Subscribe: Lune de Neptune
http://lune-neptune.blogspot.com/feeds/posts/default
Added By: Feedage Forager Feedage Grade B rated
Language: French
Tags:
année  avec  cette  comme  dans  des  dont  elle  est  ici  les  mais  nous  par  pas  pour  qui  sur  tout  une 
Rate this Feed
Rate this feedRate this feedRate this feedRate this feedRate this feed
Rate this feed 1 starRate this feed 2 starRate this feed 3 starRate this feed 4 starRate this feed 5 star

Comments (0)

Feed Details and Statistics Feed Statistics
Preview: Lune de Neptune

Lune de Neptune





Updated: 2015-09-16T19:06:48.971+02:00

 



On ferme

2009-04-21T12:53:53.498+02:00

Ceux qui passent encore par ici (s'ils existent) n'auront pas manqué de remarquer que ces derniers mois il ne s'y passe rien...
Qu'on se rassure, la décroissance ne s'est pas arrêtée dans mon petit foyer, mais mon petit foyer s'est agrandi et depuis je n'ai plus une minute à consacrer à ce blog.

J'ai hésité à partager ici mes découvertes parentales, mais il me semble que ce n'est pas l'objet, et le sujet est si bien traité ailleurs, où j'ai pioché idées, réconfort, communauté d'idées et autres jolis moments:
De la petite graine aux premiers pas
Bibou d'avril
Le monde de Bibouillette
En direct de la fabrique de crevette
Elever son enfant... autrement

Je ferme donc, au moins momentanément, ce blog, qui ne disait finalement rien de nouveau si ce n'est que c'était avec mes mots à moi. Pour approfondir, je suggère à quiconque passerait ici d'aller voir sur les blogs de la Ligne Simple et chez les autres Freemen.

Bons voyages!



Le journalisme en Belgique - Carte blanche

2009-01-28T10:57:32.120+01:00

Une fois n'est pas coutume, aujourd'hui ce sera du copier/coller, venu directement d'Acrimed...Nous publions ci-dessous, précédée d’une présentation rédigée par ses signataires, une « tribune libre » refusée par les deux principaux quotidiens belges francophones, Le Soir et La Libre Belgique. (Acrimed)*** A la suite du licenciement brutal de quatre journalistes, y compris la rédactrice en chef, du principal hebdomadaire belge francophone d’actualité, Le Vif-L’Express (groupe Roularta), une « carte blanche » (texte ci-dessous) a été rédigée par l’Association des Journalistes Professionnels et par des professeurs d’université responsables des principales écoles de journalisme à Bruxelles et en Wallonie. La publication de ce texte a été refusée par les deux quotidiens de référence en Belgique francophone, Le Soir et La Libre Belgique. Les auteurs de ce texte sont aussi consternés par ce refus que par les faits qui ont suscité le texte. Contournant ce refus de même engager le débat, nous avons entrepris de faire circuler ce texte par tous les moyens disponibles en dehors des médias dont l’autocensure ne fait que démontrer par l’absurde les constats très inquiétants soulignés par le texte. Nous vous invitons à diffuser largement ce texte. Sa circulation virale démontrera la futilité des efforts de ceux qui pensent qu’il est encore possible aujourd’hui d’étouffer la circulation d’idées qui dérangent ceux qui, par ailleurs, se posent en défenseurs d’une société du dialogue et du débat. *** La carte blanche rédigée par l’Association des Journalistes Professionnels et des professeurs d’université à propos du conflit au Vif et refusée par Le Soir et La Libre Belgique. Un journalisme mis au pasLe brutal licenciement signifié sans motif, le jeudi 22 janvier, à quatre journalistes chevronnées de l’hebdomadaire Le Vif /L’Express n’est pas qu’une péripétie douloureuse au sein d’une grande entreprise, comme il s’en déroule hélas chaque jour dans le pays. La mise à l’écart de collaboratrices qui comptent jusqu’à vingt ans d’ancienneté au sein du magazine, et qui en ont forgé les valeurs autant que la réputation, relève en l’occurrence d’une épuration dont les intentions manifestes sont inquiétantes pour la liberté rédactionnelle du Vif en particulier et pour le journalisme en général. Le directeur du Vif/L’Express, qui s’était déjà signalé antérieurement à Trends/Tendances par une propension à distribuer des C4, et qui en est, au Vif, à 6 licenciements, 2 départs et 2 déplacements imposés, l’a précisé lui-même : aucune raison économique ne l’a poussé à congédier la rédactrice en chef et 3 rédactrices spécialisées l’une en politique intérieure, l’autre en sciences, la troisième en culture. Invoquant des relations dégradées entre l’équipe de rédaction et la rédactrice en chef, la direction – qui n’a pas réussi à résoudre ces problèmes – a choisi la manière la plus radicale d’y mettre fin. Le prétexte est non seulement léger mais, en outre, il ne concerne pas toutes les journalistes concernées. La valse des licenciements, entamée au Vif voici bientôt trois ans, traduit en réalité une obsession constante : mettre au pas la rédaction du premier magazine d’information générale de la Communauté française, qui avait précisément fondé sa crédibilité sur une totale indépendance d’analyse et de jugement, tant à l’ égard de ses propres actionnaires – le groupe flamand Roularta– que vis-à-vis des différents pouvoirs, politiques comme économiques, de la société belge. Durant plus de deux décennies, Le Vif/L’Express a pu défendre un journalisme exigeant, soucieux d’abord de la pertinence et de l’utilité, pour ses lecteurs, des sujets qu’il abordait. Au nom de cette éthique, il pouvait parfois estimer nécessaire de fâcher un annonceur, de heurter un ministre ou de consacrer une couverture à [...]



