Subscribe: Les 4 pieds dans les plats
http://19avril.blogspot.com/feeds/posts/default
Added By: Feedage Forager Feedage Grade B rated
Language: French
Tags:
bon  c’est  dans  des  est  fait  j’ai  les  mais  mon  oui  pas  pour  qui  son  steve  une  vous  »«  ça 
Rate this Feed
Rate this feedRate this feedRate this feedRate this feedRate this feed
Rate this feed 1 starRate this feed 2 starRate this feed 3 starRate this feed 4 starRate this feed 5 star

Comments (0)

Feed Details and Statistics Feed Statistics
Preview: Les 4 pieds dans les plats

Les 4 pieds dans les plats



... ou l'art d'être au mauvais endroit au mauvais moment.



Updated: 2018-03-06T14:54:30.841-05:00

 



Bienvenue nouveau patron

2016-08-04T21:51:30.943-04:00

En réunion :

Patron "Est-ce que certains se déguise ici pour l'Halloween ?"
Francis "Oui quelques-uns"
Patron "En quoi vous vous déguiserez ?"
Francis "J'avais pensé me déguiser en toi"
Patron "Pourquoi ?"
Francis "Si jamais je finis par me présenter au bureau, je vais pouvoir me pogner le cul toute la journée"



Le chômage ???

2010-10-07T20:21:39.898-04:00

Dans les dernières semaines, je m'explique mal le taux de chômage élevé.

Au travail nous cherchons sans trouver depuis plusieurs semaines voire même mois à combler plusieurs postes tant en usine que dans les bureaux.

La semaine dernière j'ai décliné 2 offres d'emplois proposé par d'anciens contacts dans mon ancien domaine.

Aujourd'hui on me laisse miroiter une promotion.

Ce soir une autre entreprise m'offre un nouveau travail.

Le pire dans tout ça, c'est que je suis encore et toujours craintif d'une perte d'emploi. Allez comprendre.



2 mois

2010-05-11T19:46:50.497-04:00

Qu’ai-je fait durant les deux derniers mois ou je n’ai pas écrit...

Réfléchissons…

Petite récapitulation :

-Fais l’épicerie 5 fois
-Fais 2 semaines consécutives de plus de 70 heures au travail
-Fais poser mes pneus d’été
-Pris rendez-vous pour mon changement d’huile
-Vidé les litières 12 fois
-Rasé 3 fois
-Coupé les cheveux 2 fois
-Fais le plein 3 fois
-Gratter le derrière du genou droit 2 fois
-Couper les ongles 3 fois
-Déboulé les escaliers, entorse, complication, embolie pulmonaire, infarctus
-Passé 8 jours à l’hôpital

Et vous ?



Programme du gouvernement

2010-03-10T19:10:26.337-05:00

Il y a quelques mois, une nouvelle fait son entrée au bureau. On nous la présente disant « Elle va nous aider à la comptabilité ». Clairement de par son apparence, sa gestuelle, sa voix et son rire trop présent et attardé, c’est une personne « spéciale ».

À l’intérieur de moi je me dis que c’est quand même bien qu’une entreprise privée décide de prendre sous son aile une personne déficiente ne serait-ce que pour la faire se sentir intégrée à quelque chose, qu’elle se sente utile.

Le temps passe, elle est là tous les jours, elle semble bien s’intégrer. Je n’ai pas vraiment à faire avec elle et je ne me précipite pas non plus car sa voix et son rire me font faire des boutons. Mais je suis tout à fait compréhensif, je ne juge pas, c’est une déficiente voilà tout.

Il y quelques semaines, nous sommes attablés quelques collègues dont le patron de la comptabilité à qui l’on doit l’embauche de notre personne spéciale. On parle de plusieurs choses et vient sur le sujet, de manière que je ne me rappelle pas, la « nouvelle ».

Francis « Non mais je trouve ça quand même bien que vous ayez engagé une personne comme ça »
Patron « De quoi tu parles ? »
Francis « Ben là Suzie »
Patron « Oui qu’est-ce qu’elle a ? »
Francis « Ben… tsé… là… c’est un programme du gouvernement non ? »
Patron « Euh ????? »
Francis « Elle n’est pas normale ? »
Le groupe en cœur (à part moi mettons) « Pouaahhhhhhhh ahhhhh ahhhhh »

Non seulement ce n’est pas une embauche de charité, mais elle n’est pas attardée du tout. Supposément tout a fait normale et équilibrée. Elle en a juste l’air.

Ferme ta gueule Francis, ferme ta gueule.

