Subscribe: Informer autrement - Tag - newsletter
http://www.informer-autrement.fr/feed/tag/newsletter/atom
Added By: Feedage Forager Feedage Grade B rated
Language: French
Tags:
dans  des  est  information  internet  jeunes  les jeunes  les  mais  par  pas  pour les  pour  qui  sont  sur  une  vous 
Rate this Feed
Rate this feedRate this feedRate this feedRate this feedRate this feed
Rate this feed 1 starRate this feed 2 starRate this feed 3 starRate this feed 4 starRate this feed 5 star

Comments (0)

Feed Details and Statistics Feed Statistics
Preview: Informer autrement - Tag - newsletter

Informer autrement - Mot-clé - newsletter



L'information est un droit, le web est son vecteur.



Updated: 2018-01-08T17:07:05+01:00

 



Internet : moyen d’information incontournable pour les jeunes

2011-05-09T08:53:00+02:00

Le Réseau Information jeunesse Bretagne a réalisé il y a trois ans une étude sur les jeunes bretons et leur façon de s’informer. Je m’en étais fait l’écho ici et là. Le Réseau renouvelle cette initiative trois ans plus tard. Le rapport complet est disponible en ligne. Christophe Moreau, sociologue, a accompagné les participants à l’étude. L’analyse des chiffres a été réalisée par l’association Gece (Groupe d’études culturo-économiques). L’enquête s’est déroulée de février à avril 2010 et vient d’être publiée. 2 683 questionnaires ont été utilisés pour réaliser l’étude. L’échantillon a été redressé afin qu’il soit représentatif de la population des jeunes bretons âgés de 15 à 30 ans. Le besoin d’information des jeunes portent principalement sur les sujets suivants : Certaines disparités sont remarquables entre les sexes. Les femmes placent les études et les formations en deuxième position alors que les hommes placent ce secteur à la quatrième place. Le sport est plébiscité par les hommes (3ème place) et relégué à la neuvième place pour les femmes. Les jeunes recourent en priorité aux interlocuteurs suivants : On constate une forte progression d’Internet (+ 22 %), une nette diminution du recours aux proches et aux pairs : famille (-14 %), amis (-11%). Les structures d’information subissent une baisse relative (- 3 %). L’engouement pour Internet comme moyen d’information est particulièrement fort chez les + de 25 ans (78 %) et plus faible chez les moins de 18 ans (66 %). Plus on vieillit, plus le recours à l’entourage diminue. Une information disponible 24h/24 Lorsqu'ils choisissent un mode d'information, les jeunes recherchent en priorité la fiabilité de l’information, une progression de 10 points par rapport à la première étude. Ils recherchent aussi de plus en plus la rapidité (+12 points). La recherche de la proximité géographique progresse aussi (20 % au lieu de 12 %). La confidentialité et le respect de l’anonymat chutent de plus de moitié par rapport à la précédente étude, en tant que critère de choix d'un interlocuteur. Quand ils se rendent dans une structure d’information, les jeunes souhaitent y rencontrer une personne qui les conseille (63 %). Le chiffre est stable par rapport à la première étude. Quand ils surfent sur Internet, c’est principalement parce qu’ils peuvent accéder aux informations à toute heure et pour la rapidité d’accès. La facilité d’utilisation est leur troisième critère. Ce n’est plus la fiabilité de l’information ni l’anonymat qui les motivent (moins de 10 %). 93 % des jeunes utilisent les moteurs de recherche pour s’informer, 36 % se rendent directement sur les sites. La part des jeunes s’abonnant à des newsletters et à des flux RSS reste faible. Cette pratique augmente fortement avec l’âge et le niveau de diplômes. Pour juger de la fiabilité de l’information, on trouve une grande disparité selon le niveau d’études. Sans surprise, les plus bas niveaux utilisent davantage des critères non fiables (aspect esthétique de la page par exemple). Le recours à Internet étant largement plébiscité, il serait pertinent de vérifier si le recours aux pairs qui a diminué entre les deux études n’a pas laissé place au recours aux pairs par le biais des réseaux sociaux. L’étude 2010 démontre le rôle essentiel que jouent les structures d’information quand il s’agit pour les jeunes de chercher un conseil. Plus que jamais la complémentarité web et présentiel doit être renforcée et élargie. [...]



Les adresses Internet raccourcies, pour vos newsletters aussi

2009-11-09T23:30:00+01:00

(image) Les services, permettant de raccourcir les url, peuvent être utilisés dans de nombreuses situations avec profit.



Twitter utilise les adresses raccourcies

Dans le cas de Twitter, c’est un service obligé. Twitter autorise des messages de 140 caractères au maximum. La quasi-totalité des messages diffusés sur Twitter comporte un lien vers un site web et un texte. Plus l’adresse du site est longue et plus le texte expliquant l’intérêt du lien doit être court.

