Subscribe: Vente de garage, le podcast et le blogue
http://ventedegaragepodcast.blogspot.com/feeds/posts/default
Added By: Feedage Forager Feedage Grade A rated
Language: French
Tags:
avec  dans  des  est  frameborder scrolling  https  les  mais  par  pour  qui  show  son  soundcloud  sur  tours  une 
Rate this Feed
Rate this feedRate this feedRate this feedRate this feedRate this feed
Rate this feed 1 starRate this feed 2 starRate this feed 3 starRate this feed 4 starRate this feed 5 star

Comments (0)

Feed Details and Statistics Feed Statistics
Preview: Vente de garage, le podcast et le blogue

VENTE DE GARAGE, LE BLOGUE



45 tours cultes et occultes du Qc, par Félix B. Desfossés



Updated: 2018-04-23T05:26:23.248-04:00

 



Toma Cina et ses Aventuriers - Terre des hommes / L'histoire de Thomas Chatman

2017-05-31T21:14:58.949-04:00

Thomas Chatman a endisqué l’une des chansons les plus cool à propos d’Expo 67, dont on célèbre le 50e anniversaire cette année. Au Québec, l’influence de l’événement s’est fait énormément ressentir dans l’art, en particulier dans la musique. Des dizaines de chansons ont été composées soit pour célébrer, soit pour tirer profit de l’exposition universelle. Pourquoi un Afro-Américain a-t-il enregistré ici une chanson soul avant de disparaître complètement sans laisser de trace?Aussi suggéré : Floyd Lawson and The Hearts of Stone - Coming OutTerre des hommesAccompagné par son groupe Les Aventuriers, Chatman a enregistré en 1967 la pièce soul/funk Terre des hommes. Bien que le crédit de composition ne soit pas mentionné sur le 45 tours, il s’agit d’une reprise de la pièce R&B Let’s Go, Let’s Go, Let’s Go de Hank Ballard & The Midnighters.Les paroles sont d'Anbou – André Boulanger -, un parolier et traducteur actif dans les années 60 souvent associé à l’étiquette Niagara. Le propos qui y est tenu, soulignant l’ouverture sur le monde, est très intéressant, particulièrement lorsque chanté par un Afro-Américain, anglophone de naissance, immigré au Québec pour la musique et ayant décidé de chanter du soul en français. C’est à nous, la joie de vivre / C’est à nous, la Terre des hommesNous allons enlever les frontières / Ainsi le souhaitaient nos pèresPour nous l’amour et liberté / Signifient bien plus que l’autoritéNous voulons danser sur la Terre des hommesC’est à nous la Terre des hommesPourquoi découvrir des monts lointains / Quand tu ignores ton voisinEt aujourd’hui ouvre tes yeux à plein jour /Et tu découvriras l’amour pour toujoursEt tu pourrais danser sur la terre des hommes… frameborder="no" height="166" scrolling="no" src="https://w.soundcloud.com/player/?url=https%3A//api.soundcloud.com/tracks/324536315&color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%"> Voici racontée pour la première fois l’histoire complète de Thomas Chatman, telle que retracée par son fils Alain.L’orchestre de Billy MartinChatman se trouve à l'extrême droiteLa contribution de Billy Martin à l’histoire de la musique québécoise est phénoménale, quoique tristement méconnue. Le trompettiste originaire de Harlem, New York, signe ses premiers engagements avec son orchestre au Québec et en Ontario, en 1956. Martin et ses musiciens iront même s’installer à Saint-Félicien au Lac-Saint-Jean, pendant un an.Parmi ces musiciens, on compte Billy Martin lui-même, Johnny Scott (saxophone), Don Warmack (guitare) et Thomas Chatman (claviers, saxophone).En 1957-58, le groupe est engagé dans les hôtels des secteurs d’Asbestos, Sherbrooke, et Cowansville. C’est là, à Cowansville, que le claviériste du groupe, Thomas Chatman, rencontre une jeune demoiselle de Sutton. Elle deviendra sa femme en 1959. Le couple s’établit à Arthabaska. En 1960, leur premier fils, Michel, voit le jour.D'Alabama à ArthabaskaThomas Chatman et sa femmeC’est un changement de vie assez drastique pour l’Afro-Américain d’origine, né à Anniston, Alabama, le 1er septembre 1937. Il avait quitté son état natal vers le nord des États-Unis au milieu des années 50 pour poursuivre une carrière musicale. À peine 5 ans plus tard, le voici rendu au Québec avec femme et enfant.En 1960, Thomas Chatman remplit ses premiers engagements en solo à l’hôtel Château d’Arthabaska. On peut supposer que son groupe d’accompagnement était baptisé The House Rockers.Le 1er septembre 1961, le jour de sa fête, Thomas voit la naissance de son second fils, Paul.Fontaine Bleue et Peppermint LoungeThomas Chatman et Michel Comeau en spectacle au Fontaine BleueEn 1962, la famille Chatman déménage à Saint-Jean-d’Iberville où leur troisième fils, Alain, voit le jour le 19 août. L’hôtel Fontaine Bleue accueille Chatman avec son groupe. La même année, il joint de nouvea[...]



Willie Dunn, Kiowarini et The Mighty Mohawks: 45 tours politisés des Premières Nations

2017-02-08T17:14:41.236-05:00

 En soutient au mouvement Idle No More initié par les Premières Nations du Canada, ainsi que pour faire suite à ma chronique sur le sujet, diffusée à l'émission PM de Radio-Canada le 22 janvier 2013, voici trois 45 tours d'artistes autochtones politisés: Willie Dunn, Kiowarini et The Mighty Mohawks.Kiowarini, Le cri de la nationKiowarini, c’est le nom de totem de François Vincent. Ça signifie « celui qui chante l’âme de son peuple ». Il est originaire de la réserve Huronne de Wendake, située au Nord de la ville de Québec. Son premier album, lancé en 1971, s’intitule Le dernier souffle de la nation. Entouré de musiciens de studio expérimentés dans le rock psychédélique, Kiowarini a enregistré un album unique rassemblant des compositions originales à teneur politique et sociale sur gravitant autour de l’état de la nation Huronne sur une musique pop, rock et à la limite du psychédélisme. L’unique 45 tours tiré de ce disque contient les pièces La danse de feu et Le cri de la nation. Voici cette dernière. frameborder="no" height="166" scrolling="no" src="https://w.soundcloud.com/player/?url=https%3A//api.soundcloud.com/tracks/75455255&color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%"> François « Kiowarini » Vincent a composé plusieurs autres albums, en plus de se passionner pour l’histoire. Il a d’ailleurs retrouvé un important traité de paix signé en 1760 entre la communauté Huronne, représenté par un des ancêtres de Kiowarini, et l’Angleterre, dans la foulée de la capitulation de Montréal par les Français aux Anglais. Dans ce traité nommé Murray-Huron, il est stipulé que les Première Nations, après avoir combattu aux côtés des français, seront dès lors sous la protection de l’Angleterre, mais le papier garantissait également qu’aucune interférence européenne n’interviendrait face aux autochtones, que ce soit sous forme de taxation, de lois ou de manière militaire.  Ce traité fut respecté au cours des premières années suivant sa signature, mais nous savons que ça a dérapé par la suite. Kiowarini a amené ce document devant la cours suprême du Canada, qui l’a déclaré légal en 1990.The Mighty Mohawks The Mighty Mohawks est un des plus anciens groupes musical d’origine amérindienne à avoir été enregistré sur disque au Québec. Leur premier 45 tours date de la fin des années 50, sur étiquette Fleur de lys. Comme l’indique leur nom, The Mighty Mohawks, ils sont originaires de Kahnawake, communauté Mohawk. Ils ont lancé quelques albums au cours des années 60, notamment un disque intitulé Capture country en 1965 sur l’étiquette de canadienne de country & western ARC. Sur la pochette, on peut d’ailleurs voir les musiciens qui arborent la coupe de cheveux mohawk. Il s’agirait d’un coup de pub. Un 45 tours a été tiré de cet album et lancé sur une étiquette privée, c’est-à-dire une étiquette sans nom. Ce 45 tours est très rare aujourd’hui puisqu’il n’a pas été distribué commercialement. Il contient une chanson en hommage à Kahnawake qui porte le nom de la réserve sous son appellation originale, Caughnawaga. Les fans du chanteur western Hank Williams reconnaîtront ici une adaptation de sa chanson Kaw-Liga. frameborder="no" height="166" scrolling="no" src="https://w.soundcloud.com/player/?url=https%3A//api.soundcloud.com/tracks/75455383&color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%"> Selon un article de Jean-Christophe Laurence de La Presse, paru en 2010, Le chanteur des Mighty Mohawks, George Hill, à 80 ans, est toujours actif musicalement. Il serait une véritable vedette à Kahnawake et il est également propriétaire d’un des terrains de golf de la réserve. Je vous conseille d'ailleurs fortement de découvrir le groupe Mohawk Red Power, découvert p[...]



