Subscribe: Mad's blog
http://www.couchet.org/blog/index.php5?feed/atom
Added By: Feedage Forager Feedage Grade B rated
Language: French
Tags:
april  dans  des  est  les  libre  logiciel libre  logiciel  logiciels  mais  nous  par  pas  pour  qui  sur  une 
Rate this Feed
Rate this feedRate this feedRate this feedRate this feedRate this feed
Rate this feed 1 starRate this feed 2 starRate this feed 3 starRate this feed 4 starRate this feed 5 star

Comments (0)

Feed Details and Statistics Feed Statistics
Preview: Mad's blog

Mad's blog



Un blog sur tout ce qui a trait aux logiciels libres, aux droits d'auteur, aux cultures numériques, aux libertés fondamentales dans la société de l'information.



Updated: 2018-01-10T17:38:39+01:00

 



Parce que l’art est essentiel à l’épanouissement de l’enfant - Appel à soutien de l’Orchestre national des petites mains symphoniques

2016-08-17T15:23:29+02:00

Parce que l’art est essentiel à l’épanouissement de l’enfant

Appel à soutien de l’Orchestre national des petites mains symphoniques

Un billet pour parler non pas de logiciel libre, mais de musique ! Ou, plus précisément, d’une association musicale qui vient de lancer un appel à soutien pour développer son activité. Le plaisir, la musique, la solidarité, le partage, la convivialité et l’excellence sont au cœur de cette aventure. Il s’agit de l’Orchestre nationale des petites mains symphoniques, dont le fondateur, Éric Du Faÿ, chef d’orchestre et musicien, est un vrai passionné.

(image)

Cet orchestre est l’un des rares orchestres symphoniques français à être constitué exclusivement d’enfants et sans doute l’un des plus grands en Europe. L’association existe depuis onze ans, avec un concours tous les deux ans, la participation à de nombreux projets musicaux, et deux voyages sont d’ores et déjà prévus en 2017, en Chine et en Argentine. Mon fils de 10 ans fait partie depuis cette année de l’Orchestre des petites mains symphoniques. Il y joue du hautbois et de la guitare et je constate l’effet extraordinaire de ce projet sur les enfants. Actuellement se déroule le 2e Festival Étoiles Symphoniques (du 16 au 26 août) autour de Verneuil-sur-Avre en Normandie (250 musiciens de 7 à 17 ans pour une quarantaine de concerts). Une vidéo de 3 minutes sur la première journée est en ligne.

L’association, qui fonctionne sur le mode du bénévolat, est cependant de plus en plus sollicitée pour de nombreux projets, et se voit invitée à participer à des concerts en France et à l’étranger… Pour continuer l’aventure et garantir l’accessibilité au plus grand nombre, elle doit donc s’adapter et assurer son développement. Pour cela, l’association a lancé un projet de cofinancement sur Ulule, mais est également éligible au mécénat.

Vous trouverez, ci-dessous, une série de liens et des informations sur le projet. Si cela vous semble pertinent, n’hésitez pas à contribuer et/ou à transmettre largement ce message.




De vous nous avons besoin - Rejoignez la rébellion pour soutenir le côté libre de l'informatique

2015-12-09T14:27:39+01:00

(image)

L'April se bat depuis 19 ans pour le côté libre/lumineux de la Force … euh de l'informatique. L'association, grâce aux Rebelles, aux Jedis et à leurs Maîtres, est une association précieuse et unique pour tous ceux qui utilisent et qui produisent des logiciels libres. Passez à l'action, rejoignez dès maintenant la rébellion.