(Au moins maintenant je peux dire haut et fort qu’elle me tape sur les nerfs et qu’elle rit et parle comme une attardée… s’en ait déconcentrant, déconcertant)



Steeeeeeeeeeeeve

2009-09-15T20:11:51.010-04:00

Réception d’un bon de commande.Expéditeur du bon de commande : Steve, nom de famille inexistant.Bon de commande tout croche, besoin de clarification.« Bonjour comment puis-je vous aider ? »« Bonjour pourrais-je parler à Steve ? »« Oui un instant »Petite musique douce et apaisante« Bonjour c’est Steve »« Oui c’est Francis je t’appelle à propos du bon de commande que tu… »« Oh attends tu n’as pas le bon Steve, je te transfert »Petite musique de bruits d’oiseaux et d’eau qui coule.« Bonjour c’est Steve »« Oui c’est Francis je t’appelle à propos du bon de commande que tu… »« Oh attends tu n’as pas le bon Steve, je te transfert »« Je viens de parler à un autre Steve et c’était pas lui »« Ok il y a 3 Steve ici, je te transfert »Petite musique du vent qui souffle et de vagues qui atteignent le rivage« Bonjour c’est Steve »« Oui c’est Francis je t’appelle à propos du bon de commande que tu… »« Euh tu n’as pas le bon Steve, je te transfert »« Woooo attend je viens de parler au 2 autres Steve pis c’est pas eux »« Ben je te transfert à la réceptionniste »Musique de gouttes d’eau qui tombe… sur mes nerfs de plus en plus.« Bonjour comment puis-je vous aider ? »« J’ai besoin de parler à Steve… »« Attendez je vous transfert »« Noooooooon »Bruit de violon qui semble se faire agresser par une trompette« Bonjour c’est Steve »« Oui encore Francis peux-tu me retourner à la réception ? »Sons quelconques qui semblent être enterrés par la vapeur qui sort de mes oreilles« Bonjour comment puis-je vous aider ? »« Je viens de parler aux 3 Steve et ça ne semble pas être aucun d’eux, mais j’ai reçu un bon de commande et j’ai des questions »« Je vous transfert aux commandes »Le département des commandes ne mérite pas de musique lorsqu’on attend pour eux semble-t-il.« Bonjour c’est Josée »« Bonjour Josée, c’est Francis, j’ai reçu le bon de commande CT34567 et j’ai des questions »« Attend je regarde… Oh c’est un bon de commande de Steve, je te transfert »« Nooooooooooooooon »Toujours pas de musique entre les commandes et le reste du monde.« Bonjour c’est Steve »« Steve, Francis, bon de commande CT34567 à qui je parle pour ça ? »« Je te transfert aux… »« NOOOOOOOOOON, tu me transferts pas nulle part, ça fait 20 minutes qu’on me transfert. Peux-tu me dire qui m’a envoyé ce bon de commande ? »« Oui attend un peu… Ah c’est Steve »« Ok ça c’est pas une nouvelle information, un peu de précision svp »« Ohhhh y’a une note dans le dossier c’est de Steve mais à notre succursalle dans l’ouest »« C’est quoi son numéro de téléphone ? »« 555-345-4567 »« Ok pis c’est quoi son nom de famille ? » (un gars prend pas de chance)« Je sais pas son nom de famille »...« Bonjour comment puis-je vous aider ? »« Oui Steve svp »« Oui un instant »Musique, Céline Dion se gargarise à plein dans le combiné« Bonjour c’est Steve »« Oui c’est Francis je t’appelle à propos du bon de commande que tu… »« Oh attends tu n’as pas le bon Steve, je te transfert »« Noooooooooooon »Musique, Céline Dion semble se faire écrapoutre par un camion, elle se lamente« Bonjour c’est Steve »« Oui c’est Francis je t’appelle à propos du bon de commande que tu… »« Je n’ai pas placé de bon de commande, je suis concierge ici »« Tabar… »« Je te transfert à la réception »Musique, Céline Dion s’est fait achevé par le camion, elle cède sa place à Nicolas Chicoine… il se lamente« Bonjour comment puis-je vous aider ? »« Combien de Steve dans votre bureau ? »« 2 »« Les commandes svp »Nicolas Chicoine devrait se concentrer sur autre chose que les bruits qui sortent de sa gorge, c’est atroce.« Oui bonjour »« Francis, bon de commande reçu CT34567, je sais pas de qui mais même si c’est écrit Steve semble pas être Steve qui l’a [...]