La Maison Hantée - Mix Horreur Rock À Go-Go

2016-10-26T21:20:57.338-04:00

Pour l'Halloween, je vous propose le mix le plus creepy qui soit, Horreur Rock À Go-Go, constitué uniquement de chansons rares, numérisées à partir de vinyles québécois des années 60 et 70. Y'a des chansons qui vous feront danser, d'autres qui vous donneront des frissons! Garage, yéyé, beat, surf/instrumental, moody, groovy, Tsychédélique, glam, terrifiant, malaisant... c't'effrayant! frameborder="no" height="166" scrolling="no" src="https://w.soundcloud.com/player/?url=https%3A//api.soundcloud.com/tracks/289673098&color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%">Track list :Le cimetière / Boris - Monologue tiré du disque La maison hantée vu ci-haut, un 33 tours d'Halloween qui regroupe plusieurs courtes histoires d'horreur (douteuses) comme celle-là.Thème du cimetière / Les Monstres - Un classique du premier groupe de Marc Hamilton, le Dracula préféré des yéyés.Ton ombre me suit / Les Chevelles - L'histoire d'un gars poursuivi par le fantôme de sa blonde décédée. Garage à fond. Détails ici.Le twist des squelettes / Gervaise - Digne des compiles Swingin' Mademoiselles, sur un thème glauqe à fond. Délicieux.Le macchabée / Serge Mondor - Le maître méconnu de la chanson macabre au Québec. Frissonnez.Si vous connaissez quelque chose de pire qu'un vampire, parlez m'en toujours, ça pourra peut-être me faire sourire / Manon - Le titre dit tout! Rarissime reprise québécoise du classique de la française Stella, par Manon, future Anne Renée!Le petit chaperon rouge / Les Gorilles - Rien de bien épeurant en perspective à vue de nez. Mais cette reprise de Little Red Riding Hood de Sam the Sham & The Pharaohs, par l'obscur groupe Les Gorilles, offre des hurlements de loups et des paroles tordues qui semblent pleines de sous-entendus. L'atmosphère générale est simplement très creepy.Maman ne m'a pas dit / Patsy Gallant - Pour faire écho au grand méchant loup du Chaperon rouge... Maman ne m'a pas dit d'avoir peur du méchant loup... à la fois dangereux et sensuel. Chanson tirée de la trame sonore du film érotique L'initiation.Les martiens / Boris - Un autre monologue avec effets sonores tiré de La maison hantée. Cette fois, on est dans le sci-fi non-sens.La marche des martiens / Les Pharaons - Une pièce instrumentale de jerk avec un tape echo cosmique! Les Pharaons se déguisaient aussi en Batman!Le diable / Serge Mondor - On dirait que les chansons qui traitent du vilain sur des rythmes latin ont quelque chose d'envoûtant, d'épeurant, de twisted. Sympathy for the devil.The Savage / The Gemtones - Superbe pièce instrumentale méconnue qui propose une ambiance exotique et menaçante, en plein jungle tiki!Le gorille du coin / Les Gorilles - Je m'explique mal comment des paroles évoquant un viol par un gorille ont pu être chantées aussi naïvement puis gravée sur un disque. Cette chanson est juste dérangée.Haunted House / Jimmy Mann & The Dynamics - Un excellent rythmn and blues racontant une aventure dans une maison hantée avec quelques passage de voix rauque bien monstrueuse. De futurs membres d'Illustration!Le sorcier, le maudit / Angelo Finaldi - Une pièce composée pour et enregistrée par Johnny Hallyday par Finaldi lui-même quand il travaillait avec le roi du rock français. Cet enregistrement est d'une énergie glam rock et proto-punk rarement entendue au Québec.Le chateau hanté / Les Champignons - Le party est fini, ou presque. C'est le temps de mettre le monde dehors. Les plus affectés voudront vivre le buzz des Champignons au complet. Visite inquiétante, progressive, psychédélique, gothique, d'un château hanté. Aurez-vous le courage de rester jusqu'à la fin de la visite?NDLR : J'ai oublié d'ajouter Monstre Mash des Monstres. Tant pis. Joyeuse Halloween![...]



Gordie Sullivan - Le destin tragique d'un pionnier du rock'n'roll au Québec

2016-08-19T09:56:10.516-04:00

Gordie Sullivan est un des pionniers du rock’n’roll québécois. Après un unique album lancé au début des années 60, il semble s’être évaporé. Rien n’est plus prêt de la réalité. Le chanteur rockabilly a sombré dans le plus important crash d’avion commercial de l’histoire du Canada, en 1963. Bien que quelques détails sur la vie de Gordie Sullivan aient émergés au cours des années, notamment grâce à la toute première exposition du Musée du rock’n’roll du Québec, le personnage demeurait entouré de mystère. À downloader : Compilation Vente de garage Vol. 3 : Rock, cowboy, rockMystérieux rockeurPremièrement, il y a ce regard profond, ces yeux noirs, puis ces poses à la Elvis à la fois caricaturales et envoûtantes. Les quelques clichés de Gordie Sullivan qui étaient disponibles jusqu’à tout récemment laissaient entrevoir un jeune chanteur qui embrassaient totalement la culture rock’n’roll, des cheveux gominés aux souliers shinés. Gordie Sullivan était bel et bien un vrai de vrai rockeur.C’est en discutant avec son fils, Shawn Sullivan, que j’ai pu en apprendre un peu plus sur l’homme... mais si peu. Shawn, né en 1958, n’a pas connu son père. Fin cinquantaine, Shawn tente aujourd’hui de coller certains morceaux du casse-tête pour résoudre l’énigme qu’était son père. Vous pouvez l'aider? Écrivez-moi.Natif de Verdun, Sullivan se passionne pour les courses de chevaux dès son adolescence, selon un article du magazine Dis-Q-Ton. Il serait devenu jockey à l’âge de 16 ans et aurait couru sur les plus prestigieuses pistes montréalaises. En 1952, un gérant américain l’aurait repéré, l’amenant avec lui au sud de la frontière canadienne pendant un an afin de le former pour la musique et le show business.De retour ici, Sullivan plonge dans le rock'n'roll. Des photos d'archive de Shawn Sullivan montrent Gordie en pleine démonstration de rock'n'roll en octobre 1956. Au dos de ces photos probablement promotionnelles, les termes « Rock & Roll » et « Rhythm & Blues » sont clairement inscrits. On parle ici d'une manifestation précoce et authentique du rock'n'roll au Québec.Émule et idoleDès le début de l'année 1957, le jeune artiste est engagé par Jean Grimaldi, prestigieux producteur de tournées de variété dans le Québec, le Canada et les États-Unis francophones. En effet, dès janvier 1957, il est identifié comme un « sosie d'Elvis Presley », tête d'affiche d'une revue Rock'n'roll « Blanc et Noir » mettant en vedette le groupe de doo wop américain The Avalons, le pianiste afro-américain Mel Howard avec son Wild Cat Orchestra, The Charmers, les Do-Ré-Mi Sisters « directement de Cuba », le batteur canadien Dick Grant, The Rock'n'Rollers et Bob Dickey. « Le seul spectacle qui refuse du monde », c'est à n'en point douter! Ailleurs dans la tournée, Yvan Daniel, Manda et Bit Lundy sont aussi en vedette.Quelques dates de tournée :-18 janvier : Drummondville-24 janvier 1957 : Drummondville-30 janvier 1957 : MagogDeux autres « chansonniers souvenirs » conservés toutes ces années (voir plus bas) laissent penser que Gordie Sullivan a longtemps été la tête d'affiche des tournées de Jean Grimaldi à la fin des années 50. On sait aussi de source sûre qu'il a joué à Jonquière où il aurait donné une prestation télé.Lorsque la tournée rock’n’roll « The Biggest Show of Stars of '57 » s’arrête à Montréal en avril 1957, Gordie Sullivan est dans l’assistance. Il assiste aux concerts de ses idoles : Fats Domino, Chuck Berry, Lavern Baker et plusieurs autres. Il a même la chance de rencontrer certaines d’entre elles et d’être pris en photo en avec elles.Carrière sur disqueVers 1958, Gordie Sullivan lance son premier 45 tous sur l'étiquette Sandryon, de Michèle Sandry. Il fait partie des poulains rock’n’roll de la pin up. Sandry faisait elle-même de la musique, chantait, dansait et [...]



Nadya - Hep! Schouiiitt

2016-08-15T10:18:38.076-04:00

Elle était belle et elle se sentait fortement attirée par le rythm'n'blues. Mis à part ça, Nadya était une énigme. Elle a enregistré quelques 45 tours. Trois... peut-être plus. Et les trois donnent dans les sonorités mod, soul & yéyé, aux accents jazzés, très proche du son des Swingin' Mademoiselles. Étrangement, sa carrière se trouve aux racines de celle de... Mitsou!Dans la même veine :Mlle Dynamite aka Sylvie-AnneMichèle Richard - L'argent ne fait pas le bonheurDominique Michel - Les années yéyéDes infos à partager? felixbdesfosses@gmail.comLe VoyouSelon un article de Disque-Ton, elle avait 18 ans au cours de l'été 1967. N'est-ce pas merveilleux d'être dans la fleur de l'âge durant l'été de l'amour/de l'Expo? Elle venait alors de lancer son premier 45 tours. Paru sur étiquette Columbia, ce premier simple contenait la chanson Le Voyou. On remarque tout de suite que la jeune chanteuse est entourée d'une équipe du tonnerre : Stéphane Venne à la composition et l'écriture, ainsi que Paul Baillargeon aux arrangements.Mais quelle excellente chanson que Le Voyou! Mod, R&B, quelques touches de jazz, des paroles intéressantes... Je me demande si François Carel ne se trouvait pas aux claviers. On y retrouve des sons qui me rappellent fortement son style. frameborder="no" height="166" scrolling="no" src="https://w.soundcloud.com/player/?url=https%3A//api.soundcloud.com/tracks/277593752&color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%"> Apprendre à connaître NadyaForte de ce 45 tours, le magazine Disque-Ton lui consacre donc un article d'une page, ainsi qu'une photo sur page glacée, un traitement habituellement réservé aux grandes vedettes dans ce magazine! On apprend dans ce papier qu'« elle aime les voitures sports, les motos, la pêche, l'équitation, les garçons excentriques, le rythm'n'blues, Tex. »Mais ce n'est pas tout. « Le chiffre 13, pour elle, est ce qu'il y a de plus chanceux », peut-on y lire. Elle a un petit quelque chose, non?Plus loin : « Son chat s'appelle Mirza. » Une fan de Ferrer!Ce qu'il y a d'encore plus surprenant, c'est qu'avec un seul 45 tours, qui ne semble pas avoir énormément cartonné sur les palmarès, elle avait déjà effectué trois tournées. L'une de celles-ci était probablement la tournée Grimaldi des Hou-Lops, à laquelle une certaine Nadia Lyse - probablement son vrai nom - aurait participé, selon l'encyclopédie yéyé qu'est Richard Baillargeon. À ce moment, elle avait aussi été invitée aux émissions de télé les plus populaires : Jeunesse d'aujourd'hui, Club des JNOB, Jeunesse Oblige, Les Copains d'abord.Yuki Rioux, une gérante incroyable!Mais comment a-t-elle fait pour en faire autant avec si peu à son actif? Sa gérante devait avoir des connexions d'enfer!Selon Disque-Ton, ça ne faisait que quelques mois que Nadya chantait lorsque sa gérante l'a repérée. Cette gérante, toujours selon la même source, c'était Yuki Rioux. Et qui est Yuki Rioux? La maman de Mitsou!Selon un article de source douteuse trouvé sur le web, dans les années 60, Yuki Rioux a mené « une vie de bohème ». On la cite : « Je marchais pieds nus et, ma gang, c'était les hippies qui fréquentaient les petits bistrots en bas de la rue Clark. »Elle rencontre ensuite le comédien Alain Gélinas (fils de Gratien Gélinas!) et met au monde sa première fille, Mitsou, en 1970. C'est donc dire que trois ans après avoir « mis au monde » la carrière de Nadya, elle a accouché d'une autre vedette en devenir... pas pire!Yuki Rioux devient ensuite une des premières sexologues du Québec avant de devenir maître Shiatsu en massothérapie. Elle est aujourd'hui auteure. J'espère vraiment pouvoir lui parler de sa carrière de gérante un jour!Toujours est-il que Mme Rioux avec des contacts dans les hautes sphères du show buziness.C'est avec la m[...]



