Subscribe: Actualités SciFi-Universe.com
http://www.scifi-universe.com/services/rss/news.xml
Added By: Feedage Forager Feedage Grade A rated
Language: French
Tags:
Rate this Feed
Rate this feedRate this feedRate this feedRate this feedRate this feed
Rate this feed 1 starRate this feed 2 starRate this feed 3 starRate this feed 4 starRate this feed 5 star

Comments (0)

Feed Details and Statistics Feed Statistics
Preview: Actualités SciFi-Universe.com

Les dernières actualités de scifi-universe.com



Flux RSS des 30 dernières actualités parues sur scifi-universe.com



Copyright: Copyright 1996-2017 SciFi-Universe.com. Tous droits réservés.
 



Violence, vengeance et richesses : un beau programme pour Beasts & Barbarians : Vous pensiez vraiment que Conan était un modèle de virilité ?...

Mon, 29 May 2017 07:00:00 GMT

Black Book Editions avait proposé l'été dernier une précommande participative ouverte aux professionnels pour l'édition française de Beasts & Barbarians. Il s'agit d'un jeu de rôle s'inscrivant dans le genre de la Sword & Sorcery, motorisé par le système de règle de Savage Worlds. La Sword & Sorcery est un sous-genre de la Fantasy, c’est le genre qui a été popularisé par des héros comme Conan ou Elric. Ici, votre héros ne se battra probablement pas tant pour sauver le monde que pour assouvir ses buts personnels : vengeance, richesses, honneur... La morale est ici une question d’ordre secondaire. Ce qui compte, c’est l’art avec lequel vous manierez votre épée, votre seule alliée face aux sombres et puissants mages qui corrompent le monde. Car la magie est forcément puissante... et très souvent maléfique. Beasts & Barbarians est désormais disponible, d'une part dans les boutiques ayant participé à la précommande, mais également sur la boutique en ligne de Black Book Editions. Le jeu se compose pour l'instant de quatre ouvrages (cinq en comptant le livre de base de Savage Worlds, indispensable pour faire jouer) : un livre de base, un livre sur les créatures, un compagnon du MJ et une description de la ville de Jalizar. Les couvertures de cette version française sont signée spar Simon Labrousse (Knight, Polaris 3ème édition), et il faut bien avouer qu'elles retranscrivent parfaitement l'ambiance recherchée par le jeu : une atmosphère fortement tentée par Conan, un aspect périodique rendant hommage au côté feuilletonnesque, un code couleur donnant une personnalité à chaque ouvrage. Réunis dans le coffret de la version collector, il faut bien avouer que les livres de Beasts & Barbarians ont de la gueule ! Du coup, on est presque déçus de s'apercevoir que l'intérieur est en noir et blanc. Néanmoins, ce constat mis à part, il est indéniable que l'intérieur est également raccord avec l'esprit du jeu, notamment de belles illustrations bien dans le ton et une maquette faisant ressortir le côté pulp du genre,... Visuellement, Beasts & Barbarians fait donc vraiment très envie ! Le livre de base compte 248 pages et passe en revue l'univers du jeu (60 pages), des habitants du monde (80 pages), des règles spécifiques pour personnaliser le moteur de Savage Worlds (40 pages) et les conseils de maîtrise (20 pages). Un scénario et un générateur d'aventure complète ce sommaire déjà bien chargé. Le monde de Beasts & Barbarians « se nomme les Dominions de la Mer du Désastre, ainsi nommé de par la présence d'une gigantesque étendue d'eau située en son centre. C'est là que la plus importante civilisation, l'Empire de Fer, s'est épanoui. Cet Empire est à présent en déclin inexorable, croulant lentement sous son propre poids, ses frontières harassées par les barbares ». Le livre est vendu au prix de 40€. Jalizar, la cité des voleurs fait quant à lui 207 pages. Il s'agit, comme son nom l'indique, d'un recueil détaillé sur Jalizar, la plus grande cité du monde de Beasts & Barbarians. « C'est un endroit sombre et dangereux, rempli de corruption, intrigue et traitrise. Ici, les puissantes maisons marchandes luttent contre les guildes criminelles louches pour le contrôle des grandes richesses amenées quotidiennement à l'intérieur des impressionnants murs anciens qui ont résisté à l'invasion Valk ». A noter que la cité de Jalizar peut aisément être adaptée à n'importe quel univers de sword & sorcery (une précision utile pour celles et ceux qui maîtrisent Conan). Le livre est vendu au prix de 30€. Sur 173 pages, Créatures des Dominions est un manuel des monstres pas comme les autres. En effet, il ne présente que dix créatures, mais le fait en proposant pour chacune un scénario dédié. « Chaque créature ou ennemi des héros de Beasts & B[...]


Media Files:
http://s.scifi-universe.com/actualites/icones/16000/16337-beast-et-barbarians.jpg




5 films d'horreur politiques : Petit classement 100% subjectif des films incontournables sur le sujet

Mon, 29 May 2017 12:00:00 GMT

Le succès (mérité) de Get Out (actuellement sur nos écrans) nous a donné envie de faire un petit top 5 totalement subjectifs de films d'horreur politiques, cinq films incontournables à revoir ou à découvrir sur le sujet (et classés par ordre alphabétique, juste pour ne pas froisser les sensibilités).   Candyman Film écrit et réalisé par Bernard Rose C'est en voulant verifier et detruire la legende de Candyman (Tony Todd), artiste peintre assassine un siecle auparavant dans des conditions atroces, et qui reapparait de temps a autre pour se venger, que l'univers d'Helen Lyle (Virginia Madsen) bascule dans l'horreur. Personnellement, je trouve que Candyman est l'un des seuls films d'horreur qui traite avec efficacité et sobriété du thème de la légende urbaine. On retrouve ce sentiment dans un simple dialogue du Candyman : "Je suis les graffitis sur les murs, le chuchotement au fond des classes...sans tout cela, je ne suis rien". C'est peut être tout simplement un dialogue parmi tant d'autres mais il renforce le film comme la réalisation de Bernard Rose qui est croissante. Bernard Rose sait nous plonger dans une atmosphère bien captivante où il ne laisse rien au hasard. (Voir les critiques complètes) allowfullscreen="" frameborder="0" height="360" src="https://www.youtube.com/embed/w3EduQR66Ak" width="640">   The Host Film écrit et réalisé par Bong Joon-Ho À Séoul, Park Hee-bong tient un petit snack au bord de la rivière Han où il vit avec les siens. Il y a son fils aîné, l’immature Gang-du (Kang-Ho Song), sa fille Nam-joo, une championne malchanceuse de tir à l’arc et Nam-il, son fils cadet éternellement au chômage. Tous idolâtrent la petite Hyun-seo (Ko Ah-sung), la fille unique de Gang-du. Un jour, un monstre géant et inconnu jusqu’à présent, surgit des profondeurs de la rivière. Quand la créature atteint les berges, elle se met à piétiner et attaquer la foule sauvagement, détruisant tout sur son passage. Le snack démoli, Gang-du tente de s’enfuir avec sa fille, mais il la perd dans la foule paniquée. Quand il l’aperçoit enfin, Hyun-seo est en train de se faire enlever par le monstre qui disparaît, en emportant la fillette au fond de la rivière. Sans pouvoir compter sur aucune aide, la famille Park décide alors de partir en croisade contre le monstre, pour retrouver Hyun-seo... The Host est un petit bijou de série B de luxe. Honorant les cadres du genre tout les secouant un peu, franchement intelligent et doté de plusieurs niveaux de lecture, le film de Joon-ho Bong renouvelle un genre essoufflé et cela fait franchement du bien ! Les plus chipoteurs pourront reprocher au film deux ou trois petites choses, mais de mon coté, j’ai pleinement adhéré à la démarche de ce talentueux cinéaste. Et je me suis régalé (Voir les critiques complètes). allowfullscreen="" frameborder="0" height="360" src="https://www.youtube.com/embed/OitWvaTCyDI" width="640">   Invasion Los Angeles Film écrit et réalisé par John Carpenter Errant dans Los Angeles à la recherche d'un travail, John Nada (Roddy Piper), ouvrier au chômage, découvre un étonnant trafic de lunettes. Une fois posées sur le nez, elles permettent de détecter d'épouvantables extraterrestres décidés à prendre le contrôle de la planète. Invasion Los Angeles est avant toutes choses une agréable série B remplie d’action, d’humour et de vilains extra-terrestres. Cependant, si l’on a envie de lire un peu plus profondément dans le cœur de l’œuvre, on trouvera une profonde critique sociale, peut-être la plus forte de la filmographie de Carpenter, qui dénonce les dérives manipulatrices d’un système omnipotent et régulateur. Un sujet qui n’a jamais été autant d’actualité. (Voir les critiques complètes) allowfullscreen="" frameborder="0" height="360" src="https://www.youtube.com/embed/X1IwBxsny8M" width="640">   Vid[...]


Media Files:
http://s.scifi-universe.com/actualites/icones/16000/16338-5-films-d-horreur-politiques-petit-classement-100-subjectif-des-films-incontournables-sur-le-sujet.jpg




Les Jeux Vidéo de la Semaine : Voyagez avec Star Trek, battez-vous avec Tekken ! : Sorties de la semaine 21 : Du 29/05 au 02/06

Sun, 28 May 2017 16:00:00 GMT

La folie des deux dernières semaines se calment quelque peu avec le début du mois de juin qui nous réserve quand même le retour d'une grosse licence. On démarre avec la sortie mardi de Star Trek : Bridge Crew sur PS4 et PC (seulement en téléchargement pour ce dernier). Ce fantasme pour Trekkies a été développé spécialement pour la réalité virtuelle et permet à seul ou en coop de faire fonctionner un vaisseau, l'USS Aegis, chargé d'explorer une région alors inconnue de la galaxie. Le titre promet ainsi de donner le sentiment de vraiment commander une mission d'exploration digne de la saga avec une trame narrative forte et de nombreuses missions annexes. Le jeu a été développé par les Américains de Red Storm Entertainment (spécialisés dans les licences Tom Clancy) et est édité par Ubisoft.   allowfullscreen="" frameborder="0" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/uCzpwLnkDBQ" width="560"> Le survival-horror Perception débarque aussi ce mardi en téléchargement sur PC, Xbox One et PS4. Ce titre vous demande d'explorer une sorte de manoir hanté par des présences fantomatiques dans la peau d'une jeune femme aveugle devant donc se baser sur ses autres sens. D'où une direction artistique en vue à la première personne très spéciale. L'exploration va s'avérer éprouvante dans ce titre développé et édité par les Américains de The Deep End Games qui avaient travaillé sur la saga Bioshock avant de fonder ce studio. Il sera aussi question d'exploration dans The Long Journey Home qui débarque ce mardi sur PC en téléchargement. Ce jeu d'aventure propose d’incarner un équipage dont le vol hyperspatial vers Alpha du Centaure capote et les bloque très très loin de chez eux. Ils vont devoir rentrer par leurs propres moyens en découvrant des planètes et civilisations complètement étrangères. Il existe plusieurs solutions pour rentrez chez soi et le voyage semble aussi passionant que la destination dans ce jeu développé par les Allemands de Daedalic Studio West appartenant à l'éditeur Daedalic Entertainment. Les trois portages de la semaine sortent ce mardi en téléchargement. Il s'agit tout d'abord de Lock's Quest, un RPG de 2008 seulement sortie sur DS et qui arrive dans une version « Remastered » sur PC, Xbox One et PS4. Le Monster Hunter-like Toukiden 2 est réédité dans une version free-to-play sur Vita et PS4. Enfin le J-RPG Ys Origin débarque sur Vita après sa sortie sur PS4 il y a deux mois. On passe enfin à mercredi avec la sortie de Tokyo 42 en téléchargement sur PC et Xbox One. Ce jeu de tir en vue isométrique vous plonge dans un monde futuriste à la direction artistique minimaliste et vous demande de prouvez votre innocence alors que vous êtes poursuivi pour un assassinat que vous n'avez pas commis... Le jeu est développé par les Américains de SMAC Games et édité par Mode 7. La sortie de la semaine est sans conteste celle de Tekken 7 qui vient vous défier sur PS4, Xbox One et PC. Ce monument du jeu de baston vous propose une nouvelle fois un mode histoire très développé qui s'annonce comme étant une conclusion pour le clan Mishima et tous les personnages qui gravitent autour depuis le milieu des années 1990. Et on pourra évidemment s'éclater contre ses amis sur un canapé ou contre des inconnus en ligne. On attend beaucoup du cap technique/graphique que les équipes de Namco-Bandai (aussi éditeur) sont capables de nous proposer.   allowfullscreen="" frameborder="0" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/TFU9Mv4y3vc" width="560"> On quitte ce monde de brutes pour aller cultiver des légumes avec la sortie de Harvest Moon : Le Village de L'arbre Céleste. Ce nouvel épisode mélange donc une nouvelle fois gestion agricole et univers fantastique puisque vous allez devoir lutter contre une terre en voie de désertification en activant des artefacts censés faire revivre une déesse qui pourra tout remettre en ordre. Les Japona[...]