Nos amis les animaux

2009-08-19T21:22:12.726-04:00

Que fait le chien ? Le chien fait Wouf, wouf
Que fait le chat ? Le chat fait Miaou, miaou
Que fait le canard ? Le canard fait Coin, coin

Que fait la vache ? La vache elle recule dans ton char alors que tu es tout à fait légalement stationné et la vache sort de son char pour TE donner de la marde parce qu’elle était trop conne pour regarder où elle allait. Ensuite la vache elle se pousse en te montrant son doigt du milieu.

C’est chien une vache.



Suçage et cie

2009-07-30T21:28:51.535-04:00

Aujourd’hui, journée chaude et humide s’il en était une, l’air climatisée au bureau n’ayant pas apprécié l’orage d’hier avait rendue l’âme… en fait seulement que pour la moitié du bureau et heureusement dans la moitié qui n’est pas la mienne.

Le plancher de production lui n’a bien évidemment pas le luxe de l’air frais. Étant donné que la panne était du côté « corporatif » des bureaux, la direction à décidée d’aller acheter des boîtes de bons vieux Mr Freeze et d’en faire la distribution.

Quelques minutes après, nous nous étions rassemblés dans un bureau pour discuter d’un dossier. Tout comme un groupe de jeunes de 12 ans, nous sucions tous à plein notre Mr Freeze sauf un.

Martin « Heille Pat t’as pas pris de Mr Freeze ? »
Pat « Non moi j’aime pas ça sucer »
Francis « Ça lui rappelle ben trop le temps où il faisait ça pour survivre »

Bon c’était très drôle, ça sorti tout seul et tout le monde à pouffé de rire... sauf le principal intéressé qui semblait avoir était atteint dans sa masculinité.

Je suis encore en phase d’apprivoisement de mon environnement de travail mais surtout de certains de mes nouveaux collègues il faut croire.

Maudit plate.



2 mois...

2009-07-28T19:45:54.602-04:00

… 2 mois, 2 mois que j’ai rien écrit ici.

Je vous comprends de verser toutes les larmes de votre corps. Probablement que la grisaille et le mauvais temps que tellement de gens se plaignent de cet été découle directement de mon absence (je sais que la phrase est pas correcte...ouin pis ?). Je veux pas trop vous écoeurer, mais j’étais en vacances la semaine dernière et j’ai été très satisfait de la température.

Mauvaise nouvelle en ce qui concerne le « top prospect » pour devenir le futur collègue con. Je l’avais affectueusement surnommé Robinson Crusoé. Tout comme ce dernier il avait une grosse barbe et il était vraiment pardu. Non pas pErdu, pArdu, tellement pardu.

Ce n’était pas un simple soldat, un employé de bas étage comme moi, mais un gestionnaire avec beaucoup de responsabilités, du poids, du pouvoir… Un peu moins de 2 semaines après son embauche l’entreprise a jugée préférable qu’il retourne sur son île. La sanité de tous en dépendait grandement.

Pour le moment nous avons en grande quantité des clients qui comblent complètement notre désir de se foutre de la gueule de quelqu’un et de constater que le monde est peuplé d’imbéciles heureux.

Je devrais venir vous reparler… sous peu.



Montréal cette salope

2009-05-25T22:06:43.119-04:00

Elle m’a toujours fait un peu peur.
Son trafic.
Son bruit.
Son odeur.
Son trop plein…
Sa réputation.

Autant les gens qui l’aiment, l’aiment.
Autant les gens qui la détestent, la détestent.

J’ai toujours dit que « Jamais au grand jamais j’y habiterai ».
Par le passé j’ai refusé de nombreuses offres d’emplois beaucoup plus lucratives uniquement car le travail était à Montréal.

Je suis en train de faire des boîtes pour mon déménagement qui est dans moins de 2 semaines.
Je quitte la campagne, mon milieu rural où les poules courent en liberté.
Où le plus gros du trafic c’est 1 tracteur qui ralenti brièvement tout au plus 2 voitures.

Je déménage à Montréal.
Ce n’est pas un emploi qui m’y amène.

Le cœur a plus de pouvoir que le portefeuille.



"Che che che che changes"

2009-03-29T20:36:56.279-04:00

Demain sera ma première journée au nouveau travail.

Chose que je n’ai pas mentionné lorsque j’ai dit que je changeais de boulot, c’est que ce n’est pas le seul changement dans ma vie.

En fait beaucoup de choses changent. Vite, très vite.

Oui je change de job. Mais ce renouveau m’amène maintenant à 1 heure de voiture de mon domicile… donc c’est signe d’un déménagement imminent.