Une adresse comme celle-ci http://www.journaldunet.com/solutions/emploi-rh/selection/10-serious-games-pour-se-former-reellement/10-serious-games-pour-se-former-reellement.shtml?f_id_newsletter=1905 contient 170 caractères à elle seule et il en existe des beaucoup plus longues.

De très nombreux services génèrent des adresses courtes. Celui qui génère les adresses les plus courtes est j.mp. Une fois utilisé le service, l’url donnée plus haut deviendra http://j.mp/MPwK8 soit 17 caractères. Une inscription à j.mp vous donne aussi accès au service de bit.ly.

Les url raccourcies sont très pratiques pour les publications papier

Sur les publications papier, le clic n’existe pas. Les adresses Internet doivent être recopiées, caractère par caractère, dans la barre d’adresse. Sur des adresses longues, il est facile de se tromper d’un caractère. Une erreur, qui empêchera le lien de fonctionner. Il faudra dès lors recommencer le travail de saisie. Sur le papier aussi, je vous conseille donc d'utiliser l'adresse raccourcie plutôt que l'url complète.

Il est possible d’installer le raccourci (bookmarklet) du service dans votre barre de navigation afin de pouvoir le mettre en œuvre plus rapidement.

Des statistiques sont disponibles

Si vous avez créé un compte, c'est-à-dire que vous avez fourni un nom d’utilisateur, votre adresse mail et un mot de passe, vous aurez accès à des statistiques. Pour chaque adresse que vous aurez raccourcie, le service vous indiquera si cette adresse a déjà fait l’objet d’un raccourci dans ce service, le nombre de clics dont ce lien a bénéficié et surtout le nombre de fois où votre propre raccourci a été cliqué.

Dans le cas d’une newsletter, il est difficile de savoir si les informations que vous donnez intéressent votre public. Avec j.mp, vous pourrez savoir quels sont les liens de la newsletter les plus cliqués, ceux qui ne le sont pas ou peu et donc infléchir le contenu de votre publication.

La prudence reste d’actualité

L’adoption de ces services présente un risque. L’adresse raccourcie fonctionne parce que le service auquel vous avez confié vos vrais url a stocké dans une base de données l’adresse Internet et le raccourci correspondant. Le jour où ce service ferme, vous n’avez plus accès à rien. Il est donc prudent de stocker dans votre système documentaire non pas des url raccourcies mais des adresses complètes.




Du nouveau pour vous : lisez, participez !

2009-09-21T21:30:00+02:00

(image) Vous connaissez la lettre « Informer autrement ». Elle permet à ceux qui ne lisent pas ce blog par flux RSS, ou qui ne souhaitent pas venir tous les jours sur ces pages, de recevoir la liste des billets publiés dans le mois qui précède avec un court résumé. Pour s’y abonner, il suffit de cliquer sur « newsletter » dans le bandeau supérieur.

Dans le cadre de mon activité de consultant, une nouvelle lettre voit le jour : la lettre Facil’Info. Elle rassemble des articles, issus de ma veille documentaire, traitant des questions d’information. Si vous souhaitez voir à quoi elle ressemble, vous pouvez la consulter ici. Si vous souhaitez vous y abonner, c’est ici.



Par ailleurs, j'ai souhaité développer l'animation et l'interactivité du blog informer-autrement : dorénavant, vous trouverez régulièrement des sondages express ici. Pas besoin de vous identifier, il vous suffira de cliquer sur la réponse votre choix. Bien évidemment les résultats seront disponibles sur le blog. Le 1er sondage s’intéresse aux mails. Une seule question ! Vous trouverez ce sondage sur le coté droit du blog.




Ergonomie sites Internet : peut mieux faire !

2009-03-10T00:28:00+01:00

(image) Une enquête a été menée par le pôle Conseil en ergonomie de Benchmark Group en janvier 2009. Elle a été menée en ligne auprès des lecteurs du Journal du Net et de l’Internaute magazine. 824 personnes ont répondu. Ces personnes sont de grands familiers d’Internet. 96 % d’entre eux surfent tous les jours.

75 % des internautes rencontrent des difficultés pour trouver ce qu’ils cherchent sur les sites qu’ils consultent et 58 % sont souvent confrontés à des problèmes de navigation. 66 % considèrent que les contenus sont mal présentés.

Or, et c’est plus grave, plus de sept internautes sur 10 ne reviennent pas sur un site où ils ont rencontré des problèmes de navigation. Ils sont 81 % à considérer que trop d’animations gêne la lecture. Dans une moindre mesure, ils se plaignent de textes écrits trop petits ou d’illustrations de mauvaise qualité. Pour un internaute sur 2, un site a une minute pour faire ses preuves, un délai qui va rarement au-delà de 5 minutes.