Media Files:
http://s.scifi-universe.com/actualites/icones/16000/16336-les-jeux-video-de-la-semaine-voyagez-avec-star-trek-battez-vous-avec-tekken-sorties-de-la-semaine-21-du-29-05-au-02-06.jpg




Meneurs de jeu, un kit de survie rien que pour vous ! : Parce qu'on n'a pas toujours tout sous la main...

Fri, 26 May 2017 07:00:00 GMT

Le magazine Casus Belli propose en précommande participative sur sa boutique en ligne le Kit du Meneur de Jeu, un bundle contenant un certain nombre d'accessoires à destination des maîtres de jeu (comme l'indique assez pertinément son nom). Si, a priori, le pack a des allures de gadget sans grand intérêt (la première chose que l'on y voit, ce sont des gommes et des crayons), il s'avère, en y jetant un coup d'oeil un peu plus attentif, que le matériel proposé est plutôt intéressant.

(image)

En effet, on va pouvoir trouver dans le Kit du Meneur de Jeu une surface de jeu grand format recto-verso (une face avec quadrillage, une face sans quadrillage), une table permettant de noter les informations importantes en cas de combat (ordre du tour, décompte, notes) et des magnets à positionner, et le tout effaçable à sec, ce qui permet de l'utiliser avec des feutres. Bref, du matériel utile et prêt à l'emploi pour celles et ceux qui n'ont pas de tableau véléda sous la main, permettant de gérer facilement ses combats, de dessiner ses plans ou de noter ses indications,...

Le kit est vendu 29,90€. Le prix est certes un peu élevé (c'est quand même le prix d'un petit jeu de rôle), mais il permet d'acquérir aisément du matériel customisé pour notre loisir préféré. On peut le précommander ICI.

​(image)

(image)

allowfullscreen="" frameborder="0" height="360" src="https://www.youtube.com/embed/030bUb-I9tA" width="640">


Media Files:
http://s.scifi-universe.com/actualites/icones/16000/16335-meneurs-de-jeu-un-kit-de-survie-rien-que-pour-vous-parce-qu-on-n-a-pas-toujours-tout-sous-la-main.jpg




Sauverez-vous ce qui reste de l'humanité dans Mutant - Année Zéro ? : Une société à reconstruire, un défi à votre hauteur...

Thu, 25 May 2017 07:00:00 GMT

Nouveau jeu de rôle édité par les Editions Sans Détour, Mutant - Année Zéro est la traduction de la cinquième édition du jeu suédois Mutant. Se déroulant dans un monde post-apocalyptique, il propose d'interpréter... des mutants ! Bien sûr que le monde a pris fin. La Peste Rouge a frappé de plein fouet et a précipité l'effondrement final. Un milliard d'humains s'est éteint la première année. Les guerres et les champignons atomiques ont balayé le reste. A présent, la Terre est silencieuse. La nature a repris possession des villes en ruines et le vent souffle dans des rues vides devenues des cimentières. Et pourtant, la vie ne s'est pas éteinte. Quelques fragments d'humanité ont survécu à l'Apocalypse. Dans l'Arche, un campement aux abords d'une cité morte, des gens vivent. Vous êtes un rejeton de l'Humanité, mais plus tout à fait humain. Vous en êtes un écho déformé, une aberration mutante. Mutant - Année Zéro s'appuie sur nombre de thématiques communes aux jeux post-apocalyptiques (la survie quotidienne face à une nature hostile, l'exploration de zones dangereuses en quête de savoirs,...) tout en proposant son lots d'originalités. Parmi celles-ci, la plus importante est clairement la place de l'Arche dans la dynamique de jeu. L'Arche, le lieu de vie des personnages, est en effet un élément de gameplay important : les joueurs devront intégralement l'imaginer, avec ses moyens de substistance, ses ennemis à combattre et ses zones à explorer. La création d'une nouvelle société est l'une des thématiques du jeu : l'Arche ne doit pas être qu'une forteresse, il appartiendra aux personnages d'y développer des "projets" afin de la développer et de pouvoir bâtir une communauté solide. L'univers s'articule quant à lui autour d'une trame principale appelée "la recherche d'Eden". « Peut-être n'est ce qu'un conte de fées... Une légende urbane née de l'imagination collective, des histoires murmurées autour de bidon-foyer dans l'Arche. Mais vous ne pouvez cesser d'y croire, de croire que le salut, ou au moins la vérité quant à l'origine du Peuple, se trouve quelque part dans la Zone. Le Peuple appelle cela Eden ». Pour le reste, Mutant - Année Zéro se centre sur l'exploration d'un monde dangereux et la survie face aux diverses menaces, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur de l'Arche. Un peu comme dans Libreté, dont nous vous parlions hier, la dimension sociale a une place très importante dans le jeu. allowfullscreen="" frameborder="0" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/9jk7UBlwUPI" width="560"> A la manière des récentes itérations rolistes de Star Wars (Aux confins de l'Empire, L'ère de la Rébellion), le système de règle s'appuie sur l'utilisation de dés spéciaux mélant couleurs, chiffres et symboles. Les couleurs sont relatives aux utilisations (les jaunes sont les Dés de Base, les verts les Dés de Compétences et les Noirs les Dés d'équipements) et les symboles amènent des éléments narratives (le symbole nucléaire indique que quelque chose de positif se produit, le symbole biohazard signifie que les pouvoirs de mutants se déchainent et le symbole explosion indique que l'équiement peut se briser). Le programme de ce jeu de rôle aux faux airs de Fallout s'annonce donc alléchant, et il faut dire que le livre de base donne également envie. Tout en couleur, il est remplit d'illustrations qui donnent à Mutant - Année Zéro un esprit BD assez prononcé (et assez différentes de ce que l'on peut généralement trouver dans les jeux post-apocalyptiques. Il est vendu 42€, soit un prix très correct pour un bouquin A4 de 270 pages couleur. La sortie d'accessoires propres au jeu est d'ores et déjà annoncées, notamment les dés spéciaux ou un deck de cartes amenant des éléments de scénarios aléatoires (menaces sur l'Arche, artefacts dissimulés,...[...]


Media Files:
http://s.scifi-universe.com/actualites/icones/16000/16281-le-jeu-de-role-mutant-year-zero-en-precommande-l-annee-zero-commence-en-2017.jpg




5 films où la réalité n'est plus ce qu'elle était : Petit classement 100% subjectif des films incontournables sur le sujet

Mon, 22 May 2017 11:00:46 GMT

L'annonce par Arkhane Asylum Publishing du projet de traduction et d'édition du jeu de rôle Mage : l'Ascension (voir ICI) nous a donné envie de faire un petit top 5 totalement subjectifs des longs-métrages jouant avec les concepts de "réalité", cinq films incontournables à revoir ou à découvrir sur le sujet (et classés par ordre alphabétique, juste pour ne pas froisser les sensibilités). Dark City (director's cut) Film réalisé par Alex Proyas, écrit par David S. Goyer Se réveillant sans aucun souvenir dans une chambre d'hôtel impersonnelle, John Murdoch (Rufus Sewell) découvre bientôt qu'il est recherché pour une série de meurtres sadiques. Traqué par l'inspecteur Bumstead (William Hurt), il cherche à retrouver la mémoire et ainsi comprendre qui il est. Il s'enfonce dans un labyrinthe mystérieux où il croise des créatures douées de pouvoirs effrayants. Grâce au docteur Schreber (Kiefer Sutherland), Murdoch réussit à se remémorer certains détails de son passé trouble. Si Dark City était déjà un excellent film, avec cette director's cut il devient un véritable chef d'oeuvre. Les quelques maladresses scénaristiques y disparaissent pour laisser place à une histoire nettement plus aboutie dans son aspect narratif. Les autres changements s'avèrent quant à eux très subtils, n'altérant en rien les grandes qualités de la mise en scène, de l'interprétation ou de la photographie déjà présentes dans la version cinéma. Cette version Blu-Ray rend donc justice à ce film précurseur de tout un pan du cinéma SF, et s'avère en conséquence tout simplement incontournable (voir la critique complète). allowfullscreen="" frameborder="0" height="354" src="https://www.youtube.com/embed/nwsmGwKWovk" width="630">   L'Echelle de Jacob ​ Film réalisé par Adrian Lyne, écrit par Bruce Joel Rubin​ Jacob Singer (Tim Robbins), un employé des postes new-yorkaises, est assailli par de nombreux cauchemars durant ses journées. Il voit des hommes aux visages déformés et se retrouve dans des lieux qu'il ne connaît pas. Jacob est victime des flashbacks incessants de son premier mariage, de la mort de son fils et de son service au Vietnam. Jours après jours, Jacob s'enfonce dans la folie en essayant de comprendre ce qui lui arrive avec l'aide de Jezebel, son épouse. Si la réalisation est sobre, le scénario est lui aussi avare en informations pour le spectateur. Construisant une histoire de possible conspiration, une fin à tiroir et un développement pleins de rebondissements dont seul des théories alambiquées peuvent expliquer les tenants et les aboutissants, le film prend à la gorge entre le gothisme du métro new-yorkais et l'étouffante forêt du Vietnam en posant l'éternelle question : sommes-nous les sujets d'une expérience ?​ Vrai film anti-militariste et proche même de l'anti-américanisme vu... par un américain, le film est impérialement joué par un Tim Robbins au mieux de sa forme.​ allowfullscreen="" frameborder="0" height="354" src="https://www.youtube.com/embed/rJztRnDxdM8" width="630">   Matrix Film écrit et réalisé par Lily et Lana Wachowski Programmeur anonyme dans un service administratif le jour, Thomas Anderson (Keanu Reeves) devient Neo la nuit venue. Sous ce pseudonyme, il est l'un des pirates les plus recherchés du cyber-espace. A cheval entre deux mondes, Neo est assailli par d'étranges songes et des messages cryptés provenant d'un certain Morpheus (Laurence Fishburne). Celui-ci l'exhorte à aller au-delà des apparences et à trouver la réponse à la question qui hante constamment ses pensées : qu'est-ce que la Matrice ? Nul ne le sait, et aucun homme n'est encore parvenu à en percer les defenses. Mais Morpheus est persuadé que Neo est l'Elu, le libérateur mythique de l'humanité annoncé selon[...]


Media Files:
http://s.scifi-universe.com/actualites/icones/16000/16331-5-films-ou-la-realite-n-est-plus-ce-qu-elle-etait-petit-classement-100-subjectif.jpg




Le jeu de rôle Libreté disponible en boutique : Aurez-vous le courage d'arpenter les Terres humides ?