Floyd Lawson and The Hearts of Stone - Coming Out

2016-06-14T09:09:14.505-04:00

Floyd Lawson & The Hearts of Stone sont connus aux États-Unis pour avoir lancé leur premier album sur étiquette Motown. Les engagements les ont ensuite amenés sur les routes du Québec où ils ont enregistré leur second 33 tours, il y a de cela 40 ans. Coming Out est un des meilleurs albums funk créés ici et surtout un des plus authentiques. Les collectionneurs s’arrachent aujourd’hui cette pépite funky. Pourquoi un artiste de Motown est-il venu enregistrer un album au Québec?English version belowWay down in Alabama... shout bama-lama!Floyd Lawson voit le jour en Alabama, dans le sud des États-Unis.  « When I was a young boy, I used to go to church and listen to my brothers and sisters sing. I told my mom : «I Think I can do that too!» She said : «Oh boy! You can’t sing!» I said : «Yes, I can!» So I started going to church and started singing with the choir and everything and I picked it up from there », raconte M. Lawson.C’était en 1959. Au début des années 60, déménageant en Floride, il se joint à un groupe nommé The Four Pennies. Il enregistre plusieurs 45 tours avec eux pour différentes petites étiquettes américaines. En Floride, le groupe connaît un succès local intéressant, ouvrant notamment pour Ike and Tina Turner, pour ne nommer qu’eux.The Four Pennies à MontréalDans la foulée d’Expo 67, The Four Pennies sont invités à se produire au légendaire cabaret Rockhead’s Paradise. À ce moment, Floyd Lawson et ses musiciens réalisent que la demande est énorme pour la musique soul à Montréal.« That was the big thing in Montreal, the Rockhead’s Paradise, the Esquire Show Bar. Those were the places where The Blue Notes played - Harold Melvin & The Blue Notes - places all of those kinda guys played at », se souvient le chanteur.Le succès est au rendez-vous pour The Four Pennies. Plusieurs engagements suivent, au Harlem Square Club, à l’Esquire Show Bar, puis à Halifax. Le groupe est recruté par une gérante nommée Stéphanie de Paris qui prend leur carrière en main. Fait intéressant, au cours de cette période, Rick James passe par les rangs du groupe en tant que guitariste, tout comme Teddy Pendergrass d’Harold Melvin & The Blue Notes qui joue de la batterie avec The Four Pennies.The Hearts of Stone et MotownLa gérante de l’orchestre prend l’initiative de faire parvenir un démo de ses protégés à plusieurs étiquettes américaines de soul et rhythmn and blues, dont Stax et Motown. Ces derniers répondent à l’appel. Un contrat d’album est signé. Le groupe devient The Hearts of Stone.« It was a surprise to us!», se souvient Lawson. Mais malgré la fierté d’être recruté par la plus prestigieuse étiquette de disque soul, le groupe redoute cette entente. « She chose Motown, which we couldn’t understand because Motown had all the big acts and we knew we wouldn’t get the publicity like we were supposed to have [alongside] bands like The Spinners, The Four Tops, The Temptations, The Supremes. You know, they put out our album the same week that they put out The Spinners. When you’re not known, you’re only gonna get radio airplay for so long », explique-t-il avec lucidité. Il n’en demeure pas moins que Stop the world we wanna get on lancé sur V.I.P., une étiquette subsidiaire de Motown, est d’une grande qualité. Il s'est déjà vendu à prèes de 70$. Et le prestige d’être associé à l’étiquette Motown ouvre certaines portes aux Hearts of Stone.The Hearts of Stone on tourLorsque James Brown vient donner un concert à Montréal en 1970, ils sont invités à faire la première partie. Il semble que le Godfather of Soul ait adoré. Après le concert, il offre aux Hearts of Stone de faire sa première partie lors d’une tournée européenne. Mais la gérante du groupe n’arrive pas à conclure l’entente. « To make along story short, after that, we kinda lo[...]



Len Jones - Hawella Dream Dream Dream / With someone like you

2016-03-21T20:35:02.125-04:00

Nul ne sait exactement si Len Jones était bel et bien montréalais, mais tout semble indiquer que c'est bel et bien le cas. Si ça s'avère vrai, le Québec a-t-il eu un équivalent à Hasil Adkins, The Phantom ou même un précurseur à Bloodshot Bill? Il semblerait bien que oui.*** Len Jones, qui êtes-vous? Avez-vous des informations? Écrivez-moi à l'adresse felixbdesfosses@gmail.com / Len Jones, who are you? If anybody has infos about Len Jones, please write me at felixbdesfosses@gmail.com *** frameborder="no" height="166" scrolling="no" src="https://w.soundcloud.com/player/?url=https%3A//api.soundcloud.com/tracks/253934568&color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%"> L'obscur artiste a lancé deux 45 tours, dont celui-ci, son premier, qui serait vraisemblablement paru en 1964. Si c'est bel et bien le cas, le son de Len Jones était déjà dépassé pour l'époque, ce qui rend ce disque encore plus curieux. C'est qu'on entend des accents évidents chez Len Jones : ceux de Buddy Holly et de Robin Luke, notamment. Loin des influences Beatlesques qui déferlaient sur l'Amérique en '64.Sur cet enregistrement, on trouve Len Jones seul. Complètement seul avec sa guitare. Sur la face A, Hawella Dream Dream Dream, il s'accompagne à la guitare sèche. Ce son acoustique lui donne une sonorité rockabilly dénudée évidente. Et quand il se met à chanter, tout fout le camp. Sa voix se promène entre un registre grave et des hiccups aigus, craquant sur les notes hautes et et rauquant quand il chante du nez. La comparaison avec Bloodshot Bill ou Hasil Adkins va de soit. Il y a quelque chose de sauvage, de spontané, d'animal même, dans la livraison de Len Jones. frameborder="no" height="166" scrolling="no" src="https://w.soundcloud.com/player/?url=https%3A//api.soundcloud.com/tracks/253934654&color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%"> Sur la face B, on trouve With someone like you . Comme vous le voyez, Len Jones est crédité pour les arrangements. S'agit-il d'une reprise? Si oui, de qui? Une chose est certaine, malgré que ce soit une ballade, le chanteur y est aussi dément côté voix. Et côté musique, il est encore seule à la guitare, mais cette fois, la guitare est loin d'être sèche. Elle est plutôt trempée dans un vibrato et un reverb qui rendraient Poison Ivy des Cramps jalouse!Suite à ce premier 45 tours, Len Jones en lance un second, probablement au cours de la même période. Il est toutefois accompagné par un groupe nommée The Jades. Vérification faite, il ne s'agit pas des mêmes Jades originaires de Rouyn-Noranda et North Bay qui ont enregistré Chicken Fried Rice et des reprises des Doors en français. Pour l'avoir entendu une seule fois, ce 45 tours sonne plus garage, mais demeure d'inspiration rockabilly.Qui est Len Jones? Est-il le père illégitime de Bloodshot Bill? Le frère d'Hasil Adkins?***************It's unclear wether Len Jones actually was fron Monreal or not, but it seems like he was. He put out two 45s, including this one, his first one, on which he sounds like an early Bloodshot Bill or a northern Hasil Adkins. This is crazy and unbelievably rare stuff. Len Jones, who are you? If anybody can help me find him or has infos, please write me at felixbdesfosses@gmail.com[...]



