Subscribe: Commentaires sur : Inside FlickR
http://www.internetactu.net/2006/06/07/inside-flickr/feed/
Added By: Feedage Forager Feedage Grade A rated
Language: French
Tags:
dans  des  est  flickr est  flickr  les  par  par   pas  photos  pour  qui  ses  sur flickr  sur  tout  très  une 
Rate this Feed
Rate this feedRate this feedRate this feedRate this feedRate this feed
Rate this feed 1 starRate this feed 2 starRate this feed 3 starRate this feed 4 starRate this feed 5 star

Comments (0)

Feed Details and Statistics Feed Statistics
Preview: Commentaires sur : Inside FlickR

Commentaires sur : Inside FlickR



Pour comprendre ce que notre rapport à la technologie transforme



Last Build Date: Tue, 12 Dec 2017 21:43:06 +0000

 



Par : Marc-A

Tue, 08 Dec 2009 15:13:43 +0000

Bonjour à tous! Je n'aurai qu'un site à vous recommander: http://www.monalbum.fr/Photo-en-Ligne.html MonAlbum.fr est vraiment Simple et offre 1Go Gratuit. Le site héberge albums Privé et Public que vous pouvez découvrir par catégorie! Inutile de préciser qu'il est 100% en Français. Enjoy!



Par : David VINCENT

Wed, 28 May 2008 09:48:33 +0000

En fait pour ceux qui veulent le contraire de Flickr en terme de protection de la vie privée et de partage privatif des photos il existe un site de référence dans ce domaine : http://www.joomeo.fr Il permet aussi de faire sortir de la sphère privée des photos sous la forme de diaporama en haute résolution. Avantage : contrôle total de sa vie privée en gardant la possibilité de partager de façon privée des photos avec des contacts ou des amis tout en se donnant la possibilité de publier certaine photos sur un blog par exemple.



Par : Jack

Sun, 17 Jun 2007 16:03:04 +0000

Flickr est en effet en français depuis quelques jours, ce qui devrait le rendre encore plus populaire. A noter aussi la sortie d'un diaporama plus grand qu'auparavant. Par contre j'avoue être surpris par le phénomène flickr car je ne vois pas tant de différences avec webshots par exemple, ou photobuckets, qui d'ailleurs sont sauf erreur beaucoup plus gros. Quoi qu'il en soit flickr reste un bel outil où l'on peut passer des heures à surfer. Dans un esprit non communautaire du tout, donc pas vraiment pour les mêmes cibles, il faut aussi s'intéresser à comboost http://www.comboost.com qui permet de partager ses photos, et offre des fonctionnalités intéressantes comme l'impression des albums en pdf et surtout la possibilité d'intégrer un superbe diaporama dans son site ou son blog.



Par : Christophe Pelletier (Yahoo!)

Tue, 12 Jun 2007 22:01:26 +0000

Le site Flickr est désormais accessible en Français (ainsi qu'en 6 autres nouvelles langues). Une soirée "flickr users" est organisée jeudi 14 juin à partir de 19h00 à la Wanted Gallery (Paris 3è) pour fêter ce lancement et découvrir les clichés "24 hours of flickr".



Par : serge veilleux

Sun, 08 Apr 2007 17:14:55 +0000

10 avril 2007 J'ai découvert fin novembre 2006 Flickr par hasard et je suis devenu un vrai mordu de ce système absolument fabuleux. On découvre des photos, privées certes, qu'on ne verrait jamais. Des endroits impossibles à visiter, de ces endroits qui sortent des sentiers battus et qui sont formidables. je remercie tous ceux qui mettent leurs photos sur ce site au profit de tous. De plus, sans les connaître, on se fait des amis virtuels et on entreprend parfois, des échanges qui sont génials et qui nous permettent de mieux saisir " l'étranger ".



