, Durban II. Peu importe de savoir qui a boycotté le sommet ou pas, à tort ou à raison... je ne peux simplement m'empêcher de ressentir un vrai frisson en entendant les propos antisémites de ce clown à qui, certains dirigeant internationaux, serrent main sans vergogne.

Comment en cette journée du souvenir ne pas voir en Ahmadinejad le digne héritier d 'Adolphe Hitler? C'était aussi à la une d'un journal israélien, ce matin (photo). 1939-2009, la ressemblance dans les propos est flagrante. L'héritier (Ha Ioresh) est arrivé.



20 CHOSES A FAIRE AVEC LA MATZAH

2009-04-07T09:48:01.329+03:00

Joyeuses fêtes de Paques-Passover-Pessach à tous!
Voici quelques bonnes idées pour recycler sa matzah..

(object) (embed)



JE SUIS GUILAD

2009-03-26T11:51:51.715+02:00

(object) (embed)

Clip réalisé par Elie Chouraki.Pas nouveau(de Novembre 2008) mais toujours aussi important, hélas.

Et la version du texte en anglais est aussi disponible ici.



DIEUDONNE ET FAURISSON, UN BIEN TRISTE SKETCH

2009-03-25T20:03:00.608+02:00

Éternelle hésitation: faut-il ignorer et censurer Dieudonné ou le dénoncer en montrant ses dérives. J'ai choisi de montrer ce sketch où Dieudionné tente un 20ème degré pitoyable en compagnie du révisionniste Faurisson, affublé d'une kippa et qui joue le rôle d'un représentant de la communauté juive.

Pathétique spectacle d'un clown désespéré et banni qui excelle desormais dans le mauvais goût. Difficile de trouver des adjectifs pour qualifier cette vidéo. Trop facile de tomber dans l'insulte qui ferait tant plaisir à ces deux hommes perdus pour de bon. Il fut un tant ou Dieudonné était drôle. Aujourd'hui il fait surtout de la peine.



Via Egoblog sur Twitter.



LE PARTI HAVODA EST-IL PLUS RIDICULE QUE LE PS FRANCAIS?

2009-03-25T19:59:52.506+02:00

Vous pensiez que Le PS français est drôle et ridicule? vous ne connaissez pas le parti Havoda israélien; le grand parti de gauche (et fondateur du pays).C’est vrai que le PS nous régale depuis une dizaine d’années, depuis la déconfiture Jospin (depuis Mitterrand?) avec ses conflits intérieurs, ses éléphants impotents, son incapacité à s’unir, à proposer un vrai programme avec des valeurs qui pourraient enflammer le bon peuple de gauche. Avec ces années Hollande toutes fades et absolument vides d’idées et d’ambitions. Puis l’avènement de l'illusion Ségolène et enfin l’arrivée de Martine Aubry aussi enthousiasmante que son pupitre de discours. Sûrement très brillante la Martine, mais elle ne dirige qu'un demi-parti et on du mal à l’imaginer rivaliser avec Sarkozy. Ce dernier peut dormir auprès de Carla tranquille.Le PS n’est plus à Epinay depuis longtemps et inspire à la fois pitié, peine et ridicule depuis bien trop longtemps.Mais il vous faut aussi découvrir le Parti Havoda autrefois mené avec vigueur par Ben Gourion, puis plus récemment par Rabin et Peres, des leaders, des vrais.Depuis la mort de Rabin; c’est aussi la mouise à gauche. Pas d’alternative et Peres, bien trop vieux, a choisi la présidence pour bien finir une carrière interminable. Plus d’idées de gauche ni d’ailleurs non plus. Un panier de crabes permanent ou s’entre-bouffent petits et gros requins. A la tète du parti, nous avons eu droit à Amir Peretz, une sorte de Bernard Thibault Cégétiste sans la coupe Godefroy de bouillon mais avec la moustache. Amir Peretz, syndicaliste populo, sorti tout droit des années 70 qui s’est vu plongé, malgré lui, dans une guerre plus grande que lui en 2006. Et puis il y a Ehud Barak, monsieur "je retourne ma veste pour garder à tout prix mon fauteuil de ministre de la défense".En 1999, Quand Ehud fut élu pour la première fois, nous pensions qu’il était le sauveur qu’Israël attend depuis des décennies. Celui qui allait conclure la paix avec les palestiniens, les syriens, les libanais en deux semaines. Fatale erreur que Barak paya avec la deuxième intifada en 2000.Je vous passe ses deux dernières années de zig-zag; le sommet a été atteint hier avec le vote pour rejoindre le gouvernement de Bibi et ses compères d’extrême droite alors qu’il n’a reçu que 13 mandats, le plus mauvais score de son histoire. Quand un parti politique perd, il va dans l’opposition; ici pas forcement…si il sait négocier. Un système politique de fous, un manque total de valeurs, de vision et l’absence de parole et de crédibilité. Bref, le Havoda rejoint la droite au gouvernement "dans l'intérêt supérieur de la nation". J'adore.Ehud Barak, roi de la farce, a donc réussi un tour de passe-passe dans le dos de son parti et de ses électeurs Imaginez que vous votez pour le parti socialiste afin de battre la droite et que finalement les deux finissent par s’allier ensemble pour gouverner. Oui le système électoral est à changer immédiatement après ces élections qui ne veulent plus rien dire du tout. Les valeurs de base des uns des autres s'évanouissent ou se mélangent, comme les couleurs sur une vieille affiche murale.Mais le plus important est de pouvoir trouver des vrais hommes politiques, de vrais leaders et surtout des hommes de parole. Denrée devenue rare à gauche. En France comme en Israël.[...]



