Subscribe: Raidtunisien
http://www.chougafa.blogspot.com/atom.xml
Added By: Feedage Forager Feedage Grade B rated
Language: French
Tags:
avec  brigitte  dans  des  eme jour  est  jour  les photos  les  nous  par  pas  pour  puis  qui  sur  une  vers 
Rate this Feed
Rate this feedRate this feedRate this feedRate this feedRate this feed
Rate this feed 1 starRate this feed 2 starRate this feed 3 starRate this feed 4 starRate this feed 5 star

Comments (0)

Feed Details and Statistics Feed Statistics
Preview: Raidtunisien

Raidtunisien



2° Rallye-Raid Africa Gazoline 2006 se déroulant en Tunisie du 11 au 21 octobre 2006 en voitures anciennes organisé par le club Association Savane Aventure. Les préparatifs et le compte-rendu quotidien, si possible, de trois équipages n°15 (Régine



Updated: 2014-10-05T10:03:37.023+02:00

 



Epilogue

2006-11-08T11:51:30.023+01:00

C'est fini, nous sommes rentrés par Gênes Samedi 21 octobre, mer un peu agitée, certains ont été malades, surtout moi.Arrivés à Mireval vers 20h, le voyage est fini. Il nous reste à rallier La Serre le lendemain dimanche.L'étape Gênes - Mireval est la plus longue que nous ayons faite depuis le début, autoroute tout le long, pénible mais contents d'arriver assez vite. Arrivés à La Serre dimanche vers midi. Nous avons pris l'intérieur entre Béziers et La Serre, la route est toujours magnifique, « la France est une très belle région ».Que retenir de ce voyage. En premier nous ne regrettons pas de l'avoir fait. En outre Brigitte s'est plus reposée physiquement qu'à la maison où elle "crapahute" à cloche pied sans arrêt.En une semaine nous avons fait le tour de la Tunisie (enfin à peu près). Nous ne l'aurions pas fait de nous mêmes sans cette organisation qui rassure, surtout pour l'assistance technique, même si nous n’en avons pas eu besoin.J’ai aimé :Le spectacle de toutes ces voitures anciennes sur les routes tunisiennes, dans les cols, dans les sites désertiques, le long des chott (mer de sel) avec cet éclairage particulier de ces régions.Nos quatre compagnons de route, comme d'habitude, très agréables, toujours de bonne humeur et attentifs aux déplacements de Brigitte. Particulièrementpour monter, descendre, démonter et ranger le fauteuil roulant. Un grand merci à tous les quatre.Les paysages surtout ceux du sud tunisien mais aussi :Les gorges de SedljaLes « chott »Les palmeraiesLes paysages désertiquesLes forets d’eucalyptus et de chênes liège au nord du pays.Les champs d’oliviersLes ruelles des veilles villes de Tozeur et de Kairouan.L’ambiance générale des concurrents, agréables et contents d’être là.J’ai moins aimé :L’absence de « gargote » ouverte à midi pour apprécier la cuisine tunisienne et avoir un contact avec la population. Mais malheureusement le voyage se déroulait en pleine période de ramadan.Un peu déçu par la cuisine tunisienne, que je n’ai pu apprécier car trop épicée à mon goût.Je pense qu’en conduisant (certes il y a le plaisir de conduire) je n’ai pas apprécié de la même manière la parcours et surtout j'ai l'impression de ne pas avoir eu suffisamment de recul pour retenir les moments forts du voyage.Je n’ai pas aimé :La présence de policiers à chaque carrefour et la nette impression d’être épiés. Ils nous montraient le chemin (pas besoin de road-book) et même parfois nous accompagnaient avec les gyrophares.Les jets de pierre de gamins dans certains villages.Les paniers repas de midi insipides et frugaux.La mer agitée sur le bateau du retour, malgré la coculine.L’impossibilité et difficulté de mettre à jour le blog quotidiennement, désolé pour ceux qui attendaient de nos nouvelles régulièrement. S’il y a une prochaine fois, je prévoirai une autre organisation (avec des relais en France par exemple).Point voituresEntre le mardi 10 octobre, départ vers Mireval, et le retour le dimanche 22 octobre nous avons fait presque 3.000 kms (2991, 7 exactement).Aucun problème important pour nos trois voitures.Le premier jour l'absence de stop droit de la volvo 122s pilotée par Georges, suivi de la vitre chauffeur qui est tombée dans la portière. Heureusement Serge avait invité un ami à Saint Cyr Les Lecques (spécialiste volvo) qui a réparé dans la soirée.Un éclat sur le pare-brise de la Volvo 1800 ES fait par un jet de pierre dans un village.Un fusible de la golf, qui a claqué le dernier jour, alimentant le plafonnier, la radio et l'allume cigare. Nous n'avons pas pu recharger le téléphone portable le dernier jour. Et aussi un bout de peinture arraché par le décollage du dernier autocollant, pourtant Serge m'avait averti.Conclusion :Le positif prend le dessus sur le moins positif et je garde un excellent souvenir de ce périple.Et Merci à Brigitte d’avoir eu le courage de m’accompagner et d’avoir gardé le moral même dans les moments difficiles.A bientôt à tous pour de nouvell[...]