Wed, 24 May 2017 07:00:00 GMT

En 2014 paraissait un jeu de rôle pas tout à fait comme les autres : Perdus sous la pluie. Celui-ci proposait aux joueurs d'incarner des enfants perdus poursuivis par des entités hostiles : les sirènes de l'averse. L'une des originalités du jeu était d'avoir poussé jusqu'au bout son concept macabre, le but de chaque joueur étant d'être le dernier à survivre aux attaques de ces créatures, quitte, bien sur, à devoir faciliter le funeste destin de leurs compagnons d'infortune... Ca aurait pu être glauque et sans intérêt, mais à la rédaction de Scifi-Universe, on avait trouvé Perdus sous la pluie génial ! Doté d'un pitch aussi simple que génial, Perdus sous la pluie est un petit bijou de poésie macabre qui pourra réserver aux joueurs des parties mémorables. "Pourra" car le jeu, exigeant, suppose que les participants se tiennent à une certaine discipline pour aboutir à un résultat de qualité, faute de quoi les parties pourront se transformer en grand n'importe quoi sans intérêt. Malgré son apparente facilité de prise en main, il s'adresse donc surtout à des joueurs avec de la bouteille n'ayant pas peur d'expérimenter des sensations de jeu nouvelles. Pour quinconque en fera l'effort, le jeu en vaut clairement la chandelle. (Voir la critique complète). Pourquoi vous reparle t'on de tout cela ? Et bien tout simplement parce que Sycko vient de publier - via son label "L'Homme Orchestre" - la suite de Perdus sous la pluie : un nouveau jeu de rôle portant le doux nom de Libreté. Financé par souscription au dernier trimestre 2016, Libreté est désormais disponible dans toutes les bonnes boutiques (ainsi que dans certaines mauvaises). Comme Perdus sous la pluie, le jeu est signé par Vivien Féasson. Chacun sait que les enfants qui se perdent un soir de pluie finissent par quitter le monde des adultes et arriver dans la Ville, terrain de chasse des horribles sirènes de l'averse. Beaucoup seront emportés dans les ténèbres pour y être dévorés, quelques-uns retrouveront le chemin de la maison. Et puis il y a les autres, ceux qui survivent sans être sauvés pour autant. Ceux-là finissent par trouver Libreté, la forteresse des nuées, le dernier bastion contre les créatures de la pluie, et par essayer de survivre au milieu de leurs semblables. Si Perdus sous la pluie était un jeu de rôle à narration partagée, Libreté s'appuie quant à lui plus sur un fonctionnement traditionnel (le meneur de jeu d'un côté, les joueurs de l'autre). Son système de règles, très inspiré par celui d'Apocalypse World, se veut faire la part belle au drame. En effet, a l'instar de son prédécesseur, Libreté est un jeu où on ne rigole pas beaucoup : l'ambiance y est lourde, l'atmosphère est pesante, et la menace la plus dangereuse ne se trouve finalement peut-être pas en dehors des murs de la ville. Libreté est donc un jeu destiné à des participants matures, conscients que l'expérience proposée va les pousser plus loin qu'un jeu de rôle ordinaire, leur fournissant l'occasion de créer de belles histoires, de mettre en place une véritable dramaturgie et de réfléchir sur tous les concepts proposés par le jeu. Clairement, Libreté ne plaira pas à tout le monde, mais telle n'est visiblement pas son intention (et c'est tant mieux !). Libreté a beaucoup de personnalité, et il n'a pas d'équivalent sur le marché français. Du côté de Sycko, l'expérience est vue comme concluante. Le label "L'homme Orchestre" reviendra donc bientôt avec, normalement, Les Cycles d'Aiag, un jeu de rôle de Guillaume Herlin basé sur un univers de Tony Godin (plus d'infos ICI). Le livre de base de Libreté est donc disponible au prix de 25€. Il s'agit d'un livre A5 couverture souple noir & blanc. A noter que la so[...]


Media Files:
http://s.scifi-universe.com/actualites/icones/16000/16333-le-jeu-de-role-librete-disponible-en-boutique-aurez-vous-le-courage-d-arpenter-les-terres-humides.jpg




Dungeons & Dragons 5ème édition disponible en français : Au cas où ça vous aurait échappé...

Tue, 23 May 2017 07:00:00 GMT

Cela n'avait probablement échappé qu'à peu de monde : Dungeons & Dragons 5ème édition est désormais disponible en français. Il aura donc fallu attendre trois ans pour voir arriver le jeu dans la langue de Molière, et pour être très honnête, on n'y croyait plus du tout ! Edité par les anglais de Gale Force Nine (et distribué par les français de Black Book Editions), le Player's Handbook (car le titre original a été conservé) a donc débarqué dans notre pays il y a quelques semaines. Dungeons & Dragons vous emporte dans un monde d’aventure où vous explorerez des ruines antiques et de périlleux donjons. Affrontez des monstres alors que vous cherchez des trésors légendaires et gagnez en expérience et en puissance lors de vos pérégrinations dans les étendues sauvages en compagnie de vos amis. Le monde a besoin de héros, répondrez-vous à son appel ? Est-il nécessaire de présenter Donjons & Dragons ? Rapidement, pour les deux du fonds qui n'écoutaient pas, Donjons & Dragons (D&D pour les intimes) est historiquement le premier jeu de rôle a avoir été créé. Il a connu un certain nombre de déclinaisons au cours des décennies, la plus récente étant donc la 5ème édition (D&D5 pour les intimes). D&D5 propose un système de règles permettant de jouer dans des univers fantasy "classiques". Elfes, nains, magiciens, barbares, orcs et dragons sont notamment au programme de ce que propose le jeu. A l'instar des précédentes éditions, aucun univers n'est proposé dans Dungeons & Dragons 5ème édition. Il appartient donc au maître de jeu soit de créer le sien, soit d'en récupérer ici ou là (il y en a à foison sur le web, et tous peuvent aisément être utilisés), soit d'investir dans un livre supplémentaire pour utiliser un univers "officiel" (par exemple Les Royaumes oubliés). Et sinon, que vaut cette nouvelle édition ? On va bien évidemment la décortiquer rien que pour vous dans un futur proche, mais on peut d'ores et déjà dire qu'elle fait la quasi-unanimité chez les fans (beaucoup disent qu'il s'agit même de la meilleure édition qu'ait connu le jeu). Après une quatrième édition qui avait essuyé un très grand nombre de critiques (y compris chez nous), on peut dire que Wizard of the Coast a appris de ses erreurs. Cette nouvelle itération bénéficie de grandes qualités et apporte son lot de changements, le tout sans jamais renier ce qui fait le coeur de Donjons & Dragons (classes, races, alignements,...) : les règles sont équilibrées, les combats sont fluides, les nouveautés ont un côté rafraichissant (notamment tout ce qui a trait au background des personnages). D'une manière générale, il faut se dire que l'on est assez proche de l'esprit de ce qui avait été fait dans D&D3 (le côté "usine à gaz" en moins). Le livre est quant à lui extrêmement pro : un tout petit peu plus de 300 pages couleur, une maquette claire et aérée, des informations organisées de façon logique et cohérente, des textes dynamiques qui rendent la lecture agréable et, d'une manière générale, un souffle épique qui donne envie de jouer. Bref, ce Player's Handbook donne envie ! Bien évidemment, le succès a été colossal et immédiat, ce qui ne laisse aucun doute sur la sortie des deux autres tomes du tryptique de base (le Dungeon's Master Guide et le Monster Manual) qui devraient sortir avant les vacances d'été. La suite a même d'ores et déjà été annoncée par Black Book Editions : « Le projet de Black Book Editions est d’enchaîner à la rentrée sur les ouvrages Curse of Strahd et Out of the Abyss, à savoir les deux meilleures campagnes de la gamme. Puis viendront sans doute le supplément Sw[...]


Media Files:
http://s.scifi-universe.com/actualites/icones/16000/16332-dungeons-et-dragons-5eme-edition-disponible-en-francais-au-cas-ou-ca-vous-aurait-echappe.jpg




Mage l'Ascension bientôt de retour : C'est officiel !...

Mon, 22 May 2017 07:00:00 GMT

Arkhane Asylum Publishing, éditeur français de Vampire : la Mascarade Edition 20ème anniversaire et de Loup-Garou : L'Apocalypse Edition 20ème anniversaire, a officialisé sur sa page facebook son intention de traduire et publier l'édition 20ème anniversaire du jeu de rôle Mage : l'Ascension. Comme pour ses précédentes parutions liées au Monde des Ténèbres, l'éditeur a annoncé qu'il passerait par une plateforme de financement participatif pour minimiser les risques financiers. On sait d'ores qu'il s'agira de Kickstarter, et que la campagne devrait comprendre moins de goodies et de paliers qu'à l'accoutumée, et ce afin de pouvoir garantir le succès du financement. « Cette campagne sera différente des précédentes, car le potentiel du jeu est encore une inconnue. Nous ne proposerons donc pas une avalanche de produits, mais plutôt une campagne de financement concentrée pour nous permettre de produire un ouvrage qui fait tout de même près de 700 pages, soit 40% de plus que Vampire. C'est un gros risque pour nous, et nous espérons que la solution du financement participatif sera la bonne pour nous aider à lancer le jeu et lui donner un futur en France ». Une excellente nouvelle, car Mage : L'Ascension était incontestablement le jeu le plus ambitieux de la première itération du Monde des Ténèbres. Accessoirement, il était également connu (à juste titre) pour être le plus difficile à maîtriser du fait de ses nombreux concepts philosophiques et de son système de magie freeform. Pour mémoire, le jeu se base sur l'idée que chaque individu possède intrinsèquement la capacité de modeler la réalité à sa guise. La quasi-totalité de l'humanité n'est pas consciente de ce pouvoir, mais certains s'y sont Eveillés et peuvent maintenant transformer leur monde par la seule force de leur esprit. Ce sont ces individus nouvellement Eveillés que vont interpréter les joueurs. Ils vont se retrouver au beau milieu d'une véritable guerre à portée philosophique (qu'est-ce que la réalité ?) et politique (l'ensemble de l'humanité doit-elle vraiment être Eveillée à son pouvoir ?). A noter que l'univers de cette Edition 20ème anniversaire s'appuiera sur le background de la première édition. Pour en savoir plus, nous ne pouvons que vous conseiller d'aller faire une petite visite sur la page du Grog dédiée au jeu. Le bouquin proposé par Arkhane Asylum Publishing sera, comme pour les autres éditions anniversaires, un pavé énorme (700 pages, un format que l'éditeur français n'a contractuellement pas le droit de "scinder") tout en couleur. Même si la souscription devrait proposer un nombre moins important de "bonus" qu'à l'accoutumée, le tarot proposé dans la version originale sera tout de même conservé. L'éditeur a enfin annoncé qu'il y aurait trois types d'ouvrages : base, deluxe et "collector mystère". Enfin, une bonne nouvelle n'allant jamais seul, Arkhane a annoncé qu'en cas de succès, les traductions de Wraith : le Néant et Changelin : le Songe seraient envisagées. A priori, la campagne de financement aurait lieu dans le courant du mois de juin. ​ [...]


Media Files:
http://s.scifi-universe.com/actualites/icones/16000/16329-mage-l-ascension-bientot-de-retour-en-francais-c-est-officiel.jpg




Les Jeux Vidéo de la Semaine : Jason est de retour ! : Sorties de la semaine 20 : Du 22/05 au 26/05

Sun, 21 May 2017 16:00:00 GMT

Ce mois de mai est décidément assez impressionnant au vu de son nombre de sorties qui est largement supérieur à ce qu'il nous avait habitué. Et encore une fois, il y en a vraiment pour tous les goûts. On démarre avec les inévitables portages à commencer par le J-RPG Star Ocean : Till the End of Time, datant de 2003, qui débarque en téléchargement sur PS4 ce mardi. Ce jeudi, c'est le très sympathique TPS futuriste et survolté Vanquish qui est disponible en téléchargement sur PC. Enfin, le lendemain, le J-RPG tactique Disgaea 5 sort sur Switch dans une version dîte « complète ».   allowfullscreen="" frameborder="0" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/kLtZXu8eGZ4" width="560"> Revenons à mardi avec la sortie du jeu de course futuriste Hyperun en téléchargement sur PC. Développé et édité par les Français de Concrete Games, le jeu propose de mettre à l'épreuve tant vos réflexes que votre endurance dans des courses longues au sein d'un univers coloré. Le même jour, la PS4 et la Vita acceuillent en téléchargement Summon Night 6 : Lost Borders, un jeu de rôle tactique. Le titre plonge un trio de héros dans des affrontements face à une menace inconnue dans une sorte de monde vitruel avec un gameplay reprenant des éléments de visual novels. Ils pourront aussi se battre grâce à des compagnons volants... Les Japonais de Media.Vision (créateurs de Wild Arms) sont pour la première fois au développement de cette série éditée chez nous par Namco-Bandai. Namco-Bandai est aussi l'éditeur ce mardi du jeu d'aventure Impact Winter sortant sur PC en téléchargement. Vous incarnez le leader d'un groupe de survivants qui doivent encore attendre 30 jours pour que les secours arrivent. Il s'agit pour eux d'un miracle car ce titre post-apocalyptique prend place après que la Terre est été percutée par des astéroïds ayant entraîné un hiver perpétuel où la neige a tout recouvert. Il va falloir tenir bon dans ce titre développé par les Britanniques de Mojo Bones. allowfullscreen="" frameborder="0" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/lX4RpPfcnlQ" width="560"> Venez vous mettre sur la gueule dans la joie, la bonne humeur, la magie et le gore avec Mirage : Arcane Warfare débarquant sur PC en téléchargement ce mardi. Dans un monde fantastique aux inspirations orientales, les armées du bien et du mal vont s'affronter à coup de magie et d'armes médiévales pour la plus grande joie des amateurs de FPS exclusivement multijoueurs. Le jeu est édité et développé par les Canadiens de Torn Banner Studios qui sont responsables d'une expérience quasi-similaire : Chivalry : Medieval Warfare. Jason Voorhees va vous pourchasser ce vendredi avec la sortie en téléchargement sur PC, PS4 et Xbox One de Friday the 13th : The Game. Derrière cette adaptation d'une des plus grandes sagas horrifiques du cinéma se cache un titre avant tout multijoueur qui vous fait incarner des adolescents, option chaire à canon, ou bien évidemment le croque-mitaine célèbre... Il faudra tenter de survivre et de s'organiser et fuyant et en se cachant judicieusement quand on incarne les adolescents. Dans la peau de Jason, il va juste falloir se montrer implacable et créatif... Une idée intéressante qui peut vraiment rendre un bel hommage à la franchise si les cartes et la réalisation tiennent la route. Le titre est développé par les Américains de IllFonic et est édité par Gun Media.   allowfullscreen="" frameborder="0" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/7AgZlK-YCTk" width="560"> Le même jour, Rime débarque sur PC, Switch, PS4 et Xbox One. Annoncé depuis un moment, ce titre a toujours été comparé à Ico du fait d'une direction artistique assez proche comme de so[...]