Les apprentis z'écolos

2009-01-22T09:18:41.455+01:00

En s'inspirant de sa rubrique L'Objet qui tue, le magazine du développement durable Terra Economica a créé, en coproduction avec Télénantes et Six Monstres, une série animée appelée Les Apprentis Z'écolos.Cette série est depuis le 9 janvier également diffusée sur Arte à la fin de l'émission Global Mag. une semaine sur la terre, le vendredi à 19 heures. L'occasion de (re)voir ces petites capsules qui donnent des infos essentielles en un minimum de mots et permettent d'aider à faire passer les messages...Pour se mettre l'eau à la bouche et/ou pour ceux qui n'auraient pas la télé, en voici quelques exemples ci-dessous.Les Apprentis Z'Ecolos : la pileenvoyé par TerraeconomicaLes Apprentis Z'Ecolos : le jus d'orangeenvoyé par TerraeconomicaLES APPRENTIS Z'ECOLOS : LA CLIMATISATIONenvoyé par TerraeconomicaLes apprentis Z'Ecolos : le salon de jardin en teckenvoyé par Terraeconomica[...]



La 2e Nuit des Publiphobes

2009-01-22T08:42:32.681+01:00

(image) On ne le dira jamais assez, la pub c'est le mal. L'asbl Respire - qui promeut la décroissance - rappelle qu'en Belgique c'est environ 900 euros par habitant qui ont été dépensés l'an dernier pour nourrir cet engrenage. Mais que peut-on faire pour s'en défendre? Plusieurs choses, dont se rendre à la Nuit des Publiphobes, dont la première édition avait eu lieu en décembre 2007, et la seconde se tiendra le 30 janvier dès 19 heures au Cinéma Nova à Bruxelles.

De quoi s'agit-il? D'une soirée dont le but avoué est de déconstruire la logique du système publicitaire dans une ambiance festive.


Au programme:

19h00
Ouverture d'une exposition d'Emmanuel Tête.

20h00
Présentation de la campagne Parapub du GSARA et des vidéogrammes/capsules radio des lauréats du Concours de scénarios pour un regard critique citoyen sur la pub.

20h30
Projection en avant-première du film Architecture-Supermarché-Histoire (Un pied dans le jardon du miel) de Bernard Mulliez (Belgique, 2009, 89').
Le film sera suivi du débat "De la pub à l'école? À l'école de la pub?", avec Bernard Legros, co-auteur de L'école et la peste publicitaire (Aden, 2007), un directeur d'école et un représentant de la Commission de l'article 41.

23h00
Spectacle en chansons, texte et image sur la publicité sexiste: Les femmes savent pourquoi, de Françoise Walot (Belgique, FR, 50')



Blog année

2009-01-01T10:39:56.039+01:00

Malgré les apparences, je n'ai pas abandonné ce blog, mais 2008 a été une année très chargée au niveau privé et 2009 s'annonce également très prenante... Je repasse donc dès que j'ai un bout d'espace (temporel et mental) et espère être plus présente dans l'année à venir.

D'ici là, bonne année à toutes et à tous!