9 et 10 eme jour Kairouan - Hammamet - Tunis

2006-10-31T21:16:08.166+01:00

(image)
(image)
(image)
(image)
(image)
Au départ de Kairouan le temps est pluvieux, nous décidons de bouder le road-book, qui nous fait passer par des routes escarpées pour visiter des ruines et des paysages montagneux. Nous filons directement vers Hammamet.Ceux qui ont suivi le road-book n'ont presque rien vu dans un paysage brumeux et pluvieux.

Rien à dire sur Hammamet, nous étions exactement à YasminHammamet, village d'hôtels encastrés les uns dans les autres destinés uniquement à accueillir les touristes. Notre hôtel est très amusant avec une architecture et un décor symbolisant les histoires des mille et une nuit. Le soir dîner à l'extérieur de la ville avec un spectacle affligeant de danseuses, fakirs et "charmeur" de serpents.

Le lendemain, nous rallions Tunis pour embarquer vers Gênes. Toujours longue attente au port (3h environ) avant d'embarquer sur le même bateau que pour l'aller, le Carthage. La mer, après le déjeuner, se déchaînera un peu à mon grand désespoir, heureusement que Brigitte ne souffre pas du mal de mer. Et que Maîdo et Georges ont pu s'occuper d'elle, étant incapable, pour ma part, de lui assurer des déplacements décents dans le bateau et de l'accompagner à la salle du restaurant le soir.



8 eme jour Matmata - Kairouan

2006-10-31T09:11:04.946+01:00

(image)
(image)
(image)
(image)
(image)
Etape longue de 370 kms en passant par Sbeïtla et ses ruines en partie romaines. Site étonnant avec un état de conservation exceptionnel.

Le début du parcours emprunte la route de Gabes, nous commençons à trouver une activité humaine. Puis nous quittons cette route pour Sbeïtla avec un parcours dans le désert de rocaille et d'herbes à chameaux.

A l'approche de Sbeïtla, les cultures d'oliviers prennent le dessus, l'activité agricole est bien présente, cela change des régions arides précédentes.

Après Sbeïtla, nous déjeunons à l'ombre des oliviers le long des haies de cactus et leurs figues de barbaries, puis atteignons Kairouan vers 18h. L'hôtel La Kasba, superbe établissement avec un hall d'accueil gigantesque et des décors locaux impressionnants.

Le soir la veille ville s'anime, nousy passons quelques moments, Maïdo et Georges achètent un tapis. Le lendemain, avant de partir vers Hammamet, nous visitons la mosquée et les ruelles de la vielle ville, très sympas ces ruelles colorées. Nous profitons de notre dernière soirée dans l'ambiance tunisienne, demain nous serons pris en charge comme de vrais touristes.


