Media Files:
http://s.scifi-universe.com/actualites/icones/16000/16330-les-jeux-video-de-la-semaine-jason-est-de-retour-sorties-de-la-semaine-20-du-22-05-au-26-05.jpg




Star Trek Discovery dévoile sa première bande annonce : Démarrage sur Netflix à l'automne prochain

Thu, 18 May 2017 22:00:19 GMT

« Dix ans avant Spock, il y avait Discovery », écrit le trailer en guise d’introduction sur la musique électrique de M83. Netflix a dévoilé ce jeudi la première bande-annonce de Star Trek Discovery qui se situe une décennie avant l’histoire originelle.

Chronologiquement, cette série se déroule dix ans avant la série originale (celle de 1966) et nous racontera comment la situation s’est envenimée avec les klingons. Vous l’aurez compris, cette série n’a donc rien à voir avec les récents films, qui se situent dans un univers à part. Le spectateur suivra les aventures de l’officier en second du Discovery, Michael Burnham, incarnée par Sonequa Martin Green (The Walking Dead). Le capitaine Lorca est lui incarné par Jason Isaacs (Harry Potter).

allowfullscreen="" frameborder="0" height="354" src="https://www.youtube.com/embed/mBSsiSjbDnI" width="630">

Produite par CBS, cette série sera diffusée sur la plate-forme CBS All Access… aux Etats-Unis. Dans le reste du monde, elle sera diffusée sur Netflix, et exclusivement sur Netflix. La plate-forme a récupéré les droits de toutes les séries Star Trek et compte bien attirer les trekkies du monde entier avec ce deal.

La première saison de Star Trek Discovery contiendra 15 épisodes et sera disponible cet automne sur Netflix… en théorie. Il ne faudra pas s’étonner d’un nouveau retard. Si vous avez suivi l’affaire, vous savez que Discovery devait à la base être diffusée en janvier dernier.


Media Files:
http://s.scifi-universe.com/actualites/icones/16000/16328-star-trek-discovery-devoile-sa-premiere-bande-annonce-demarrage-sur-netflix-a-l-automne-prochain.jpg




Les Jeux Vidéo de la Semaine : Injustice, Fire Embel ou Endless Space. : Sorties de la semaine 20 : Du 15/05 au 19/05

Sun, 14 May 2017 16:00:00 GMT

Le mois de mai se réveille en proposant plus de sorties avec des genres et des horizons vraiment différents. De quoi se réjouir d'un tel choix. On commence avec les inévitables portages de la semaine dont Seasons After Fall qui débarque enfin sur PS4 et Xbox One en téléchargement ce mardi. On passe à jeudi avec la sortie en téléchargement du « jeu de rythme violent » Thumper sur Switch. Enfin le FPS défouloir Shadow Warrior 2 débarque sur Xbox One et PS4 en téléchargement.   allowfullscreen="" frameborder="0" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/SrpHjalmu78" width="560"> Revenons à mardi et la sortie du J-RPG Operation Babel : New Tokyo Legacy sur Vita et PC (seulement en téléchargement pour ce dernier). Second épisode de la série, le jeu propose un dungeon-crawler où vous devrez faire face à une nouvelle menace permettant de plus personnaliser ses personnages face à des monstres de plus en plus puissants. Le titre est édité par NIS America et développé par les mêmes équipes qui ont créé la licence.   allowfullscreen="" frameborder="0" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/nmm-YYUjMsQ" width="560"> Mardi est aussi le jour de la sortie de The Surge sur PC, Xbox One et PS4. Ce titre ambitieux vous met dans la peau d'un homme se réveillant intégré à un exosquelette dans un environnement très hostile venant de connaître une catastrophe où tout (humains comme machines) représente un ennemi potentiel... De l'aveu des développeurs, ce jeu d'action/RPG plongé dans un univers de science-fiction se rapproche de la série des Dark Souls dans sa difficulté et sa narration. Un pari audacieux pour les Allemands de Deck13 Interactive dont la précédente tentative dans le genre, Lords of the Fallen, avait été assez encourageante. Focus Home Interactive édite ce titre.   allowfullscreen="" frameborder="0" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/0GWI3WilKjY" width="560"> Sony continue de nourrir son casque de réalité virtuelle en éditant Farpoint ce mercredi. Ce FPS vous plonge dans l'environnement hostile d'une planète lointaine après le crash d'une station que vous allez devoir rejoindre en aidant les éventuels survivants. Mais l'environnement sera vraiment hostile... Ce titre assez ambitieux pour le périphérique est développé par les Américains de Impulse Gear.   allowfullscreen="" frameborder="0" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/o7dca-k_e3E" width="560"> Zoo-anthropomorphisme et infiltration se mélangent ce jeudi avec la sortie de Hacktag en téléchargement sur PC. Le titre se joue à 2 en coopération avec un gameplay asymétrique où un agent sur le terrain est aidé par un hacker à distance. Dans un monde futuriste, des agents infiltrent des grandes sociétés sous fond d'espionnage industriel et de monde parallèle... Un projet développé et édité par les Français de Piece of Cake Studios. Les super-héros et super-vilains de DC Comics reviennent se mettre sur la gueule ce jeudi avec la sortie de Injustice 2 sur PS4 et Xbox One. La formule reste la même pour cette jeune licence de jeu de combat avec les personnages emblématiques des récits de DC Comics qui s'affrontent notamment dans un mode histoire très écrit. L'histoire poursuit donc l'affrontement entre l'équipe de Batman face à celle de Superman tandis qu'une menace plus grande grandit dans l'ombre... La véritable nouveauté du titre, outre le bond technique/graphique, est d'avoir des personnages vraiment personnalisables et qui évoluent selon vos envies. C'est encore une fois NetherRealm Studios (Mortal Kombat...) qui développe une œuvre éditée par Warner Interactive. Une édition collector es[...]


Media Files:
http://s.scifi-universe.com/oeuvres/icones/7000/7495-fire-emblem.jpg




Hostile de Mathieu Turi s'affiche : Brittany Ashworth dans un monde post-apocalyptique

Sun, 14 May 2017 10:05:35 GMT

 Hostile de Mathieu Turi avance bien et le fait savoir à travers une nouvelle affiche. 

(image)

 Hostile est un projet français s'annonçant comme ambitieux et permettra - on l'espère - un regain du cinéma de genre fantastique dans notre pays. La production tourne autour du nom de Xavier Gens mais aussi et surtout de Full Time Films (Thomas Lubeau, Eric Gendarme et Olivier Chateau).

Pour rappel Hostile est un long-métrage post-apocalyptique, tourné en langue Anglaise à New York (USA), Paris (France) et Ouarzazate (Maroc). Le tournage est toujours en cours et devrait se terminer le 7 octobre prochain. Les comédiens sont Brittany Ashworth (The Crucifixion), Grégory Fitoussi (World War Z, GI:JOE) et Javier Botet (Mama, Rec, Crimson Peak).

 

Synopsis :
« Mon nom est Juliette, et j’ai survécu à l’Apocalypse. Vous pensez que j’ai de la chance ? Vous avez tort... »

Dans un monde en ruine après une catastrophe inconnue, l’espèce humaine tente de se reconstruire. Les survivants se battent chaque jour pour trouver de la nourriture et ne sortent que la journée, car dès que le soleil se couche, d’étranges créatures sortent pour chasser. Juliette, une jeune femme intrépide et abîmée par la vie, est la seule à oser s’aventurer près des villes pour y trouver quelque chose à ramener au camp. Mais un jour comme les autres, sur le chemin du retour, elle perd le contrôle de sa voiture, et subit un terrible accident. Lorsque Juliette reprend connaissance, elle est blessée, coincée dans son véhicule, et…

IL FAIT NUIT. Très vite, quelque chose approche...


Media Files:
http://s.scifi-universe.com/actualites/icones/16000/16203-premiere-image-du-film-hostile-de-mathieu-turi-brittany-ashworth-dans-un-monde-post-apocalyptique.jpg




Les Jeux Vidéo de la Semaine : Minecraft et son imitation. : Sorties de la semaine 19 : Du 07/05 au 15/05

Sun, 07 May 2017 16:00:00 GMT

On ne va pas vous mentir, la semaine qui arrive est loin d'être vraiment passionnante avec peu de sorties et avant tout des portages et les projets originaux ne risquent pas de soulever les foules. Une introduction qui vous donne vraiment envie de poursuivre la lecture, c'est ça la force de SFU !

Parlons donc des portages en commençant pas la ressortie du très sympathique LocoRoco sur PS4 en téléchargement et en version Remastered. Le jeu d'aventure façon Metroidvania Elliot Quest débarque cette semaine en téléchargement sur PC, 3DS et Xbox One. Enfin, le phénomène Minecraft débarque sur Switch en téléchargement ce vendredi.

Les amateurs de retro gaming et autres fanas des premiers Doom pourront se régaler avec STRAFE qui débarque ce mardi sur PC et PS4 en téléchargement. Ce titre est un FPS proposant une ambiance science-fiction/horreur afin d'offrir un défouloir sanguinolent avec des graphismes fleurant bon les années 1990. Le titre est édité par Devolver Digital et développé par les Américains de Pixel Titans.

Ce mercredi, Dead Cells sera disponible en téléchargement sur PC proposant un jeu d'action/plates-formes en 2D façon Metroidvania avec une création aléatoire des niveaux. Dans une ambiance Dark Fantasy, le jeu propose d'explorer des niveaux ayant une grande difficulté avec une progression non-linéaire vous menant à des boss colossaux. Le jeu est développé et édité par les Français de Motion Twin.

Si vous avez complètement retourné Minecraft (si c'est possible...) et que vous en voulez encore, alors Birthdays the Beginning vous tend les bras ce vendredi en sortant sur PS4 et PC (seulement en téléchargement pour cette version). Vous allez pouvoir créer un monde avec des graphismes très cubiques où tout un écosystème pourra se développer. Vous allez pouvoir jouer à dieu en transformant, expérimentant et créant le monde que vous souhaitez. Le titre est développé par les Japonais de TOYBOX Inc. dirigés par le créateur de la série Harvest Moon. Le jeu est édité par Nis America.
 

allowfullscreen="" frameborder="0" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/jzQYf4F0Xng" width="560">

L'annonce de la semaine est sans conteste celle de Darksiders III. Prévu pour l'année prochaine (PC, Xbox One, PS4), le titre mettra cette-fois ci en scène un troisième cavalier de l'apocalypse : Furie.
 

allowfullscreen="" frameborder="0" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/2MnlfbnT7uU" width="560">


Media Files:
http://s.scifi-universe.com/oeuvres/icones/16000/16204-birthdays-the-beginning.jpg




Alien vs Predator 3 le film se confirme : Vous pouvez commencer à pleurer...