Par : Erwan

Fri, 08 Dec 2006 22:55:47 +0000

Merci pour cet article intéressant. Difficile de faire le tour de ce phénomène qu'est l'apparition de Flickr, conjuguée à l'essor de la photographie numérique... - Peut-être faut-il insister sur la fonction "add to faves" (ajouter aux favoris). Elle permet à l'utilisateur de se constituer un corpus d'images (liens), qu'il peut voir regroupées en une (ou quelques) pages, sous forme de vignettes sur lesquelles il peut cliquer. Utile pour en savoir plus sur ce qui retient vraiment votre attention (en tant qu'utilisateur), ou sur ce qui retient l'attention des autres utilisateurs puisque, soulignons bien cela, les favoris sont publics. Sans doute manque-t-il à Flickr, comme à nombre de navigateurs, des fonctions permettant de mieux classer les images favorites (autres que les siennes propres). - Parmi les critiques de Flickr, il faudrait parler de ces petites vignettes de format carré, qui constituent une réponse très moyenne à la diversité des formats photographiques. Une façon de réduire la complexité et de proposer des pages "harmonieuses" qui est assez frustrante pour qui aime voir une image en grand sur le critère crucial de la composition... Ceci peut peut-être contribuer à expliquer le grand succès que semblent rencontrer les images aux couleurs vives. Cordialement, Erwan



Par : jacques perconte

Fri, 21 Jul 2006 05:42:18 +0000

Ce qui m’interroge sur Flickr – avec lequel je joue beaucoup – à travers les usages c’est le rapport que les gens ont avec la photographie. De quelle façon leur regard se développe avec ce système, de quelle façon, ils cultivent une mémoire d’images et quel est l’impact de cette culture sur le regard qu’ils portent sur le monde à travers leurs appareils ?



Par : Hubert Guillaud

Fri, 30 Jun 2006 08:42:13 +0000

Je me permet de citer Manue de Figoblog, qui fait une analyse du service qui me semble très percutante :
"Ce qui est intéressant dans un service comme Flickr, c'est sa capacité à être abordé suivant un système de niveaux plutôt performant. Ainsi, quand on découvre le service, on ne va utiliser qu'une, ou deux fonctionnalités : basiquement l'upload et la visualisation. Puis on découvre petit à petit les fonctions d'organisation, les tags, les sets. Puis on sort de son compte et on découvre la recherche, les photos des autres et enfin les groupes. Plus l'usager avance dans cette découverte fonctionnelle, plus il va être amené à maîtriser les aspects complexes de l'interface. Mais il y a à mon avis deux points essentiels à retenir : * tant qu'il ne les utilise pas, ces aspects complexes ne le dérangent pas * il est suffisamment fidélisé par la performance des services de base pour acquérir la culture du site et donc la maîtrise d'outils de plus en plus complexes."



Par : Hubert Guillaud

Wed, 21 Jun 2006 07:29:46 +0000

Yves, nous avions déjà parlé des critiques de Karl, il ne me semblait pas qu'il était utile de les répéter ici. C'est article se voulait surtout un regard sur le fonctionnement communautaire de FlickR. Mais je suis d'accord pour dire qu'il manque tout de même un peu de critiques sur certaines fonctions encore très limitées de l'outils... ou la censure comme le souligne ad absurdum. Christine, je maintiens mon opinion sur le tag France. :) Merci en tout cas de vos commentaires. Signalons un très intéressant graphique qui montre comment FlickR marche : http://vmaurin.free.fr/dotclear/index.php?2006/06/07/467-how-flickr-works



Par : pinch

Fri, 16 Jun 2006 07:38:02 +0000

http://fredcavazza.net/index.php?2006/06/15/1192-google-sort-son-service-de-partage-de-photos-en-ligne



