Subscribe: Justice au singulier
http://www.philippebilger.com/blog/atom.xml
Added By: Feedage Forager Feedage Grade A rated
Language: French
Tags:
cette  comme  dans  des  elle  est pas  est  france  françois hollande  les  leur  lui  mais  nous  pas  pour  qui  son  une 
Rate this Feed
Rate this feedRate this feedRate this feedRate this feedRate this feed
Rate this feed 1 starRate this feed 2 starRate this feed 3 starRate this feed 4 starRate this feed 5 star

Comments (0)

Feed Details and Statistics Feed Statistics
Preview: Justice au singulier

Justice au Singulier



Le blog de Philippe Bilger



Updated: 2016-09-28T11:45:34+02:00

 



Enrico doit apprendre la géographie !

2016-09-28T14:36:36+02:00

Je bénis donc Enrico Macias et son absurdité. Si la Corse n'était pas française, elle, c'est sûr, nous manquerait.



La Justice existe-t-elle pour les candidats à la primaire ?

2016-09-27T06:37:21+02:00

La Justice n'existe pas pour les candidats à la primaire LR mais il y a encore du temps jusqu'au 20 novembre.



Corée-sur-Seine !

2016-09-25T20:48:21+02:00

La voiture est devenue l'ennemie de l'intérieur. Pourquoi pas mais pas avec cette rage, cette fureur, cette politique vengeresse, ce sadisme punitif ! On cauchemarde. A quand le prochain diktat collectif, la prochaine nuisance municipale ? Corée-sur-Seine.



Deux avocats de la société : l'intelligence est leur fort !

2016-09-23T19:14:38+02:00

Il me semble qu'il y a en effet dans notre société, dans nos débats, dans nos disputes une violence telle que tout est à craindre. Du moindre des échanges à la plus grave des controverses, tout prend une importance démesurée, une tension folle. Comme si les mots remplaçant les coups devenaient à leur tour impuissants. On déteste ceux qui ne pensent pas comme nous. On combat l'adversaire politique comme s'il était un ennemi. Notre démocratie se dégrade en un chaudron constamment en ébullition. La guerre, celle qu'on nous mène, celle qu'on se fait, est partout. La guerre civile serait la pire. Aussi, il est rassurant d'avoir deux avocats de la société dont l'intelligence est le fort.



Nicolas Sarkozy, petit César ?

2016-09-21T12:06:38+02:00

Si j'osais, je proposerais bien à Nicolas Sarkozy, petit César, une formulation moins ambitieuse, plus réaliste. J'ai fait une campagne de 2007 réussie. J'ai déçu durant mon quinquennat. Donc j'ai été battu en 2012. Et je laisse la place pour 2017. Mais ce ne serait pas lui pour le meilleur comme pour le pire.



Le FN : ils ont tous la nostalgie du diable !

2016-09-19T11:39:41+02:00

Qu'on continue à s'accrocher à une diabolisation que Marine Le Pen a rendue fantasmée et on peut être à peu près sûr qu'elle sera au second tour de la présidentielle, avec un score impressionnant ! Il sera trop tard alors pour se substituer au diable enfui.



Vers une société de victimes ?

2016-09-19T09:16:53+02:00

Pour moins parler des victimes, il faudrait agir, mieux, plus durement, sans états d'âme. Il y a des causes qui imposent un temps que l'Etat n'ait pas d'âme !



Je veux une France...

2016-09-16T12:49:47+02:00

Ils veulent une France, j'en suis convaincu, mais malheureusement l'adjectif ne dépendra pas que d'eux.



La première d'Unai : une brillante déception

2016-09-14T17:21:32+02:00

L'estimable et le classique Laurent Blanc a pu faire valoir un palmarès quasiment parfait. Sauf pour la coupe d'Europe. Le PSG et Unai Emery savent ce qui leur reste à accomplir.



Sa Gauche, sa France, son Echec...

2016-09-12T15:37:19+02:00

Christiane Taubira, c'est sûr, ne s'est pas salie les mains mais son esprit est-il aussi propre qu'elle s'en vante, qu'on le lui répète ? Je lui laisse Sa Gauche, sa France mais pas Son Echec. Nous en avons tous été victimes.



Les mots de François Hollande, la violence de la vérité...

2016-09-11T08:52:22+02:00

D'autant plus que François Hollande sait parfois se servir des mots comme d'armes à usage purement interne : contre ses adversaires de la droite. Il ne fait le naïf et le généreux que pour la cause commune. Pour la sienne, il cogne. Mon dernier mouvement est de me dire : quel discours pathétique !