Chomsky et Cie sort en salles

2008-11-14T11:13:18.674+01:00

Dans la série des documentaires utiles, Chomsky et Cie a eu un destin particulier puisqu'il est né d'une émission de radio, qu'il a été financé par de nombreux souscripteurs qui ont attendus plus d'un an avant de le voir en DVD, et qu'il bénéficie désormais d'une sortie en salles.En mai 2007, Daniel Mermet réalisait avec Giv Anquetil dans son émission de radio Là-bas si j'y suis une série d'interviews avec Noam Chomsky, à partir de laquelle Olivier Azam a fait un film qui va également à la rencontre de Normand Baillargeon et Jean Bricmont en passant par Montréal, Toronto, Paris, Boston, Bruxelles,... Le film a été entièrement auto-produit par la coopérative audiovisuelle Les Mutins de Pangée, sans aide publique ni pré-achat d'une télévision. Grâce à des milliers de souscripteurs particuliers, le film a pris plus d'ampleur en permettant d'aller plus loin dans le montage, la recherche de documentation, la technique, etc., et de rétribuer modestement les différents collaborateurs.En juin 2008, les souscripteurs recevaient enfin leur DVD tant attendu, et qui méritait bien cette attente. Et ces encouragements mènent aujourd'hui à la grande aventure de la sortie en salle de Chomsky et Cie, dont voici la bande-annonce:Chomsky&Cie au cinéma à partir du 26 Novembreenvoyé par jenmoulinLe synopsis du film:À l’heure où impuissance et résignation l’emportent, le travail de Noam Chomsky est un antidote radical pour tous ceux qui veulent en finir avec la fabrique de l’impuissance et ses chiens de garde intello-médiatiques.Inlassable, inclassable, implacable, « l’intellectuel le plus populaire et le plus cité au monde » poursuit la mise à nu des mécanismes de domination avec une étonnante vitalité. Mais pas d’hagiographie, pas de prêt à penser. Souvent l’intellectuel est celui qui veut nous faire penser comme lui.Au contraire, Chomsky nous incite à développer par nous-mêmes une pensée critique contre les différentes formes de pouvoir et les idéologies qui les justifient. Il montre que les changements sociaux sont à notre portée.Et d’ailleurs il n’est pas seul. De Boston à Bruxelles, nous rencontrons chercheurs, journalistes, activistes tels que Jean Bricmont, ou encore Normand Baillargeon auteur du «Petit cours d’autodéfense intellectuelle», ce qui pourrait être le sous-titre de ce film engagé contre le cynisme conformisteet la pensée molle des faux rebelles.Mais avant tout ce film milite pour l’ascension du Pic du Canigou.Bon alors, convaincus?Les lieux et horaires de projections sont mis à jour ici.[...]



Journée sans achat le 29 novembre

2008-11-13T14:01:20.422+01:00

(image) Comme chaque année le dernier samedi de novembre, c'est repartit pour une Journée sans Achat à quelques semaines de Noël, grand messe de la consommation... Cette Journée internationale a lieu dans de nombreux pays, dont le Royaume-Uni, l'Allemagne, l'Italie, Israël et les États-Unis.

Mais nul besoin d'avoir une organisation bien huilée pour participer: il suffit juste, ce jour-là, de ne rien acheter. Tout simplement. Et oui, ça tombe un samedi - c'est probablement exprès. Alors oui, c'est embêtant pour ceux qui en profitent pour faire le plein pour la semaine ce jour-là. Mais justement, c'est l'occasion idéale pour réfléchir à nos comportements en la matière, souvent bien plus faits d'habitudes que d'envies réelles.

Le début des réflexions quant aux cadeaux de Noël en est assez représentatif: jusqu'où acheter avec l'excuse que c'est "du bio" ou "dans un esprit écolo"? jusqu'où réaliser des objets soi-même quand ça peut entraîner des commandes de tissus qui prennent l'avion? jusqu'où faire du symbolique lorsque l'on a habitué les autres à offrir "grand"? La réflexion est ouverte, et le débat interne ne sera sans doute jamais vraiment résolu. En attendant, ce qu'on peut réellement faire, c'est au moins faire au mieux, en attendant encore mieux...



Nos enfants nous accuseront

2008-11-14T11:16:58.859+01:00

Un nouveau pavé dans la marre...
Mercredi sortait en France le film Nos enfants nous accuseront, un film qui dénonce les méfaits de la mauvaise alimentation et des pesticides, l'empoisonnement des campagnes par la chimie agricole et les dégâts sur la santé publique.
Ce documentaire est réalisé par Jean-Paul Jaud, réalisateur de télévision principalement auprès de Canal+ depuis plus de 20 ans. Il a également dirigé des documentaires sur le terroir: Les Quatre saisons du Berger, Quatre saisons en Marennes et Oléron ou Quatre saisons pour un festin. Il s'agit de son premier passage au grand écran.
On peut lire ici une interview du réalisateur datant du mois de mai, et voir ci-dessous la bande-annonce.

Synopsis:
Chaque année en Europe 100 000 enfants meurent de maladies causées par l'environnement. 70% des cancers sont liés à l'environnement dont 30% à l'alimentation et 40% à l'alimentation. Chaque année en France on constate une augmentation de 1,1% des cancers chez les enfants. En France, l'incidence du cancer a augmenté de 93% en 25 ans
chez l'homme.
Dans un petit village français au pied des Cévennes, le maire a décidé de faire face et de réagir en faisant passer la cantine scolaire en bio. Ici comme ailleurs, la population est confrontée aux angoisses contre la pollution industrielle, aux dangers de la pollution agro chimique. Ici commence un combat contre une logique qui pourrait devenir irréversible, un combat pour que demain nos enfants ne nous accusent pas.