Mon, 10 Mar 2008 11:05:00 GMT

Rumeur, rumeur, quand tu nous tiens... Il semblerait aujourd'hui que la 20th Century Fox envisage de mettre en route un troisième crossover entre Alien et Predator, une suite que nous appelerons pour le moment Alien versus Predator 3 (AvP3). Une rumeur qui devrait prochainement se confirmer étant donné que le second volet Aliens vs. Predator Requiem - pourtant très médiocre - est tout de même rentré dans ses frais avec une recette au box-office de 130 millions de dollars dans le monde et s'apprête à engranger encore un peu plus de capitaux avec sa sortie en dvd (le 15 avril 2008 en zone 1, et aux alentours du mois de juin chez nous).

A priori, les frères Colin Strause et Greg Strause resteraient aux commandes de ce nouveau volet qui se situerait dans l'espace. C'est une bonne nouvelle pour ceux qui n'aiment pas ce cross-over car dans l'espace, personne ne vous entend crier... ni pleurer. On peut assi confirmer que le film contiendra pas mal d'aliens, pas comme la déception du film Prometheus qui ne montrait quasiment aucun alien. Une erreur qui devrait être corrigée dans le prochain Alien: Covenant, suite officielle de Prometheus.

Au niveau du scénario de cet AvP3, c'est la porte ouverte à toutes les rumeurs. Les fans ont toujours voulu un Alien Versus Predator se déroulant loin dans l'espace et loin dans le futur pour ne pas venir y intégrer des composantes terrestres qui limitent un peu la confrontation des deux espèces. Les frères Strause voudraient développer l'histoire autour du Space Jockey visible dans Alien 1. Mais un film qui se déroule dans l'espace coute cher et c'est ce qu'ils souhaitent aussi éviter. Du coup, le scénario B serait plus terre à terre et pourrait se dérouler en Afghanistan, les humains des forces spéciales seraient alors la chair à saucisse des Aliens et Predator. L'avenir nous dira quelle solution aura été retenue.


Media Files:
http://s.scifi-universe.com/actualites/icones/6000/6571-alien-versus-predator-3-le-projet-de-film-se-confirme-vous-pouvez-commencer-a-pleurer.jpg




Watchmen 2 : DC officialise la suite du comics et annonce ses artistes : Des préquels pour chaque personnage...

Sat, 11 Feb 2012 12:30:00 GMT

DC Comics a officialisé une actualité qui fait l'effet d'une bombe chez les fans de la série Les Gardiens. Watchmen - Les Gardiens aura bien le droit à la sortie d'un ensemble de BD préquels appelée Before Watchmen. Ces nouveaux tomes dans l'univers des Watchmen se dérouleront avant la BD phare d'Alan Moore. Chaque personnage aura ainsi le droit à une série de quatre à six numéros, scénarisés et dessinés par des équipes différentes. Bien évidemment, Dave Gibbons et Alan Moore ne seront pas de la partie. Voici la liste des numéros et des équipes : - RORSCHACH (4 numéros) Scénariste : Brian Azzarello, Dessinateur: Lee Bermejo - MINUTEMEN (6 numéros) Scénariste/Dessinateur : Darwyn Cooke - COMEDIAN (6 numéros) Scénariste : Brian Azzarello, Dessinateur : J.G. Jones - DR. MANHATTAN (4 numéros) Scénariste : J. Michael Straczynski, Dessinateur : Adam Hughes - NITE OWL (4 numéros) Scénariste : J. Michael Straczynski, Dessinateurs : Andy et Joe Kubert - OZYMANDIAS (6 numéros) Scénariste : Len Wein, Dessinateur : Jae Lee - SILK SPECTRE (4 numéros) Scénariste: Darwyn Cooke, Dessinateur: Amanda Conner La sortie de ces nouveaux livres est prévue pour 2012 mais rien n'est sûr au niveau de la date. Les images ci-dessous vous montrent les couvertures officielles des différents tomes spécifiques à chaque personnages. [...]


Media Files:
http://s.scifi-universe.com/actualites/icones/11000/11720-watchmen-2-dc-officialise-la-suite-du-comics-et-annonce-ses-artistes-des-prequels-pour-chaque-personnage.jpg




Les Jeux Vidéo de la Semaine : Prey va faire de vous sa proie... : Sorties de la semaine 18 : Du 01/05 au 05/05

Sun, 30 Apr 2017 16:00:00 GMT

Cette première semaine du mois de mai s'annonce assez reposante mais elle offre quand même le retour d'une licence en devenir qui avait failli disparaître dans les affres du development hell... On commence mardi avec la sortie de The Caligula Effect sur Vita en téléchargement. Ce J-RPG est un proche du dungeon crawler avec des combats en tour par tour dans un univers de science-fiction. A la manière de Matrix, un groupe de héros se rend compte qu'ils sont prisonniers d'un univers virtuels et vont prendre les armes pour se sauver. Le titre est développé par Aquria et édité chez nous par Atlus. On reste dans le J-RPG avec la sortie de The Legend of Heroes : Trails in the Sky the 3rd ce mercredi en téléchargement sur PC. Sorti initialement en 2007, le titre arrive enfin sur le marché occidental. Il s'agit de la suite directe du second épisode proposant une nouvelle fois du J-RPG assez classique avec des combats au tour par tour et un feeling proche des titres PSOne et PS2. Les créateurs de la série, Nihon Falcom sont en charge du développement tandis que XSEED Games édite le titre chez nous. Les amateurs de jeux d'exploration spatiale à la Elite (les fameux 4X) peuvent se réjouir de la sortie de Dawn of Andromeda ce jeudi en téléchargement. Vous incarnez une civilisation devant créer son empire dans le système Andromède tout en survivant à ses dangers. Le titre se veut aussi immersif qu'accessible où il faudra donc explorer, s'étendre, exploiter et exterminer... Edité par Iceberg Interactive, le jeu est développé par les Portugais de Grey Wolf Entertainment qui promettent la richesse obligatoire du genre. Le portage de la semaine est celui de Dreamfall Chapters qui paraît en boîte sur PS4 et Xbox One ce vendredi.   allowfullscreen="" frameborder="0" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/WwDcE4Je2aQ" width="560"> Sorti en 2006, Prey avait immédiatement bénéficié d'un énorme capital de sympathie et une suite fut logiquement annoncée avant de devenir une sacrée arlésienne... Le projet fut finalement annulé pour laisser place à un reboot confié à la talentueuse équipe française de Arkane Studios qui a créé, avec succès, la licence Dishonored. Ce nouveau Prey est un FPS qui vous met dans la peau d'un cobaye en 2032 qui se retrouve piégé au sein d'une station orbitant autour de la Lune et qui est envahie par des extraterrestres. Vous allez devoir sauver la situation tout en fouinant un peu pour en savoir plus sur votre passé... Les développeurs promettent un véritable thriller de science-fiction avec des décors sublimes et des ennemis belliqueux. Mais votre héros pourra améliorer armes et compétences au fil de la partie tout en ayant le choix quant à sa manière de progresser et de se comporter. Ce qui n'est pas étonnant de la part d'Arkane Studios dont le nouveau projet est une nouvelle fois édité par Bethesda. Le jeu sort ce vendredi sur PS4, Xbox One et PC.   allowfullscreen="" frameborder="0" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/IL5OkYmvq9w" width="560"> World to the West débarque ce vendredi sur PS4 et Xbox One ains que sur PC mais seulement en téléchargement. Ce titre est situé dans le même univers de Teslagrad sans en être vraiment la suite. Dans un univers coloré fantastique, vous incarnez quatre personnages devant braver les obstacles pour découvrir les mystères d'une ancienne prophétie dans un jeu d'aventure/réflexion. Comme pour Teslagrad, ce projet est développé par les Norvégiens de Rain. C'est Soedesco qui édite le titre. On se quitte avec le traile[...]


Media Files:
http://s.scifi-universe.com/actualites/icones/16000/16324-les-jeux-video-de-la-semaine-prey-va-faire-de-vous-sa-proie-sorties-de-la-semaine-18-du-01-05-au-05-05.jpg




Je suis une légende : la fin alternative non sortie au cinéma : Sur dailymotion, en vo et en gratuit...

Fri, 07 Mar 2008 09:15:00 GMT

Est-il utile de dire que la fin du film Je suis une Légende avait déçu un grand nombre de spectateurs, tant son discours religieux était bancal et énervant. Cette fin avait été changée par les producteurs au dernier moment (voir cet article), mais Francis Lawrence en avait tournée une autre. Elle dure sept minutes, et la voici en VO non sous titrée.

Dépéchez-vous... la vidéo n'est déjà plus sur Youtube, et il est fort probable que celle de Daily Motion soit vouée à disparaître très vite... le compte à rebours est lancé !

allowfullscreen="" frameborder="0" height="270" src="//www.dailymotion.com/embed/video/xudrse" width="480">
Je suis une légende - Fin Alternative [FR] par Spi0n

Qu'en dites-vous?


Media Files:
http://s.scifi-universe.com/actualites/icones/6000/6555-maj-la-fin-alternative-de-je-suis-une-legende-sur-dailymotion-en-vo-et-en-gratuit.jpg




Avatar, le dernier maître de l'air 2 : quid d'une date de sortie du film au cinéma ? : 6 ans après le premier film, cet Avatar ne semble pas remuer beaucoup d'air

Wed, 23 Dec 2015 09:16:43 GMT

S'il y a une question que tout le monde se pose, c'est bien de savoir si la suite du film Avatar, Le dernier maître de l'air sortira un jour au cinéma et quand ? La question est légitime. Pour l'instant nous n'avons pas de date de sortie pour la suite de ce film de M. Night Shyamalan (Le Village, Signes, Sixième Sens) sorti en juillet 2010. La Paramount n'a pas encore pris de décision quant à la possibilité d'une suite ou d'un reboot malgré les quelques 320 millions de dollars de recette au box-office mondial du premier film. Avatar dispose d'une série animée Avatar : le dernier maître de l'air, sortie en 2005, et qui a plutôt bien fonctionné mais il faut dire que les commentaires sur le premier film ont été assez catastrophiques ce qui a dû refroidir les producteurs pour lancer la production d'une suite. Il faut dire que le film était plutôt décevant alors que la série animée Avatar : le dernier maître de l'air est bien appréciée du public. En 2009, le producteur Frank Marshall a déclaré au défunt magazine Starlog que les films ne seront pas filmés en même temps, comme la trilogie du Seigneur des Anneaux. Pendant ce temps, l'autre film homonyme Avatar 2, celui de James Cameron, avance et le réalisateur vient d'annoncer une date de sortie pour son prochain film. 6 ans après la sortie du premier film, il n'y a toujours rien « Nous les tournons l'un après l'autre parce que le scénario est écrit au fur et à mesure. Night travaille sur le script du second film mais il n'a pas encore eu le temps d'écrire les deux suivants. Il recherche un arc narratif pour les trois. Les seules choses que nous pourrons réutiliser sont les plateaux, les navires et les éléments de chacune des différentes nations pour les remettre dans les deux autres films. Nous n'en sommes juste pas encore là. Quand Night aura terminé le script du prochain film nous nous y préparerons. Je pense que ça arrivera probablement dans à peu près 6 ans. » Ce commentaire a été fait en 2009, 6 ans après nous amène donc en 2015, mais malheureusement, nous sommes fin 2015 et il n'y a toujours aucune nouvelle de cet Avatar, le maitre de l'air 2. Est-ce que 6 ans après, il y a encore un espoir que ce film voit le jour ? Shyamalan travaille-t-il encore dessus ? Les acteurs seront-ils encore partants ? Surtout que l'acteur principal Noah Ringer, qui avait 12 ans en 2009 en a maintenant 18 et ça change tout. Votre avis sur la question nous intéresse. Pour en savoir plus sur Avatar, le dernier maître de l'air, lisez cet article qui réunit de nombreux liens vers des compléments d'information. Et en attendant d'avoir plus de nouvelles sur la suite du film, voici la bande annonce du premier film qui résume assez bien la situation. allowfullscreen="" frameborder="0" height="354" src="https://www.youtube.com/embed/3ZmI6rMhHjE" width="630"> [...]