Photos 3eme jour suite

2006-10-23T21:04:05.146+02:00




Les photos du 3eme jour - Arrivée à Tunis et route vers Tabarka

2006-10-23T19:47:05.423+02:00

(image) La Carthage sur le matin
(image) Les côtes sont en vue, le vent aussi
(image)
(image) Pause entre Tunis et Tabarka
(image) L'orage arrive
(image) Rapide pique-nique avant l'orage
(image) Chêne liège entre Tunis et Tabarka
(image) C'est sur l'orage est là
(image) Tabarka vue de l'hôtel
(image)



Les photos du 2eme jour

2006-10-23T13:24:31.273+02:00

(image)
(image)
(image)
(image)
(image)
(image)
(image)
(image)
Attente au port de Marseille, la Joliette, et traversée vers Tunis sur le Carthage.



Les photos du 1er,jour

2006-10-23T12:38:58.346+02:00

(image)
(image)
(image)
(image)
(image)
(image)
(image)
(image)
A Saint Cyr Les lecques pour les contrôles techniques des voitures.



Les autres étapes

2006-10-30T10:40:24.750+01:00

Pas d'accès internet malgré la qualité de palace des hôtels où nous logeons. C'est maintenant que nous venons de rentrer que je poursuis mon compte-rendu.Les photos suivront.3 eme étape : Gafsa –TamarzaNous quittons le Jugurtha palace de Gafsa, superbe hôtel avec une décoration kitch et incroyablement tourmentée. L’organisation intègre les difficultés de déplacement de Brigitte et nous sommes logés dans une grande chambre accessible.Première demi-étape très courte vers Metlaoui. Nous empruntons un train touristique qui passe dans les gorges de Sedja vers la carrière de phosphate. Les paysages sont splendides avec en plus un éclairage avantageux, superbe. Le train a été rénové avec intelligence, il a beaucoup de charme. Le voyage dure deux heures, puis nous repartons vers Tamerza. Une petite partie « piste » est prévue, mais nous préférons aller voir les ruines du village de Mides détruit par des crues phénoménales. Puis l’hôtel Tamerza palace, superbe architecture qui se fond dans le paysage, une vraie réussite. Repas en partie tunisien, c’est le premier repas local que nous faisons. Nous apprécions à sa juste valeur.4 ème étape : Tamerza – DouzCe soir il est prévu un bivouac aux portes du désert à quelques kms de Douz avec accès par une piste en 4X4.Route superbe vers Tozeur où nous faisons une halte. Visite de la veille ville, sympa et enfin nous trouvons un restaurant ouvert, malgré le ramadan, et nous pouvons manger des brik à l’œuf et couscous tunisien. Nous boudons le panier repas remis par l’organisation plutôt frugal et insipide. Puis nous partons directement vers Douz.Inquiets pour Brigitte, nous hésitons à aller au bivouac et pensons rester à l’hôtel Méhari. Puis, renseignements pris, 9kms de piste que le chauffeur peut faire calmement et bivouac, qui n’a que le nom. C’est l’hôtel qui a un lieu aménagé avec des tentes berbères pour 4 personnes très accessible et confortable.Après un bain délassant dans la piscine nous partons en 4X4 vers le campement. Site agréable avec une vue sur les dunes du désert que nous trouvons bien petites. Repas un peu tunisien et nuit assez fraîche sous nos tentes. Un peu dur pour Brigitte mais toujours du courage pour suivre le mouvement.Les voitures supportent sans problème la chaleur et les kms. Nous subissons quelques jets de cailloux, dans certains villages, par des jeunes. Le pare brise de la P1800 ES de Serge a un éclat relativement important.Les problèmes mécaniques rencontrés, par certains, sont traités avec efficacité le soir par les équipes d’assistance, très efficaces. C’est une superbe organisation très réussie. Toutes ces voitures anciennes qui serpentent dans les cols offrent un spectacle à la fois anachronique et aussi parfaitement intégré, c’est magnifique lorsque la passion des anciennes est là.5 ème étape : Douz – MatmataEtape courte de liaison vers Matmata, village troglodyte. Nous visitons les alentours vers Toujane. Route rapide mais monotone entre Douz et Matmata entièrement rectiligne dans un paysage désertique recouvert d’herbes à chameau avec parfois en vue à l’ouest le djebel Tebaga. Puis le route longe différents « chott », sorte de marée salant qui ressemble à une mer de sel. Ce blanc scintillant au pied des collines de pierre ressemble à de la neige. A partir de Matmata nous faisons le circuit vers Toujane et remontons vers Matmata nlle. Là les routes sont superbes, elles serpentent avec des vues grandioses sur une immensité, certes désertique mais envoûtante.L’hôtel a une architecture rappelant les maisons troglodytes. La fatigue est un peu là, nous nous délassons en attendant le repas. Demain l’étape[...]