Point info sur le projet Avenir Climat

2008-11-04T17:30:07.575+01:00

Je ne suis pas très assidue ces temps-ci sur le blog, mais je promets que j'ai de très bonnes raisons pour cause de projets persos qui prennent beaucoup de temps, ne serait-ce que mentalement...

Sans savoir alors que 2008 allait pour moi être une année plus que remplie, je m'étais engagée à relayer des nouvelles du projet de Benka Avenir Climat... engagement que jusqu'ici je n'ai que très peu respecté, et je le regrette, alors voici un rapide flash info.

Benka a maintenant parcouru de nombreux pays - la carte du voyage est visible ici - et réalisé de nombreuses rencontres. Un film en est sorti, dont voici la bande annonce:



Une exposition de photos sera également inaugurée le 6 novembre à l'hôtel de ville d'Autun, à 19h30.
La suite des informations sur son site.



La féministe et la machine à coudre

2008-10-06T16:24:17.616+02:00

Pendant longtemps, j’ai regardé des outils comme la machine à coudre comme des signes de l’exploitation de la femme et par conséquent comme des objets à rejeter violemment en tant que féministe avérée. Clairement, cet objet allait de pair avec la femme au foyer, exploitée et sans ressources, à la merci de son mari encravaté...Depuis ces dernières années, mon rapport à cette imagerie a évolué. Car finalement, la machine à coudre en elle-même n'est pas dominatrice, elle ne diminue pas la valeur de celle qui l'utilise. Non, ce qui crée cette image, c'est notre vision sur la chose: la machine à coudre est nécessairement utilisée par une femme évidemment parce qu'elle est moins intelligente et qu'elle n'a bien sûr pas de (vrai) travail. Et c'est finalement cela que je rejette. C'est la symbolique que nous avons appris à projeter dans l'objet "machine à coudre" qui est problématique, pas l'objet en lui-même.Et voilà donc que je me suis penchée de plus près sur ce phénomène: lorsque j'étais petite, ma mère se retrouvait souvent derrière sa machine à coudre, tout comme elle brodait, crochetait, tricotait,... Mais elle travaillait également et a monté beaucoup d'échelons hiérarchiques au point qu'elle n'a plus depuis longtemps le temps d'utiliser cette fameuse machine à coudre et qu'elle le regrette. Et quelle est la couleur principale qui se dégage de ces "années machine à coudre" dans mes souvenirs? La joie de pouvoir dessiner des formes sur du tissu et les voir transformées en "poupées" (mutantes, vu mon art de la forme humaine vers mes 3 ans) dans les 24h, le plaisir de pouvoir avoir exactement les rideaux que l'on souhaite même lorsqu'ils "n'existent pas", l'incroyable bonheur d'avoir des vêtements uniques dans un tissu déterminé ensemble et faits sur mesure,...Dans une démarche de simplicité volontaire, la machine à coudre a sa place tout en haut. Bien loin d'être synonyme de restrictions, elle est un outil de liberté: elle permet de réparer soi-même des vêtements ou autre en prolongeant leur durée de vie, de créer des rideaux, habits ou sacs personnalisés, des jouets uniques (et pas en plastique!) pour les enfants et grands adultes, voire des éléments de décoration, etc.Et pourquoi ne seraient-ce que les femmes qui les utilisent? À cela, à chacun de donner la réponse qui lui chante (quitte à beaucoup m'énerver). En tout cas moi, j'ai vu il y a longtemps mon père me coudre des rideaux, et pas plus tard qu'hier mon mari s'attaquer à la réparation d'un sac à dos en toute première interaction avec cet engin qui a fait une entrée triomphale chez nous l'an dernier.Bon, ne me reste plus qu'à maîtriser la confection de vêtements "comme dans ma tête"...Pour démarrer bien guidé(e): http://atelier-naturel.over-blog.com/[...]



Journées végétariennes

2008-10-06T10:57:55.718+02:00

Un peu tard (pour changer), je passe ici pour signaler que se déroulent depuis le 1er octobre et jusqu'à demain les Journées mondiales végétariennes. Créées aux USA en 1977, elles prennent doucement de l'ampleur et permettent de toucher les gens petit à petit avec des stands d'information, des conférences, des dégustations, et plus généralement une visibilité qui n'est pas évidente au quotidien.