Media Files:
http://s.scifi-universe.com/actualites/icones/15000/15890-avatar-le-dernier-maitre-de-l-air-2-une-date-de-sortie-au-cinema-est-encore-possible.jpg




Stranger Things saison 2 : trailer, date de sortie et explications sur la suite : Des informations sur les prochains épisodes de Stranger Things

Thu, 01 Sep 2016 08:47:58 GMT

Ca y est, c'est officiel. Netflix vient d'annoncer que Stranger Things aura une saison 2 en 2017. On vous l'avait annoncé il y a quelques jours mais ce n'était encore qu'une rumeur et une volonté forte des concepteurs de la série. Maintenant c'est confirmé et ce sont les nombreux fans de la série Stranger Things qui doivent se réjouir. Mais vu le succès et les très bons commentaires sur la série, il aurait été étonnant de ne pas avoir une saison 2 pour cette série que l'on a qualifié de phénomène de l'été 2016. Sur Netflix, Stranger Things a été plus vue que Daredevil saison 2 ou que la série Orange is the New Black avec plus de 14 millions de téléspectateurs en 35 jours. La saison 2 de Stranger Things n'est donc pas vraiment une surprise mais plutôt une confirmation dont voici le trailer qui vous dévoile les noms des prochains épisodes. Attention à la suite de l'article car il y a quelques légers spoilers. allowfullscreen="" frameborder="0" height="354" src="https://www.youtube.com/embed/mzq3QW9_G38" width="630"> Grâce à ce trailer vidéo, nous en savons un peu plus sur la saison 2. Il y aura 9 épisodes qui seront disponibles en 2017 soit un de plus que la saison 1. La sate de sortie précise n'est pas encore connue mais nous estimons que la saison 2 sera disponible en juillet 2017. Notez aussi que l'action se déroulera un peu plus loin dans le futur puisque nous serons en 1984. Et Netflix qui rajoute "l'aventure continue", de quoi laisser planner un peu de mystère sur la suite. Est-ce que ce sera une véritable suite ou est-ce que la ville sera cernée par de nouveaux phénomènes étranges ? Les frères Duffer, créateurs de la série, ont accordés une interview à Entertainment Weekly récemment afin de donner quelques détails sur cette deuxième saison. "On a discuté d'un saut dans le temps plus grand où les enfants seraient plus vieux et dans une décennie différente. On y a pensé depuis le tout début. Mais pour nous il y a encore plein d'histoires là, il y a encore des choses qui ne sont pas résolues." Les enfants et les autres personnages n'auront donc que très peu grandis et il est clair que l'aventure de cette saison 2 continuera de tourner autour de l'univers découvert dans la première saison. Quand au sort d'Eleven "On ne sait pas pour Eleven... On laisse ça en suspens." On imagine que la saison 2 en parlera mais qu'elle ne sera plus aussi importante. Des nouveaux personnages à venir dans la saison 2 ? Il faut s'attendre à découvrir aussi de nouveaux personnages. Voici ce que précise Matt Duffer. "Il y aura plein de nouvelles dynamiques intéressantes que nous n'avions pas vu dans la saison 1." La petite ville de Hawkins ne sera plus le seul décor pour la saison 2. "Je peux vous dire que la scène d'ouverture du premier épisode ne se déroule pas à Hawkins." De plus, la saison 2 explorera bien plus le fameux univers parallèle Upside-Down : "Nous avons ouvert une porte et c'est excitant d'en parler. Qu'y a-t-il derrière cette porte ? Il y a encore beaucoup de mystères à résoudre." En bref, la saison 2 sera plus intense et plus étendue que la première. Ca promet ! Le titre de chaque épisode déjà dévoilé Notre guide des épisodes de Stranger Things est à jour avec les titres français et originaux pour la saison 2. Le premier épisodes s'appellera Stranger Things [2x01] Mad Max : une référence au film ou juste un titre qui parle d'un nouveau personnage ? Le titre du deuxi[...]


Media Files:
http://s.scifi-universe.com/actualites/icones/16000/16189-stranger-things-saison-2-trailer-date-de-sortie-et-explications-sur-la-suite-des-informations-sur-les-prochains-episod.jpg




Les Jeux Vidéo de la Semaine : Warhammer 40,000 repart en guerre ! : Sorties de la semaine 17 : Du 24/04 au 28/04

Sun, 23 Apr 2017 16:00:00 GMT

Alors que ce mois d'avril s'annonçait assez banal, il nous offre un sursaut dans sa dernière semaine qui permet de contenter tous types de joueurs. Cette semaine reste quand même prolifique en portage en commençant par le visual novel Psycho-Pass : Mandatory Happiness qui débarque sur PC en téléchargement dès lundi. Le PC accueille aussi en téléchargement ce mardi Batman : Arkham VR puis BlazBlue : Central Fiction ce jeudi et de Blob ce vendredi. Quant à la PS4, elle voit débarquer en téléchargement le jeu d'aventure en pixel art The Deer God. Enfin, la Switch va vous permettre de pouvoir faire des courses en HD vraiment partout avec le portage de Mario Kart 8 en version complète dite « deluxe ».   allowfullscreen="" frameborder="0" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/tgGAGa_i92U" width="560"> Revenons à mardi avec la sortie de Immortal Redneck en téléchargement sur PC. Ce FPS est un gros défouloir façon Serious Sam où vous incarnez un brave Redneck propulsé dans une version fantastique de l'Égypte antique qui va devoir comprendre la raison de ce voyage en dégommant tout ce qui bouge... Le titre s'annonce très nerveux avec des niveaux générés aléatoirement. Une œuvre éditée et développée par les Espagnols de Crema. On change d'ambiance avec la sortie en téléchargement ce mardi de l'intrigant What Remains of Edith Finch sur PS4 et PC. Vous incarnez donc Edith Finch, dernier membre de la famille Finch dont elle part explorer l'étrange manoir familial. On va donc assister aux derniers moments des membres de la famille dans une ambiance plus poétique que morbide. Le jeu est éditée par Annapurna Interactive et développé par les Californiens de Giant Sparrow connus pour The Unfinished Swan. Ressortez vos pantalons de rechange, Outlast 2 débarque ce mardi en téléchargement sur PC, PS4 et Xbox One. Ce second épisode est dans la droite ligne de son prédécesseur à savoir l'exploration en vue subjective (notamment à l'aide d'une caméra) d'un personnage peu propice à l'action bombardé dans un environnement à priori peu accueillant. Vous incarnez donc un journaliste enquêtant sur la disparition d'une femme enceinte dans un village au milieu de nul part fondé par une étrange secte... Tout sera une nouvelle fois fait pour vos mettre les pétoches avec la fuite étant la meilleure solution pour survivre. Ça et des parties de cache-cache mortelles... Comme pour le premier épisode, le titre est développé et édité par les Canadiens de Red Barrels. Par ailleurs, Warner édite ce vendredi une compilation des deux titres (et d'une DLC) de la licence sur PC, Xbox One et PS4.   allowfullscreen="" frameborder="0" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/EOrTuPljfPU" width="560"> Dragon Quest Heroes II sort ce mardi en téléchargement seulement sur PC mais aussi en version boite sur PS4 mais vendredi. Ce second épisode du spin-off d'un monument du J-RPG reste un action-RPG tendance hack'n'slah puisque c'est toujours les Japonais d'Omega Force qui développent. Les créateurs de la saga Dynasty Warriors sont coutumiers d'adapter la formule « un contre une armée sur des vaste champs de batailles » à toutes les sauces et licences. Ce nouvel épisode propose donc évidemment une nouvelle histoire mais aussi de nouveaux combattants, une mode en coopération jusqu'à 4, la possibilité d'incarner des monstres et de changer les caractéristiques de combats de ses héros (en [...]


Media Files:
http://s.scifi-universe.com/actualites/icones/16000/16323-les-jeux-video-de-la-semaine-warhammer-40-000-repart-en-guerre-sorties-de-la-semaine-17-du-24-04-au-28-04.jpg




Les X-Files de retour dans une saison 11 : La vérité continue de nous étonner

Fri, 21 Apr 2017 14:17:55 GMT

La chaîne de TV FOX vient d’annoncer que la série Aux frontières du réel (The X-Files en anglais) sera de retour cette saison 2017-2018 pour une saison 11.

Une nouvelle saison de 10 épisodes sera produite par Chris Carter et verra bien évidemment le retour de David Duchovny et Gillian Anderson dans les rôles des agents Fox Mulder et Dana Scully. La production de cette onzième saison démarrera cet été.

"Nous aurions vraiment voulu en faire plus la première fois" déclarait Dana Walden, CEO de Fox TV. Ces intentions étaient limitées par le planning de David et Gillian. Gillian vie en Angleterre et David oscille entre New York et la Californie, alors que la série est tournée à Vancouver. Chris Carter vie dans le Nord. C'est donc assez difficile de coordonner tout ce monde.

Une date de sortie pour la saison 11 des X-Files

La Fox a été assez vague sur ce point. La chaine évoque une date de sortie pour la saison 2017-2018. On peut donc raisonnablement envisager que le permier épisode de la saison 11 des X-Files sortira comme en 2016 à la fin de l'hiver / début du printemps 2018.

L'année dernière, en 2016, la série culte des années 1990 avait fait son retour sur le petit écran avec 6 petits épisodes et avait rassemblé plus de 16 millions de téléspectateurs. Va-t-elle faire mieux cette année ? On ne saura la vérité qu'en fin d'année.


Media Files:
http://s.scifi-universe.com/actualites/icones/16000/16321-les-x-files-de-retour-dans-une-saison-11-x.jpg




Les Jeux Vidéo de la Semaine : Retour en Syberia : Sorties de la semaine 16 : Du 17/04 au 21/04

Sun, 16 Apr 2017 17:00:00 GMT

Le printemps s'installe durablement donc le jeu vidéo s'apprête à entrer dans sa phase dormante annuelle mais avec quelques cartouches et des titres plus ou moins attendus mais surtout des productions indépendantes faisant parler d'elles. On démarre avec les portages de la semaine avec la sortie de Rise & Shine sur PS4 en téléchargement ce mardi. Le jeu de plates-formes Voodoo Vince datant de 2003 revient dans une version Remastered à télécharger sur Xbox One et PC ce mardi. Quant à Everything, il débarque sur PC en téléchargement ce vendredi. Enfin, Dark Souls III ressort ce vendredi sur PS4, Xbox One et PC en version complète édition Game of the Year. Une compilation sera disponible ce mardi en téléchargement sur PC, Xbox One et PS4. Il s'agit de The Disney Afternoon Collection compilant des anciens succès de Capcom (qui est donc l'éditeur) sur la Nes à travers des licences Disney. Six jeux au programme : DuckTales et sa suite, Darkwing Duck, TaleSpin, Chip'n'Dale : Rescue Rangers et sa suite. La principale particularité de cette compilation est l'ajoute de la possibilité de rembobiner après une erreur, histoire que l'ensemble soit plus accessible. Guardians of the Galaxy : The Telltale Series débarque ce mardi sur PS4, PC et Xbox One, du moins le premier des cinq épisodes prévus par les Américains de Telltale (développeurs comme éditeurs) qui adaptent avec succès des licences avec des jeux d'aventures très narratifs comme The Walking Dead, Game of Thrones ou Batman pour citer quelque exemple. Coïncidant évidemment avec la sortie des Gardiens de la Galaxie 2 au cinéma le 26 avril, le jeu reprend la même équipe où notre équipe va se battre autour d'un artefact dans une aventure inédite. Le titre s'annonce dans la lignée des autres productions Telltale que ce soit son esthétique et sa progression où vous aurez des choix à faire.   allowfullscreen="" frameborder="0" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/xrKBKk59bZw" width="560"> Flinthook arrive sur PC, Xbox One et PS4 ce mardi en téléchargement. Ce jeu d'action/aventure en pixel-art et en 2D vous propose d'incarner une jolie bestiole s'avérant être un pirate de l'espace pillant trésors et merveilles avec un arsenal impressionnant. Un défouloir riche en action et humour pour hardcore gamers développé et édité par les Canadiens de Tribute Games (Wizorb, Curses 'N Chaos...). Le jeu d'action/RPG Shiness : The Lightning Kingdom sera aussi de la partie ce mardi en téléchargement sur trio habituel (PC, Xbox One, PS4). Dans un univers assez enchanteur et verdoyant, vous incarnez Shado et son équipe participant malgré eux à un conflit entre plusieurs royaumes dans une contrée inconnue. Mais il semblerait qu'un esprit que seul Shado peut voir soit la solution... Le jeu propose de vaste contrées à explorer, des combats dynamiques et plusieurs solutions pour progresser avec évidemment la possibilité d'améliorer les cinq personnages qui constituent votre groupe. Le titre est édité par Focus Home Interactive et développé par les Français d'Enigami.   allowfullscreen="" frameborder="0" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/gHa3WE_11Q4" width="560"> La production française est à l'honneur cette semaine avec la sortie en téléchargement de Wonder Boy : The Dragon's Trap ce mardi sur Switch, PS4 et Xbox One. Il s'agit du remake du troisième épisode de cet[...]