Suite

2006-10-20T10:17:09.930+02:00

La liaison est trop faible je ne peux envoyer de photos.
Après Gafsa, nous partons pour Tamerza. Toujours aucun problème. Les routes sont superbes, le paysage parfois grandiose. Visite des gorges de SEdja dans le "Lézard Rouge" petit train du 19° siècle rénové. Puis arrivée au Tamerza palace avec un site magnifique sur les ruines de l'ancien village, face à la palmeraie.
Le lendemain route vers Douz pour un bivouac aux portes du désert. Bonne nuit dans l'ensemble sous les tentes berbères mais nous préférons les Palaces !
Ce matin, recherche d'un ciber café avant le départ pour Matmata.
Brigitte et les mécaniques tiennent le coup ! tout va bien
A bientôt.
Gérard et le Team Privat



Enfin des nouvelles

2006-10-14T23:44:50.453+02:00

Pas d’accès Internet depuis trois jours. Je regroupe donc ces trois jours en un seul envoi mais avec 3 messages. Je suis désolé mais les accès étant difficile, je n'envoie que du texte. Allez-voir le site officiel sur le lien savane aventure.Le prologueMercredi 11 octobre de Montpellier à La Ciotat pour notre premier rassemblement.Route sans histoire par le chemin des Saintes Marie de La mer après avoir retrouver Jean-Claude et Yannick, son épouse, dans une superbe Mercedes 280 SL. Arrivée au centre de loisir des Dauphins à St Cyr Les Lecques. Premier coup de cœur et d’émotion, 62 voitures anciennes regroupées sous les pins de Provence. Je ne peux pas les lister toutes mais toutes les catégories sont représentées. Séance de vérification de tous les papiers administratifs puis vérification technique des voitures et collage des autocollants de la course et des sponsors officiels. Petit clin d’œil pour le Comité des fêtes de Bannières dont je colle l’autocollant sur le capot. ….. Apéritif, repas puis 1ere nuit.De La Joliette à La GouletteDirection Marseille pour l’embarquement au port de la Joliette sur Le Carthage, destination le port de La Goulette de Tunis. Toujours de longues d’heures d’attente au port avant d’embarquer. Cela permet de faire connaissance avec les autres participants. Elle est de quelle année ? C’est le moteur d’origine ? Je me souviens ….. et pleins de questions et de souvenirs qui tissent les premières rencontres. Cette longue file de voitures anciennes aux couleurs multiples, est un spectacle enchanteur.Enfin on embarque, tout s’accélère, on s’organise pour que Brigitte, dans ma voiture, ne soit pas trop loin de Georges qui a le fauteuil roulant dans la sienne. Timming OK en quelques minutes Brigitte est calée dans le fauteuil et on monte en ascenseur au salon d’accueil.Premier briefing, présentations des organisateurs, 25 au total avec mécanicien, presse, médecin. Rapide tour d’horizon des étapes qui nous attendent toute la semaine, dernières recommandations. Mer calme, je suis rassuré et nous passons tous une nuit correcte. Serge fait de superbes photos du Carthage. Le bateau est immense et à moitié remplie, pas de cohue, impeccable.Le lendemain arrivée au port de La Goulette à Tunis, nous passons la matinée sur le pont pour suivre l’approche des côtes tunisiennes. Puis rapidement il faut quitter le bateau, récupérer les voitures et sortir vers la douane. Après l’émotion des couleurs, c’est celle du bruit des moteurs et échappement amplifiés dans la soute du bateau, un vrai régal. Je sais tout le monde ne comprendra pas. Idem pour le bruit des klaxons montrant la joie des participants d’enfin commencer le périple.1ere étape : Tunis - TabarkaDe nouveau longues heures d’attente pour passer la douane et enfin les premiers tours de roue sur le sol Tunisen. Nous avons récupéré le road book de notre première étape entre Tunis et Tabarka (200 kms environ). La route empruntée ne passe pas par Chaouat, nous décidons d’abandonner l’idée de nous rendre à Chougafa. La piste entre Chaouat et Chougafa n’est pas conseillée pour la jambe de Brigitte, puis il est un peu tard, nous ne sommes pas sur de trouver.Le ciel s’assombri tout à coup annonçant un orage et une pluie suivi de la grêle. Nous n’avons pas prévu ce type de temps. Nous déjeunons rapidement à la sortie de Tunis. Il est temps de remettre la capote et nous partons pour Tabarka via la route de Bizerte. La pluie est terrible, les essuis-glaces de nos voitures ne sont pas des plus efficaces, les routes sont vites remplies d’eau avec des trous difficile à voir. [...]



