Subscribe: Informer autrement - Tag - financement - Commentaires
http://www.informer-autrement.fr/feed/tag/financement/atom/comments
Added By: Feedage Forager Feedage Grade B rated
Language: French
Tags:
bensi  budgets publics  christian bensi  christian  dans  des  est  information  les  mais  nous  pas  pour  presque partout  publics 
Rate this Feed
Rate this feedRate this feedRate this feedRate this feedRate this feed
Rate this feed 1 starRate this feed 2 starRate this feed 3 starRate this feed 4 starRate this feed 5 star

Comments (0)

Feed Details and Statistics Feed Statistics
Preview: Informer autrement - Tag - financement - Commentaires

Informer autrement - Mot-clé - financement - Commentaires



L'information est un droit, le web est son vecteur.



Updated: 2018-01-08T17:07:05+01:00

 



Un guide des aides locales aux TIC - juridique

2009-04-23T11:28:38+02:00

merci pour l'information




Des budgets publics en chute libre (presque) partout - Christian Bensi

2008-12-03T22:25:08+01:00

La priorité serait aux bases de données (centre de ressources). Le reste : services et surtout accueil du public seraient "moins" prioritaires.

Mais on sait que selon les régions les interprétations seront très différentes. Et il reste à définir ce que l'on appelle priorité.

Le plus inquiétant, c'est la baisse annoncée pour 2010 !




Des budgets publics en chute libre (presque) partout - doc

2008-12-03T11:17:55+01:00

Bonjour,
"C’est l’aspect « centre de ressources » qui est défini comme la priorité pour les structures dites de « premier niveau » (CIDJ, CRIJ et CIJ Ile de France)"
Accueil du public , base de données, offres de services ?
Quelle hiérarchie dans la priorité ?




Associations : les Français attendent davantage de transparence - Christian Bensi

2008-11-21T01:00:56+01:00

Je connais cette information. Tout cela prend une tournure dramatique. Ce qui est incroyable, c'est qu'on va faire l'amalgame avec la crise financière internationale. Pourtant il n'en est rien !

La fin d'un grand nombre d'association est programmée. La crise internationale risque par contre d'accélérer le mouvement.




Associations : les Français attendent davantage de transparence - é-cop-on

2008-11-21T01:05:50+01:00

Voilà des associations bien connues de nous tous et qui ont bien des misères actuellement ... elles nous proposent une pétition à signer de toute urgence de mon point de vue:
"L’Avenir des Associations Educatives Complémentaires de l’Enseignement Public, et donc de leurs activités, est aujourd’hui gravement mis en péril par des décisions arbitraires et brutales du Ministre de l’Education nationale" annoncent 8 associations complémentaires de l'enseignement public : les Cemea, les Eclaireurs et éclaireuses de France, la FOEVEN, la Jeunesse au plein air, les Francas, la Ligue de l'enseignement, l'OCCE et la Fédération des pupilles de l'enseignement (FGPEP).
C'est là que j'ai eu l'info :
http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2008/11/19112008Accueil.aspx




Transformer certaines associations en établissements publics ? - Christian Bensi

2008-11-13T00:23:21+01:00

On rencontre en effet de plus en plus d'associations en grande difficulté.

L'Etat dit que le monde associatif doit être encouragé mais la réalité est plus contrastée.

Bon courage pour la suite.




Transformer certaines associations en établissements publics ? - Familles Rurales

2008-11-12T17:15:08+01:00

Notre association a crée un Relais Familles. Un accueil de 700 personnes par an pour aider dans toutes les démarches administratives et parallèlement, des services de proximité comme l'Accompagnement à la Scolarité, la Sécurité Routière, L'Alphabétisation, les langues, L'initiation à l'informatique, le perfectionnement informatique, l'Eveil culturel et la Bande dessinée, la visite aux personnes ägées et la Gymmémoire.
Au bout de 10 ans notre association souffre d'un déficit administratif, car les 33 bénévoles travaillent dans leur spécificité, mais la présidente et le vice-président ont besoin d'un CDI à temps plein.
Un contrat de solidarité ne peut venir à bout des tâches administratives.
Notre espoir :
devenir Relais Services Publics pour toucher la subvention gouvernementale de

10 000 euros

Avoir un local gratuit car nous avons 10 000 euros de frais de fonctionnement loyer, chauffage, entretien assurances etc..
ces deux points peuvent nous faire bénéficier d'un CDI. Mais les élus ne se mobilisent pas sur notre canton , nous allons être obligés de fermer. La présidente travaille huit heures par jour tout au long de l'année. Nous ne fermons jamais. Mais aujourd'hui, trop c'est trop.Si aucune porte qui s'ouvre pour nous aider, on ferme.
Merci de votre attention




Missions locales : revue de presse - Christian Bensi

2008-11-08T16:29:46+01:00

@ é-cop-on, il me semble en effet que cela avait été signalé sur un ancien fil du forum mais je crois que cette précision n'avait pas été donnée. Idem dans le journal des échos qui s'en était fait le témoin. Le rapport de 1 à 10 est proprement scandaleux. Ceci mis à part, la négociation a eu lieu avant la crise international et le marché pourrait bien s'avérer moins juteux que prévu.

@ Rémy Maintes fois affirmé en effet : on trouve de l'argent pour certains et pendant ce temps le service au public se disloque lentement.




Missions locales : revue de presse - rémy dreano

2008-11-07T19:04:09+01:00

Pas d'argent pour les associatifs, mais pour les gros cabinets il y en a bien assez apparemment.
10 fois la mise. C'est un excellent rapport. Bingo ! merci qui ?