Media Files:
http://s.scifi-universe.com/actualites/icones/16000/16320-les-jeux-video-de-la-semaine-retour-en-syberia-sorties-de-la-semaine-16-du-17-04-au-21-04.jpg




Star Wars Episode 8 : date de sortie, titre, bande-annonce, casting, streaming... : Tout savoir sur Star Wars VIII, le 2ème film de la nouvelle trilogie

Wed, 21 Dec 2016 12:36:07 GMT

C'est la grande rumeur du moment qui traine sur Internet : selon le site américain Comicbookmovie, le titre de Star Wars Episode 8, le film de Rian Johnson pourrait avoir fuité. L'utilisateur d'un forum Star Wars affirme que le Lucasfilm aurait déposé le titre suivant pour l'épisode 8 : "Forces of Destiny". Info ou intox ? Rumeur ou spoiler ? Pour l'instant impossible de le savoir. La révélation du titre de Star Wars VIII devrait plutôt avoir lieu aux alentours d'Avril/Mai 2017, probablement lors de la Star Wars Convention de 2017. Mise à jour : Découvrez la première bande annonce de Star Wars 8 Les Derniers Jedi Dans les paragraphes qui suivent, vous en apprendrez plus sur différents points autour du prochain Star Wars Episode 8. Considérez ceci comme une sorte de résumé des informations qui existent autour de Star Wars 8. Que la Force soit avec vous ! Le synopsis de Star Wars VIII Après l'épisode 7, "Le réveil de la Force" réalisé par J.J. Abrams, le 8e volet de la saga la plus célèbre du cinéma sera écrit et réalisé par Rian Johnson à qui l'on doit "Brick" avec Joseph Gordon-Levitt et "Looper" avec Bruce Willis. Le metteur en scène a été également prévu pour écrire l'opus 9 qui serait à nouveau réalisé par J.J. Abrams (mais rien n'est confirmé à ce niveau). L'histoire du film devrait tourner autour des personnages de Luke Skywalker et de la Princesse Leia Organa. La logique voudrait que l'on en sache plus sur les origines de Rey et de Snoke. On devrait aussi avoir des détails sur la façon dont Ben Solo s'est transformé en Kylo Ren. L'épisode 8 nous apprendra aussi pourquoi Luke s'est isolé pour méditer sur la Force. De qui ou quoi avait-il peur ? Ce film pourrait nous apprendre plus de choses sur l'ensemble de la saga, comme l'avait fait l'Empire contre-attaque avec la partie sur Yoda et l'arrivée de l'Empereur. Nos spéculations sur la nouvelle trilogie Star Wars vont-elles se révéler exacte ? On l'espère. Finn et Poe seront des personnages sûrement un peu plus développés au cours de l'épisode 8. Poe Dameron (qui apparait dans l'un des livres sortis au moment de l'épisode 7) a peut-être plus d'affinités avec la Force que de talents de pilote. Chewbacca pourrait avoir une part plus importante dans ce nouveau film, c'est un personnage qui pourrait se développer sans la présence de Han Solo. Date de sortie Star Wars 8 Prévu à l'origine pour le 26 mai 2017, soit 40 ans après la sortie de "Un nouvel espoir", le film a été repoussé pour une sortie française le 15 décembre 2017 au cinéma soit quelques jours avant Noël, ce qui semble être le nouveau créneau de sorties pour les Star Wars au cinéma. Le film devrait être un carton au box-office, puisqu'il sortira au moment des fêtes de fin d'année. Si l'effet d'attente sera bel et bien là, cette suite aura toute même beaucoup de mal à dépasser les scores de Star Wars : Le réveil de la Force. En attendant la sortie de Star Wars 8, les fans pourront profiter du spin-off intitulé Rogue One, qui s'intéresse aux soldats et pilotes de l'Alliance rebelle chargés de voler les plans de l'Etoile Noire. Ce film réalisé par Gareth Edwards (Godzilla) est sorti le 14 décembre 2016. Bande-annonce Star Wars 8 A l'heure où nous écrivons ces lignes, la bande-annonce de Star Wars 8 n'a pas encore été dévo[...]


Media Files:
http://s.scifi-universe.com/actualites/icones/16000/16246-star-wars-episode-8-date-de-sortie-titre-bande-annonce-casting-streaming-tout-savoir-sur-star-wars-viii-le-2eme-film-d.jpg




Star Wars 8 premier teaser pour Les Derniers Jedi : Les premières images de Star Wars VIII

Fri, 14 Apr 2017 16:50:47 GMT

On nous avait annoncé la sortie de la première bande annonce teaser pour Star Wars 8 : Les Derniers Jedi, lors de la Star Wars Celebration d'Avril. Les rumeurs étaient fondées, la bande annonce vient tout juste de sortir sur le net et ces deux petites minutes ont déjà le mérite de nous faire mourir d'impatience tout autant que de nous intriguer.

Voici donc sans plus attendre les premières images de Star Wars 8, prévu pour le 13 décembre 2017.

allowfullscreen="" frameborder="0" height="354" src="https://www.youtube.com/embed/Idf1VjofAGs" width="630">

Cette bande annonce nous donne plusieurs enseignements (Jedi ?). Le titre français n'est pas "Le Dernier Jedi" mais "Les Derniers Jedi", ce qui change pas mal de choses vis à vis de Luke que l'on croyait être le dernier des Jedi. On voit que Rey va apprendre à maitriser la Force... pour tenter d'en finir ? On aperçoit rapidement Finn dans ce qui semble être un véhicule piloté par la pensée (il ferme tout le temps les yeux). Nous voyons aussi des nouvelles versions des frégates Nebulon B qui semblent tenir une sorte de blocus spatial.

Un nouveau type de véhicule fait son apparition. Est-ce que ce sont les modèles pilotés par Finn ? Possible. Ces véhicules qui laissent des trainées rouges derrière eux (hommage au Godzilla de Gareth Edwards, le réalisateur de Star Wars : Rogue One ?) font sûrement partie de l'Alliance car nous pouvons apercevoir en face d'eux une bonne dizaine de quadripodes. Est-ce que ce seront des quadripodes du premier ordre, un peu plus évolués que ceux de l'Empire ? Mystère.


Media Files:
http://s.scifi-universe.com/actualites/icones/16000/16319-star-wars-8-premier-teaser-pour-les-derniers-jedi-f.jpg




BIFFF 2017 : le retour de l'enfant du pays : Fantôme, cyberpolice, tueur en série, philosophie et métal !

Tue, 11 Apr 2017 08:00:00 GMT

Septième (et, pour nous, dernier) jour du BIFFF 2017, pendant lequel nous avons pu découvrir trois longs-métrages venus respectivement des Etats-Unis, de la Belgique et du Japon. Cette journée a également été le moment pour nous pouvoir découvrir en vision presse quelques uns des longs-métrages qui seront projettés plus tard dans la semaine. Petite review. Les réalisateurs du Chemin sans retour (diffusé au BIFFF en 2011) reviennent avec ce petit film de fantôme sans prétention, un peu anecdotique, mais globalement plutôt sympathique. En dépit d'un rythme quelque peu mollasson, Andy Mitton et Jesse Holland nous livrent un bon petit film d'ambiance qui, malgré une histoire déjà vue (c'est un Sixième Sens-like), sait surprendre le spectateur quand il le faut. Bref, si We Go On n'est pas un incontournable du BIFFF 2017, il a tout de même permis aux spectateurs qui ont tenté leur chance de passer un moment somme toute agréable. 5,5/10   Jérôme Vandewattyne n'est pas un inconnu au BIFFF. En plus d'en écumer les séances depuis de nombreuses années, il a également signé le Trailer Off des trente ans du festival ainsi qu'un court-métrage dans l'anthologie du Collectifff. Autant dire que cette séance était attendue par tous les habitués (elle était sold-out, c'est dire !). Au final, Spit'N'Split a été une excellente surprise, le genre de métrage venu d'on ne sait où, qui nous amène on ne sait où, mais qui nous permet de passer un moment des plus agréables. Documenteur sur la vraie/fausse tournée d'un groupe de métal liégeois, Spit'N'Split s'appuie sur une galerie de personnages délirants, enchaine les scènes absurdes (l'héritage des dialogues de C'est arrivé près de chez n'est jamais loin), part dans tous les sens et multiplie les idées toutes plus délirantes les unes que les autres. Il en résulte un long-métrage bordélique mais maîtrisé, qui se suit avec un vrai plaisir en dépit d'une technique parfois à la ramasse et d'un côté private joke qui met un peu le spectateur à part. 7/10   Keishi Ohtomo avait largement démontré son savoir faire avec l'adaptation live du manga Rurouni Kenshin, on se demandait donc ce qu'il allait nous réserver avec son nouveau long-métrage, Top Secret : Murder of Mind. Lui aussi adapté d'un manga, le film s'appuie sur une investigation du Departement 9, une unité cyber de la police de Tokyo possédant une technologie permettant de fouiller à l'intérieur de la mémoire des morts. Le pari est cette fois malheureusement raté tant Top Secret : Murder of Mind s'avère être un polar tout ce qu'il y a de plus quelconque : c'est bien simple, le dispositif SF ne sert à rien d'autre qu'à lancer une enquête tout ce qu'il y a de plus traditionnelle. En dépit des looks et d'un côté poseur qui évoque effectivement bien l'adaptation d'une BD, le scénario n'est pas beaucoup plus passionnant qu'un épisode d'Esprit Criminel... un épisode qui s'étale sur 2h30 ! Tout est confondant de banalité, surexplicatif, poseur et mou... A fuir ! 2,5/10   Therapy avait retenu notre attention pour deux choses : premièrement c'est un film d'horreur français, une chose suffisamment rare pour être remarquée, deuxièmement, il est mis en scène par un réalisateur âgé de seize&[...]


Media Files:
http://s.scifi-universe.com/actualites/icones/16000/16311-bifff-2017-c-est-parti-welcome.jpg




BIFFF 2017 : un coup de coeur et une douche froide : Le futur prix du public a t-il déjà été diffusé ?