Prologue du prologue

2006-10-11T09:40:30.563+02:00

(image)
Tout c'est bien passé pour des préliminaires. 200 kms en La Serre et Mireval en passant par la montagne noire. La pluie à Mazamet nous obligea de capoter la voiture. La voiture a bien marché et Brigitte après plusieurs essais a trouvé une position à peu prés confortable.






Diner chez Maïdo et Georges avec Régine et (image) Serge. Tout avait commencé par un repas à Mireval le 21 avril, çà se poursuit par un autre excellent repas avec deux superbes vins du Languedoc, les deux meilleurs d'après Serge (Domaine de la Grange des Pères et un Peyre Rose de chez Marlène Soria), avec en aprétif un blanc sec du Domaine des Conquêtes à Aniane. Clin d'oeil pour
Charles (grand amateur de vins) qui pour l'occasion s'équipe en internet pour nous suivre de près. Nous pensons à toi Charles et compatissons pour la rééducation de ton pied. C'est fini pour l'oenologie pour deux semaines.


Nous récupérons la Volvo Amazone chez Serge à 9h30 précise (Serge n'accepte aucun retard ...). Puis nous quittons Mireval à 12h30 vers Saint Cyr les Leques proche de La Ciotat pour le premier rassemblement (vérification des mécaniques et des papiers administratifs). L'embarquement au port de Marseille est prévu demain à 12h.

(image) Pour nos filles chéries (Ingrid, Raphaëlle, Aurélie) : sur le site de Savane aventure vous trouverez la liste des hôtels où nous serons avec la date et le téléphone. Bisous à toutes les trois.

C'est parti pour l'aventure, enfin presque, surtout pour Brigitte très courageuse. A vendredi soir pour notre premier arrêt en terre Tunisienne après être passé, j'espère, à Chougafa.

Gérard



J-1

2006-10-31T10:11:18.013+01:00

(image)
Pour nous c'est h-15, nous partons vers Mireval dans 15 mn.
Le premier problème à régler est de faire entrer les bagages dans un si petit espace, mais on va y arriver. Cela me rappelle la chanson "nouvelle vague" avec quatre compères dans une MG. Ce n'est qu'une golf mais on en met deux devant et les bagages derrière.

Nous avons de la chance il fait un temps superbe, nous pouvons rouler cheveux au vent.

A bientôt.
Gérard



Comment être avisé sur sa messagerie

2006-10-10T14:41:07.630+02:00

Si vous souhaitez être avisé, sur votre messagerie, de l'évolution du blog Chougafa, suivez le mode opératoire suivant:

aller sur le site www.r-mail.org

En bas d'écran dans la partie orangée sous RSS saisir http://www.chougafa.blogspot.com/atom.xml
Sous Email saisi l'adresse sur laquelle vous voulez être alerté.
Puis clique sur "Subscribe".

Dès qu'une nouvelle information aparaîtra sur le blog chougafa, vous recevrez le message dans votre messagerie.

Sinon allez voir régulièrement le site www.chougafa.blogspot.com

A bientôt.

Gérard



Site officiel du Rallye

2006-10-08T22:18:34.730+02:00

Pour suivre l'ensemble du rallye vous pouvez cliquer sur le lien du site officiel à droite de l'écran : Site de Savane Aventure ou saisir l'adresse www.africa.gazoline.net

Mais pour avoir des nouvelles plus précises de nous 6 restez sur le blog chougafa.