Alors ce faisant je dois, après 11 ans dans la région, quitter mes habitudes, mon petit monde et surtout mes amis. Oui ils seront toujours , mais ce ne sera plus pareil.

Toutes ces décisions se sont prises en quelques minutes. Mais le plus paniquant, c’est le pied dans le vide que j’ai placé avec ces décisions.

Est-ce que je regrette ? Du tout.

J’étais royalement mûr pour du changement dans ma vie qui stagnait sur un moyen temps… mais n’empêche que c’est un tantinet stressant.

Dans tout ça cependant, un point positif, qui me fait avoir tellement hâte c’est que chérie ne sera plus à 1 heure de route, mais à quelques secondes…



Plus attachant qu'un chien

2009-03-17T21:07:59.752-04:00

Vendredi dernier j’ai annoncé à mon patron que je quittais dans 2 semaines. Les larmes aux yeux il m’a demandé s’il pouvait faire quelque chose pour me garder.

Quelques heures après j’ai annoncé à notre représentant que je quittais. Les larmes aux yeux il m’a demandé si c’était une décision finale.

Ce matin j’ai annoncé à un de mes plus gros clients que je quittais. Vous me voyez venir… Les larmes aux yeux il m’a souhaité bonne chance.

Le comble, ce soir j’annonce à mon propriétaire que je ne renouvellerai pas mon bail. Ben siboire il avait les larmes aux yeux.

Je suis tellement mais tellement attachant.

Imaginez que malgré tout ça je demeure un modèle d’humilité !

Je suis tellement merveilleux.

Que vous êtes chanceux de me lire.



Wind Of Change (en plus je suis scorpion)

2009-03-12T22:21:12.826-04:00

Certains me trouveront encore une fois merdeux, mais je considère ça plutôt comme une reconnaissance de mon immense talent.

Il y a un petit moment que je me dis que je devrais changer de travail. Cependant je n’avais tellement pas le goût de chercher un nouveau boulot.

En fin de semaine dernière dans ma tête c’était décidé, ça y était, j’allais changer et j’allais me mettre à la recherche dès la fin du mois.

J’avais cependant laissé un CV à un ami la semaine dernière qui me disait que l’entreprise pour laquelle il travaille cherchait probablement quelqu’un bientôt.

Mardi après-midi je reçois un appel de la dite entreprise. On demandait de me rencontrer… avant même que j’ai vraiment commencé à chercher.

Rendez-vous à 9h ce matin.

À 9h10 j’avais un nouveau boulot.

Je commence dans 2 semaines.

Je déteste la recherche d’emploi, c’est bien trop exigent.



HAE

2009-03-09T21:40:06.004-04:00

Oui on a avancé l’heure en fin de semaine.

Pis je me suis fait casser les coui**** toute la cali*** de journée par des radoteux qui se plaignent d’avoir perdu 1 heure de sommeil.

On va mettre quelque chose au clair là, c’est pas comme si on vous avaient volé bâtard, ça arrive à tous les ans calisse, revenez-en.

Get on with your life.

Le prochain qui m’en parle je lui cri des bêtises sur la place publique et même que je commence à me ramasser des roches pour une lapidation en règle.

C’est ben beau chialer, mais baptême choisissez vos batailles.

Bon je vais allez me coucher j’ai quand même dormi 1 heure de moins que d’habitude.

N’importe quoi, j’técoeuré.



Francis contre le vent

2009-02-19T22:12:00.059-05:00

C’étions un soir de grand vent, dans vallée montérégienne sul bord d’la montagne. ‘El grand Francis du rang croche en bas d’la côte s’apprêtions à entrer dans sa machine pour s’en retourner à maison après une journée de besogne ben faite. Y’était d’même lui, y faisait d’la belle ouvrage.

Y poses-tu pas son derrière su son siège que l’vent qu’yvait pris son élan du fond du champ vient t’y r’fermer à porte de char sul tibia. Les rafales pognait au moins les 80km/h c’te soir là, alors disons qu’aussi fier que notre grand gorlot pouvait être, l’œil est tombé humide en pas long. Y’avait le goût d’brailler solide.

Y r’vient che zeux, sort de la machine et échappe ses clés. Avant de r’fermer à porte y se penche le corps pour les r’prendre. La météo avait pas changé elle, ‘el vent s’était pas calmé d'une miette. Notre grand tarlat s’est accoté la main sur le bord du char pis le vent a r’pogné dans porte.

Pis c’est comme ça qu’a soir, le grand niais écrit avec 7 doigts au lieu de 10 pis une jambe allongée.