Québec modern soul mix

2016-03-09T15:18:38.416-05:00

Y'a pas si longtemps, je m'exilais virtuellement vers l'autre côté de l'Atlantique pour assumer ce que j'assume difficilement ici : mon amour pour le disco, le boogie, l'électro funk, le modern soul et même l'adult contempo. Je pense que je vis une crise de la trentaine. J'ai préparé un mix pour mon ami Guillaume Leroux du blogue 716 la vie de Paris.Depuis quelques années, j'accumule des albums, 12" et 7" de ces différents styles musicaux oscillants plus ou moins autour du disco. Ma ligne directrice : faut que ce soit made in Québec.Alors à partir de toutes sortes de découvertes pigées ici et là, j'ai préparé ce mix : Québec Modern. L'idée ? Disco/funk sulfureux et modern soul du Québec. Rare. Parfois très très rare. frameborder="no" height="166" scrolling="no" src="https://w.soundcloud.com/player/?url=https%3A//api.soundcloud.com/tracks/229476349&color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%">Le track listing / les notes :Jade - L’amour change ma vieVersion francophone du très recherché 45 tours de Love’s gonna change, également par Jade.France Castel - Cours pas trop fort, cours pas trop loinProduit par le génie du modern soul et disco québécois Leon Aronson (WAM records), il s’agit de la version francophone de la chanson There’ll come a time, there’ll come a day de Basic, Black and Pearl. L'histoire ici.Top Secret - What you’re doin’Sulfureuse pièce du projet studio Top Secret qui n’a lancé qu’un seul album, featuring Nanette Workman (voix).Fusion - Rêveuse d’amourFunk cochon par le producteur disco reconnu Tony Green sous le nom Fusion. Watch out le break.Patrick Norman - Bring back the loveAccompagné par The Black Light orchestra, le chanteur country (!) Patrick Norman a commis un seul album disco sur lequel on se trouve cette pièce enflammée. Toulouse - Tout est dans ta têtePetit groove et vocoder, une autre bombe du trio Toulouse dont la réputation transatlantique n’est plus à faire.Nina Dunn - Stay and danceAlors que c’est beaucoup pour sa face A, If you want my love (Do it), que ce 45 tours de Nina Dunn est si recherché, sa face B, Stay and dance, n’est pas à négliger. Un des 45 tours modern soul québécois les plus en demande.Dwight Druick - VoudouTirée de son album Tanger fort prisé par les amateurs de jazz, modern soul et disco, cette pièce n’est que la pointe de l’iceberg en ce qui concerne le répertoire de Dwight Druick. Gilles Rivard - Je reviensAs smooth as it gets. Adult contempo?Contessa - SuperstarDisque très obscur et aussi fort prisé, mais encore peu connu. Pièce compilée sur l’excellente compilation French Disco Boogie Sounds de Favoriterecordings.Gros merci à Nicolas Lê Quang, Simon Leclerc (Psyquébélique, La Jazzthèque Québécoise), Louis-Guy Bégin (Rythmes étranges) et Jean-Baptiste Duvignaud (Explosive Groove) qui m'ont inspiré/feedé/pistonné.[...]



Benny Barbara et Los Latins - Yoyo

2016-03-07T08:56:19.758-05:00

L'hiver s'étire... petit post pour avoir chaud! Voici quatre grosses pépites de latin funk, de groove à gogo trempées dans le fuzz et le wha, inconnues du monde des collectionneurs, par Benny Barbara et Camil Marchand!Benny Barbara, né à Buenos Aires, Argentine, a résidé au Québec durant de nombreuses années et a lancé ici de nombreux albums, principalement de reprises sauce latine de succès populaire. Quelque part au début des années 70, il a lancé l'album Fiesta, « dans le style Santana » (c'est écrit au dos de la pochette!) avec le groupe Los Latins.On retrouve là-dessus deux petits chefs-d'oeuvres obscurs et encore inconnus!Yoyo, en face B, est la grosse bombe ici. Fuzz et funk latin, enregistré au Québec... ça brûle! frameborder="no" height="166" scrolling="no" src="https://w.soundcloud.com/player/?url=https%3A//api.soundcloud.com/tracks/250579737&color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%"> Café St-Jaques, en face A, est une top pièce de gogo funky avec un excellent groove latin et des tonalités qui rappellent Misirlou de Dick Dale & His Del-Tones. Bien sûr, le Café St-Jacques était un des hauts lieux de la musique yéyé des années 60 à Montréal. Un cabaret à gogo, là même où Les Pharaons ont été orchestre maison un certain temps, avant qu'une salle de danse au concept « Batman » n'y soit inaugurée, et que Les Pharaons n'adoptent eux aussi le costume et le concept de l'homme chauve-souris. frameborder="no" height="166" scrolling="no" src="https://w.soundcloud.com/player/?url=https%3A//api.soundcloud.com/tracks/250579912&color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%"> Camil MarchandIl avait le sang définitivement moins chaud que celui de Benny Barbara, mais Camil Marchand, trompettiste, a tout de même tenté quelques incursions dans le domaine du funk sur deux de ses albums d'interprétations généralement peu inspirées de succès de l'heure.Sur l'album Camil Marchand Plus, accompagné par Rod Tremblay et son orchestre (dont le guitariste Tony Romandini), Marchand propose une reprise avec fuzz, wha-wha et beat funky de la pièce Les plaisirs démodés de Charles Aznavour. C'est franchement solide! frameborder="no" height="166" scrolling="no" src="https://w.soundcloud.com/player/?url=https%3A//api.soundcloud.com/tracks/250583995&color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%"> Sur Et sa trompette, un album que je suppose précédent, qui ressemble plus à un démo qu'à un album, Marchand et son orchestre non-crédité, touche aussi au funk sur Sans toi, une chanson qui fait penser fortement au son soul/funk/r&b du groupe (brièvement) montréalais Billy Martin & The Soul Jets, mais avec une trompette plus molle. Ça groove solide. Merci JB Duvignaud pour la découverte! frameborder="no" height="166" scrolling="no" src="https://w.soundcloud.com/player/?url=https%3A//api.soundcloud.com/tracks/250584247&color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%">[...]



Experience Now : Val-d'Or New Wave

2016-02-23T19:38:08.374-05:00

Le documentaire Montréal New Wave était présenté en première aux Rendez-vous du cinéma québécois (RVCQ) le weekend dernier. Montréal New Wave? Pascal Pilote, éminent collectionneur et principal recherchiste dans le domaine du New Wave québécois vous relance avec Val-d'Or New Wave! C'est complètement fou de penser que des sons modernes de synthé ont bel et bien résonné en Abitibi dans les années 80... et le comble : on vous propose aujourd'hui l'unique 45 tours du groupe Experience Now ainsi que quelques rares photos et une chanson inédite!Suite au succès de l'article sur Johnny Pop, v’là tu pas que Félix me relance à nouveau, pis à 2-3 messages par semaine, j'avais comme pas trop le choix de déguidiner… enjoy ! Doit pas ben y avoir eu de bands New Wave ailleurs qu'à Montréal? Il y en a eu quelque uns à Québec, mais en région? À Alma, on dansait avec les murs au Bar Le Porto en écoutant les Cure pis Bauhaus, mais il devait ben y avoir une certaine scène ailleurs aussi? Y’a ben la rumeur qui veut que le cousin de mon ami JP ait joué dans un band "Alternatif" à Rouyn dans les 80's, mais encore là, pas de preuve concrète. Me souviens d'avoir eu le coup de foudre à 15 ans pour une jeune fille qui portait un t-shirt de PIL à Alma (on parle de pré-internet ici). Tu devais être curieux big time, afin de trouver de la bonne musique dans ton patelin. Parlait pas Anglais au Lac : seules sources d'informations venaient de Musique Plus et quelques magazines papier comme Pop Rock et Wow!M'enfin, il y a quelques mois, je reçois un message Facebook d'un collectionneur qui me demande de l'information sur un 45 tours New Wave québécois... Label vert avec le nom du band « Experience Now » : kossé ça? Ça ne prend pas 5 minutes que je suis déjà en train de Googler avec les minces infos que j’aie, c’est-à-dire rien fuck all...Waitaminute? S. Bray sur Linknd mentionne avoir eu un band du nom de Experience Now. Quelques heures après avoir envoyé des messages à la plupart des Bray sur Facebook , je reçois une réponse de Sylvio Bray, qui me confirme qu’il était membre de Experience Now et se demande (encore une fois) pourquoi kekun de totalement random le contacte pour parler de son band tombé dans un oubli complet depuis 30 ans... Pour ça qu'on est là, nous, les archivistes amateurs! Quelques heures passent et je reçois un beau fichier contenant des clips, photos et autres de Experience Now. Je n'ai toujours pas le 45 tours, mais j'espère bien que monsieur Bray pourra aussi m'aider dans cette recherche, afin d'ajouter une autre pièce à ma petite (pas si tant petite que Rox fait dire) collection. Je commence par lire les articles de journaux se trouvant dans le dit fichier, pour constater que le groupe vient de Sullivan en Abitibi… me peux juste pu!! Sullivan est maintenant annexé à Val-d'Or, et selon ce que je sais, ce n’était surement pas la Mecque de la musique alternative québécoise à cette époque. Selon les dires d'un ami, c'était plutôt une jolie ambiance redneck qui y régnait : la culture devait se résumer au film Slap Shot, le groupe Styx pis ben d'la bagarre dans les bars le vendredi soir... On s'entertainne comme on peut en région faut croire. La première mouture de Experience Now est composée de Normand St-Pierre (chant), Paul Brindamour (guitare), Sylvio Bray (claviers) et Denis Cantin (bass). Le groupe se forme vers 1986, ayant comme principales influences U2, The Cure, Love & Rockets et autres incontournables de l'époque.Après leur premier concert, le groupe reçoit une excellente réponse à la fois du public et de la presse écrite: c'est le début de la Experiencenowmania en Abitibi! Le groupe poursuit sa route, malgré quelques embûches, dont un spectacle où[...]



René Angélil et Les Baronets - Je suis seul

2016-01-14T21:16:42.799-05:00


René Angélil n'est plus. Le géant du showbiz québécois s'est éteint. En plus d'avoir mené la carrière de la plus grande vedette musicale de l'histoire du Québec, Céline Dion, Angélil a bien sûr commencé avec Les Baronets. Et bien que Les Baronets furent des émules des Beatles au Québec, ils ont aussi à leur répertoire quelques chansons moins connues, mais excellentes. La pièce Je suis seul est une de celles-là. 

Les Baronets, c'était Jean Beaulne, Pierre Labelle et René Angélil. Outre leurs chansons, ils étaient aussi fantaisistes - des comiques. Dès leurs débuts, ils donnent dans les reprises des Beatles. Ils connaissent un succès phénoménal et lancent, en compagnie des Classels notamment, la vague yéyé québécoise. Ils font partie des plus populaires groupes québécois des années 60, avec Les Classels, Les Sultans et César et les Romains.


En 1967, après le départ temporaire de Jean Beaulne, Les Baronets commencent à explorer un peu plus. Ils passent d'ailleurs à la maison de disques Canusa de Tony Roman où ils vont jusqu'à enregistrer des reprises des Doors (Hello I love you / Hello je t'aime). 

