Subscribe: Informer autrement - Tag - wiFi
http://www.informer-autrement.fr/feed/tag/wiFi/atom
Added By: Feedage Forager Feedage Grade B rated
Language: French
Tags:
dans  des personnes  des  est  internet  les  leur  par  pas  personnes  pour  sur  téléphone portable  téléphone  une  wifi 
Rate this Feed
Rate this feedRate this feedRate this feedRate this feedRate this feed
Rate this feed 1 starRate this feed 2 starRate this feed 3 starRate this feed 4 starRate this feed 5 star

Comments (0)

Feed Details and Statistics Feed Statistics
Preview: Informer autrement - Tag - wiFi

Informer autrement - Mot-clé - wiFi



L'information est un droit, le web est son vecteur.



Updated: 2018-01-08T17:07:05+01:00

 



De plus en plus connectés en mobilité ou à domicile

2012-09-24T11:42:00+02:00

Une étude sur l’équipement mobile des Français a été réalisée par Deloitte. Plus de 2 000 internautes français représentatifs de la population ont été interrogés en ligne en mai 2012. Les internautes sont multi-équipés Le taux de multi-équipement des téléphones portables est particulièrement élevé (35%). 11% de propriétaires de tablettes en possèdent déjà au moins deux. 41% des internautes possèdent déjà un smartphone et 15% une tablette numérique. Malgré la multiplication des appareils mobiles, l’ordinateur est l’équipement le plus utilisé pour aller sur Internet (70%), le smartphone étant deuxième (31%). 26% des personnes interrogées déclarent avoir l’intention d’acheter un smartphone d’ici un an tandis que 10% prévoient d’acquérir un téléphone portable classique. Les Français démontrent une certaine fidélité à leur opérateur : 42% des internautes n’ont jamais changé d’opérateur. Le vendeur en magasin reste le principal prescripteur lors de l’achat d’un téléphone portable (51%) devant les conseils des proches (32%) et loin devant les réseaux sociaux (2%). Le téléphone portable est devenu le tout-en-un indispensable des Français Plus de la moitié des internautes (57%) utilisent les fonctions photos et vidéo de leur mobile. 36% des personnes interrogées se servent de leur téléphone portable pour écouter de la musique et un tiers (32%) pour jouer à des jeux. Lorsqu’il est connecté à Internet, le mobile est utilisé en premier lieu pour gérer ses emails (75%), mener des recherches sur Internet (60%), échanger sur les réseaux sociaux (57%) ou gérer son compte bancaire (44%). Malgré la forte adoption des tablettes, celles-ci ne cannibalisent pas les smartphones, puisque leurs usages sont complémentaires. La majorité des propriétaires de tablettes se connectent à Internet avec le Wifi uniquement (61%), leur choix étant motivé tout d’abord par la rapidité de la connexion au Wifi (43%), la rapidité de téléchargement (35%), la fiabilité de la connexion (33%) et enfin pour ne pas dépasser leur limite d’utilisation 3G (29%). Plus de la moitié des personnes possédant un téléphone portable ou smartphone le choisit avec une offre et un tiers (32%) en paie la totalité sans offre. Ce dernier chiffre devrait progresser dans les mois qui viennent. Les clients choisissent un opérateur pour la qualité du réseau et partent en raison du prix La qualité du réseau pour les appels est le 4ème motif de départ évoqué (15%) derrière l’accès à des bornes Wifi et l’indisponibilité d’offres famille. Plus de 62% des internautes interrogés n’ont jamais acheté une application pour leur smartphone. Les dépenses pour l’achat d’applications restent faibles : 2,15€ en moyenne pour les propriétaires de téléphone mobile/smartphone contre 3,72€ pour les détenteurs de tablette. En outre, les Français rechignent très largement à s’abonner à des services média en ligne (77%). 23 % s’abonnent à des jeux, 22 % à de la musique et 22 % à des journaux d’information. Le fort attrait des réseaux sociaux en mobilité se confirme. Facebook (56%) est l’application que la majorité des personnes qui ont un accès limité à Internet souhaiterait avoir en accès illimité suivi de YouTube (45%) et Deezer (23%). Le paiement en magasin avec son téléphone mobile que permet la technologie NFC rencontre peu d’écho parmi les Français : 26% de l’échantillon accepteraient de payer avec leur mobile pour de petits montants et 5% seulement pour de gros montants. Enfin bien qu’elle soit de plus en plus présente sur mobile, la publicité a un impact non négligeable. 6 % des personnes ayant reçu une publicité sur leur smartphone recherchent plus d’informations ou se rendent en magasin après avoir reçu une publicité. [...]