Mon, 10 Apr 2017 08:00:00 GMT

Sixième jour du BIFFF 2017 en mode "lendemain de cuite" après la tenue du traditionnel Bal des Vampires. On a quelque peu senti l'effervescence de la veille retomber (fin du week-end oblige ?), heureusement, les organisateurs nous avaient préparé une petite perle qui nous a immédiatement remis la patate ! Il ne s'agissait toutefois pas du soporifique d'Icebreaker, nouvelle grosse production russe narrant les mésaventures d'un brise-glace coincé dans la banquise. Après Attraction hier, on s'est une nouvelle fois fait avoir par une bande-annonce qui, en ne prenant que des extraits du début et de la fin, vendait un bon gros survival. La réalité est malheureusement tout autre, puis qu'Icebreaker est un film d'attente : le capitaine attend qu'on vienne le secourir, l'équipage attend que le capitaine prenne des décisions,... Sur deux heures de métrage, autant vous dire que l'attente est très très très longue, et qu'on se s'ennuie beaucoup beaucoup beaucoup. Certes, avec ce long métrage, les russes démontrent une nouvelle fois qu'ils savent y faire visuellement (on sent une vraie volonté de poser un nouveau cinéma international), malheureusement, les scories d'écriture ne parviennent pas à élever Icebreaker vers ce qu'il se rêvait probablement. Trop gentil (quasiment tout le monde s'en sort indemne), trop moral (l'armée à encore raison !) et très plat, le film s'impose, malgré une vraie volonté de bien faire, comme un anti-spectacle tout à fait dispensable. 3,5/10   Le voici, notre coup de coeur d'hier : A Safe Neighborhood de Chris Peckover. On va être court dessus pour éviter d'en dire trop et de priver le spectateur des quelques bonnes surprises qui émaillent le film. Pour en parler à gros trait, A Safe Neighborhood est une relecture vraiment maline des films de home invasion. Porté par une mise en scène inventive, un rythme parfaitement maîtrisé, un scénario surprenant et des comédiens impeccables (le jeune Levi Miller, vu dans Pan, est génial), le long-métrage parvient à nous embarquer dans une relecture trash de Maman j'ai raté l'avion qui fait plaisir à voir. Présenté en compétition internationale, le film s'impose d'ores est déjà comme un excellent challenger pour le prix du public. 7/10   Et après le coup de coeur, la douche froide ! On attendait beaucoup ce Serpent aux mille coupures, qui marque le retour d'Eric Valette sur grand écran après le sympathique La Proie. Présenté par son réalisateur en ouverture du film, Le serpent aux mille coupures promettait d'être un thriller « un peu dur ». Il n'en est malheureusement rien, puisque ni le côté "thriller", ni le côté "un peu dur" ne fonctionne jamais. Il faut dire que le parti pris d'adaptation du livre était compliqué : on suit un personnage (Tomer Sisley) dans une étape de sa cavale sans savoir qui il est, d'où il vient, où il va et pourquoi il est recherché. Et tout est au diapason de ça : on a constamment l'impression d'avoir été balancé en plein milieu d'une histoire dans laquelle on doit réussir à se raccrocher. Si ce parti-pris est clairement voulu, il plombe le film dans la mesure où il empêche toute forme d'empathie : c'est bien simple, on se fiche complètement de ce qui peut arriver à ce[...]


Media Files:
http://s.scifi-universe.com/actualites/icones/16000/16311-bifff-2017-c-est-parti-welcome.jpg




BIFFF 2017 : La guerre froide n'aura pas lieu en Russie : Police versus E.T.

Sun, 09 Apr 2017 08:00:00 GMT

Cinquième jour du BIFFF 2017 avec, outre la programmation cinématographique, deux évènements majeur : d'une part la venue du cinéaste Alejandro Amenabar, d'autre part le traditionnel bal des vampires. Amenabar a été fait Chevalier de l'Ordre du Corbeau (comme Park Chan-Wook cette année, et comme nombre de cinéastes majeurs, de Terry Gilliam à Dario Argento en passant par Joe Dante) et s'est livré à l'exercice du Q&A avec le public bruxellois. Le bal des vampires à quant à lui eu lieu à Tour & Taxis, dans les anciens locaux du BIFFF, et a réuni plusieurs centaines de BIFFFeurs maquillés prêt à faire la fête jusqu'au bout de la nuit. Question visionnage, on est resté léger hier avec seulement deux longs-métrages vus. Le premier était Attraction, grosse production russe signé Fedor Bondarchuck. Succès historique en Russie, ce film au budget raisonnable (350 millions de roubles, soit un peu plus de 6 millions de dollars), s'est visiblement donné pour mission de prouver au monde entier que la Russie aussi peut faire de gros blockbusters populaires. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que ça marche ! Attraction n'a rien du blockbuster cheap et ringard que l'on pouvait craindre (le dernier gros blockbuster russe qu'on a vu, c'était Night watch, soit un truc bien cheap et ringard, comme quoi les préjugés on la vie dure) : l'image est léchée, les effets spéciaux sont convaincants, le rythme est très américain,... Le plus gros problème d'attraction est qu'il est vendu comme "le Independence Day russe", alors qu'en fait, il est plus proche des "Âmes Vagabondes russes". En effet, entre l'ouverture du film (très spectaculaire et très réussie) et la grosse scène d'action de fin (spectaculaire et réussie), Attraction raconte plutôt l'amourette d'un adolescente avec un E.T. C'est gnangnan, culcul et concon, ça cible visiblement plus le public adolescent que pour l'amateur de SF, mais ce n'est clairement pas désagréable à regarder (et ça permet d'écouter du Coldplay russe). En fait, le plus frustrant dans ce film, c'est surtout qu'on se trouve bien loin de la belle promesse qui nous avait été faite par la bande-annonce. Au final, Attraction démontre que les russes peuvent faire aussi bien que les américains pour créer un bon spectacle populaire, pour faire des gros budgets qui ont de la gueule, mais également pour écrire des histoires niaises et pour mentir à leur public afin de vendre des tickets et des DVD. 4,5/10   Le deuxième film de cette journée a été Cold War 2, une projection a priori un bancale étant donné que l'on n'avait pas vu le premier. Au final, cette suite bénéficie d'une intrigue autonome qui permet au film d'être vu directement (ce qui nécessite, tout de même, beaucoup d'attention au départ afin de retenir qui est qui et qui fait quoi). Notons également qu'à l'instar de Smoke and Mirror, on peut trouver étrange la présence de ce thriller gentillet au BIFFF, mais passons. Cold War 2 est un thriller divertissant qui fait le taf de bout en bout. Si les amateurs d'actions n'en auront pas pour leur argent (il n'y a que trois courtes scènes d'actions en 110 minutes de film), ceux qui apprécient les films policiers remplis de taupes, de traitre[...]


Media Files:
http://s.scifi-universe.com/actualites/icones/16000/16311-bifff-2017-c-est-parti-welcome.jpg




BIFFF 2017 : Le tour du monde en quatre films : Afrique du Sud, Albanie, Corée du Sud, Royaumes-Unis...

Fri, 07 Apr 2017 08:00:00 GMT

Troisième jour du BIFFF 2017 (et accessoirement "Jour de la Bush", les amateurs comprendront), l'occasion d'un petit tour du monde en quatre films qui nous a mené de l'Afrique du Sud aux Royaumes-Unis en passant par l'Albanie et la Corée du Sud. C'est ça aussi la force du BIFFF : proposer au spectateur des films venus de pays où il ne pleut pas qui ne sortent que rarement dans nos contrées. La journée a donc commencé en Afrique du Sud avec From a house on Willow street, un petit film de possession comme il en existe... des centaines ! C'est d'ailleurs tout le problème de ce film : il est inutile. Tout ce qui est proposé ici, on l'a déjà vu sous une forme identique ailleurs. On pensait que le côté sud-africain apporterait un petit truc en plus, mais non, Alastair Orr duplique simplement les productions US sans les expurger de leurs défauts. On a donc du jump-scare à la pelle, des personnages cons comme des balais, un anonymat total au niveau des décors (ça aurait pu être fait au Canada, au Pérou ou en Bretagne, on n'aurait pas vu la différence), un scénario au déroulé très prévisible,... Ceci étant, From a house on Willow street n'est tout de même pas une purge attroce : la réalisation tient la route, c'est techniquement appliqué (tant au niveau de la photo que des make-up) et les comédiens font le taf. Pour quiconque n'a jamais vu de film de possession, ça peut faire illusion. Quant aux autres, économisez votre temps, vous avez déjà vu ce film ! 3,5/10 Nous sommes ensuite partis en Albanie avec Bloodlands, présenté comme le premier film d'horreur albanais. Une curiosité, donc, doublée d'un autre fait étonnant : le film est réalisé par un australien, Steven Kastrissios (qui est d'ailleurs venu présenter son film au public belge). Après visionnage, la vérité s'est imposée d'elle-même : Bloodlands est chiant à mourir... Déjà, en terme de scénario, tout tient sur un timbre poste, mais à la rigueur, ça n'est pas dramatique (le scénario d'Halloween aussi tenait sur un timbre poste, ce qui ne l'empêchait pas d'être génial). Le soucis, c'est que le réalisateur a tenté de dissimuler cette simplicité sous un apparat arty du plus mauvais effet. Alors certes, le film donne envie de venir en Albanie (les paysages sont superbes, c'est un fait), mais à côté de cela, il faut quand même se farcir des dizaines de plans fixes que l'on croirait issus d'une publicité touristique : des poules, des moutons, des nuages, des autochtones locaux, et ce pendant presque 1h10. Entre temps, Steven Kastrissios a malheureusement oublié de faire monter la tension de son film, ce qui rend les dix dernières minutes de son film inopérantes. Verdict, 1h10 de contemplatif et 10 minutes de scènes d'action, voici le programme du très inintéressant Bloodlands. Ah oui, sinon, c'est juste une bête histoire de vengeance. 2/10 Après cette visite naturaliste, nous avons pris l'avion pour la Corée avec Vanishing Time de Tae-Hwa Um. Et ce fut l'excellente surprise de cette journée ! Basée sur une bonne idée (l'histoire de deux ados amoureux, l'un se retrouvant coincé pendant 15 ans dans une dimension où le temps est suspendu), traitée avec beaucoup de sincérité et d'imaginat[...]


Media Files:
http://s.scifi-universe.com/actualites/icones/16000/16311-bifff-2017-c-est-parti-welcome.jpg




BIFFF 2017 : bikers, espions, zombies et mec vénère ! : Cinq longs-métrages, cinq styles différents...

Sat, 08 Apr 2017 08:00:00 GMT

Ce quatrième jour du BIFFF 2017 a vu le Palais des Beaux Arts se remplir de manière impressionnante à l'occasion de la première belge de Swiss Army Man, preuve que Daniel Radcliffe parvient à mobiliser le public, et ce en dépit du fait que le film soit déjà disponible sur une plateforme VOD en France (mais visiblement pas en Belgique). Comme d'habitude, l'ambiance était au beau fixe dans les couloirs du festival, et la programmation s'est avérée une nouvelle fois très variée. La journée a commencé pour nous avec Holy Bikers du cinéaste brésilien Homero Olivetto, un film plus étrange que fantastique, qui narre les péripéties de gentils bikers recherchant une relique chrétienne destinée à l'accomplissement d'une prophécie. Sans être complètement désagréable, le film souffre d'un certain nombre de défauts qui, au final, en font un objet très quelconque : le monteur fou s'amuse à jouer entre des accélérés et ses ralentis, la bande-originale est atroce (mais vraiment !), les comédiens sont proches de l'amateurisme, le climax est d'une grande platitude,... En dépit de tout ça, étonnamment, on ne passe pas un moment désagréable devant le long-métrage, qui parvient à créer un bonne atmosphère, mise sur ses décors dépaysants et parvient à correctement utiliser un budget que l'on devine serré. Un long-métrage à classer dans la catégorie "vite vu, vite oublié". 4/10   On a ensuite enchainé avec Smoke and Mirrors d'Alberto Rodriguez, un choix de programmation très étrange pour le BIFFF. Ce film d'espionnage, très académique et très bavard, est en effet loin de ce que l'on pourrait attendre d'un thriller vu dans le cadre d'un festival comme celui-ci : c'est sage, très très sage. Indépendamment de cette considération, le nouveau long métrage de Rodriguez (réalisateur de l'excellent La Isla Minima) est un très bon thriller politique qui, sur la base d'un fait réel (grossièrement résumé : l'histoire d'un escroc qui a berné tout un pays), développe une histoire passionnante se déroulant sur plus de dix ans. La mise en scène est efficace, la photographie est superbe, la reconstitution est impeccable, les comédiens sont excellents,... En dépit de quelques défauts (Smoke and Mirror est vraiment trop bavard, ce qui lui confère un tempo un peu mou), le long métrage confirme tout le bien que l'on pensait déjà d'Alberto Rodriguez. 7,5/10   Fabrice Du Welz est ensuite revenu au pays pour présenter son nouveau long métrage, Message from the King, qu'il a présenté comme un vigilante dans la lignée du Justicier dans la ville (de Michael Winner) et de Hardcore (de Paul Schrader). Au final, la promesse est malheureusement difficilement tenue tant on a du mal à voir dans Message from the King un véritable vigilante. Les choses démarraient pour le mieux mais, rapidement, le film s'écarte de cette ligne directrice pour d'avantage s'orienter vers le polar classique. Jacob King, qui recherche l'assassin de sa soeur, va ainsi remonter les pistes qui vont le mener à son meurtrier. Néanmoins, cette enquête ne sera pas faite de bastons et de fusillades, mais d'un enchainement logique d'indice q[...]


Media Files:
http://s.scifi-universe.com/actualites/icones/16000/16311-bifff-2017-c-est-parti-welcome.jpg