Plusieurs pays participent à cette semaine de sensibilisation, dont la France avec des activités un peu partout. Sauf erreur, je ne vois pas d'activités répertoriées pour la Belgique ou la Suisse, ce qui est bien dommage.
(image)
Au centre de cette semaine avait lieu la Journée mondiale des animaux de l'ONU, qui revient elle chaque année depuis 1931 (!). C'était ce samedi et les deux événements gagnent à être liés. J'espère que ceux qui n'ont pas, comme moi, zappé ceci pour cause toute simple de vie un peu chaotique dernièrement, en ont profité et en sont revenus avec le sourire...



Livre du moment: Persepolis

2008-09-29T13:29:54.349+02:00

(image) Marjane Satrapi

Persepolis

Quatrième de couverture:
Toute petite, Marjane voulait être prophète. Elle se disait qu'elle pourrait ainsi soigner le mal de genoux de sa grand-mère. En 1979, l'année de ses dix ans et de la révolution iranienne, elle a un peu oublié Dieu. Elle s'est mise à manifester dans le jardin de ses parents en criant "à bas le roi !".
Là, elle s'imaginait plutôt en Che Guevara. Après, la vie a continué, mais en beaucoup moins drôle. La révolution s'est un peu emballée. Et la guerre contre l'Irak est arrivée…
Dans Persepolis, Marjane Satrapi raconte son enfance sur fond d'histoire de son pays, l'Iran. C'est un récit drôle et triste à la fois, parfois cocasse, souvent touchant. Mais toujours passionnant. C'est aussi un petit événement : il s'agit de la toute première bande dessinée iranienne de l'Histoire…

Une copine se disait récemment surprise que je n'aie pas encore lu ceci, car elle considère que cela fait maintenant partie des "classiques". Erreur réparée, et j'approuve la terminologie. J'ai en fait d'abord (et enfin aussi) vu l'adaptation cinématographique, magnifique, qui m'a donné envie d'en découvrir plus, et je ne suis pas déçue du voyage. Restera à lire les autres ouvrages de Marjane Satrapi...



Dimanche sans voiture en vue

2008-09-05T13:19:36.341+02:00

Comme chaque année, avec septembre revient la semaine de la mobilité - cette année du 16 au 22 septembre. Elle se conclut comme le veut la tradition sur un dimanche sans voiture, un jour toujours trop court mais dont on ne pourrait se passer. Un jour pour envahir les rues avec nos pieds, nos patins, nos roues, notre plaisir. À Bruxelles, les transports publics seront gratuits ce jour-là - mais probablement bondés, par manque de prévoyance, comme cela a pu arriver les autres années (espérons qu'avec l'expérience soit venue... l'expérience!).

Avec cette année une nouveauté pour 2008: neuf communes créeront sur une de leurs places une "zone de quiétude" avec gazon et animations spécialement pour l'événement.

Toutes les infos concernant la semaine et la journée dans la Région de Bruxelles Capitale se trouvent dans la brochure officielle.

Mais pourquoi n'a-t-on jamais l'occasion de tester le zéro voiture en semaine?



La stratégie du choc

2008-08-08T13:37:31.816+02:00

Découvert sur Quotidien durable qui le relayait de Simplicité volontaire, un court métrage (6 minutes) d'Alfonso Cuarón comme introduction au livre La stratégie du choc de Naomi Klein, qui n'apprendra rien à certains et pourrait en secouer d'autres... en espérant dans le bon sens. L'occasion une fois de plus de souligner l'importance de trier les informations reçues, de choisir ses sources, de prendre du recul et de se protéger.


Il y en a encore certains qui vont dire qu'on provoque après ça...



Livre du moment: Le concept du continuum

2008-08-07T18:06:15.298+02:00

(image) Jean Liedloff
Le concept du continuum - À la recherche du bonheur perdu

Quatrième de couverture:
Jean Liedloff a passé deux ans et demi au plus profond de la jungle d'Amérique du sud en vivant avec les indiens des tous premiers âges. Cette expérience renversa ses conceptions occidentales sur la façon dont nous devrions vivre et l'amena à un point de vue radicalement différent de notre véritable nature humaine. Elle nous offre, dans ce livre, une nouvelle compréhension de la perte de notre bien-être et nous montre comment en retrouver le chemin pour nos enfants comme pour nous-mêmes.

Le concept du continuum est destiné à toute personne qui veut savoir ce qui n'a pas fonctionné dans notre évolution et apprendre comment revenir à des principes plus adaptés à notre nature.


De blog en blog, j'ai souvent vu mention de ce livre, qui ne m'attirait pas au premier abord par sa couverture un peu tristounette voire pas claire, et son résumé un peu "livre self-help de bien-être". Et puis j'ai franchi le pas, et je ne le regrette vraiment pas.

