Subscribe: Justice au singulier
http://www.philippebilger.com/blog/atom.xml
Added By: Feedage Forager Feedage Grade A rated
Language: French
Tags:
aussi  bhl  dans  des  entre  est  les  mais  même  par  pas  pour  président  quand  qui  sur  une  zemmour  était  été 
Rate this Feed
Rate this feedRate this feedRate this feedRate this feedRate this feed
Rate this feed 1 starRate this feed 2 starRate this feed 3 starRate this feed 4 starRate this feed 5 star

Comments (0)

Feed Details and Statistics Feed Statistics
Preview: Justice au singulier

Justice au Singulier



Le blog de Philippe Bilger - Magistrat honoraire - Président de l'Institut de la Parole



Updated: 2017-07-25T00:00:00+02:00

 



Il n'y a pas de malédiction élyséenne !

2017-07-25T09:15:36+02:00

L'Elysée n'est pour rien dans ce qui apparaît pour une fatalité et qui n'est que l'alliance d'un réel intrusif et d'une personnalité confrontée soudain au dur métier de présider. Et qui commence bien ou mal.



Tapie les met au tapis !

2017-07-24T10:55:43+02:00

Les ombres qui entourent Bernard Tapie ne font pas disparaître la clarté médiatiquement superbe et stimulante de cet entretien. Quand Bernard Tapie met les autres au tapis.



L'Elysée n'est pas la maison de tous les Français !

2017-07-20T19:01:22+02:00

L'Elysée est en principe la maison de tous les Français mais on devrait déjà être plus rigoureux dans la sélection des happy few. Pour ne pas désobliger le peuple.



Sarah Halimi : une affaire française ou israélienne ?

2017-07-19T00:28:06+02:00

L'antisémitisme pour l'instant récusé reste en travers des consciences. Une réponse nous apaiserait et nous rassurerait.



Et pendant ce temps...

2017-07-17T08:23:42+02:00

Cela devient très dangereux pour une démocratie de ne plus parler de ce qu'elle ne sait plus empêcher ou interdire.



Nuit de Chine...

2017-07-15T12:20:34+02:00

Ces mots magnifiques dévoyés à force d'être banalisés dans nos Républiques, si magnifiquement sublimés et portés par ce mort très vivant. L'universel est en deuil. Nuit de Chine.



