Subscribe: Justice au singulier
http://www.philippebilger.com/blog/atom.xml
Added By: Feedage Forager Feedage Grade A rated
Language: French
Tags:
autre  cette  ceux qui  dans  des  est  france  gaulle  les  lui  mais  nous  pas  pour  président  qui  ses  une  été 
Rate this Feed
Rate this feedRate this feedRate this feedRate this feedRate this feed
Rate this feed 1 starRate this feed 2 starRate this feed 3 starRate this feed 4 starRate this feed 5 star

Comments (0)

Feed Details and Statistics Feed Statistics
Preview: Justice au singulier

Justice au Singulier



Le blog de Philippe Bilger - Magistrat honoraire - Président de l'Institut de la Parole



Updated: 2017-06-25T00:00:00+02:00

 



Sécurité chérie !

2017-06-24T16:53:38+02:00

Ce ne sera pas instiller du défaitisme dans notre République, une sorte de tristesse et de morosité chroniques que de vouloir entendre proclamer que la sécurité nous est aussi chère, mérite autant d'être chérie que la liberté.



Entretien avec Jean-Yves Le Borgne

2017-06-23T00:18:39+02:00


width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/lCZniLpjST0?rel=0" frameborder="0" allowfullscreen>





L'affaire Villemin : une autre histoire de France ...

2017-06-20T17:19:00+02:00

Je cherche à me persuader qu'il n'est pas interdit d'espérer que l'affaire Villemin, cette autre histoire de France, se termine enfin et, mieux encore, se termine bien.



Entretien avec Jean-Claude Mailly

2017-06-19T08:18:42+02:00


width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/FlibbMKV7CE?rel=0" frameborder="0" allowfullscreen>





L'ignoble de la Place Maubert est-il le seul coupable ?

2017-06-18T14:25:32+02:00

Quelle injustice, NKM, cette femme délicate, passionnée et courageuse a toujours été dans la rue ou sur les plateaux d'une parfaite correction avec ses contradicteurs. Et c'est elle qui a été insultée et frappée. Ce n'était pas l'exaspération fortuite d'un citoyen ayant perdu le contrôle de ses nerfs mais l'acte d'un malfaisant conscient de ce qu'il venait d'accomplir. Quand on l'interpellera et qu'on le jugera, il ne faudra pas oublier que sa victime a été NKM mais que ses complices sont nombreux qui lui auront donné le mauvais exemple.



Ceux qui exploitent les peurs ne sont pas ceux qu'on croit !

2017-06-14T15:56:57+02:00

Les démagogues sont ceux qui interdisent à la démocratie de se défendre sans se renier. Pour eux, se défendre serait se renier. Il y a aussi un populisme des belles âmes et des amoureux transis du droit.



NKM a de la classe !

2017-06-14T10:48:01+02:00

Mais, qu'on l'aime ou qu'on la déteste, NKM est nécessaire. Le climat d'aujourd'hui est profondément le sien. Donc, contre tous les pronostics il faut la sauver !



Le présent sportif mais le passé criminel...

2017-06-10T19:29:35+02:00

Soudain le climat a changé, la nostalgie m'a envahi, les crimes sont revenus à la surface. Je lisais un article sur "Trois squelettes et le fantôme d'Emile Louis" (Le Parisien). Le présent sportif a été remplacé par un passé douloureux et tragique.



La CJUE se moque-t-elle du monde ?

2017-06-08T18:28:51+02:00

La CJUE se moque du monde qui n'est pas le sien, éthéré et tranquille dans la ouate du droit.



Michel Onfray ne joue pas mais massacre !

2017-06-06T18:36:50+02:00

Michel Onfray, pour cette Cour des miracles, a été moqué sur France Inter. On a cherché à le ridiculiser, il serait excessif, intolérant, partial ! Je suis désolé mais, pour cette radio comme pour tous ceux qui partagent son appréciation, je conclus : un Michel Onfray qui exagère ou même se trompe vaut encore largement mieux que les sarcasmes et la dérision croyant l'accabler.



Tout ça pour kwassa...

2017-06-05T22:43:38+02:00

Le président de la République, alors que tant de tragédies bouleversent la France et le monde, serait gravement coupable pour une broutille au sujet de laquelle on l'a autant incriminé que pour sa gestion de l'affaire Ferrand. Tout ça pour kwassa !



Jean-Luc Mélenchon : le mot aux dents !

2017-06-04T20:20:27+02:00

Pas de contraste plus éclatant que celui opposant Bernard Cazeneuve, sa modération et sa maîtrise publiques un peu ennuyeuses, à la puissance et à l'élan d'un Mélenchon. Quand on tente d'écouter l'un, l'autre s'impose. J'aime décidément ceux qui ont le mot aux dents.



Un Président qui entraîne, un Premier ministre à la traîne !

2017-06-02T22:51:57+02:00

Nous avons un Président qui recueille beaucoup de suffrages. Qu'en serait-il donc s'il bénéficiait d'un état de grâce ! Mais là où il entraîne, le Premier ministre est à la traîne. L'un nous change d'hier, -il nous le fait croire -, l'autre nous le répète. La moralisation de la vie publique n'était pas destinée qu'à être un projet de loi. Mais une réalité quotidienne. Une première déception.