Au-delà de l'intellect, l'instinct s'y retrouve, et même si certains concept semblent surprenants au regard de nos façons de vivre (laisser un tout petit jouer sans le surveiller, par exemple), en regardant au fond de soi on en comprend la "logique" humaine. Et comment cela construit des êtres humains plus "en phase" avec leur monde, leur culture, leur société. Une lecture qui éclaire, à recommander pour tous.



Oil Addiction

2008-08-07T11:15:04.316+02:00

Vous le savez tous (si tout va pas trop mal), l'augmentation des prix de l'alimentation est directement liée à ceux qui font joujou avec le pétrole, pour continuer sur la lancée de nos modes de vie que j'aurais tendance à qualifier de déplorable (mais c'est uniquement parce qu'aujourd'hui il fait gris et que j'ai mal dormi).

Pour simplifier le tout, sans dénaturer, voici un petit film découvert sur le toujours excellent blog de No Impact Man.


(embed)



3 mètres, c'est trop loin

2008-07-17T18:00:03.396+02:00

Instantané d'un échange banal à Communication Land, j'ai nommé la boîte où je passe la plus grande partie de mes journées parce que je n'ai pas trouvé mieux pour me nourrir (et que c'est déjà moins pire qu'avant ceci dit).

Une collègue fait le tri de son bureau et balance des masses de papier au fur et à mesure dans sa poubelle individuelle. Je l'interpelle et lui signale qu'il y a à moins de 3 mètres d'elle une poubelle spécialement dédiée aux papiers, dont le contenu part au recyclage, à l'inverse des poubelles individuelles. Elle me regarde et me répond en souriant:

- Je sais.

Tout simplement. Et continue à nourrir sa poubelle fourre-tout, calmement.

Alors bon. Ne nous étonnons pas du fait que je n'envisage pas vraiment de lier une vaste amitié intersidérale avec mes collègues. Mais par contre ayons encore plus peur pour notre planète, parce que des cas comme ça ne sont malheureusement pas rares, et j'avoue, naïve que je suis, ça me dépasse.

- Je sais.

Je vais probablement en faire des cauchemars cette nuit...



Livre du moment: Witch Child

2008-12-11T20:59:29.747+01:00


Quatrième de couverture:
Pages from a journal are loosely sewn into a quilt. A quilt that lies undisturbed for more than three hundred years until it is carefully taken apart for cleaning and out of its fold falls a powerful and moving story. The story of Mary - granddaughter of a witch.

Je suis dans une période assez riche en changements dans tous les domaines (il semblerait que ce soit le thème de mon année 2008), et j'avais besoin de me reposer la tête dans le bus et autres instants. Voilà comment j'en suis venue à plonger dans un livre étiqueté "pour ados", et je ne le regrette pas. Les personnages manquent de dimension et l'histoire est très linéaire, mais elle est bien menée et agréable à lire. Je me surprends à être impatiente de connaître la fin de l'histoire... Et il semblerait qu'il y a une suite, sur laquelle je lorgnerai probablement. L'ado qui est en moi est donc bien contente de sa lecture actuelle!



Consommation meets sexisme: High Heels

2008-12-11T20:59:30.063+01:00

Cet après-midi a lieu à Bruxelles la première d'un nouvel événement lié aux soldes: la Louise High Heels (It's time to run for glamour). Lorsqu'on m'a transmis l'info, je n'en revenais pas. Le principe de base: 200 femmes habillées "fashion chic" (!) participent à une course de 100 mètres en hauts talons (7 cm minimum) pour gagner 10 mille euros en bons d'achats à utiliser dans les magasins chics du goulet Louise...Pour enrober le tout, il y aura évidemment également de la musique, des défilés, mais aussi un stand coiffure et un make up artist. Et attention, le sexisme va ici dans les deux sens, puisque dans les activités annexes figure notamment une "garderie pour hommes de plus de 18 ans"! On n'a plus assez de doigts pour compter les clichés en présence... ça doit être ça, le fun trendy qui m'échappe.Mais heureusement, certains veillent au grain et ne vont pas laisser passer ceci sans vagues. Ainsi, le collectif Sold'@appelle à l'action pour relever l'indécence de cet événement, entre tracts, déguisements et calicots le jour-même. Voici leur message sur l'événement:- il ridiculise les femmes et met leur intégrité physique en danger (risque de chute, d'entorse... d'ailleurs, cynisme ou humour involontaire, une entreprise de bandages et de sparadraps figure parmi les sponsors...), sans compter les critères de sélection des concurrentes (sur photo !). - il renforce les stéréotypes les plus éculés, avec les "hordes de femmes... qui se déchaînent sur la piste" (sic !!) et vont à la chasse aux "bonnes affaires", tandis que les hommes, eux, se concentrent sur leurs e-mails et des jeux vidéo ! Les soldes étant présentées comme une espèce de "loisir pour femmes" (justifiant, bien sûr, l'ouverture des magasins le dimanche...), comme si les hommes, eux, ne devaient ni s'occuper de leurs vêtements ni se préoccuper d'habiller les enfants que pourtant, selon les dernières découvertes scientifiques, on fait à deux ! - il appelle à la consommation (de luxe), ce qui est une insulte pour tous ceux (et toutes celles) qui ne font pas les soldes par "plaisir" mais parce qu'il faut bien se débrouiller avec des budgets de plus en plus serrés !Pour ceux qui passeraient par ici à temps, vous trouverez ici les tracts à imprimer et distribuer lors de la High Heels.ATTAC et Respire ont relayé l'action, qui semble inquiéter puisque la Maison des Femmes, qui organisait hier un atelier de préparation pour manifester aujourd'hui, a reçu un appel des renseignements généraux qui souhaitaient savoir ce qu'elles allaient faire exactement. Il faut bien dire que dans les sponsors de cet événement figurent carrément la RTBF (radio télévision de service public) et... la Région de Bruxelles Capitale! Bref, c'est la totale...[...]