BHL contre Zemmour : un modèle

2017-07-11T18:33:31+02:00

Tout à ce quart d'heure qui a enchanté ma matinée, m'a donné le moral. Tout est donc possible, même le meilleur. Cela date un peu mais le hasard fait bien les choses. Je voulais visionner une vidéo sur YouTube quand mon attention a été attirée par ce qui était qualifié de "violent clash" entre Eric Zemmour et Bernard-Henri Lévy le 1er mars 2017. Sur Paris Première, dans l'émission Zemmour & Naulleau. J'ai regardé et écouté le dialogue entre BHL et Zemmour et ce fut un moment extraordinaire. Une joute unique. De dix à quinze minutes. Ce n'aurait été qu'une réjouissance personnelle si je n'avais pas tiré de ces échanges vigoureux, brillants, intelligents, des enseignements sur le rôle des médias classiques et la nature des émissions politiques. Il était d'abord étonnant de voir ces deux personnalités confronter avec le sourire leurs divergences essentielles, profondes, mais sans se ménager, à partir de la promotion d'un film de BHL sur les Peshmergas. Elles n'étaient accordées ni sur les Kurdes et le Kurdistan ni sur la Syrie ni sur la Libye. Pour Zemmour, BHL n'était inspiré que par le désir de destruction des Etats Nations et pour ce dernier, Zemmour était incapable d'opérer la moindre synthèse entre le respect des morts et l'universel, entre l'humanisme et le réalisme. Zemmour sommait BHL de choisir entre Barrès et Zola alors que le philosophe affirmait épouser les conceptions de l'un et de l'autre. On percevait la différence fondamentale qui conduisait Zemmour à avoir pour souci exclusif la sauvegarde et les intérêts de la France quand BHL assignait précisément à celle-ci une mission qui dépassait son pré carré. BHL était qualifié de "colonisateur du XXIe siècle" et Zemmour d'autres épithètes. Mais l'empoignade vive, percutante, dure - chacun prenait son lot -, mettait aux prises deux intelligences, deux savoirs, deux expériences et une qualité d'argumentation commune. Deux caractères qui débattaient violemment de sujets graves mais sans cesser de s'estimer. Loin de s'offusquer de ce que chacun prenait de plein fouet de l'autre, ils l'exploitaient pour en tirer profit. Leur parole se nourrissait de la contradiction qui lui était apportée et qu'ils dominaient pour repartir de plus belle. Un duo incomparable. J'ai découvert un BHL que je ne connaissais pas, sympathique, attentif, sans morgue aucune, se moquant de lui-même et animé par un formidable désir de convaincre. Et comme Zemmour n'était pas chiche non plus sur ce plan-là, on imagine le feu d'artifice avec deux positions antithétiques vaillamment, superbement défendues et aboutissant, comme il est naturel, à la forme de noble incertitude qu'engendrent les talents et les dialectiques antagonistes. Sortant de ce combat, je songeais aux émissions politiques traditionnelles comme à des simulacres. Je pensais à C dans l'air où l'excellente Caroline Roux journaliste pose des questions à des invités journalistes sur des thèmes dont elle connaît les réponses aussi bien qu'eux. Et le téléspectateur a des fourmis dans l'esprit, et le citoyen aurait des choses à dire ! Je me souvenais de ces molles et superficielles confrontations où le journaliste et son interlocuteur du jour faisaient tout pour maintenir un vague consensus que les questions et les réponses avaient pour finalité de ne pas troubler. Une connivence reposante. Un journalisme de chambre. La leçon principale de ce magnifique match entre BHL et Zemmour est que faute d'authenticité, de langage maîtrisé, de richesse conceptuelle, de culture, la télévision se condamnera au futile, au superficiel, à la dérision, au vulgaire. Ou à la honte. C'est Christine Angot qui va officier à ONPC à la place de Vanessa Burggraf. La grossièreté haineuse à l'encontre de F.Fillon est donc un passeport. Mais je chasse le spleen à venir, l'exaspération de d[...]



Y a-t-il un ADN de la droite ?

2017-07-11T07:08:12+02:00

Il est tout de même invraisemblable que ces personnalités de talent, d'intelligence et j'en suis sûr de conscience ne soient pas capables de s'abriter sous le même toit politique. Copé, Wauquiez, NKM, Bertrand, Pécresse, etc.



L'indépendance de la justice est acquise !

2017-07-10T18:32:01+02:00

Peut-être la Justice n'est-elle pas prête à accepter la bonne nouvelle de son indépendance et à changer de sujet ?



Simone Veil, sainte ou humaine ?

2017-07-06T13:09:01+02:00

Qui se permettrait explicitement, par écrit ou par oral, d'oser une critique sur ce plan serait immédiatement lynché. Est-ce normal en démocratie ?



Le président a raison et en même temps il a tort !

2017-07-05T00:03:45+02:00

Le président de la République n'a pas besoin de moi pour comprendre que son fameux et justifié "en même temps" s'applique aussi à ses propos publics. Aussi bien qu'aux nôtres dans notre espace.



Je suis dans un sale Etat !

2017-07-03T09:22:42+02:00

Parce que le défaitisme est intolérable surtout quand il suffirait d'une personnalité et d'une politique pour le battre en brèche.



Autour d'Emmanuel Macron...

2017-07-01T13:45:08+02:00

Je me demande pourquoi le domaine sociétal, la politique pénale, la Justice, le pénitentiaire, la sécurité, cette part capitale du régalien n'ont pas droit eux aussi à une attention privilégiée du président de la République. Pour l'économique et le terrorisme, il y a des ministres mais cela n'a pas interdit la constitution "d'unités" présidentielles qui apporteront un plus. Pour certains secteurs les ministres seraient suffisants mais pour d'autres le président s'en mêlerait de plus près. Une task force "justice", alors ce sera pour quand ?



La cause des hommes !