LA RAFLE D'AULNAY... FROID DANS LE DOS

2009-03-22T16:41:23.138+02:00

Certains ont sûrement déjà vu cette vidéo. Un groupe de militants d'Europalestine, une cinquantaine de personnes qui viennent vider un Carrefour de ses produits "israéliens". "Boycott Israël" c'est le combat de ce mouvement désespérant de bêtise.C'est pas le Vel d"Hiv, c'est la rafle d'Aulnay.

Oui, c'est bien elle la France de mon enfance, qui permet en toute impunité un tel acte de se dérouler en plein jour (sans la moindre contestation autour de personne d'ailleurs, et elle est ou la direction de ce Carrefour?). Dur à avaler. Quelques minutes de vidéo qui donnent froid dans le dos. 5 minutes d'antisémitisme primaire tout simplement et de revendications qui n'ont aucun sens.

Doit-on être désespéré ou bien lutter et répondre à tant d'ignares? Les produits Israéliens sont fabriqués dans leur ensemble à l'intérieur des frontières, par des israéliens.Les tomates ou fleurs qui proviennent de Gaza, qui faut-il le rappeler n'est plus occupé depuis 5 ans, permettent à des familles palestiniennes de survivre, de nourrir des familles et de conserver l'espoir d'une collaboration par le travail avec Israël.Il s'agit de paysans palestiniens qui, malgré le conflit, continuent de vendre leurs matières premières à Israël.

Bien tristes images; non ce n'est pas un cauchemar:

(object) (embed)

Mise à jour: Via Ouriel, dans les commentaires nous apprenons qu'une plainte a été déposée par Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme

Mise à jour 2: la vidéo a été retirée de DailyMotion (suite à la plainte?) ; je l'ai retrouvé sur YouTube



GILAD SHALIT, 1000 JOURS

2009-03-20T14:45:33.325+02:00

Triste nombre et assez dégoûté par les derniers développements de l'affaire Shalit. Le Hamas et Israël qui se renvoient la responsabilité sur les échecs des négociations. Que sait-on vraiment? Israël prêt à libérer 320 meurtriers mais pas 450...le Hamas qui joue de cruauté... Tout le monde est perdant et surtout la Famille Shalit. Ne perdons pas l'espoir.

(image)



LE BLOCUS DE GAZA EN ANIMATION

2009-03-10T13:54:41.464+02:00

Voici un petit film d'animation réalisé par une équipe israélienne dirigée par le directeur de l'animation sur Waltz with Bashir. Un enfant bloqué dans la bande de Gaza, de tous cotés par des mains géantes. "Ce personnage est "un peu enfant, un peu adulte, un peu arabe et un peu juif", explique le réalisateur Yoni Goodman. Un clip qui suscitera sans doutes de nombreuses réactions. Le blocus de Gaza est-il juste? est-il une punition collective? ou bien une prévention nécessaire face à une menace terroriste indéniable?

Voici le clip ci-dessous et juste après celui du "makingOf" avec les explications:

(object) (embed)



(object) (embed)



LE NOUVEAU COMBAT DE AVIVA ET NOAM SHALIT

2009-03-10T13:40:34.968+02:00

(image) Noam at Aviva Shalit mettent le turbo; ils ont senti comme beaucoup d'entre nous qu'une opportunité est en train de passer, quelques jours avant l'arrivée au gouvernement de Bibi, une occasion inespérée de libérer Gilad, leur fil détenu aux mains du Hamas depuis prés de 3 ans.