Soldes de masse (critique) - 5 juillet

2008-12-11T20:59:30.199+01:00

(image) Et voici revenu le temps des soldes, haut symbole de nos modes de vie contemporains… À cette occasion, deux masses critiques sont organisée ce samedi 5 juillet simultanément : l’une à Bruxelles, l’autre à Liège.

Au centre du rassemblement, la question du pouvoir d’achat, mise en avant par cette saison soldesque. Pour améliorer (sauver?) ce fameux pouvoir d’achat, la tendance actuelle va vers la réduction de fiscalité sur les énergies fossiles, vers les subventions pour faciliter des comportements inchangés, etc. Vous trouvez également que la solution n’est pas là, bien au contraire ? Rejoignez la masse critique pour soutenir une optique de changement en profondeur de notre mode de vie, une volonté de meilleure répartition des richesses, un espoir d’appui des pouvoirs publics pour faciliter la transition, une approche qui vise à réduire nos dépenses énergétiques. Ambitieux ? Certainement, mais tout aussi indispensable.

Quand et où ? À 14h00 ce samedi, Place de la Monnaie à Bruxelles et Esplanade Saint Léonard à Liège. Une organisation de Gracq de Liège, StopCHB, ACC, Grappe, IEB, Respire, Cyclonudista, Futur? Présent!,…



Les parfums me montent au nez

2008-05-26T14:40:55.130+02:00

J'essaie généralement de ne pas balancer de messages sur ce blog sans avoir fait au moins un minimum de recherche, savoir de quoi je parle, etc. Mais là, c'est le coup de gueule, parce que je n'en peux plus. Je ne supporte plus les parfums, ça finit par me rendre aggressive! Certes, j'ai un odorat très sensible, certes je suis déshabituée puisque je n'utilise plus que produits naturels (oui, oui, j'en reparlerai!), mais quand même...

Déjà "avant" d'ouvrir les yeux et de modifier mes habitudes, j'ai toujours eu de la peine avec les parfums dont s'asperge la majorité des femmes et de plus en plus d'hommes. J'en mettais, de ce genre de parfum, mais toujours parmi les plus légers, les plus frais. Les parfums lourds et capiteux, très peu pour moi. Traverser le rayon parfumerie a toujours été une épreuve. Désormais, même passer devant un magasin de parfums requiert une préparation pour marcher en apnée le temps de se retrouver à l'abri. Prendre le tram ou le métro devient de plus en plus difficile à vivre...

Je pensais que cette sensibilité se limitait aux overdoses: le magasin qui dégage des effluves par kilos, les personnes à la main lourde qui s'envoient un tiers de flacon plusieurs fois par jour, etc. Mais depuis quelques temps je constate que c'est partout et tout le temps. J'ai commencé à remarquer cela l'année passée en empruntant une serviette qui avait bénéficié d'un assouplissant traditionnel, cela m'a immédiatement piqué le nez. Puis il y a quelques mois mon frère et sa copine sont passés nous rendre visite, et après leurs douches je n'ai pas supporté de passer devant ma propre salle de bain pendant une heure d'aération... et là j'ai compris à quel point je n'avais plus l'habitude, et que probablement avant j'envoyais les mêmes effluves dans tout l'appartement à chaque lavage. Le choc.

Ce qui n'aide pas, c'est que j'ai arrêté de fumer (oui, oui, ça aussi j'en reparlerai!) en février, et que mon odorat s'est encore plus développé. Je n'ai donc pas fini d'en sentir de toutes les couleurs, et d'en souffrir au quotidien... Alors s'il vous plaît, un petit geste, arrêtez les parfums ajoutés partout et tout le temps!



