Subscribe: LGBT Rights
http://www.hrw.org/fr/rss/taxonomy/674
Added By: Feedage Forager Feedage Grade B rated
Language: French
Tags:
activistes  dans  des  droits  les  lgbt  moyen orient  ont  personnes lgbt  personnes  pour les  pour  rapport  sur  une 
Rate this Feed
Rate this feedRate this feedRate this feedRate this feedRate this feed
Rate this feed 1 starRate this feed 2 starRate this feed 3 starRate this feed 4 starRate this feed 5 star

Comments (0)

Feed Details and Statistics Feed Statistics
Preview: LGBT Rights

Droits LGBT





 



La lutte pour les droits LGBT en France

17 mai 2017

« En France, aujourd’hui, nous ne pouvons toujours pas vivre et aimer librement tels que nous sommes. » Tel est le triste constat de Joël Deumier, président de SOS-Homophobie. Dans son rapport annuel publié le 10 mai 2017, l’association annonce avoir reçu 1575 témoignages d’actes anti-LGBT en 2016, soit une hausse de près de 20 % par rapport à l’année précédente. Déplier Manifestation en faveur du mariage pour les couples de même sexe. Paris, 16 décembre 2012. © 2012 Olivier Hoffschir Il est possible que l’augmentation du nombre d’incidents enregistrés reflète une plus grande volonté de la part des victimes de se manifester. Néanmoins, SOS Homophobie pense que beaucoup de victimes d’actes anti-LGBT n’osent toujours pas témoigner. En 2016, l’association a recueilli 26 témoignages de personnes ayant été confrontées à une attitude homophobe, biphobe ou transphobe de la part des instances judiciaires et policières. Cela signifie que parfois, un officier de police refuse de caractériser une agression d’homophobe lors du dépôt de plainte ou même d’enregistrer une plainte – ou que les forces de l’ordre elles-mêmes adoptent des comportements discriminants à l’encontre des personnes LGBT. Même si ces occurrences restent heureusement limitées, elles n’en sont pas moins inacceptables. La France devrait prendre des mesures pour évaluer l’étendue de ces comportements dans les instances publiques, pour faire en sorte qu’elles remplissent leurs fonctions de manière effective.     Le rapport de SOS Homophobie montre également la corrélation entre les débats autour de l’égalité des droits et la montée des actes anti-LGBT. L’association a connu un pic de témoignages en 2013, année marquée par l’adoption de la loi ouvrant le mariage aux personnes de même sexe. En 2016, la France a adopté une loi levant l’obligation pour les personnes transgenres de produire des preuves de traitements médicaux pour changer d’état civil. Cette même année a été marquée par une hausse de 76% de témoignages reçus faisant état d’actes transphobes.  Bien que la majorité des français soit favorable au mariage des couples du même sexe et à l’adoption d’enfants par ces couples, les opposants aux droits LGBT sont une « minorité bruyante », particulièrement active sur les réseaux sociaux, où les poursuites judiciaires pour des propos homophobes restent difficiles à engager. Plusieurs candidat-e-s à l’élection présidentielle de 2017 ont exprimé leur volonté de « réécrire la loi Taubira » sur le mariage pour tous et l’adoption. Un candidat a même reçu le soutien de Sens commun, association ouvertement opposée à l’égalité des droits pour les personnes LGBT. Les prises de position hostiles aux droits LGBT par certaines figures politiques risquent de « ravive[r] la haine ». Il est grand temps de mettre un terme aux discriminations à l’encontre des personnes LGBT, et il en est de la responsabilité des autorités françaises de faire de ceci une réalité. [...]



Russie : Violences homophobes en toute impunité

03 fév 2014

En Russie, l'impunité pour les agressions de personnes homosexuelles est telle que les agresseurs filment eux-mêmes ces attaques et les diffusent sur Internet... Des images choquantes. HRW appelle à des poursuites contre les auteurs de ces crimes.




Afrique du Sud : Un archevêque condamne la violence anti-LGBT

22 oct 2013

L'archevêque anglican sud-africain Thabo Cecil Makgoba appelle à mettre fin à toute violence ou discrimination basée sur l'orientation sexuelle.