Au cours de cette période, ils enregistrent une reprises de la pièce What is Soul? du chanteur afro-américain Ben E. King. Le résultat est excellent et devient, en français, Je suis seul. Drum break en intro, cuivres bien appuyés et voix rocailleuse... rythmn and blues! Voici ma pièce préférée des Baronets, en hommage à René Angélil.


frameborder="no" height="166" scrolling="no" src="https://w.soundcloud.com/player/?url=https%3A//api.soundcloud.com/tracks/242020708&color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%">



Gérard Vermette - Le rire du Père Noël

2015-12-22T21:08:54.213-05:00


Voici sûrement le pire de de Noël de tous les temps. La seule chose à laquelle j'ai pu penser en l'écoutant c'est : POURQUOI?

Gérard Vermette était un comique. Soit. Il a lancé ce 45 proposant en face A Le rire du Père Noël et, en face B, Les rires du Père Noël.

Mais y'a aucun Ho!Ho!Ho! là-dessus! Y'a que des rires qui semblent complètement maniaques ou forcés. Des rires qui ne peuvent que faire peur aux enfants et vous faire passer le pire Noël ever.

Est-ce qu'on veut vraiment qu'un Père Noël riant comme ceci viennent chez nous durant la nuit? I don't think so.


frameborder="no" height="166" scrolling="no" src="https://w.soundcloud.com/player/?url=https%3A//api.soundcloud.com/tracks/238154627&color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%">

Pourquoi Vermette, POURQUOI?

frameborder="no" height="166" scrolling="no" src="https://w.soundcloud.com/player/?url=https%3A//api.soundcloud.com/tracks/238154852&color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%">

La réponse à ce POURQUOI est à la fois simple et déconcertante. Quelques années plus tôt, Roger Miron, producteur et propriétaire de plusieurs maisons de disque, dont Dorval et Rusticana, a fait paraître sur cette dernière étiquette un 45 tours obscurs attribué à un certain « Jerry » sur lequel se trouvait des exemples de rires : rire à gorge déployée, fou rire, rire progressif. Ce sont donc ces trois même enregistrements qui se sont retrouvés, quelques années plus tard, crédités au Père Noël.


Pauvre Père Noël. Dans ce contexte, il passe pour un maniaque.

Je vous proposais récemment un vrai bon 45 tours de Noël, hawaïen de surcroît! Léonard Duquette et son ensemble hawaïen... reposez-vous les oreilles par ici.

Joyeux Noël quand même!



Léonard Duquette - Vive le vent (hawaien)

2015-12-09T09:13:37.091-05:00

On tient ici la définition même du kitsch. Une manifestation de Ti-Pop'n'roll! Je m'explique. Un disque de Noël. Une reprise de Vive le vent. Avec de la guitare hawaienne. Sur un rythme rock'n'roll un peu cliché mais bien entraînant. Voici un de mes plaisirs coupables mais bien assumés du temps des fêtes, Léonard Duquette et son ensemble hawaien.Chaque année, je tente de vous proposer des pièces de Noël tirées du patrimoine québécois. Voici certaines de celles-ci : Ricky Lee et Les Cougars - Le Père Noël s'en vient en ville, Irène McNeil - Rock'n'roll du Père Noël, Marcel Martel - Rock'n'roll du Père Noël, Noël dans le vent / Les Loups - Ah! Les Fêtes Les Bel Canto - Nous marcherons dans la neigeLes p'tites souris du Père Noël - Le SpaM. Duquette et ses musiciens ont commis quelques albums de musique hawaienne, un style musical fort prisé au Québec. Plusieurs autres artistes ont oeuvré dans la même branche. Comment expliquer que la guitare hawaienne fut SI populaire au Québec? Je me l'explique mal, mais j'adore ça. Ça fait partie de l'histoire de notre culture populaire. Ça revêt un fort intérêt Ti-Pop à mon sens.Ce rendement hawaien de Vive le vent propose une twist rock'n'roll assez rafraîchissante et des prouesses de guitare électrique et hawaienne éclaboussante! On est en zone rockabilly!La pièce est tirée de l'album Noël Hawaien de Léonard Duquette. J'aimerais beaucoup mettre la patte sur ce 33 tours. Si on se fie à l'avant-goût disponible sur Youtube, ça semble être un petit chef d'oeuvre en son genre! D'ailleurs la pièce intitulée Rock des joyeux carillons promet! Si vous avez une copie de cet album dont vous voulez vous débarasser, faites-moi signe!Joyeux Noël! frameborder="no" height="166" scrolling="no" src="https://w.soundcloud.com/player/?url=https%3A//api.soundcloud.com/tracks/236409530&color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%"> Je remercie Costa Zafiropoulos pour cette découverte![...]



Al Baculis Quintet - Blues '75

2015-11-25T10:15:40.795-05:00

C'était quand Radio-Canada avait du budget. La radio d'état produisait des enregistrements d'artistes canadiens. Des enregistrements live ou studio ou live en studio. On avait non seulement l'audace de créer du contenu exclusif, on permettait même aux artistes d'enregistrer leurs propres compositions. À vrai dire, on pouvait même aller jusqu'à choisir les artistes pour leurs qualités artistiques, les plus audacieux et talentueux, bien qu'audace ne rime que très rarement avec succès commercial. Ça a donné des trucs comme Blues '75 d'Al Baculis et son Quintet. Groove, vous dites?Et ces enregistrements étaient gravés sur vinyle. Mais il n'étaient pas vendu en magasin. Ils étaient plutôt distribués parmi les stations de radio régionales de CBC/Radio-Canada afin de faire rayonner ces talents, de les faire découvrir aux programmateurs musicaux et d'encourager ces derniers à les diffuser.On dirait un conte de fée.Des albums produits par Radio-CanadaÇa a donné des dizaines d'albums à tirage limité aujourd'hui très en demande chez les collectionneurs. Plusieurs séries de ce type d'albums ont vu le jour, avec différents objectifs. CBC North a produit des enregistrements des Premières Nations. Plusieurs de ces disques ont été compilées par Kevin James Howes sur l'essentielle Native North America Vol. 1 de Light in the attic records.Il y a aussi et surtout eu la série Transcription de Radio-Canada International qui avait comme souci de représenter l'activité musicale canadienne à l'étranger. Plusieurs pièces tirées de cette série ont été regroupées sur l'excellente Ready or not, Deep jazz grooves from the CBC/Radio-Canada archive (1967-1977).On pourrait sûrement nommer d'autres initiatives du genre, dont la série de compilations qui nous intéresse aujourd'hui. Plusieurs albums regroupant chacun 4 artistes canadiens. Combien y a-t-il eu de disques dans cette série? Je l'ignore.Du lot, des perles. Des dizaines de perles dont plusieurs demeurent à découvrir.Al BaculisParmi celles-ci, la pièce Blues '75 du Al Baculis Quintet. Baculis est montréalais. Natif de La Chine semble-t-il. Il est jazzman, saxophoniste, clarinettiste, composeur et arrangeur. Il a notamment composé la trame sonore du documentaire Le sport et les hommes (ONF, 1961), réalisé par nul autre que Hubert Aquin. allowfullscreen="" frameborder="0" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/pNd-TojHMDs" width="420"> Son quintet, sur cet enregistrement datant fort probablement de 1975, compte notamment Frank Angelini, guitariste de session montréalais ultra-prolifique. Selon la courte description imprimée au dos du disque (LM-418), aucun instrument acoustique, mis à part la batterie n'a été utilisé lors de cette session. C'est-à-dire que des instruments électriques comme la guitare y sont présents, mais on réfère surtout à l'utilisation d'instruments synthétiques, de claviers.Blues '75Blues '75 débute avec un fuzz lourd, tordu par un wha-wha, qui met la table pour un développement funk qui groove bien rondement. Et y'a ces sonorités jazz qui viennent vernir le tout. C'est badass rare comme funk made in Québec. En fait, c'est méchant et c'est sweet à la fois. C'est rude et onctueux. Tout en contraste. frameborder="no" height="166" scrolling="no" src="https://w.soundcloud.com/player/?url=https%3A//api.soundcloud.com/tracks/234599121&color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%">Al Baculis est décédé en 2007. Que sa musique vive encore longtemps!Al Baculis est-il lié à Alan Baculis, bassiste notamment du groupe alterne montréalais Bootsauce?![...]



Dominique Michel - Les années yéyé

2015-11-08T21:35:55.576-05:00

Dominique Michel, c'est le showbiz du Québec à elle seule. Ce n'est pas pour rien que l'ADISQ lui rend hommage en 2015. Elle a touché à tout, ou presque, y compris la musique. Et côté musique, Dodo, ce n'est pas qu'En veillant su'l perron. Oh non! C'est aussi une carrière pop durant les années yéyé au cours de laquelle elle a produit de petits bijoux sixties qui ne demandent qu'à être déterrés!Je vous propose donc une sélection de ses meilleures pièces des années 60, à mon goût, bien entendu.These boots are made for walking a été un énorme succès pour Nancy Sinatra et, encore aujourd'hui, il s'agit d'une des chansons emblématiques des années 60. Elle évoque la libération de la femme avec ses paroles d'empowerment et son ton sulfureux.Dominique Michel l'a reprise, en 1966. Elle l'a lancée en 45 tours, mais l'a aussi placée sur un de ses deux albums yéyé, Moi j'aime Dominique. Trois ans auparavant, elle avait fait paraître un premier album yéyé intitulé Un p'tit bout de femme sur lequel se retrouvent aussi plusieurs perles.These boots... en français, devient donc Ces bottes sont faites pour marcher. Le résultat est rafraîchissant et efficace. Ces bottes aussi faites pour danser, non? frameborder="no" height="166" scrolling="no" src="https://w.soundcloud.com/player/?url=https%3A//api.soundcloud.com/tracks/232026893&color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%"> Dans le même esprit yéyé et naïf, en 1967, Dodo lance un simple sur lequel se trouve une chanson composée par Donald Lautrec : La mini jupe. Pièce de vêtement extrêmement à la mode chez les jeunes filles dans les années 60, la mini jupe est aussi un statement à cette époque. Il s'agit d'une déclaration de liberté. Les filles dénudaient leur corps davantage et personne ne pouvait leur dire de ne pas le faire! La pièce est donc toute simple, mais porteuse d'une réalité générationnelle. frameborder="no" height="166" scrolling="no" src="https://w.soundcloud.com/player/?url=https%3A//api.soundcloud.com/tracks/232025995&color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%"> Mais c'est véritablement ici que je voulais vous amener. Voici un petit chef-d'oeuvre qui oscille entre tonalités chaudes, latines, et une ambiance glauque, des paroles plus noires. Pour moi, cette pièce démontre bien la profondeur du répertoire de Dominique Michel dans les années 60. Non seulement a-t-elle produit de bonnes chansons pop, mais certains morceaux plus profonds et intenses. frameborder="no" height="166" scrolling="no" src="https://w.soundcloud.com/player/?url=https%3A//api.soundcloud.com/tracks/232025698&color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%"> À noter aussi, sa reprise de La Madrague de Brigitte Bardot : allowfullscreen="" frameborder="0" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/lbLZMut1v0o" width="420"> Et on ne pourrait pas passer sous silence son album Moi et l'autre, lié à l'émission de télé humoristique du même nom menée par Dodo et Denise Filiatrault, qui a été enregistré devant public.Puis y'a la pièce Laid' comme qu'à l'est, enregistrée avec Denise Filiatrault qui vaut aussi une écoute... allowfullscreen="" frameborder="0" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/L7sbk-MIwk4" width="420">...et tellement plus![...]