Ils ont décidé de s'installer devant la maison du premier ministre Olmert qui se montre incapable de faire le nécessais pour ramener Gilad a la maison. Et pourtant le Hamas est prêt et l'on connaît son prix: autour de 1000 prisonniers palestiniens. C'est clair et net. Il faut le dire ici haut: Israël est responsable du blocage des négociations: C'est Olmert (et/ou Barak) qui se refuse à prendre une décision. Et c'est bien là le problème; Il a le droit de refuser un tel deal, il a le droit de dire non à la libération de meurtriers en puissance. Mais il n'a absolument pas la moindre légitimité pour hésiter et ne prendre aucune décision. Face à ce manque flagrant de courage politique, la famille Shalit a décidé de camper dans la rue à Jérusalem; jusqu'au dernier jour du gouvernement Olmert. Un seul mot: Bravo.

Les médias se succèdent dans la tente ainsi que les personnalités diverses qui viennent soutenir Noam et Aviva, qui je dois le dire font preuve d'une retenue, d'une élégance et d'une sagesse impressionnante voire même surprenante. Je crois que j'aurais déjà mis le feu au bureau du premier ministre à leur place ou que je me serais rendu a Gaza tout seul....Ce qui est certain c'est que le temps ne joue pas pour eux.

J'aimerais un instant que vous fermiez les yeux et que vous vous mettiez dans la peau de ces parents qui, 24 h sur 24, pensent à ce gosse de 20 ans détenu dans une cave du fin fond de Gaza. A-t-il froid, faim? a-t-il mal? a-t-il peur, est-il blessé? Comment sortira-il de cette expérience? Combien d'années pour se remettre de se traumatisme? ou bien trouvera -t-il la mort en détention? Ou plus jamais de nouvelles comme pour Ron Arad?

Autant de pensées, d'angoisses qui empêchent de dormir, de vivre normalement, de respirer correctement. Difficile de se mettre à leur place. Difficile d'imaginer son enfant dans une telle situation. Impossible même.

Alors au moment où vous lisez ces lignes confortablement devant votre ordinateur, pensez qu'au même moment, Gilad est sûrement assis le plus mal du monde, les yeux bandés peut-être même et la peur au ventre certainement sans la moindre certitude sur son lendemain. Êtes vous capables de vous arrêter un instant et d'imaginer cet instant avec Gilad?



DÉLUGE EN TERRE SACRÉE (ou Blues du Dimanche)

2009-03-01T13:52:29.274+02:00

Temps maussade sur cette terre sainte. Trois jours de « maboul » de pluie et de vent sans interruption comme cela n’était pas arrivé depuis trop longtemps. Les gens sont heureux tant la pluie se fait rare dans ce coin du monde si aride. C'est bien qu'ils soient contents.

Mais l’ambiance est quand même maussade comme un vrai dimanche d’hiver comme un jour où rien ne fonctionne, un PC où les fenêtres se bloquent, où les applications sont plus lourdes à charger que du plomb et ou les tweets des autres vous paraissent si futiles.

Un temps couvert à l’image de ce pays qui refuse de sortir de la mouise, avec son futur premier ministre illégitime et son gouvernement de droite, tellement de droite….a moins que la gauche du Havoda soit prête à perdre son âme pour un portefeuille. C’est fort possible; oui sans aucun doute possible. Tout est permis.
Pas de trêve non plus avec le Hamas qui continue d’envoyer ses roquettes comme si de rien n’était. Bravo encore pour la force de dissuasion de Tsahal tant louée et soi-disant restaurée. Coulée de plomb un peu plombée.

On ne règle rien, on continue comme ça, pas la peine de faire la paix ou d’avancer. Rien ne vaut un bon status quo encore pendant quelques années. Encore plus de colonisations pour les uns et plus d’attentats et de haine pour les autres. Verser encore un peu de sang, juste pour le plaisir.

Jour de grêle, pas souvent en terre sacrée si souvent sacrifiée par la chaleur du désert.Comme un douleur qui refuse de s’éteindre, comme un ami ou une amie confronte à la peur, la souffrance et l’inconnu.Lutter face à un monstre sans visage. Tout seul avec comme seuls allies le combat et la foi.