Rencontres Inop 2008 : une réussite

2008-10-02T00:21:00+02:00

(image) La manifestation intitulée « Rencontres de l'innovation publique (Inop) » s’est déroulée les 23 et 24 septembre dernier à Nantes. Le principal partenaire est la région Pays de la Loire. Cette région se situe au premier rang des régions françaises pour le taux de foyers connectés à Internet et au deuxième rang pour le nombre de foyers connectés en haut débit.

Mon sentiment sur l'édition 2008 est très positif. Les thèmes des conférences et des tables rondes étaient pertinents et les aspects pratiques n'étaient pas négligés : une gestion efficace des repas a permis de ne pas empiéter sur les temps de travail, une connexion Wifi très disponible donnait un véritable confort aux congressistes. J'ai eu beaucoup de plaisir à intervenir pour la table ronde H « Représentation 3D et mondes virtuels », animée par Hugues Aubin. Merci à Hugues !

Comme d'ordinaire, je vous livre un certain nombre d'affirmations entendues sur Inop :

  • Les Français considèrent l’information comme un risque, les Anglo-saxons comme une chance.
  • Les élus ne s'investissent pas suffisamment dans le domaine de l'Internet et connaissent mal les outils.
  • Deux mondes qui s'opposent dans les collectivités locales/les services publics : les services communication et ceux qui ont en charge de diffuser de l'information.
  • La question des flux RSS pose aussi la question de l'origine de l'information, de l’endroit où elle est diffusée et de sa fiabilité.
  • Pour proposer des services pratiques adaptés aux besoins de la population, il faut établir le profil des usagers. Jusqu'où aller ? Les élus devront trancher. Cela pose la question de la confiance par rapport à ce qu'on va faire des données du citoyen, que ce soit un « opérateur » public ou privé.
  • Les « univers Netvibes » permettent de structurer autrement l'information pour la rendre plus accessible pour le public.
  • Beaucoup d'expérimentations ont lieu en matière de multidiffusion de l'information mais la collecte d’information est moins valorisée.
  • La mise en place de flux RSS doit être fortement développée mais… combien de personnes connaissent et utilisent réellement les flux RSS ?
  • L’usage des téléphones mobiles se développe énormément, puces RFID et cartes sans contact également.
  • On constate une inflation de cartographies, disponible en lecture et écriture, support de la création de nouveaux services.
  • L'usager doit garder la possibilité d'accepter ou de refuser le contenu informatif qui lui est proposé sur son portable.
  • Les acteurs doivent se mobiliser pour produire des contenus numériques.
  • Les visio-guichets sont de plus en plus plébiscités dans le secteur rural mais l'aspect financier reste un frein au développement de ces services.
  • Ouvrir des services dans les mondes virtuels, c’est intéressant si cela crée de la valeur ajoutée. Cela peut-être intéressant pour permettre à des personnes éloignées de suivre le discours d’un orateur mais à condition que ces personnes puissent aussi poser leurs questions à un avatar qui symbolise l’orateur.
  • Créer un service d’information dans un monde virtuel, c’est bien si on veut assurer un service en dehors des horaires d’ouverture de la structure, cela n’a aucun intérêt si cela fonctionne aux horaires habituels…

Deux jours bien remplis. Un grand merci à Paul et à Christelle. A bientôt… pour l’édition 2009 !




Enquête 2007 sur l'usage des technologies de l'information

2008-02-19T00:01:00+01:00

La Lettre du secteur public nous signale la parution de l’enquête 2007, conduite par le Crédoc.

Cette enquête a été réalisée en juin 2007 à la demande de l’ARCEP (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) et du CGTI (Conseil général des technologies de l’information).

Comme les années précédentes, le rapport parle de la téléphonie fixe et mobile : 83 % de la population dispose d'une ligne de téléphone fixe au domicile. Ce chiffre est identique à celui de 2006. Il met fin à la diminution constante du fixe, constatée depuis quelques années (90 % en 2000). Le recours à l’ADSL et le téléphone (moins cher) par l’intermédiaire des « box » ont eu cet effet. L’usage des box est passé en un an de 17 à 28 %.