(Calisse)



Consanguinité

2009-02-16T22:02:53.096-05:00

C’est bon d’avoir du choix dans la vie, mais faut quand même savoir c’est quoi nos choix bâtard. Ce midi au comptoir des mets cuisinés à l’épicerie, la jeune dame illustre bien le propos.

Francis « Une soupe svp »
Commis « Un petit pain avec ta soupe ? »
Francis « Ah ok oui svp »
Commis « Blanc ou multigrain ? »
Francis « Multigrain svp »
Commis « Désolé il y en a plus »
Francis « Alors blanc d’abord »
Commis « Désolé on en a plus »
Francis « Ben là »
Commis « Alors pas de petit pain ? »
Francis « Ben j’ai pas ben le choix »
Commis « Oui oui, t’as le choix de blanc ou multigrain »
Francis « Ben non t’en a plus »
Commis « Oui j’en ai encore du pain »
Francis « Ben j’en veux un d’abord »
Commis « Blanc ou multigrain ? »
Francis « Multigrain mais t’en a plus ? »
Commis « Non »
Francis « Ben blanc d’abord ! »
Commis « J’en ai plus non plus »
Francis « Tu me niaises coudonc ? »
Commis « Hein ? »
Francis « C’est quoi qui te reste »
Commis « Du brun »



Constatation

2009-01-14T19:05:55.943-05:00

Dans la vie il y a des gens qui sont comme des Slinky.

Ils servent absolument à rien.

Mais il te font toujours décrocher un sourire lorsque tu les pousses en bas de l'escalier.



Once upon a time in 2008

2009-01-06T18:36:56.958-05:00

Pour me séparer de la masse, je ferai un petit post-mortem de 2008, un compte-rendu, un bilan. Ah oui je sais, je délaisse cet espace. Manque de temps, de choses intéressantes à dire, de péripéties rocambolesques… mais je vais plutôt bien.

Que s’est-il passé pour moi dans l’année qui vient de se terminer. J’ai toujours le même travail, travail que j’adore mais avec des conditions qui me déplaisent. Je dois y voir pour 2009.

La meilleure façon de n’avoir perdu aucune cenne avec ses investissements malgré la débandade des marchés mondiaux à l’automne ? Avoir déclaré faillite en juin.

2009 à apporter de nouveaux êtres vivants dans ma vie. Une nièce charmante et un félin indépendant très originalement nommé « Chat-Minou ». Ma nièce que je vois une fois par mois m’a déjà apporté plus d’attention (et de vomit je dois l’admettre) que la bête poilue qui squatte mon appartement jour après jour. Je l’aime quand même. Une chance pour lui que dans son cas je suis superficiel : il est beau et ça le sauve.

Mais le point culminant de cette année passée, c’est une fille charmante qui à décidé que j’étais une assez bonne personne, que j’étais assez intéressant pour m’appeler son chum et me permettre de l’appeler ma blonde.

Je vous souhaite à tous pour 2009 plusieurs billets de ma part (oui oui, même si je n’écris plus aussi souvent, je n’ai quand même pas perdu mon humilité légendaire mais tellement légitime). J’espère que vous serez heureux.

La mienne, mon année, dans ma tête, s’annonce bonne.



Le secret

2008-12-04T22:27:23.805-05:00

Je sais, je vous ai fait languir longtemps. Mais c’est que ce n’est vraiment pas évident. Pour moi dévoiler ce secret c’est quelque chose de gros.

Un secret sur une anomalie physique à vous chers lecteurs qui ne voit pas mon corps, mais plutôt juste ce qui se passe entre mes deux oreilles.

De cette façon pas de jugement, pas de préjugé, le texte seulement.

Alors voilà aujourd’hui je vais vous dévoiler un secret sur ma personne. C’est un peu gênant mais bon, je dois m’assumer comme je suis.

Je suis quelqu’un de plutôt fermé qui n’ose pas trop en divulguer sur lui. Mais, quoi qu’il en soit, je vais vous faire pleine confiance et me laisser aller.

Photo à l’appui, voici ce qui m’afflige depuis toujours.

(image)

J’ai deux mains gauches.




Léthargie

2008-11-20T22:32:28.811-05:00

Ouin, ça fait un mois hein.

Je suis toujours vivant... en tout cas me semble.

Faudrait bien que je m'y remette, voir s'il y a encore du monde qui passent ici.

En autant que mes billets soient moins mauvais que depuis quelques temps.

Si jamais vous êtes gentils, je vais vous dire un secret (maudit agace).

C'est assez pour aujourd'hui, j'ai mal aux doigts d'avoir écrit autant.

Je suis fatigué, je vais allez me reposer.