Cameroun: Poursuites injustes pour homosexualité

21 Mar 2013

Le Cameroun poursuit régulièrement des personnes en justice pour relations homosexuelles consenties en vertu du l'article 347 bis du code pénal, en violation non seulement des normes juridiques internationales mais aussi de la constitution nationale. Les avocats qui défendent les personnes poursuivies subissent eux-mêmes de graves menaces.




Cameroun: Des avocats menacés de mort

13 fév 2013

Deux avocats camerounais qui représentent des clients accusés de comportement homosexuel ont reçu des menaces de mort. Le gouvernement devrait agir immédiatement pour protéger ces avocats, et garantir les droits de la défense dont tout citoyen doit pouvoir bénéficier.




États-Unis : Arrestations abusives de femmes transgenre

20 juil 2012

Un nouveau rapport de HRW décrit comment la police dans plusieurs villes américaines confisquent des préservatifs trouvés sur des travailleuses de l'industrie du sexe et des femmes transgenre, les exposant ainsi davantage au risque du VIH / sida.




Plus jamais seuls

16 avr 2018




L’audace face à l’adversité

16 avr 2018

Résumé Des personnalités religieuses, le gouvernement ou vos parents – tous veulent avoir leur mot à dire sur ce que vous faites entre les jambes. Ce que je veux vous dire, c’est que ce n’est pas leur problème, que votre corps, vos désirs, vos idées sont à vous, et à vous seuls. S’ils n’aiment pas ce que vous êtes, ils ont tort.—Rima, femme bisexuelle, Liban Je suis un être humain comme les autres et j’ai des droits. Je vais défendre ces droits.—Ahmed, homme gay, Libye Rima et Ahmed ne sont pas seuls. Au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, malgré la répression des États et la stigmatisation sociale, les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres (LGBT) continuent de trouver des moyens de s’exprimer. Ils racontent leurs histoires, construisent des alliances, établissent des réseaux qui dépassent les frontières, développent des mouvements nationaux et régionaux et adoptent des moyens créatifs pour combattre l’homophobie et la transphobie. Ce rapport accompagne une série de vidéos produites par Human Rights Watch et la Fondation arabe pour les libertés et l’égalité (AFE). Dans ces vidéos, des activistes délivrent des messages de soutien et d’encouragement en arabe aux personnes LGBT du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord. Le rapport se concentre donc sur les régions où l’arabe est la principale langue parlée. Le rapport replace les vidéos dans leur contexte, mettant en valeur et détaillant l’existence de mouvements qui promeuvent le changement face à d’importants obstacles, comme la criminalisation du comportement homosexuel (et, dans certains pays, de la non-conformité de genre), les arrestations arbitraires et les mauvais traitements, les examens anaux forcés, la non-reconnaissance du genre des personnes transgenres, la violence des acteurs étatiques et non étatiques, les restrictions du droit à la liberté d’expression et d’association, le rejet de la famille et la stigmatisation au sein des communautés. Dans tous les pays analysés dans ce rapport, les activistes doivent, à des degrés divers, faire face à l’hostilité de l’État. De nombreux gouvernements de la région rejettent totalement les concepts d’« orientation sexuelle » et d’« identité de genre ». Face à l’intransigeance officielle, certains activistes choisissent de travailler en dehors des structures étatiques : leur activisme se concentre sur le renforcement de la communauté et le changement des attitudes. D’autres ont affronté leurs gouvernements, en faisant pression sur eux pour l’adoption de changements progressifs, sous diverses formes. Au Liban et en Tunisie par exemple, sous la pression de activistes locaux et internationaux et des organes de surveillance des traités, les institutions étatiques ont accepté d’entendre les appels demandant l’interdiction des examens anaux forcés. L’Irak s’est engagé à lutter contre la violence fondée sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre (OSIG). Au Liban, les tribunaux ont rejeté une interprétation des « infractions contre nature » incluant les relations sexuelles entre personnes du même sexe (les décisions de justice en l’espèce n’ont cependant pas produit de précédent juridique à caractère contraignant). Au Maroc, des tribunaux ont condamné des auteurs de violences fondées sur l’OSIG. Les progrès peuvent être laborieux et les revers nombreux. Lors de la rédaction du présent rapport en septembre 2017, les forces de sécurité égyptiennes ont arrêté des dizaines de personnes lors d’une véritable démonstration de force suite au déploiement d’un drapeau arc-en-ciel, qui est un signe de solidarité avec les personnes LGBT, pendant un concert. Ces arrestations s’appuient sur une loi visant à lutter contre la « débauche », déjà utilisée au début des an[...]