2017-06-28T18:18:00+02:00

J'ai conscience de devoir rengainer ma provocation sur la cause des hommes. A condition que le souci de l'égalité entre les sexes ne nous fasse pas tomber dans des délires. A l'Assemblée nationale ou ailleurs.



Grâce et disgrâces...

2017-06-27T17:36:20+02:00

Contrairement à ce que prétend l'opposition, il n'y a pas "d'effacement total du Premier ministre" qui continue à exister à sa manière. Mais je dois avouer, pour être honnête, que si j'avais vu Nicolas Sarkozy dans les mêmes postures, je ne suis pas sûr que je les aurais appréciées. Avec notre nouveau président, non seulement elles passent mais on en est presque fier. C'est injuste mais c'est comme ça. La loterie de la vie. Les discriminations qu'opère la grâce. Elle est ici mais pas là. Maintenant on attend l'action du président.



Sécurité chérie !

2017-06-24T16:53:38+02:00

Ce ne sera pas instiller du défaitisme dans notre République, une sorte de tristesse et de morosité chroniques que de vouloir entendre proclamer que la sécurité nous est aussi chère, mérite autant d'être chérie que la liberté.



Entretien avec Jean-Yves Le Borgne

2017-06-23T00:18:39+02:00


width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/lCZniLpjST0?rel=0" frameborder="0" allowfullscreen>





L'affaire Villemin : une autre histoire de France ...

2017-06-20T17:19:00+02:00

Je cherche à me persuader qu'il n'est pas interdit d'espérer que l'affaire Villemin, cette autre histoire de France, se termine enfin et, mieux encore, se termine bien.



Entretien avec Jean-Claude Mailly

2017-06-19T08:18:42+02:00


width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/FlibbMKV7CE?rel=0" frameborder="0" allowfullscreen>





L'ignoble de la Place Maubert est-il le seul coupable ?

2017-06-18T14:25:32+02:00

Quelle injustice, NKM, cette femme délicate, passionnée et courageuse a toujours été dans la rue ou sur les plateaux d'une parfaite correction avec ses contradicteurs. Et c'est elle qui a été insultée et frappée. Ce n'était pas l'exaspération fortuite d'un citoyen ayant perdu le contrôle de ses nerfs mais l'acte d'un malfaisant conscient de ce qu'il venait d'accomplir. Quand on l'interpellera et qu'on le jugera, il ne faudra pas oublier que sa victime a été NKM mais que ses complices sont nombreux qui lui auront donné le mauvais exemple.



Ceux qui exploitent les peurs ne sont pas ceux qu'on croit !

2017-06-14T15:56:57+02:00

Les démagogues sont ceux qui interdisent à la démocratie de se défendre sans se renier. Pour eux, se défendre serait se renier. Il y a aussi un populisme des belles âmes et des amoureux transis du droit.



NKM a de la classe !

2017-06-14T10:48:01+02:00

Mais, qu'on l'aime ou qu'on la déteste, NKM est nécessaire. Le climat d'aujourd'hui est profondément le sien. Donc, contre tous les pronostics il faut la sauver !



Le présent sportif mais le passé criminel...

2017-06-10T19:29:35+02:00

Soudain le climat a changé, la nostalgie m'a envahi, les crimes sont revenus à la surface. Je lisais un article sur "Trois squelettes et le fantôme d'Emile Louis" (Le Parisien). Le présent sportif a été remplacé par un passé douloureux et tragique.



La CJUE se moque-t-elle du monde ?

2017-06-08T18:28:51+02:00

La CJUE se moque du monde qui n'est pas le sien, éthéré et tranquille dans la ouate du droit.



Michel Onfray ne joue pas mais massacre !

2017-06-06T18:36:50+02:00

Michel Onfray, pour cette Cour des miracles, a été moqué sur France Inter. On a cherché à le ridiculiser, il serait excessif, intolérant, partial ! Je suis désolé mais, pour cette radio comme pour tous ceux qui partagent son appréciation, je conclus : un Michel Onfray qui exagère ou même se trompe vaut encore largement mieux que les sarcasmes et la dérision croyant l'accabler.