Comme un Bashung qui se déglingue mais qui continue de crier en musique.Sortir son âme sur les planches jusqu'à la dernière seconde.

Attendre la nuit pour oublier son angoisse. La nuit je mens.



ZIBI, NOUVEAU PREMIER MINISTRE D'ISRAËL

2009-02-17T13:14:42.993+02:00

Après une semaine d'hésitations et de négociations voici la photo du nouveau premier ministre d'Israël; son nom est ZiBi (Tzipi+BiBi, c'est partout dans les rues du Pays...). Avec un slogan puissant: "Fort en sécurité et fort dans le look":

(image)



TOURNOI INTERDIT AUX ISRAELIENS

2009-02-16T16:10:58.275+02:00

(image) C’est une honte et les amateurs de tennis que nous sommes ne pouvions pas laisser cela passer. Le tournoi de Dubai, plus exactement l'état de Dubai qui accueille cette semaine et celle d’après, les plus grands joueurs et joueuses de la planète a décidé de refuser un visa d’entrée à la Joueuse Shahar Peer sous prétexte qu’elle israélienne. A quand un panneau: « Tournoi interdit aux juifs » ?

Décision stupide qui fait l’amalgame entre politique et sport. Shahar Peer est une simple joueuse de tennis charmante et assez douée d’ailleurs, qui n’est impliquée en aucune façon dans le conflit israélo-palestinien. Voici une décision profondément stupide qui traduit un peu plus encore l’intégrisme et l’obscurantisme des dictatures arabes aussi riches soient-elles.

On aurait bien aimer voir l’ATP et les principales grandes joueuses du circuit se montrer solidaires et boycotter le tournoi. Malheureusement la taille des chèques promis aux joueurs dépasse l’entendement et fait oublier quelques valeurs de base essentielles.



SLUMDOG MILLIONAIRE FLEURTE AVEC LA PERFECTION

2009-02-15T09:21:41.344+02:00

(image) Je m'interroge sur ce qui nous pousse nous autres bloggers à vouloir absolument partager notre avis ou nos émotions avec des lecteurs potentiels. Ce besoin de crier haut et fort ce que nous aimons ou ce qui nous énerve.

En finissant la projection de Slum Dog Millionaire ce fut l'une de mes premières envies; écrire vite un billet pour mettre des mots sur ce moment magique que je venais de vivre; parler de ce souffle puissant de vie qui venait de m'animer de nouveau, que seul le cinéma ou la musque peuvent inventer. Impossible de garder cela pour moi tout seul.

Cela arrive parfois: un réalisateur touché par la grâce qui offre une œuvre si accomplie.Et Danny Boyle n'en est pas à son première bijou; on se souvient du décoiffant Transpotting entre autres.

Slumdog Millionaire va peut-être plus loin. Tout le monde en a déjà parlé, en parle et on en parlera pour longtemps encore.Le film a fait une razzia aux Golden Globes (j'en avais déjà parlé ici) et il risque fort de faire de même aux oscars prochains. A juste titre.

Slum Dog Milllionaire est un pur chef d'œuvre. Un scénario original ahurissant (l'utilisation du jeu du millionnaire avec les flash backs est une idée géniale), une mise en scène tout en rythme et en finesse, des personnages et des acteurs parfaits, tout est quasi-parfait sans oublier le montage et la bande son et musique! Une histoire rare et inspirante, le destin de ce jeune homme issu d'un bidonville de Bombay, en proie à la souffrance mais sauvé par les symboles de la chance et de l'amour. Une Inde en cinécolor, moite et authentique qui donne le frisson. Inde filmée au corps par un réalisateur qui penche dans le surréalisme discrètement. Danny Boyle n'est pas Indien; par moments on pourrait le croire; il s'offre même une fin Bollywoodienne. On en redemande. Le Trailer:


(embed)



SIGNES

2009-02-13T10:34:13.549+02:00

Pour clore cette semaine agitée voici un moment de pur plaisir. Un charmant court Métrage (Merci Jérémie) où les paroles sont inutiles mais où les signes prennent tout leur sens, tels des mots sur un bout de papier plus puissants qu'une ligne numérique, et rendent vie à une routine sans amour.
Signs, un film de Patrick Hugues.