Sylvie-Anne - Reste / Un tour dehors

2015-11-10T21:35:05.559-05:00

Mademoiselle Dynamite, c'était non seulement son surnom, mais ce fut même son nom d'artiste au tout début de sa carrière. Sylvie-Anne (Trudeau de son nom de famille) a donné un des meilleurs 45 tours québécois de yéyé au féminin, dans le style des fameuses compilations Swingin' Mademoiselles, Ultra Chicks et Girls in the garage. Ses reprises de Day Tripper des Beatles (Un tour dehors) et de Lies des Knickerbockers (Reste) sont deux petits chefs d'oeuvre dans leur genre.Patineuse à roulettes et émule de Jenny RockTrès jeune, Sylvie-Anne était une fervente patineuse à roulette! Elle faisait même partie d'une troupe nommée Les Malvados Rollers. Lors des prestations de sa bande de patineurs, elle chantait quelques chansons. Découverte par l'étiquette Dinamic, Jacques Matti, propriétaire, décide de faire d'elle une émule de Jenny Rock qui connaît alors un succès phénoménal. C'est que, voyez-vous, Jenny Rock était elle-même surnommée Mlle Dynamite. Emprunter ce sobriquet pour lancer la carrière de a jeune Sylvie-Anne était donc un coup de promo de plus ou moins bon goût.« Les cahiers au feu et les maîtres au milieu »Son premier 45 tours n'a peut-être pas eu l'effet d'une bombe, mais une des pièces qui s'y trouve est tout de même incendiaire : Les cahiers au feu. Tout semble assez socialement acceptable dans ce morceau. La jeune fille y décrit son dégoût pour l'école. Mais à la toute fin de la pièce, ça se gâte. « Les cahiers au feu et les maîtres au milieu », clâme-t-elle à répétition! Un peu heavy, non? frameborder="no" height="166" scrolling="no" src="https://w.soundcloud.com/player/?url=https%3A//api.soundcloud.com/tracks/232021948&color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%">La face B, Ya Ya Yé Yé, est bien de son temps. frameborder="no" height="166" scrolling="no" src="https://w.soundcloud.com/player/?url=https%3A//api.soundcloud.com/tracks/232022159&color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%"> La dynamite 67Après un hiatus forcé par son médecin, Mademoiselle Dynamite revient sous son propre prénom en 1967. On lui ajoute toutefois la mention « ... La dynamite '67... » sur le 45 tours.Elle lance alors un 45 tours qui lui, est une véritable bombe! Deux excellentes chansons s'y trouvent. frameborder="no" height="166" scrolling="no" src="https://w.soundcloud.com/player/?url=https%3A//api.soundcloud.com/tracks/232021500&color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%"> En face A, une excellente reprises d'un grand classique du rock garage américain. Lies, des Knickerbockers a été un succès, mais s'est ensuite retrouvée, en 1972, sur la mythique compilation Nuggets, fondatrice du mouvement rock garage. Reprise par Sylvie-Anne, Lies devient Reste. Le résultat est entraînant et charmant, au sommet de la qualité du yéyé.Fait étonnant - et merci à Patrick Foisy de Parka Avenue pour la découverte - une autre adaptation par une chanteuse yéyé québécoise existe de Lies... avec presque le même texte (traduit par Lucien Brien) et à peu près les mêmes arrangements musicaux! En fait, il s'agit probablement de la même trame musicale, du même enregistrement, mais avec un mix légèrement différent... Reste est ici interprétée par Carole Ménard. allowfullscreen="" frameborder="0" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/Ka7TXY4quKs" width="420">Sur l'autre face, la magie [...]



Jacques Lepage - Désormais, je t'attends

2016-03-09T15:26:48.144-05:00

Voici un des 45 tours que je suis le plus fier d'avoir mis au jour avec Vente de garage, il y a déjà plusieurs années. Là fois où le chanteur pop Jacques Lepage s'est lancé dans le monde du psychédélisme avec une petite bombe fuzzée et acide : Désormais, je t'attends. Puisque le fichier audio était périmé dans l'entrée blogue originale, je fais ce petit re-up. Et revoici le texte original :Jacques Lepage a été une des stars de la musique pop des années 70 au Québec. Il commence sa carrière en tant qu'animateur de radio, puis animateur d'une émission de télé à Trois-Rivières, avant de lancer sa carrière de chanteur. La majorité de ce qu'il a fait ne concerne pas du tout les intérêts de Vente de garage, mais voici qu'un morceau sort du lot: Désormais, je t'attends. La chanson kicke avec une excellente guitare rythmique distortionée. Les accords évoluent en un solo acidulé qui m'hypnotise encore quand je l'écoute. La guitare reste présente tout le long de la chanson, en dessous des vocaux genre sunshine pop psych de Lepage. La chanson est assez légère, mais la track de guitare est vraiment excellente!Depuis, j'ai vendu plusieurs copies de ce 45 tours à gros prix et je me demande sincèrement pourquoi cette chanson n'a pas encore fait surface sur des compilations.Une question demeure : Qui était Pierre Benoit, compositeur de la chanson? Si vous avez des informations sur ce morceau, écrivez-moi à felixbdesfosses@gmail.com***Mise à jour!***Jacques Lepage lui-même nous offre l'histoire de la chanson:Pierre Benoit est un ami de mon époque à Shawinigan, ma ville natale. Pierre avait composé cette chanson originale et me l'avait offerte pour mon second 45 tours au début des années 70 alors que je faisais mes débuts à la radio CJMS 1280 où j'animais des émissions comme Balconville. J'ai croisé Pierre il y a une quinzaine d'années. Il demeure je crois toujours à Montréal. Il suivait alors une formation dans une école de production et œuvrait dans le monde de la musique en général. Je ne sais plus sur quels projets il travaille à ce jour. Merci de faire écouter cette chanson que j'aime beaucoup.Anecdote: À l'époque Paul-Émile Beaulne, directeur de la station CJMS aimait davantage cette chanson que celle de la face A du disque mais ne l'avait pas choisie car trop "heavy" pour la clientèle de la station.Quelle excellente pièce!  frameborder="no" height="166" scrolling="no" src="https://w.soundcloud.com/player/?url=https%3A//api.soundcloud.com/tracks/231880518&color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%">Robert Thérien, historien de la musique québécoise, soulève un point intéressant : l'introduction de Désormais je t'attends ressemble beaucoup à celle de 25 or 6 to 4 de Chicago.[...]



Québec soul #15 - Jacques Levesque (Vic Vogel) - Tu ne peux pas me faire ça

2015-10-23T14:04:22.736-04:00

Nous savons Vic Vogel bien malade depuis un certain temps déjà. Le géant du jazz/big band au Québec a maintenant 80 ans. Chef d'orchestre, arrangeur et pianiste, il travaille dans le circuit québécois depuis les années 50. Son travail est rarement associé à la musique soul. Mais voici une de ses contributions au style.

En classant mes 45 tours, je suis tombé sur cet obscur 45 tours de Jacques Levesque. En regardant les crédits, j'y ai lu les noms de Vic Vogel, ainsi que de Holland et Dozier, duo de prolifiques auteurs-compositeurs chez Motown. Intéressant!

Le fait que Vogal ait arrangé certains 45 tours plutôt pop dans les années 60 m'était inconnu. Selon Wikipédia, « il a dirigé son premier groupe vers 1960. Il a fait des tournées au Québec puis comme pianiste du groupe de jazz vocal Les Double Six en 1961. En 1966, il a dirigé un groupe de musiciens jazz montréalais en Europe, parrainé par la SRC. »

Au travers de ça, donc, il a orchestré cette petite perle, une adaptation de Baby, I need your Lovin' des Four Tops.

Get well soon, Vic.

frameborder="no" height="166" scrolling="no" src="https://w.soundcloud.com/player/?url=https%3A//api.soundcloud.com/tracks/229756217&color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%">



Les Cavemen - Est-ce un garçon ou est-ce une fille?