Lire la suite




Les actus du 10 février 2008

2008-02-10T21:35:00+01:00

Voici quelques informations relevées ces derniers jours :

TNS Sofres a réalisé une enquête les 7 et 8 novembre 2007 pour la CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés). Deux résultats à retenir : 61 % des personnes interrogées considèrent que la constitution de fichiers porte atteinte à leur vie privée et 72 % considèrent qu’elles ne sont pas suffisamment informées sur leurs droits en matière de protection de leurs informations personnelles.

Lire la suite




Du neuf pour le WiFi communautaire

2006-11-26T23:06:00+01:00

Je vous ai déjà parlé de Fon qui souhaite constituer un gigantesque réseau WiFi communautaire mondial pour permettre à tout internaute de se connecter. Les internautes qui acceptent de mettre une partie de leur bande passante à la disposition des autres ont besoin d’un routeur spécial pour le faire : la Fonera.

Lire la suite




Téléphonie gratuite par Internet et WiFi communautaire

2006-09-23T23:55:00+02:00

Si vous n’êtes pas branchés « nouvelles technologies », deux annonces importantes ne sont peut être pas parvenues jusqu’à vous.

La première concerne Skype, logiciel de téléphonie par Internet. La seconde concerne Fon. Cette société a fait le pari de tisser le plus grand réseau de point d’accès WiFi dans le monde entier : un modèle très original.

Lire la suite




Vers le vrai livre numérique

2006-09-03T16:47:00+02:00

J’ai eu plusieurs fois l’occasion de vous parler du papier électronique ou e-paper dans ce blog. Je vous avais annoncé également l’éventuelle sortie de ce produit pour le grand public en 2007 ou en 2008 au plus tard.

Une « animation » donnant le sentiment que l’on feuillette des pages de livre a été annoncée par plusieurs blogueurs cet été dont Pierre Chappaz. Vous trouverez cette animation ici. Cliquez sur le livre puis sur le coin des pages. Bluffant, non !

On imagine l’intérêt d’intégrer ce type d’animation dans ce que sera le futur livre électronique. Ainsi pourra-t-on vaincre les réticences à l’adoption de cette technologie révolutionnaire et écologique.




E-paper pour 2007

2006-05-30T09:15:00+02:00

Je vous ai parlé à plusieurs reprises du papier électronique (e-paper) ici et ici, censé un jour remplacer notre papier pour consulter des données.

Jusqu’à présent, tout cela était étudié en laboratoire et il ne se passait rien de concret. SVM de juin 2006 nous signale que le quotidien économique « Les Echos » annonce une version e-paper pour 2008.

Le service commun de documentation de l’Université Rennes 1 confirme et va plus loin. Il nous présente deux produits et nous annonce pour 2007 : la commercialisation du lecteur Polymer Vision, aussi flexible qu’un magazine. Reste à attendre le prix de ce support, qui pourrait bien révolutionner nos pratiques de diffusion.




Du nouveau pour le e-paper

2006-04-23T00:14:00+02:00

On parle régulièrement de « papier électronique. » Plastic Logic vient de dévoiler un nouvel écran souple de 10 pouces.

Par ailleurs, les chercheurs de Universal Display Corporation travaillent en ce moment même sur un prototype d'écran flexible d’une épaisseur de 0,0254 mm, permettant de diffuser de la vidéo. Mais on ne parle toujours pas de commercialisation à court terme.




Le support papier va-t-il disparaître

2006-02-06T17:00:00+01:00

Dans les débuts de l'informatique, on imprimait peu. A l'époque, le papier était cher et surtout les imprimantes étaient très lentes. Aujourd'hui, nous imprimons tout et même plusieurs fois. Le papier est devenu un « support de consultation ».

Pour mieux comprendre pourquoi nous imprimons, il suffit de placer une feuille de papier à côté de son écran Informatique. La lecture sur écran reste inconfortable et destructrice pour notre vue. Je ne parlerai même pas de ceux qui nous affirment qu'on peut Iire des informations sur un écran de téléphone portable de quelques cm² (la profession d'ophtalmologiste a de l'avenir).

Lire la suite