« Plus jamais seuls » : Voix LGBT au Moyen-Orient et en Afrique du Nord

08 jan 2018

width="640" height="360" src="//www.youtube.com/embed/6AkVxI8xbQs?width=640&height=360&thumbnail_image=maxresdefault&theme=dark&autoplay=0&vq=large&rel=0&showinfo=1&modestbranding=0&iv_load_policy=1&controls=1&autohide=2&enablejsapi=1&origin=https://www.hrw.org&start=0&wmode=opaque" frameborder="0" allowfullscreen> Les activistes lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres (LGBT) des pays arabophones du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord défient la répression exercée par certains États et la stigmatisation sociale, ont déclaré Human Rights Watch et la Fondation arabe pour les libertés et l’égalité (Arab Foundation for Freedoms and Equality, AFE) dans une série de vidéos et dans un nouveau rapport de Human Rights Watch publiés aujourd’hui.   (Beyrouth, 16 avril 2018) - Les activistes lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres (LGBT) des pays arabophones du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord défient la répression exercée par certains États et la stigmatisation sociale, ont déclaré Human Rights Watch et la Fondation arabe pour les libertés et l’égalité (Arab Foundation for Freedoms and Equality, AFE) dans une série de vidéos et dans un nouveau rapport de Human Rights Watch publiés aujourd’hui. 16 avr 2018 Report L’audace face à l’adversité Activisme en faveur des droits LGBT au Moyen-Orient et en Afrique du Nord Télécharger le rapport complet en Francais Télécharger l'annexe du rapport en Francais Dans le rapport de 75 pages, « L’audace face à l’adversité : Activisme en faveur des droits LGBT au Moyen-Orient et en Afrique du Nord » et dans la série de vidéos « Plus jamais seuls » (« No Longer Alone »), des activistes racontent leurs histoires et décrivent comment ils construisent leurs mouvements. Pour lutter contre les mythes et contrecarrer l’isolement de nombreuses personnes LGBT dans la région, Human Rights Watch et l’AFE se sont associées pour produire des vidéos dans lesquelles des activistes LGBT arabophones décrivent leurs chemins d’acceptation de soi. À travers la série de vidéos, ils envoient des messages de soutien et d’encouragement aux personnes LGBT du monde arabophone. « Nous ne voulons plus de cette image qui nous pose en simples victimes », explique Zoheir, un activiste algérien. « Nous voulons parler de la réalité, de la violence, mais aussi [montrer ce qui est] positif ». Le rapport s’appuie sur des entretiens avec 34 activistes de 16 pays arabophones du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord, réalisés entre juillet 2017 et mars 2018. Dix-huit activistes et artistes de dix pays ont participé à la série de vidéos. Les activistes encouragent les jeunes LGBT à se défendre. Rima, une femme bisexuelle du Liban, s’adresse directement aux femmes bisexuelles et lesbiennes de la région quand elle déclare : « Des personnalités religieuses, le gouvernement ou vos parents – tous veulent avoir leur mot à dire sur ce que vous faites avec ce que vous avez entre les jambes. Ce que je veux vous dire, c’est que ce n’est pas leur problème, que votre corps, vos désirs, vos idées sont à vous, et à vous seuls. S’ils n’aiment pas ce que vous êtes, ils ont tort ». Les activistes de la région revendiquent également leurs droits. « Je suis un être humain comme les autres et j’ai des droits. Je vais défendre ces droits », explique Ahmed, un homosexuel libyen. [...]



Ghana : Discrimination contre les personnes LGBT

08 jan 2018

(VIDÉO, sous-titres via "cc") – Témoignages au sujet de la discrimination et des violences subies par des personnes LGBT au Ghana, recueillies par HRW qui appelle dans un nouveau rapport au respect intégral des droits de ces personnes.




Wendy Isaack

04 jan 2018

Wendy Isaack est chercheuse auprès du programme Droits des personnes LGBT au sein de Human Rights Watch. Profil détaillé en anglais : www.hrw.org/about/people/wendy-isaack