Bonne soirée



Francis à l'urgence

2008-10-19T19:15:31.899-04:00

Petit accident au travail jeudi soir. Un armoire d’environ 350lbs qui se déchargeait d’un camion est débarqué de son chariot pour venir finir sa course sur l’extérieur de ma cheville droite. Toutes les forces qui m’habitent se sont concentrées à ne pas crier tous les sacres que je connais dans la même phrase. Aussi à ne pas laisser sortir les larmes qui voulaient se frayer un chemin vers l’extérieur, non pas parce que je suis toffe, mais plutôt parce qu’il y avait du monde.

Quasi-instantanément ma cheville s’est mise à enfler et je n’étais plus vraiment en mesure de marcher.

J’arrive donc à l’entrée de l’urgence. Au travers les portes vitrées la « préposée » à l’accueil me voit clairement arriver, me traînant de peine et de misère. J’ai la jambe droite seulement de mon pantalon remontée jusqu’au genou, mon soulier dans ma main et la cheville qui est rendue de la grosseur de ma tête. Elle trouve le moyen de me demander « C’est quoi la raison de votre visite ? ». Sens de l’observation aiguisé s’il en est un que possède cette dame.

Après quelques heures d’attentes, je commençais à avoir un petit creux. Je me suis donc tapé un excursion jusqu’à la cafétéria, périple audacieux avec ma difficulté de locomotion mais aussi car si on se fie aux histoires d’horreurs concernant la gastronomie de cet endroit c’est un double risque que je prend. Allez je suis pas un pissou. Je me suis dit, je vais jouer safe, j’y vais pour un ti Jell-O d’hôpital, tu peux pas te tromper. Ben bâtard, y’était dégueulasse. Quand t’es capable de rater du Jell-O qui je le rappelle consiste à mélanger de la poudre avec de l’eau chaude, je pense qu’il est temps de rencontrer le chef pour un ti pep-talk.

Je reviens bredouille de mon périple culinaire et je retourne lire un Reader’s Digest 1983 en attendant. Encore quelques heures d’attente. Finalement je passe, tout est correct, rien de brisé, j’ai donc perdu ma soirée pour e-rien pantoute.

Désolé, y’a pas vraiment de punch à l’histoire, ça me tentait juste d’en parler question qu’on me plaigne un peu.



X et/ou Y

2008-09-25T19:48:25.772-04:00

Aujourd’hui au bureau, entre une demoiselle de je dirais fin vingtaine début trentaine. Une grande blonde bien habillée qui se présentait bien. Je lui fais faire la visite de notre salle de montre, lui montre différents produits, lui propose différentes options pour ses besoins. Cependant tout au long de la rencontre il y a quelque chose qui me « bogue » chez elle. Rien de grave, mais il y a quelque chose qui cloche il me semble. Je n’arrive pas à mettre le doigt dessus.

Avant de quitter elle me demande de lui montrer ou est la salle de bain. Je la reconduis jusqu’à la porte et je reste tout près question d’aller y faire mon tour moi-même. Je ne suis pas du genre à écouter aux portes, mais quand le bruit est là, on entend malgré nous.

Donc je rentre après elle et je constate à ce moment ce qui clochait chez elle. Siège de toilette relevé et éclaboussures un peu trop grandes pour un besoin féminin joint au bruit que je venais d’entendre de l’autre côté de la porte. Puis-je émettre le constat que par ça ? Me dise-je, je ne suis pas une fille alors peut-être y-a-t-il aussi des problèmes de « visou » féminin aussi.

Alors je vais aux sources, la personne nous ayant référée cette cliente est un fournisseur que je connais très bien, donc j’aborde le sujet subtilement.

Francis : « Louise est-ce qu’IL est un bon client ? »
Fournisseur « Oui pas pire »
Francis « Ok, Louise est-ce que tu l’as déjà rencontré en personne LUI ? »
Fournisseur « Oui quelques fois »
Francis « Bon… Est-ce qu’IL, tsé IL est SÉRIEUX »
Fournisseur « Oui pas mal »
Francis « Je vais être moins subtil… est-ce que d’après toi IL y a vraiment un E à la fin de son prénom ? »
Fournisseur « Hein ? »
Francis « Est-ce qu’IL est du type Gillette Fusion ou Mach III chaque matin ? »
Fournisseur « De quoi tu parles ? »
Francis « Ah pis laisse faire »

Environ 1 heure plus tard je reçois un e-mail du fournisseur :

« Excuse moi, j’étais vraiment pas vite tantôt je viens d’allumer. Oui oui Louise à bel et bien une protaste »

Elle s’avère donc être un lui qui préfère ne pas être un lui donc fait comme si il était une elle. Je n’ai rien contre ça, mais ça fait bizarre quand même surtout de ne pas le remarquer... bon déguisement.



