Subscribe: Comments on Patrimoine PQ: Organisation C - Viens Danser (1978; ...
http://patrimoinepq.blogspot.com/feeds/2716266342053833730/comments/default
Added By: Feedage Forager Feedage Grade B rated
Language: French
Tags:
aussi  avec  blouin  des  elle  est  grand michel  johanne blouin  johanne  merci  pour  qui  sur  sébastien  ton blog  toujours  une 
Rate this Feed
Rate this feedRate this feedRate this feedRate this feedRate this feed
Rate this feed 1 starRate this feed 2 starRate this feed 3 starRate this feed 4 starRate this feed 5 star

Comments (0)

Feed Details and Statistics Feed Statistics
Preview: Comments on Patrimoine PQ: Organisation C - Viens Danser (1978; ...

Comments on Patrimoine PQ:





Updated: 2018-01-21T08:22:08.655-05:00

 



Qui aurait cru que le Yukon avait autant de groove...

2009-01-12T11:45:00.000-05:00

Qui aurait cru que le Yukon avait autant de groove?! Content que les Cuistots aiment...



crézy!la quête du yukönm'a mené sur ce blogque je ...

2009-01-11T20:01:00.000-05:00

crézy!
la quête du yukön
m'a mené sur ce blog
que je vais maintenant garder à l'oeuil.
longue vie, c'est vraiment trop
bien.



Merci pour ces précisions, Alan! Faut être à la ha...

2008-09-10T20:53:00.000-04:00

Merci pour ces précisions, Alan! Faut être à la hauteur pour se mesurer au grand Michel sur scène. J'ai déjà vu à ARTV une revue musicale de 196? où il interprétait seul au piano qqs tubes des Demoiselles de Rochefort. Le gars était démentiel, d'une émotion rare.

Faudrait maintenant mettre de la pression du Belle & Bum pour qu'ils invitent Organisation C à se reformer! ehehe



Sébastien,Je ne prends pas toujours le temps de t'...

2008-09-10T18:29:00.000-04:00

Sébastien,
Je ne prends pas toujours le temps de t'écrire pour te dire tout le bien que je pense de ton blog, tu m'en verras navré. J'écoute Organisation C en boucles depuis déjà plus de deux semaines et franchement, j'ai beaucoup de plaisir. La production est soignée et les mélodies sont inspirées. La comparaison à Stereolab me semble tout à fait juste, mais je crois aussi que le groupe, Johanne Blouin en particulier, témoigne de la possible influence des Swingle Singers et des Double Six, deux groupes mythiques français des années 60 dans lesquels on retrouvait nulle autre que Christiane Legrand, la soeur du grand Michel et voici que ceci explique cela. Johanne Blouin a partagé la scène avec Michel Legrand au festival de jazz de Montréal il y a quelques années et ils ont même enregistré un album de Noël (plutôt moyen au demeurant). Toutefois, il est clair que la prochaine fois que je croise Johanne, je lui saute au cou pour la féliciter. Et si tu croises Sylvain Cormier, il faudrait que tu lui signales l'existence de cet album, car s'il fait preuve de bonne foi, ce qui est fort difficile pour lui quand il s'agit de Johanne Blouin, il se rendra bel et bien à l'évidence qu'elle était déjà fort douée à la fin des années 70.
Donc, merci encore pour cette découverte franchement étonnante.
Amitiés,



Belle trouvaille ! félicitation !

2008-08-14T07:42:00.000-04:00

Belle trouvaille ! félicitation !



Bonsoir Sébastien,Ma foi, que de choix qui s'offre...

2008-08-13T20:02:00.000-04:00

Bonsoir Sébastien,

Ma foi, que de choix qui s'offrent à nous au fil des derniers jours sur ton blog...
Voici que la pochette d'Organisation C attire particulièrement mon attention: elle ne m'aurait pas, moi non plus, laissé insensible si je l'avais aperçue au gré de mes chasse aux trésors. Un son jazzé qui se compare à l'occasion à Stereolab et au Big Bazar? Johanne Blouin? Oui, oui, oui, j'ai très hâte d'entendre ce long-jeu! Je dois aussi admettre que Johanne Blouin et le jazz font particulièrement bon ménage. S'il fallait que tu en doutes toujours, je te recommande d'écouter l'album qu'elle a enregistré avec l'orchestre de Vic Vogel. Sa version de Blues in the night a de quoi épater bien des sceptiques qui, je l'espère, seront confondus, et il faut donner à César ce qui appartient à César. En spectacle, elle m'a aussi étonné avec une relecture très personnelle de Eleonor Rigby des Beatles.
Merci de nous faire partager, encore une fois, de telles raretés. C'est toujours avec beaucoup de fébrilité que je consulte ton blog.