Journée mondiale pour l'Environnement (5 juin)

2008-05-26T14:16:22.432+02:00

La semaine de ceci, l'année de cela, la journée de machin,... Oui, à force d'en créer trop on finit par risquer de noyer les messages. Mais bon.
Alors voilà, le 5 juin, c'est la Journée mondiale pour l'Environnement, organisée par le Programme pour l'Environnement des Nations Unies. Le thème de cette année: Non à la dépendance! Pour une économie à faible émission de carbone. Et comme toujours pour cette journée, un pays est l'hôte principal des événements, en l'occurence la Nouvelle-Zélande.
Le site propose notamment 80 idées pour célébrer la journée - à prendre avec précaution cependant, parmi les idées figurent des choses comme "acheter une voiture qui consomme peu", on imagine à peine ce que cela peut signifier à notre époque consumériste auprès de personnes qui ne lisent pas les petites notes des marchands de voiture, par exemple... Et j'aime beaucoup la lettre "G": "Gaspiller moins". Certes...!



Bio semaine et Bio Awards

2008-12-11T20:59:30.382+01:00

(image)

Et c'est reparti pour la Semaine Bio, qui se tiendra en Belgique du 7 au 15 juin prochains. En espérant que l'événement trouve écho auprès de tous...

Au programme, des petits déjeuners pour étudiants pour 1 euro (à Liège et à Arsenal), une grande balade à vélo de Waterloo à Bruxelles avec pique-nique bilingue à l'arrivée, un défilé de mode dans mon magasin préféré, un petit déj' ambiance Moyen Âge, plusieurs dégustations et démonstrations, etc. Programme complet ici pour les activités en Wallonie et à Bruxelles, et ici pour les activités en Flandre.

Et si vous souhaitez soutenir une démarche bio, vous pouvez également voter (jusqu'au 13 juin) pour les Bio Awards remis à cette occasion. Les cinq candidats au prix sont tous très différents, bon amusement pour choisir entre le producteur La Bourrache, la Fromagerie des Ardennes, les magasins Biocap, l'école du Sacré-Coeur de Charleroi et Cookitude...

P.S.: merci Myriam pour les infos!



Livre du moment: Black Orchid

2008-12-11T20:59:30.579+01:00

(image) Neil Gaiman & Dave McKean
Black Orchid

Quatrième de couverture:
After being viciously murdered, Susan is reborn fully grown as the Black Orchid, a hybrid of plant and human, in order to avenge her own death. Now as this demigoddess attempts to reconcile her human memories and botanical origins, she must also untangle the webs of deception and secrets that led to her murder. Beginning in the cold streets of a heartless metropolis and ending in the lavish heartland of the thriving Amazon, this book takes the reader through a journey of secrets, suffering, and self-rediscovery.

Je poursuis donc mon cheminement dans les univers de Neil Gaiman, toujours dans un ravissement enchanteur. Celui-ci est dans la catégorie Comics, mais ce n’est pas le nom que je lui aurais donné. Je l’ai découvert par hasard dans une librairie de geeks à Amsterdam, alors que nous cherchions autre chose, voire ce que le hasard nous offre… Il s’agit d’une des collaborations de jeunesse avec Dave McKean, un artiste à l’univers tout autant splendide. De leurs quatre mains j’avais déjà lu Wolves in the Walls et Coraline, à priori pour les enfants mais très beau pour les grands aussi…

Trouvé dans cette même librairie, No Future for you, le deuxième recueil de Buffy the Vampire Slayer season 8, m'a également offert de bons moments de lecture dans l'herbe d'un parc amstellodamois...

Alors non ces achats n’étaient pas raisonnables, surtout vu les piles de livres qui m’attendent déjà et (ose-je le dire) le fait que je n’ai pas réussi à avancer de plus de 3 pages par semaines dans mon autre livre en cours… Mais c’est tellement bon !



Veggie Pride

2008-12-11T20:59:30.725+01:00

(image) Ce samedi 17 mai, à Paris a eu lieu la 8e Veggie Pride. Paris, oui, mais en réalité elle est ouverte aux autres et de nombreux Belges y étaient certainement présents puisqu'une telle manifestation n'existe pas (encore) dans notre plat pays. En parlant de pays plat, je n'ai pas pu envisager d'y être puisque j'avais déjà programmé mon "mini-trip de noces" amstellodamois avant d'avoir l'info...
Et tous ces préparatifs de mariage (notamment) m'avaient tenue éloignée du blog, auprès duquel je reviens enfin. Madame Neplune is back, donc.

PS: oui, normalement j'aurai parlé de la Veggie Pride avant qu'elle ait eu lieu, mais bon, voilà, désolée... Que cela ne vous empâche surtout pas de signer le Manifeste!