Supplice visuel

2008-09-15T19:21:27.287-04:00

Je ne crois pas être quelqu’un qui déteste facilement certaines gens. Au pire je ne me formalise pas des gens que j’apprécie moins, on ne peut pas s’entendre avec tout le monde c’est tout à fait normal. Je « fait avec » l’existence de certains.

Cependant, il y a une personne sur cette terre que je déteste que j’haïs au plus au point, qui me répugne (en fait c'est 2, mais elles sont reliées, trop longue histoire). Je l’évite, je ne la vois plus, je fuis toute conversation qui la concerne. Lorsque je dois absolument parler de cette personne, il y a toujours plusieurs qualificatifs qui précède ou suit la prononciation de son nom. Les plus courants étant trou-d’cul, crosseur sale, fosse à marde, crisse de langue brune, osti d’chien sale. Qu’est-ce qui fait en sorte qu’il y a des gens que l’on aime et d’autres que l’on haït ?

Avec le lancement de la campagne électorale, vous avez probablement tous pleins de visages qui sont maintenant juchés sur vos poteaux sous forme de pancarte laide aussi connu sous le nom de nuisance visuelle. Les grosses faces de vos candidats bien en vue. À mon retour du travail, il y en avait sur le poteau devant chez moi (comme d’habitude), en plein visuel de ma fenêtre de chambre. À chaque fois que je vais partir de ou revenir chez moi, je vais voir cette face là. Elle me bercera jusqu’au sommeil et me dira bonjour le matin jusqu’au 14 octobre minimum.

Avec ma chance légendaire, c’est qui d’après vous la grosse face ? Vous avez déjà fait le lien c’est certain. Cette personne est celle à laquelle je fais référence au paragraphe 2 de ce billet. La ville est placardée de sa maudite face de singe. Pour me rendre chez moi j’en croise minimum 15 sur le seul et unique kilomètre qui me sépare du travail. J’ai sincèrement des frissons à chacune des pancartes.

Le pire dans tout ça c’est que je crois en ses chances de se faire élire pour les mêmes raisons qui font que je le déteste si intensément : favoritisme, pot-de-vin et langue brune.

Définitivement il a de l’avenir en politique.



Cerveau en gros

2008-09-01T22:27:17.474-04:00

Le but : Aller chez Bureau en Gros dans le but d’acheter un casque d’écoute réduit à $4.86 (oui oui un investissement majeur)
Temps total estimé : 5 minutes

Le déroulement : Après avoir trouvé l’étalage dans lequel devait se trouver mon article, je vois qu’il est vide. Je trouve un commis de son superbe chandail rouge vêtu. Le jeune homme, un adolescent emportant avec lui l’enthousiasme qui exulte des gens de son âge. Qu’à regarder son attitude on voit l’ardeur, la fierté et l’effort qu’il apporte à ce travail qui est probablement trop peu payé. Mais dévouement total, à cet âge, on ne vit pas pour l’argent, mais bien pour s’accomplir et être au service des gens avec la rigueur et la passion brûlante de se mouvoir et d’être un membre actif de la société…

Francis « J’aimerais avoir ça » dis-je en pointant l’étalage vide
Commis « Ouin on dirait qu’y en a pu » répondit-il en me regardant comme s’il voulait me dire t’as pas remarqué gros cave que l’étalage est vide ?
Francis « Peux-tu regarder si vous en avez encore en stock, dans le backstore quelque chose ? »
Commis « Ben ok, je peux faire ça » dit-il en expirant comme si je venais de lui demander d’aller chercher cette information au sommet du Kilimandjaro.

Le dit commis disparaît dans une allée du magasin. Et j’attends. Puis j’attends. 15 minutes plus tard il revient.

Commis « Oui on en a encore 11 en stock » grommela-t-il
Francis « Gooooooood, merci » m’exclamais-je d’un ton soulagé

Le commis reparti et re-disparu. Et j’attendis. Puis j’attendis. 15 minutes passèrent, puis 20 et finalement 30… Je décide donc de partir à la recherche du jeune homme. Je me disais qu’il devait être pris avec d’autres clients dans le but de combler son insatiable quête de service à la clientèle et d’amabilité gratuite (ou encore il s’était fait kidnapper dans l’allée des brocheuses… je n’écartais aucune possibilité).

Je retrouve enfin mon diligent travailleur en train de s’affairer à placer des cartables dans un étalage.