De Gaulle magnifié, de Gaulle regretté mais de Gaulle dégradé...

2017-05-31T01:09:49+02:00

Mais je n'oublie pas, pas plus que tous les autres. De Gaulle magnifié, de Gaulle regretté mais de Gaulle dégradé !



Le Prince se conseille lui-même !

2017-05-27T12:49:29+02:00

Mais le citoyen de droite ou de gauche, en marche ou immobile, conservateur ou progressiste, devra être persuadé à chaque minute de ce mandat que cela en vaut la peine. Qu'il est présidé et que c'est bien.



L'impossible pureté politique ?

2017-05-30T17:26:39+02:00

Cette anecdote montre qu'il y a la loi et ses obligations d'un côté et la subjectivité du citoyen de l'autre. La première a ses rigueurs et le second ses humeurs. La pureté politique est difficile à atteindre dans un monde humainement faillible et aux tentations multiples. Il faut se battre pour la rendre possible, comme si elle était possible. Quant à notre image du président, chacun a la sienne. Un président pour tous et pour chacun. Il sera scruté avec d'autant plus de vigilance, on lui pardonnera d'autant moins ses légères déviations que sa personnalité, pour l'instant, nous agrée. Elle a de la tenue. Cela nous manquait.



La tragédie de l'impuissance

2017-05-23T17:34:54+02:00

Nulle part on ne doit baisser la garde pour que cette tragédie de l'impuissance, du plus sanglant au plus dangereusement et banalement quotidien, ne nous enferme pas dans cette lâcheté trop fréquente : il n'y a rien à faire puisque c'est fatal. J'espère que notre destin est à nous, qu'il repose encore un peu entre nos mains, dans notre résistance. Les citoyens doivent devenir les héros de leur histoire et les politiques leurs modèles.



Ils l'ont eu !

2017-05-22T16:08:47+02:00

Mais mon souci dominant est qu'ils ont eu Michel Field, que France 2 a perdu et qu'on va applaudir. Michel Field est un ami, c'est vrai, mais un ami singulier : je peux dire du bien de lui sans mentir.



Devoir des politiques, droits des journalistes ?

2017-05-22T11:51:35+02:00

J'espère que cette rareté de la parole présidentielle, cette "communication selon Macron" ne surgissent pas seulement maintenant pour éviter, empêcher tout couac avant les élections législatives mais qu'elles dureront parce qu'elles ne sont pas pour rien, en si peu de temps, dans l'adhésion majoritaire au nouveau style présidentiel. On avait besoin de respirer un autre air, d'une autre ère.



Pourvou qu'ça doure !

2017-05-19T11:19:32+02:00

Entre l'exaltation non critique et la détestation unilatérale, dans les premiers temps a-t-on le droit de se dire seulement : "Pourvou qu'ça doure" ? Pourvu que ça doure !



Recomposition politique, plénitude de la Justice ?

2017-05-18T07:07:26+02:00

Si l'investissement présidentiel est celui auquel j'aspire et que la Justice apparaisse enfin comme une institution à la hauteur des attentes populaires parce que sublimée par le haut, nous pourrions pour une fois nous trouver dans une situation exceptionnelle où plus rien n'interdirait à la magistrature d'être fière du grand métier qu'elle exerce et de substituer à ses récriminations et doléances habituelles l'élan d'un corps enfin sûr de soi.



Edouard Philippe : un homme-frontière

2017-05-16T08:23:01+02:00

Que cette configuration n'ait pas une incidence décisive pour la suite législative est possible. Mais le président de la République aura, avec ce Premier ministre, respecté un engagement et créé un paysage. Un bouleversement du fond dans une forme redevenue respectable. Ces lignes qui bougent ne doivent pas déplaire à François Bayrou.



La France, c'est nous ou nous tous ?

2017-05-14T17:35:02+02:00

J'ai été comblé par ses débuts. Restent cinq années pour ne pas nous décevoir. Comme le lui a murmuré François Hollande : bon courage !



Il ne faut pas le faire Vallser !

2017-05-14T13:11:58+02:00

Je n'oublie pas que la classe politique est trop pauvre pour pouvoir se priver de lui. Il ne faut pas le faire Vallser et j'espère que le président Macron saura qu'il y a des bienveillances nécessaires qui offensent au moins autant qu'elles rassurent.



Emmanuel Macron ou la revanche de la nuance...

2017-05-11T10:54:54+02:00

Ma seule interrogation après cette victoire tout de même éclatante, malgré les 16 millions de citoyens ayant refusé l'offre politique ou le civisme lui-même, portera sur la capacité du président Macron, face à la réalité qu'il va devoir affronter en France, en Europe et dans le monde, à savoir maintenir ou non l'impérieuse nécessité de la nuance. Contre toutes les brutalités qu'imposent l'urgence de l'action et l'action de l'urgence.