Par : Alain Bachellier

Sat, 10 Jun 2006 16:17:44 +0000

Je me joins au commentaire de Christine pour louer la qualité du dossier que je me suis également empressé de mettre en lien sur ... FlickR ! et remercier également Hubert de m'avoir parfaitement compris, c'étai pas gagfné vu les conditions de l'interview :-) Je ne partage pas certains commentaires concernant la vision 'bigbrotheresque" et de piège commercial que pourrait être FlickR. J'ai personnellement toute confiance en le systeme de licence Creative Common. (Et FlickR est très pratique pour sa mise en oeuvre). Oon ne peut pas poser une licence sur une image et ne pas la diffuser de peur qu'elle soit "récupérée" commercialement. C'est absurde puisque c'est la fonction de la licence est justement la protection juridique... ! Oui, cela n'empêche en rien à un diffuseur sans scrupule de faire son marché... mais il s'expose à de graves ennuis s'il viole la licence. Aujourd'hui cela semble David contre Goliath mais je suis certain que des association d'utilisateur naitront suite à des abus toujours possible et que les commerçant hésiteront vraiment à faire des publication frauduleuses. Mais soyons pragmatique, je suis un amateur et je serais plutôt fier de voir ma photo publiée dans un grand magazine même gratuitement ! C'est ma récompense. Si je m'appelle Sébastien Salgado, je n'ai pas besoin de FlickR pour vendre mes images. Si je suis pro, j'ai ma zone de chalandise et mon systeme de distribution est au point. Toute photo que je mettrais alors sur FlickR est de celle que je n'arrive pas à vendre... Donc cela vaut le coup de tenter même au risque de se voir pirater. Non, FlickR est fait pour les amateurs et tous les pros qui s'y risquent font fausse route en se noyant au milieu d'un flot d'images qui ont toute les chances d'être aussi bonnes que les leurs. Je trouve donc dérisoire et méprisant vis à vis des autres membres de dégrader volontairement ses images en réduisant leur taille ou mettant des filigranes avant de les publier sur FlickR. Comme journaliste d'un magaziine non commercial, il m'arrive souvent d'utiliser les images de membres de FlickR. Je privilégie systématiquement ceux qui publient en haute def et dont la licence correspond. J'envoie toujours un petit mot à l'auteur pour le prévenir... et je n'ai toujours eu que des gens heureux de cela. Les amateurs qui se prennent pour des pros doivent un moment faire un choix de l'un ou de l'autre. On ne peut pas, encore moins dans ce métier qu'ailleurs, avoir le beurre et l'argent du beurre. C'est à dire avoir la tranquillité d'un amateur qui ne vit pas de ses images, et des revenus d'un pro qui doit se battre tous les jours face à une concurrence acharnée tout en payant ses charges professionnelles. Enfin, je terminerai en précisant que je retouve sur FlickR l'ambiance du club photo que fréquentais mon père à Orly avec ses concurrences, ses débats sans fin, ses puristes et ses iconoclastes et il n'a de virtuel que si on le veut bien. Personnellement, je rencontre très souvent maintenant des Flickerien(nes) avec qui je me sens plus d'affinités photographiques ou autres !



Par : Christine Lebrasseur

Thu, 08 Jun 2006 12:44:37 +0000

Merci Hubert d'avoir rapporté presque parfaitement mes propos lors de cet interview. J'aimerai cependant clarifier un point ; "Il y a des gens que j’ai connu via FlickR, virtuellement(...)" et qui le resteront (virtuels) l'essentiel de ce site n'étant pas d'en faire un club de rencontres. Les Flickeriens (joli néologisme) que je cotoîe IRL (In Real Life) étaient des amis d'avant FlickR, ceci pour insister sur le fait que la passion de la photo n'est pas un prétexte "Meeticien" (et hop, un barbarisme !). Autre point : "[tag] France (communauté des touristes qui voyagent en France composée de photos souvent très simples et pas très recherchées)" : faux. Il s'agit aussi pour la plupart de français vivant en France tout simplement, quant aux photos "simples et pas recherchées" il te faudrait cliquer plutôt sur "Most Interesting" et non sur "Most recent", je pense que tu réviserais ton jugement :) Je me suis permis de laisser un lien vers ton article (et une traduction TRES approximative de Yahoo translator en anglais) sur le Central de Flickr, ici : http://www.flickr.com/groups/central/discuss/72157594159499783/ Enfin, il ne faut pas oublier que l'abus de virtuel est "dangereux pour la santé mentale" et que tout cela restant du domaine de "l'impalpable" il ne faut pas prendre tout celà trop au sérieux... As tu parlé de tous ces expatriés de leur terre natale pour lesquels FlickR est un moyen indispensable de rester en contact visuel avec leurs proches à l'autre bout du monde ? Dans tous les cas, bravo et merci pour la pub :)) En aparté : John, Merci :) Chris NB : Le lien vers "mes cinq premières photos " est erroné, cf : http://www.flickr.com/photos/_lc/page27/