Francis « Et puis mon casque d’écoute tu l’as trouvé ? »
Commis « Ah t’en voulais un ? »

NOOOOOOOOOON, J’AI PAS DE VIE MOI JE VIENS AU BUREAU EN GROS JUSTE POUR M’ASSURER DE L’ÉTAT DES STOCKS.

Résultante : Le but fût atteint, j’ai eu mon casque d’écoute à $4.86
Temps total réel : 1h10 minutes
Effets secondaires : Une grosse veine du cou qui a pété et mon dégoût du magasinage qui ne fait qu'augmenter.



L'art de faire chier

2008-08-14T21:38:05.895-04:00

Je déteste magasiner. C’est viscéral, je n’aime pas ça. Mais ce jeudi soir en terminant le travail, j’avais repoussé assez longtemps l’inévitable, je me devais d’y aller. Je me présente à mon deuxième magasin de la soirée. (Figure 1.1 la configuration du stationnement).Je choisis expressément le dernier stationnement à droite (le plus loin de la porte en plus), me collant le plus possible à droite (voir figure 1.2) pour pouvoir ouvrir grande la porte de ma voiture et aussi éviter que la personne qui se stationne près de moi ramène sa portière dans la mienne causant un infâme scratch. Je rentre, effectue mes emplettes, paye et ressort. Total de l’opération : 7 minutes environ.J’arrive dans le stationnement que vois-je ? (je vois-je figure 1.3). Je prends la peine de me décoller et l’autre tarlat trouve le moyen de se coller sur moi. Je suis un tantinet irrité. Dans ma tête ça réagit violement en émettant jugement et préjugés gratuitement « Cris?%$?$% de vieux débris qui sait pas chauffer ?%$/$//$% » (la voiture était une Buick Century, ça se devait d’être une personne possédant des cheveux blancs). Je me calme et je patiente. J’ai songé passé par ma valise, mais n’ayant pas encore mon diplôme du Cirque du Soleil, je me suis abstenu.À chaque minute qui passait, ma pression artérielle doublait. Alors imaginer après trente superbes interminables minutes comment j’étais (voir figure 1.4). Je suis retourné en dedans, j’ai demandé à un commis de faire un « call » dans le magasin pour trouver le propriétaire de la voiture.Retourne attendre dehors. Attends pis attends pis attends encore. Je commençais à grogner après chaque personne qui s’approchait du dit véhicule. Pas que je me considère d’ordinaire très beau, mais là, je n'étais vraiment pas beau à voir (voir figure 1.5). Finalement, la vielle folle dame s’approche de moi… « C’est vous qui m’avez fait appeler ? Quel est le problème ?» (dit-elle d'un ton très méprisant). Je ne fais que lui pointer l’espace entre les 2 véhicules. « Vous m’avez dérangé dans mon magasinage juste pour ça ? ». Dans ma tête la réponse était d’une violence sans précédent. Je l’injuriais, la traitais de tous les noms, j’ai même cru me voir fracasser sa cane sur le hood de son char.Francis « Oui madame j’aimerais quitter et vous êtes stationner beaucoup trop près. Vous n’êtes pas dans les lignes du tout ».Dame « Vous non plus je vous ferez remarquer »Francis « Tu veux vraiment j’te pète la yeule ? »Francis « Mais moi y'a personne qui peut se... Ah pis pourriez-vous juste déplacer votre voiture madame »Inspire, expire. (Dans ma tête la chason Killing in The Name de Rage Against The Machine jouait en boucle... rien pour aider)Je ne magasine plus jamais, c’est fini.(Les oeuvres d'arts ci-jointe dans mon billet sont les miennes. Dire que dans la vie je suis dessinateur professionnel en plus. Oui oui on me paye pour dessiner... La vie est injuste vous direz.)[...]



Wow, mais quelle offre incroyable !

2008-08-05T18:40:05.305-04:00

C'est vraiment n'importe quoi :

Vu dans la porte de mon institution financière aujourd’hui : « Nous sommes maintenant ouvert le mercredi jusqu’à 14h30 pour mieux s’adapter à vos horaires ». Ils doivent s’adresser à la très grosse clientèle qui ne travaille pas le mercredi. Quessé ça ?

Je reçois un e-mail de promotion de Golf Town. Le gros spécial : « Achetez 2 gants de golf, recevez en un 3ième gratuitement ». Ils doivent s’adresser à la très grosse clientèle qui ont trois mains. Quessé ça ?

On est des valises.

(Oui j'étais en vacances, non elles n'ont pas étés assez longues)