2016-01-13T20:15:54.275-05:00

Vêtus de mystère et fringués de costumes préhistoriques, Les Cavemen constituent la quintessence du garage des années 60. Un son primitif, des référents à l'âge de pierre et un sens caricatural digne des Pierrafeu. Qui plus est, le groupe a compté dans ses rangs le légendaire Arthur « Jaguar » Cossette, ainsi que Richard « Ricky » Johnson des Sinners! Lors de la publication originale de cet article, à l'automne 2015, peu d'informations étaient connues par rapport aux Cavemen. Début 2016, Richard Johnson, s'est manifesté avec anecdotes et archives pour compléter ce premier portrait rupestre. Avec la collaboration de Richard Johnson, Alex Taylor, Arthur Cossette et Yvon Trudeau***We're you part of Les Cavemen? Do you have archives or informations to share with our readers? Please write me an email at felixbdesfosses@gmail.com / Faisiez-vous partie des Cavemen? Avez-vous des archives ou informations à partager avec nos lecteurs? Écrivez-moi à l'adresse felixbdesfosses@gmail.com***Dès leurs débuts, en 1964, Les Cavemen revêtaient sur scène des costumes d'hommes des cavernes, c'est-à-dire qu'ils s'affublaient de véritables peaux de mouton!  Ils portaient les cheveux longs jusqu'à la taille ainsi que de grosses barbes. De véritables résidents de Saint-Granit! Malheureusement, Richard Johnson n'a pas de photos de cette époque, mais attention : voici les Cavemen avec toute l'attitude de jeunes rockeurs qu'ils étaient!OriginesLe line-up original des Cavemen s'articulait autour du noyau formé des frères Pierre et Normand St-Onge, le premier étant bassiste, le second, batteur. Ils seraient tous deux de St-Lambert. Le guitariste Pierre Parenteau aurait aussi été du lot dès les balbutiements. S'ajoutent à eux un chanteur et saxophoniste coiffé d'un énorme afro et affublé d'épaisses lunettes noires carrées : Joe Steiner. Selon les souvenirs d'Yvon Trudeau, ce personnage, dans son costume d'homme des cavernes, donnait un spectacle hors du commun!Fraîchement débarqué du groupe Les Sinners, le guitariste Richard Johnson remplace Pierre Parenteau vers la fin de 1965/début de 1966, alors que le groupe est dans le processus d'enregistrement et de lancement de son premier 45 tours. Un second guitariste prénommé Clément faisait aussi partie de cette formation.À droite, Richard « Ricky » Johnson et sa Telecaster à l'époque des Cavemen.Un premier 45 tours frameborder="no" height="166" scrolling="no" src="https://w.soundcloud.com/player/?url=https%3A//api.soundcloud.com/tracks/229756609&color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%"> Un fait demeure : Les Cavemen lancent leur premier et unique 45 tours en décembre 1965. On y retrouve en face A un des grands classiques du garage québécois : Est-ce un garçon ou est-ce une fille. Il s'agit d'une reprise du groupe garage américain The Barbarians dont la pièce Moulty a été popularisée par sa présence sur la prestigieuse compilation Nuggets. Are you a boy or are you a girl a été leur deuxième chanson la plus connue. Chantée par Les Cavemen, la chanson évoque des images d'homme de cro-magnon avec ses hilarantes paroles : Est-ce un garçon ou est-ce une fille? Si c'est un garçon, il a l'air d'une fille. Si c'est un garçon... HEY! Faut faire attention!Si c'est une fille, elle s'habille comme un garçon. Elle a l'air d'un garçon manqué, portant les cheveux longs.Avec ce pantalon serré, qui peut devnier?Et ses cheveux défaits tomba[...]



Paint it black - Pierre Nolès et son Orchestre

2015-10-04T23:14:20.065-04:00

Le nom de Pierre Nolès doit bien se retrouver sur plus de 50 % de tout ce qui a été produit musicalement au Québec de la fin des années 50 jusqu'au début des années 70. Le chef d'orchestre, compositeur et arrangeur a dirigé l'orchestre de studio probablement le plus prolifique de notre histoire musicale. Malheureusement, l'ampleur de sa production laisse deviner que plusieurs sessions d'enregistrements étaient bouclées rapidement, laissant souvent place à des interprétation peu inspirées ou à des compositions plus ou moins senties.M. Nolès a pourtant lancé plusieurs chansons étranges ou intéressantes, telle que sa chanson Babylone 21-29, un cha-cha à l'intérieur duquel on fait référence à l'absence puis la mort d'un certain Michel. On peut aussi penser à son travail sur la comédie musicale Le clan de cuir, lancée en pleine vague de moto-manie. Et que dire de Surboum, compilée sur Vive le Québec dans le vent. Il était aussi récemment question sur le groupe Facebook Québec vinyle record club de son album instrumental Écume, qui flirte avec jazz et library music. J'ajouterais aussi sa chanson novelty rock'n'roll Ti-Guy, passe moi ton peigne.Mais voici ma dernière trouvaille en ce qui concerne les productions out there de Nolès. Un disque orienté pour le public désirant pratiquer certains pas de danse. Les Disques Danse-Bec avaient en effet l'ambition de faire bouger le peuple sur des rythmes bien comptés et sur des airs connus. Ainsi, Denis Lepage a enregistré un album complet pour la compagnie, y glissant une reprise funky de Entre deux joints de Charlebois et on y a même lancé un 45 tours beaucoup trop funky pour la danse sociale enregistré par le groupe américain Sammy Gordon & The Hip-Huggers : Makin' love.La présente contribution de Pierre Nolès au répertoire de Danse-Bec est une pièce Triple-Swing (!) composée et enregistrée à l'origine par The Rolling Stones : Paint it black. Un grand classique. Il s'agit pour moi d'une excellente version, probablement la meilleure que j'aie entendu parmi les reprises du-dit morceau. Instrumental, groovy et juste assez menaçant. Une interprétation surprenante de la part de Pierre Nolès!Danse sociale psychédélique, quand tu nous tiens. frameborder="no" height="166" scrolling="no" src="https://w.soundcloud.com/player/?url=https%3A//api.soundcloud.com/tracks/226949962&color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%">[...]



La GROSSETABARNAKDORGIE

2015-10-04T22:52:43.865-04:00

What the fuck! La GROSSETABARNAKDORGIE ?! Je n'avais jamais entendu parler de cet étrange spectacle underground avant que M. Jean-Marc Michaud, dont le nom est mentionné au bas de l'affiche ( Yva être là!) ne me l'envoie via la page Facebook de Vente de garage. Décortiquons rapidement la chose et lançons un appel à tous! Aidez-moi trouver des informations, souvenirs et images de ce concert en m'écrivant ici.Selon toutes vraisemblances, ce spectacle s'est probablement déroulé en novembre 1968. Ce qui me fait dire ça? Le nom du spectacle. Fort probablement inspiré de l'Osstidcho, qui a marqué l'année '68.Quel line-up incroyable alliant vedettes de l'époque et groupes undergrounds!Robert Arcand, Maître de cérémonie, était un animateur radio bien connu à l'époque. Aujourd'hui, sa chanson Crac fait jaser pas mal de collectionneurs...Robert Charlebois, need we say more?L'Imphonie de Montréal, alias L'Infonie de Boudreau & DuguayDanielle Ouimet, vedette de du film cochon Valérie, sous le nom D. Ouimet ici. Valérie, le film, a été produit en 1968, ce qui pourrait également valider l'idée que ce spectacle se soit déroulé en 1968.Céline Lomez, future vedette d'Après Ski et de L'Initiation, mais déjà chanteuse depuis plusieurs années... on lit sur l'affiche, sous son nom, «Valérie II». Savait-on déjà qu'elle allait jouer dans L'Initiation?Jean-Guy Moreau, humoriste/chanteur genreClaude Dubois, LE Claude DuboisSuzanne Jacob, poétesse d'AbitibiLes Tallmud, groupe garage/psych qui nous a donné entre autres Avoir raisonGilbert Langevin, poète et auteur notamment de la pièce La voix que j'ai d'OffenbachRaymond Paquin, futur gérant de Jacques Michel, Richard Desjardins et des Colocs?Paul Haince, entrepreneur fortement impliqué dans le développement du Village gai de Montréal?Pierre Shea, chansonnier qui aurait été un habitué de Café de l'Âtre, rue St-denis, dans les 70's.Parmi les moins connus... à identifier! Qui sont-ils?Tumstones, probablement Les Tumbstones, qui n'ont rien enregistré, mais ont fait parler d'eux à l'époqueNew Daon (New Dawn?)Le TombeauLes Joyeux MongolsLa Gare CentraleJean BorryPierrot Le FouRobert LevacJean RichardLanglois Gauron RajottesChico KidRonald BouchardChristian GillesLes Fils de Mère NatureAvez-vous assisté à ce concert? Avez-vous des informations, souvenirs ou même des photos à partager avec moi? Faites-le en m'écrivant ici.[...]



Gilles Valiquette - Prends ma main (on décolle)

2015-09-09T22:02:08.709-04:00

Vers 1975, Gilles Valiquette a commis un de ses 45 tours les plus rares, et ce, en collaboration avec le ministère de l'Éducation du Québec! Était-ce pour la rentrée, ou tout simplement pour faire la promotion de «l'école»? Ou était-ce plutôt pour encourager les jeunes à la consommation de substances? Une chose est certaine, la chanson Prends ma main (on décolle) n'était peut-être pas appropriée pour la jeunesse studieuse!Armé d'un wha-wha omniprésent, Gilles Valiquette a proposé ce titre psychédélique vaporeux et éthéré au gouvernement du Québec. Faut le faire! Sur la face B, Hervé Brousseau interprétait une chanson oubliable intitulée Aiguisez vos crayons (on décolle).Si on se fie aux paroles, c'était un disque de rentrée scolaire : « Il y a déjà 2 mois que l'on s'est quittés / Qu'est ce que tu m'as manqué / Je suis heureux de te retrouver / Mon ami, prends ma main on décolle, à l'école. »On décolle à l'école? Le double-entendre est assez évident. Ou c'est moi qui a l'esprit mal tourné?Selon un article de Jean-Christophe Laurence de La Presse, paru en 2008, ce disque « composé pour le ministère de l'Éducation, un titre imprimé à 100 exemplaires... était accidentellement devenu un #1 au Saguenay! »100 exemplaires seulement? Wow! Le 45 tours a pourtant connu deux impressions, une rose et une bleue (voir plus haut). Les deux pressings ont le même numéro de série. On peut s'imaginer qu'il n'ait été distribué que dans certaines écoles... les plus ouvertes! Ah! les cégeps, la liberté, les années 70... tout était permis! Avez-vous des infos supplémentaires sur ce disque? Écrivez-moi!Bonne rentrée! frameborder="no" height="166" scrolling="no" src="https://w.soundcloud.com/player/?url=https%3A//api.soundcloud.com/tracks/223157269&color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%">[...]