Pour ce qui est des newsletters, l’ergonomie joue aussi son rôle. Devoir passer par une ou plusieurs pages intermédiaires avant d’arriver sur le contenu concerné est considéré par 6 internautes sur 10 comme particulièrement gênant.

Ces résultats sont obtenus sur une population grande consommatrice du web. On peut imaginer que les personnes moins familières de l'environnement internet rencontrent d'autant plus de difficultés de navigation. On ne le dira jamais assez : l'ergonomie est l'un des facteurs déterminants d'accès à l'information !



(object) (embed)





Séquence « geek »

2007-06-20T01:11:00+02:00

Je suis invité par Jérôme à vous dire les services Web2.0 que j’utilise. Je ne participe jamais à des chaînes mais celle-là est sympa, alors pourquoi pas ?

Gestion de l’information :

  • Bloglines pour lire mes fils RSS (mais je suis en train de l’abandonner),
  • Netvibes (il manque des fonctions mais je crois malgré tout que c’est le meilleur lecteur de fils que je connaisse).

Lire la suite




C’est quoi un portail Internet

2007-05-25T09:27:00+02:00

Connaissez-vous Pégase ? Non pas le cheval ailé de la mythologie grecque. C’est une publication de l’académie de Versailles et plus précisément du GRIO (Groupe ressources informatique orientation).

Les contenus de Pégase s'adressent en priorité aux acteurs de l'orientation mais aussi aux élèves, étudiants, parents... Pégase donne des informations pertinentes sur l’académie de Versailles mais surtout fait une critique constructive de sites web utiles pour notre secteur d’activité.

Lire la suite




Lettre d'information pour les animateurs multimédias

2007-02-06T00:37:00+01:00

La délégation Internet communique : "En 2004, une convention a été signée entre le Centre Régional d'Information Jeunesse (CRIJ) et le Conseil régional de Picardie afin d'animer et coordonner les réseaux d’espaces publics multimédias «Picardie en Ligne» et «Point Cyb». Parmi les initiatives développées, une lettre d'information pour les animateurs multimédias picards. Elle présente des sites Internet et des logiciels libres et/ou gratuits pouvant intéresser les lieux d'accès publics. Tout animateur peut contribuer à sa rédaction." La dernière lettre est en ligne.




Le web progresse encore dans les foyers français

2007-01-18T01:21:00+01:00

Comme chaque année, SVM s’est associé à GFK pour étudier la progression de l’usage des technologies en France. SVM, publie, dans le numéro de février, une synthèse détaillée de 6 pages.

55 % des foyers français disposaient d’un ordinateur en 2006. 46 % étaient connectés à Internet et ils devraient être 54 % en 2007. La moitié des internautes devraient être connectés en haut débit avant la fin de l’année.

L’île de France est largement en tête pour le taux d’équipement mais la différence avec la province se réduit, même si elle reste importante. L’écart entre les catégories professionnelles diminue également.

Il semble qu’il y ait moins de téléchargements pour la musique mais qu’il y en ait plus pour les films. Selon l’âge, on constate une grande disparité des usages. Le mail est le premier usage de l’ordinateur. Le e-commerce progresse fortement. L’internaute ne se contente pas d’acheter, il vend de plus en plus en ligne.




Une nouvelle newsletter

2006-03-25T13:53:00+01:00

Ceux qui n’auraient pas reçu la newsletter de Paul Guédon « Mutations Publiques » et qui souhaiteraient la recevoir peuvent cliquer ici.

Il annonce un prochain colloque et 70 stages qu’il met en place cette année.

Les programmes détaillés ne sont pas encore disponibles mais un formulaire permet de les demander. Le guide des formations 2006 est téléchargeable.




La fin des newsletters est-elle imminente

2006-03-10T01:45:00+01:00

De nombreuses newsletters naissent tous les jours. Celle du Centre Information Jeunesse Essonne (CIJE), créée en 1991, a fait l’objet d’envois fax dans un premier temps puis d’envois par fax et mails, voilà 5 ans. La « lettre Facil’Info », c’est son nom, a permis de tisser un lien avec les collectivités et les professionnels.

Malheureusement la publicité par mail en prenant son essor (spam ou pourriel) a rendu suspects tous les mailings, quel que soit leur objet.

Lire la suite




S’informer sans se noyer

2006-02-06T16:55:00+01:00

Nous sommes dans la société de l'information. Les évidences, les bons conseils des proches sont autant de données à vérifier. L'information pratique, concrète, synthétique et actualisée est devenue vitale pour tous mais nous frôlons l'overdose.

Lire la suite