Missions locales : revue de presse - é-cop-on

2008-11-07T00:04:02+01:00

Une coquille..."Selon le CNML, le coût de l'accom...
On l'avait déjà signalé sur un ancien fil et j'appelle cela du détournement de fonds publics...10 fois!!!
Pour la fusion Anpe/Assedic pas facile à faire accepter aux agents, l'habillage qu'apporte les MDE permet (de façon onéreuse aussi) cela... en y ajoutant à l'occasion dans la corbeille... ML voire CIO...Pour que tous les services soient sous la coupe du mandarin local...C'est expérimental certes mais cela prendra corps très vite si personne n'y prend garde...
C'est la méthodes des "ballons d'essai" dans quelques bassins d'emploi ...très asservis à leurs élus depuis plusieurs mandats...Eh oui...ça existe encore en France un non renouvellement d'élus depuis 5/6 mandats...Est-ce bien démocratique tout ça!!!?




Des budgets publics en chute libre (presque) partout - Christian Bensi

2008-11-01T19:02:16+01:00

Mais pour moi aussi, c'est de l'ironie. (image)




Des budgets publics en chute libre (presque) partout - jpchaubert

2008-11-01T17:34:55+01:00

à Christian Bensi: faut pas s'exciter le com de de passage, je crois comprendre que c'est de l'ironie...




Des budgets publics en chute libre (presque) partout - Christian Bensi

2008-10-31T22:21:56+01:00

Je ne vois pas quand je vous lis ce qui est faux dans le corps de mon billet.

Peut-être étiez-vous trop "de passage", en effet !




Des budgets publics en chute libre (presque) partout - de passage

2008-10-31T21:42:07+01:00

Totalement faux, l'argent et la garantie publique coule à flot pour le système bancaire, devenez trader, c'est mieux que la fonction publique : quand tout va bien, pleins les poches, quand tout va mal l'Etat vous sauve !




Les appels d’offres se généralisent - Christian Bensi

2008-10-24T21:45:48+02:00

Oui.

Mais malheureusement les rapports publics se succèdent et vont tous dans le même sens.




Les appels d’offres se généralisent - rémy dreano

2008-10-23T18:33:49+02:00

Certains services ne sont pas marchandisables et il serait temps que l'on s'en rende compte.
Paradoxalement, les marchés publics accroissent dangereusement les travers déjà existants. A ce compte, ne subsisteront à terme que les plus forts qui, ayant laminé la concurrence en bradant les prix, finiront par imposer le leur, c'est à dire le prix fort à leurs commandaires, sans garantie quant à la qualité du service pour autant.
Pendant ce temps, des pans entiers du savoir faire social vont exploser en vol et disparaître.
On peut critiquer la logique de subvention, mais avec la nouvelle pratique des achats publics, on est passé sans s'en rendre compte d'un extrême à l'autre.
Il y a une différence de taille entre acheter des crayons au meilleur prix et s'offrir du social à prix cassé.
A ce petit jeu, les acheteurs publics vont vite déchanter.




Un guide des aides locales aux TIC - Christian Bensi

2008-09-19T23:40:16+02:00

Merci.

Mise à jour du billet effectuée.




Un guide des aides locales aux TIC - Secteur Public

2008-09-19T20:11:51+02:00

Merci de diffuser cette information.
Pour info, ce guide n'est pas encore disponible en téléchargement. Seule la version papier est disponible.
Bien cordialement




L’usage des fils RSS va-t-il tuer nos sites Internet ? - Christian Bensi

2007-06-15T21:24:51+02:00

Tout à fait. (image)




L’usage des fils RSS va-t-il tuer nos sites Internet ? - Philippe

2007-06-15T20:44:42+02:00

Nous savons très bien que l'utilisation d'Internet pour s'informer est très particulière... Les internautes picorent les informations à droite et à gauche pour reconstruire une information très personnalisée.
A mon avis, le fait de ne pas savoir d'où vient l'information n'est pas spécifique aux fils rss et à l'exploitation de ces derniers parfois sans aucun respect (et je ne parle même pas d'argent) pour son auteur...
Tout en réaffirmant que "c'est un faux problème" puisque l'auteur en accepte le principe, je pense cependant que la solution passe encore une fois par la ré-appropriation des outils par les professionnels de l'information.
Les usages constatés sont dus au fait que le web est "adolescent" et que sa forme ainsi que son utilisation se construit par l'utilisateur dominant...(Ouffff !!! c'est tribal hé hé)...
Alors la solution, c'est de mon point de vue, de s'approprier l'outil, d'inscrire ces technologies dans nos pratiques et dans nos dossiers, de faire financer l'information avec pour argument que les professionnels apportent de la valeur ajoutée à la technologie.
La solution est technique dans le sens ou nous devons respecter une certaine éthique à notre porte pour "marquer nos différences"... En citant nos sources, en ne sélectionnant que ce que nous avons lu, en garantissant un "label qualité"...
A vrai dire que ce soit les fils rss ou autres, il faut, un moment, un instant que l'utilisateur en consultant une donnée diffusée par un professionnel de l'information se dise : "Je sais que c'est de la qualité, je le vois..."
Et après tout votre question sur les fils RSS ne fait que ré-émerger fortement l'éternelle question du financement public de nos activités... Sauf que les technologies de l'information sont tellement compliqués pour nos financeurs qu'ils n'y voient qu'un argument pour nous dire : "l'information avec Internet est partout, vous ne servez plus à rien...". Il faut donc expliquer encore plus, car il est plus que jamais important de faire comprendre que nous ne sommes pas que de simples assembleurs de données mais que s'informer correctement c'est avoir eu l'occasion "d'apprendre" à s'informer... L'éducation à l'information, le discernement, le libre arbitre, la qualification de ce que nous lisons... Voilà ce que nous faisons. Et les fils RSS, de mon point de vue, ne font que renforçer l'évidence et l'intérêt de nos métiers.