Le rap du matou gymnaste - Guillaume Lemay-Thivierge

2015-08-28T10:55:01.904-04:00

Le 28 août, il y aura 30 ans précisément que le film Le Matou prenait l'affiche dans les cinémas québécois. Le long métrage a été immensément populaire. Il s'agissait d'une adaptation cinématographique du roman à succès du même titre écrit par le rouynorandien Yves Beauchemin. Le Matou a aussi fait découvrir au Québec un certain comédien nommé Guillaume Lemay-Thivierge, alors âgé de 7 ans (aujourd'hui une grande vedette du star système québécois), qui y interprétait le rôle d'Émile, un jeune garçon de la rue.Tellement street, en fait, qu'il a fait du rap. Et par le fait même, est devenu un des premiers québécois à enregistrer un disque de rap. Ou, à tout le moins, un produit dérivé de la chose rap.Avec un succès monstre comme celui du film Le Matou, il fallait bien qu'une compagnie sans scrupule tente de capitaliser là-dessus avec des produits dérivés douteux.La compagnie en question est Yum-Yum. Une compagnie de chips assez Ti-Pop merci. D'origine québécoise, le logo de Yum-Yum a longtemps été serti d'une image peu politiquement correcte d'un jeune amérindien enthousiaste.Trois ans après Le Matou, lancé en 1985, Yum-Yum a lancé un 45 tours enregistré par Guillaume Lemay-Thivierge. Nous sommes donc en 1988. Le 45 tours était-il remis à l'achat d'un sac de chips ? Quelle était la formule promotionnelle qui entourait l'objet ? Est-ce que cette promotion concordait avec la télésérie Le Matou ? Je ne sais pas. Aidez-moi! Une chose est certaine, en '88, en pleine année de It take a nation of millions to hold us back, le rap est en pleine explosion populaire. V'là ti-pas un autre courant pop dont il faudrait tirer parti ?On fait donc appel au génie compositeur Stéphane Venne (C'est le début d'un temps nouveau, Il était une fois des gens heureux, Un jour, un jour et tellement, tellement plus). Ce dernier compose une musique « rap » et écrit une toune parlée comme dirait Lucien Francoeur, qui sera récitée par le jeune Lemay-Thivierge. Inspirée par la passion qu'avait le kid pour la gymnastique, la chanson s'intitulera Le rap du matou gymnaste. Premier degré, quand tu nous tiens.N'empêche qu'en 1988, il n'y avait que très peu de disques rap qui avaient été édités au Québec. Voici tout de même plusieurs autres tounes de rap inusitées ou excellentes lancées au Québec entre la fin des années 70 et le début des années 90, via ma compilation Rap aléatoire Qc : disco piu, brise-danse et watat-beat.Le résultat du rap du matou gymnaste est déconcertant de naïveté et d'exploitation. Mais le pire n'est pas la musique. Ni les paroles. Pour un jeune garçon, ça passe. Le pire, c'est la faute qui apparaît sur la pochette du 45 tours. La faute dans le titre de la pièce. On n'y lit pas Le rap du matou gymnaste. Regardez de plus proche. On y lit plutôt Le RAPT du matou gymnaste. Le RAPT comme l'enlèvement, le kidnapping du matou gymnaste! C'est complètement wrong! On parle ici d'un enfant de 9 ans!  Ce lapsus fort mal à propos prouve hors de tout doute la hâte capitaliste avec laquelle ce produit a été catapulté sur le marché. Le graphiste qui a pensé écrire « rapt » n'avait probablement jamais entendu parler de cette musique appelée « rap ». C'est une aberration de la culture populaire québécoise. Voici un produit culturel psychotronique comme c'est défendu d'en faire!Bon 30e Le Matou! frameborder="no" height="166" scrolling="no[...]



Les Champignons - Première capsule

2015-07-28T23:56:01.811-04:00

Les Champignons ont lancé un des albums de rock psychédélique/progressif les plus mythiques et recherchés de l’histoire de la musique québécoise : Première capsule. Malgré l’intérêt soutenu pour cet ovni de la contre-culture, l’histoire du groupe et de ses musiciens, n’avait pas encore été racontée. Curé défroqué, jeunes d’un quartier mal famé, drogues hallucinogènes et vie en commune urbaine, sans compter que leur gérant était nul autre que Géo Giguère... l’histoire que le guitariste Jacques Paradis m’a confiée est une des plus incroyables épopées rock qui soit! frameborder="no" height="166" scrolling="no" src="https://w.soundcloud.com/player/?url=https%3A//api.soundcloud.com/tracks/216662049&color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%"> Le nouveau curéL’histoire débute donc à Shawinigan, en Mauricie, précisément dans la paroisse St-Pierre. Au milieu des années années 1960, il s’agissait d’un quartier défavorisé, d’un quartier dur. Quand Jacques Paradis s’achète une guitare pour jouer avec son beau frère Alain Charette, l’embryon des Champignons voit le jour.Au cours de la même période, un jeune curé se voit confier la paroisse St-Pierre. Son nom est Émile Naud. Il est lui-même musicien, flûtiste et diplômé en chant grégorien et chorale. Lorsqu’il rencontre Jacques Paradis et Alain Charette, il les invite à démontrer leurs talents de musiciens lors des messes de la paroisse.Avec du recul, Jacques Paradis croit qu’Émile Naud s’était donné en quelques sortes la mission de sauver ces jeunes de la pauvreté et du rock’n’roll en tentant de les mener vers la vocation religieuse. L’histoire prouvera que c’est probablement le contraire qui s’est produit.Tout de même, les deux jeunes, le curé, ainsi que quelques autres musiciens ont formé un orchestre qui donnait des messes rythmées, messes à gogo, dans le secteur de Shawinigan. L’orchestre connaît un succès local important, au point où il décroche un contrat de 4 mois avec Radio-Canada afin de devenir le groupe de musique officiel des messes Du jour du Seigneur présentées en direct à la télévision d’état! Ces émissions étaient diffusées depuis de la cathédrale du Cap-de-la-Madeleine.Naissance des ChampignonsSuite à ce contrat, Émile Naud décide qu’il est temps pour le groupe d’aller plus loin : le moment est venu de composer des chansons originales. L’orchestre se met à la tâche dans son local de pratique qui se situe au sous-sol de l’église de la paroisse St-Pierre.Le 27 décembre 1971, Naud dépose une demande de subvention au gouvernement fédéral pour un projet musical et audio-visuel nommé Champs-Pignons. Il décroche ainsi une bourse de 48 000 $! Les Champignons sont alors de véritables vedettes locales. Leurs spectacles allient musique, bien entendu, dans des tonalités rock, psychédéliques et progressives, mais aussi des effets et jeux de lumière et des présentation de diapositives, le tout chapeauté par le département d’audiovisuel du cégep local. Selon Jacques Paradis, à chacun de leurs concerts, Les Champignons attirent une foule d’au moins 1000 jeunes.Rencontre avec Géo GiguèreMais pour avancer, le groupe a besoin d’un gérant. Plusieurs contacts sont établis. Jacques Paradis se souvient qu’un membre des Sinn[...]



Vince Smith - She is a lady (Part 2)

2015-06-30T21:52:23.473-04:00

L'été est enfin arrivé et voici la trame sonore officielle de mes vacances jusqu'à maintenant. Une merveilleuse trouvaille : l'album Wonderful world du mystérieux Vince Smith. Ce pressage privé propose un amalgame de soul, de funk, de reggae, de musique des iles... Mais She is a lady (Part 2) est un petit chef d'oeuvre funky à découvrir.If you have infos to share about Vince Smith, please contact me here : felixbdesfosses@gmail.comSi vous êtes attirés par le son funky et la rareté de Floyd Lawson & The Heart of Stone ou encore du reggae/funk de Willie Dickson & The Playboys, She is a lady (Part 2) risque fort de vous intéresser. Pour moi, c'est une révélation! J'adore ce son! frameborder="no" height="166" scrolling="no" src="https://w.soundcloud.com/player/?url=https%3A//api.soundcloud.com/tracks/212730439&color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%"> La Partie 1 de She is a lady est aussi très intéressante, mais un peu moins funky. Je l'aime beaucoup aussi. frameborder="no" height="166" scrolling="no" src="https://w.soundcloud.com/player/?url=https%3A//api.soundcloud.com/tracks/212730249&color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%"> Sur la face B, on retrouve aussi une excellente interprétation reggae très inspirée de Cupid (Sam Cooke), en 2 parties. Je suis sous le charme de cette pièce là aussi. En face A, par contre, les reprises qu'on retrouve (Wonderful world, Coconut Woman, My Way), toutes en version reggae, sont moins intéressantes que le travail fait sur She is a lady et Cupid.C'est un mystère total qui entoure Vince Smith pour le moment. Qui était-il ? Mon hypothèse : originaire d'une île des Caraïbes, Smith se serait probablement installé au Canada au cours des années 60. Comme plusieurs autres musiciens de sa génération d'ailleurs. Mais où s'est-il installé ? Au Québec ? En Ontario ? Si vous avez des informations sur Vince Smith, contactez-moi ici : felixbdesfosses@gmail.comVince Smith compte à son actif au moins deux albums et deux 45 tours. Son premier album, Wonderful world, semble dater des années 70. Ça demeure vague, le pressage privé est avare de détails. Tout indique que Smith aurait lui-même produit ce disque, probablement en guise de carte de visite dans le but obtenir des contrats dans différents établissements. Plusieurs artistes, dont les sus-mentionnés Floyd Lawson & The Heart of Stone, faisaient de même. Ses deux 45 tours semblent issus de la même époque. Son second album, Don't walk away (1980), est fort recherché par les collectionneurs de modern soul du globe.[...]