(object) (embed)



BAR REFAELI, REINE DU BIKINI...PAS TZIPI

2009-02-12T13:05:56.280+02:00

(image) C'est la mouise, une mouise électorale; un système aberrant. Un parti qui gagne, Kadima, mais qui ne pourra pas former un gouvernement normal, un Likoud qui magouille avec la droite extrême. Une droite extrême qui se demande si elle peut s'associer avec la gauche. Et l'ensemble de la classe politique à quatre pattes devant Liberman. Bref, le ridicule ne tue plus en politique israélienne; mais ça on le savait depuis longtemps. Deux jours après les élections, difficile de dire qui sera premier ministre et avec quel gouvernement !Mais disons le clairement le pessimisme est à l'ordre du jour et l'on se dirige vers un gouvernement d'extrême droite qui enterrera tout processus de paix...apparemment; restons prudents, tout peut encore arriver dans les jours qui viennent. Le spectacle continue. Et l'on peut deja se préparer à de prochaines élections d'ici un an.

Une nouvelle est venue quand même ensoleiller notre matinée. Un événement d'importance planétaire qui nous permet de penser à autre chose et de croire en un monde meilleur:

Bar Refaeli, la fierté Israélienne, Bar Refaeli, le top modèle-bombe atomique qui fait craquer la planète entière (et Nicolas Sarkozy) vient de faire la couverture de Sport Illustrated, le célèbre magazine américain. Que du bonheur, que d'émotion. On regrettera simplement qu'ils n'aient pas plutôt choisi Tzipi Livni pour poser en bikini. On aimerait bien voir aussi la patronne de Kadima se lanciner sur une plage torride de Malibu. Bar Raphaeli sur Sport illustrated c'est ici. Elle est pas belle notre Bar nationale?

(image)

(Note au lecteur: C'était un petit billet léger destiné à détendre l'atmosphère, se régaler les pupilles et améliorer le référencement de ce blog)



TZIPI GAGNE, BIBI NE VEUT PAS PERDRE ET UN SYSTEME QUI FAIT FAILLITE

2009-02-11T11:46:03.459+02:00

(image) C'est avec un brin d'auto satisfaction que j'écris ces quelques lignes. En effet, je ne l'ai pas caché, j'ai soutenu Tzipi Livni. Sa victoire surprise d'hier soir fait chaud au cœur et confirme mes impressions.

Mais les difficultés commencent et face à elle la tache quasiment impossible de former une coalition et un gouvernement. Bref, lendemain d'élections.(résultats ci-dessous). Et sentiments mitigés, voici 10 réflexions aléatoires:

  1. Félicitations à Tzipi Livni: c'est sa victoire plus que celle de Kadima. Elle a réussi à rattraper son retard et à imposer sa personnalité et son image de femme politique différente. Elle a aussi porté un message d'espoir et a réalisé une excellente fin de campagne sur le terrain et dans les médias.
  2. Malgré l'ambiguïté des résultats, c'est au parti politique qui sort vainqueur de former un gouvernement; pas au deuxième. Si il échoue, un autre premier ministre est nommé pour essayer à son tour
  3. Le peuple ne veut plus ni de Netanyahou ni de Barak. Nous avons déjà donné. Un vrai désir pour un nouveau visage et une personne intègre.
  4. Pathétique spectacle hier soir en voyant la direction du Likoud qui revendique la victoire, en raison de la majorité à droite. Ils ne parlent soudainement plus de Likoud mais de "Camp national". J'adore cette mauvaise foi.
  5. Vrai virage à droite à La Knesset. Le peuple a peur et le fait savoir
  6. Un gouvernement d'extrême droite ( c'est l'option naturelle de BiBi) serait un drame pour ce pays et serait peu apprécié dans le monde. C'est le moins que l'on puisse dire.
  7. Shimon Peres est de nouveau au centre de l'actualité. C'est a lui de nommer le premier Ministre. Il doit se régaler le Président. Il choisira Tzipi Livni d'abord pour tenter de former une coalition.
  8. La gauche a quasiment disparu. Le parti Havoda ressemble de plus en plus au PS Français. Sans idées et sans leader. Kadima a aspiré toutes ses voix.
  9. Nous devons en finir avec ce système électoral israelien proportionnel qui ne ressemble à rien et bloque la vie démocratique du pays. 32 gouvernements en 60 ans. Tzipi, à toi de jouer!
  10. Enfin à titre personnel ...faire campagne ça marche; j'ai passé beaucoup de temps ces derniers jours à convaincre des indécis; proches, amis, connaissances. Un destin est né.

(image)

(Crédit images: Haaretz)