On en a marre des causes !

2016-09-09T08:15:24+02:00

Cette hypertrophie des causes me semble le signe de l'impuissance des pouvoirs à gérer l'essentiel. à se concentrer sur le principal. Une cause est la manifestation d'une politique qui a échoué ou qui n'a plus le courage de transformer le réel. Une fuite honorable et vaine.



Décryptage #21: Un François Hollande en cache un autre !

2016-09-08T20:12:48+02:00

width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/9j2_r-rV2cc" frameborder="0" allowfullscreen> 




Eldin, mais pas seulement !

2016-09-07T17:19:37+02:00

Cyrille Eldin, qui a raison, a tort et Yann Barthès, qui avait tort, avait raison.



Emmanuel Macron enlève le haut...

2016-09-04T15:08:24+02:00

L'immense force infiniment porteuse d'Emmanuel Macron aujourd'hui est que la France a un besoin tellement éperdu de confiance et d'espoir qu'elle est prête aussi bien à s'abandonner à un pire qui n'a jamais été essayé (le FN) qu'à un meilleur paré de l'aura de virtualités somptueuses : lui-même. On saura bientôt. Emmanuel Macron va commencer à enlever le bas.



Ce tueur qui les gouverne...

2016-09-02T22:26:43+02:00

Les saints qui se situent entre l'inconnu et nous. Ils n'ont pas pu se tromper dans leur foi. Ils sont à leur manière des preuves. Comme l'autre tueur en est une. Celle de la dévastatrice liberté qui nous a été laissée. Pour le meilleur ou pour le pire.



L'islamisation de la France : l'identité angoissée

2016-09-14T17:51:16+02:00

En étant aussi intransigeant, dans la réciprocité des obligations, que tel ou tel pays arabe, par exemple le Qatar qui énonce avant l'entrée, chez lui, pour les femmes surtout, les interdictions à ne pas transgresser, "dans le respect de l’ordre public et des bonnes mœurs, en observant les traditions nationales et les coutumes établies". Rien de mieux ! Sinon, en s'effaçant, notre République favorisera le communautarisme. Qu'on soit musulman ou non.



NKM les aura-t-elle ?

2016-08-29T22:05:50+02:00

Cette femme manquerait en novembre, cet esprit, cette sensibilité, cette modernité.



Décryptage #20: Un seul joueur vous manque...

2016-08-29T22:37:04+02:00

width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/oY9UHg5UiFo" frameborder="0" allowfullscreen> 




Etre citoyen désengagé: une passion

2016-08-28T13:49:35+02:00

Et d'autres thèmes ou sujets qui, en permanence, me permettent ou m'autoriseront à m'abandonner à mon péché mignon qui est de me camper comme un citoyen désengagé. Lire, écouter, louer ou critiquer sans frontières. Prendre un parti quand il faudra.



Juppé et Sarkozy : la nature est mal faite !

2016-08-25T20:05:21+02:00

Pour être président de la République - fonction rêvée pour un Alain Juppé - il faut passer par un mauvais moment : changer de peau pour gagner la primaire et séduire les Français. Entre la démagogie et la surabondance d'une part, la densité et le minimalisme de l'autre, il y a sans doute un juste milieu. Je l'espère.



Décryptage #19: Marine Le Pen dans un fauteuil !

2016-09-14T17:50:52+02:00

width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/1_hA5pjD3IE" frameborder="0" allowfullscreen> 




Les chemins de l'avenir sont encombrés...

2016-08-24T17:08:19+02:00

Ce n'est pas demain que le bilan d'avant cessera de justifier l'opposition d'après. Ce n'est pas demain que la circulation sera fluide.



Eric Dupond-Moretti : un Jacques Vergès qui gagne ?

2016-08-24T15:43:42+02:00

Ce qui m’intéresse au plus haut point est de deviner les évolutions qui se dessinent dans certains parcours professionnels brillants et manifestent comme telle ou telle personnalité se sent, tout à coup, à l’étroit dans son champ d’action principal.



Je de massacre : François Hollande en privé...

2016-08-20T18:59:13+02:00

Après avoir lu ce livre, chassant de soi les humeurs partisanes, les hostilités aigres et les désirs de changement, si on ne se fonde que sur l'alacrité intellectuelle, la capacité d'analyse, la finesse d'observation et une sorte de tranquillité démocratique, il faut bien admettre qu'à gauche il n'y a pas photo ! Mais, attention, le président bouge encore .