Par : ad absurdum

Thu, 08 Jun 2006 12:16:05 +0000

un article intéressant mais qui a mon sens manque de recul et de sens critique et véhicule une vision purement angélique de monde flickr . Ainsi deux points qui me semblent importants ne sont pas abordés : a) la pratique de la censure sur flickr (faites une recherche google : flickr censorship ) b) le fait que les tags , qui sont entrés volontairement et gratuitement par les flickeriens fournissent un moyen puissant d'indexation des 150 millions de photos hébergées sur flickr, et d'exploitation commerciale de ces photos bien souvent déposées sous licence creative commons. On pourra visiter à profit le site http://everystockphoto.com/ qui a bien compris tout l'intérêt de la chose.



Par : pinch

Thu, 08 Jun 2006 08:20:28 +0000

FlickR est un outil collaboratif remarquable qu'il faut imiter dans la blogosphère... Pourquoi ne pas permettre à l'internaute d'évaluer les tags liés à une information afin d'en affiner la pertinence. FlickR doit pouvoir se développer pour tout autre type d'information et générer des groupes autour de problématiques plus sensibles (comme par exemple tout ce qui est lié à une certaine convergence aujourd'hui : les nanotechnologies...) Finalement en optimisant la gestion collaborative d'un tel outil, cela peut générer une certaine forme de débat citoyen qui manque aujourd'hui dans de nombreux domaines... La classification par groupes, tribus, collectifs détrône petit à petit toute ambition oligarchique et favorise l'épanouissement de chacun en fonction de son affect et de ses centres d'intérêt.



Par : yves

Thu, 08 Jun 2006 06:06:25 +0000

Il manque dans l'article un mise en valeur et une critique du modèle commercial et du discours de FlickR. Voir par exemple ici: http://www.la-grange.net/2006/03/29.html Si on compare à Wikipedia, Wikipedia n'est pas une société commerciale, si elle profite aussi du travail des autres, elle offre des garanties en retour (tout le contenu est et restera libre, il n'y a pas de pub), et elle fait appel aux dons lorsque le besoin s'en fait sentir. Il y a aussi des choses à critiquer dans le système wikipedia, mais à tout prendre je préfèrerais un wikipedia artistique pour partager des oeuvres libres, en demandant au minimum d'autoriser la rediffusion non commerciale (cc-by-nc-nd) pour remplacer Flickr, dans lequel la relation entre la société est l'artiste me semble quand meme assez floue (qui profite de quoi ? Est-ce que FlickR fait du blé avec des oeuvres dont la licence indique un diffusion Non-Commerciale autorisée ?)



Par : Baloumba

Wed, 07 Jun 2006 22:54:51 +0000

Merci pour cet excellent article. Malheureusement sur FlickR, les français sont très peu présents... L'interface en Anglais doit y être pour beaucoup je le crains. Utilisateur actif depuis moins d'un an mais inscrit depuis les débuts, j'abonde dansl'analyse sur le retard de développement des outils sociaux. Difficile de gérer ses nombreux contacts avec de si pauvres fonctions, il n'y a qu'à regarder comment est concu la mesagerie pour s'en convaincre... Mais souvent, le plaisir du réseau pallie au manque de flexigonomie. Un autre défaut est la morale puritaine qui s'abat parfois sans prévenir sur la tête de merveilleux photographes, par exemple : http://flickr.com/photos/yuridojc/123763021/ Autre détail d'importance, quand on est mordu, on s'abonne, et on sort la Carte Bleue, car les fonctions gratuites sont très limitatives... (200 photos visibles Max, trois albums Max, limite de download mensuel ridicule, ...) Mis à part celà, quand on y a goûté, celà devient totalement addictif... Et bravo à Christine, très connue sur la communauté, tant par ses photos que par ses poésies ;-) Google se lancera-t-il dans ce créneau un jour ??? Encore merci pour cet article. Avez vous ouvert un compte Flickr depuis ?