A bientôt.
Gérard



Bonne nouvelle : feu vert de la faculté pour Brigitte

2006-10-05T19:09:11.763+02:00

Excellente nouvelle Brigitte participe au Rallye Raid Tunisien. Pas d'opposition médicale, reste à régler quelques points de logistique et c'est parti.

Départ de Toulouse vers Mireval mardi 10 octobre. Je vous tiens au courant pour la suite.

Gérard




Courage Brigitte

2006-09-27T08:54:22.113+02:00

Aprés une semaine d'abattement et d'interrogation sur la future participation de Brigitte au rallye, nous commençons aujourd'hui a reprendre espoir car le plâtre si pesant a été remplacé il y a quelques jours par une attelle plus légère qui a l'air de bien te soulager.

Nous attendons avec impatience l'avis de ton médecin à la fin de la semaine ! Nous sommes tous les deux très optimistes car nous avons du mal à nous imaginer sans toi pour ce voyage.

Quant à nous, nous avons fait une journée d'essai avec "notre" Volvo, aller-retour Cournon-l'Aveyron mercredi dernier. Tout c'est bien passé, la voiture est confortable et spacieuse, Serge nous gâte beaucoup de nous la prêter !

Courage Brigitte et patience pour que tout se remette bien en place.
Grosses bises à tous les deux

Maïdo et Georges



Le plateau tibial

2006-09-19T16:31:55.326+02:00


Malheureusement ce n'est pas un lieu géographique tunisien à visiter mais
l'os que Brigitte s'est cassée à la jambe droite l'immobilisant 45 jours
avec pour se déplacer deux cannes anglaises (pourquoi anglaise
d'ailleurs?).

C'est la catastrophe pour nous, car cela qui risque de remettre en cause sa
participation au voyage en Tunisie. Nous déciderons quelques jours avant en
fonction de son état si elle peut participer dans de bonnes conditions.

Si Brigitte ne peut partir (ce qui me peinerai beaucoup), Aurélie, notre
troisième fille, la remplacera.

Décision fin septembre.

Gérard




Les alertes fonctionnent

2006-09-12T10:30:03.233+02:00

Je donnerai le mode opératoire pour être aviser lorsque le blog évolue.
Gérard



Les préparatifs

2006-09-08T08:50:18.396+02:00

Dans cinq semaines c'est le départ, il faut commencer à penser aux préparatifs de la voiture, révision, pneus, circuit de refroidissement, achats de quelques pièces de rechanges (filtre à air, bougies, ...).

Il faut aussi vérifier que tous nos papiers sont en règles.

Je vous tiendrai au courant des détails des préparatifs dans quelques jours.



Le parcours

2006-08-20T18:52:52.693+02:00

(image) Le débarquement se fait à Tunis, le vendredi 13 octobre, puis nous partons sur Tabarka pour loger à l’hôtel des Mimosas.

Le samedi 14, nous partons pour Le Kef puis Gafsa (Hôtel Jugurtha Palace).

Le dimanche 15 le parcours routier fait 120 km seulement, direction Tamerza par Metlaoui avec arrivée à l’Hôtel Tamerza Palace.

Le lundi 16 le groupe routier se rend à Douz, en passant par Tozeur et Nefta, 300 km avec une arrivée pleine de surprise pour découvrir le campement Méhari en plein désert.

Le mardi 17, le groupe routier file sur Matmata et ses troglodytes (hôtel Diar el Barbar), à peine 150 km de farniente.

Le mercredi 18, c’est déjà la remontée. Une grosse étape (390 km) pour rallier Kairouan (hôtel La Kasbah) en passant par les ruines de Sbeitla.

Le jeudi 19, 225 km pour tout le monde. On fait un petit détour par Oudna et on dort à Hammamet dans un endroit étonnant, les pieds dans l’eau, l’hôtel Lella Baya où une drôle de surprise nous attend paraît-il.

Et enfin, le vendredi 20, on rallie Tunis et le Port de la Goulette pour embarquer et arriver à Gênes (en Italie) le samedi 21 octobre.