Quand l'État s'ouvre au logiciel libre avec OpenFisca et Mes-aides

2015-04-08T16:21:19+02:00

Le journaliste Xavier Berne a publié début avril 2015 un article dans lequel il revient en détail sur la genèse et les objectifs d'OpenFisca et Mes-aides, qui permettent des simulations du système socio-fiscal français. Lors de la rédaction de son article, Xavier Berne m'avait contacté pour solliciter mon avis sur ces outils et cette initiative du gouvernement. Certains de mes commentaires ayant été repris en citations dans l'article, je vais développer ici un peu plus mon avis. OpenFisca est « un moteur ouvert de microsimulation du système socio-fiscal. Il permet de calculer simplement un grand nombre de prestations sociales et d'impôts payés par les ménages, et de simuler l'impact de réformes sur leur budget. » C'est donc un logiciel libre de simulation socio-fiscal porté par des institutions publiques. Mes-aides.gouv.fr est un site qui permet de simuler, en un seul questionnaire, les principales prestations sociales auxquelles un foyer peut prétendre. C'est un service en cours de construction. Le code source de l'outil est disponible sous une licence libre. Le logiciel OpenFisca et le site Mes-aides initient enfin le développement et la mise à disposition par les pouvoirs publics d'outils destinés au grand public et fonctionnant grâce à des logiciels libres. Espérons seulement que ce mouvement soit enclenché de façon durable ! Le fonctionnement de l'État et des services publics est de plus en plus complexe. Ce n'est pas propre à la France, et c'est certainement concomitant avec les progrès de l'informatique. Mais on aboutit à une situation où ce sont des algorithmes écrits par de toutes petites équipes qui définissent le droit. Il est connu que les organismes sociaux ont leur propre interprétation de la loi. C'est inévitable, car la loi ne peut pas tout définir précisément. Donc, de plus en plus, "code is law" et seuls de très rares experts savent, chacun dans leur domaine restreint, les règles appliquées. Et si on n'a pas accès au code source, progressivement plus personne ne pourra contrôler ce qui se fait. La publication du code source, et sous une licence libre, est indispensable au bon fonctionnement d'une démocratie moderne. Le simulateur OpenFisca est un indéniable progrès (encore largement en construction). Mais c'est paradoxalement aussi le signe d'un échec : si les administrations avaient publié leurs algorithmes, des intiatives comme OpenFisca – qui doivent réécrire les règles sociales et fiscales à partir de zéro– ne seraient pas nécessaires. Il est quand même hallucinant de penser que l'État (aidé de la société civile) doive reconstruire de toute pièce un simulateur ouvert et libre parce qu'il n'arrive pas lui-même à accéder aux différents calculateurs et simulateurs développés par ses services et les partenaires sociaux (impôts, Insee, CAF…). Ceci dit, saluons ce mouvement positif, signe d'un évident changement de philosophie. Il est encore trop tôt pour savoir si ce n'est qu'un feu de paille et si cette tendance va se généraliser, mais des petites équipes comme Etalab font bouger les lignes. Il ne s'agit plus seulement d'utiliser des logiciels libres parce qu'ils sont meilleurs que des logiciels privateurs, on s'attache désormais à s'assurer de la pérennité du logiciel, on choye sa communauté de développeurs et d'utilisateurs… C'était d'ailleurs le sens de la circulaire Ayrault de 2012 sur le "bon usage des logiciels libres dans l'administration française", qui dessinait une gestion informatique où l'acteur public n'est plus cantonné à un simple rôle d'acheteur mais également, par les effets positifs de la mutualisation induite par le logiciel libre, a un rôle de contributeur. Bien sûr, l'État devrait mettre en place une politique publique en faveur du logiciel libre, en généralisant son utilisation et en diffusant sous licence libre les développements internes. Il devrait, a minima, développer le minimum nécessaire pour permettre à[...]



Projet de loi renseignement / surveillance : non à la surveillance généralisée

2015-04-08T14:07:08+02:00

(image)

Cette bannière utilise une image de l’EFF sous licence CC-BY 3.0 (source Philippe Aigrain).

Pour s'informer et agir sur le projet de loi surveillance (officiellement connu sous le nom de projet de loi relatif au renseignement).




L'April lance une grande campagne d'adhésion « Donnons la priorité au logiciel libre »

2014-02-09T13:22:18+01:00

L'April, dont je suis le délégué général depuis mars 2005, vient de lancer, avec le soutien de Richard Stallman (président de la Fondation pour le Logiciel Libre), une campagne d'adhésion sur le thème « donnons la priorité au logiciel libre ».

(image)

En 2011, j'ai expliqué dans une conférence à TEDx Bordeaux l'importance du logiciel libre dans mon parcours.

En novembre 1996, avec quatre autres étudiants de l'université Paris 8 Vincennes à Saint Denis, je déposais à la préfecture de Bobigny les statuts de l'April. Depuis, nous avons participé activement à la prise de conscience du public que la liberté informatique est un enjeu de société. L'April est aujourd'hui forte de plus de 3 600 membres et d'une équipe de trois permanents (notre rapport d'activités 2013 est disponible en ligne).

Mais, il reste encore beaucoup de travail pour développer et protéger les libertés fondamentales à l'ère du numérique et à l'heure du scandale Prism. Richard Stallman, président de la Fondation pour le Logiciel Libre, a ainsi expliqué que « l'utilisation de logiciels libres ... est la première étape dans la prise de contrôle de nos vies numériques – qui inclut la prévention de la surveillance».

L'April à travers ses actions de promotion et défense du logiciel libre joue un rôle essentiel. Malheureusement, phénomène commun à toute structure associative, la base de nos adhérents s'est érodée au fil du temps. Or, les cotisations représentent l'essentiel de notre financement.

Nous venons donc de lancer une grande campagne d'adhésion sur le thème « donnons la priorité au logiciel libre ».

Pourquoi le thème de la priorité au logiciel libre ? D'abord, parce qu'en 2013, nos actions ont favorisé l'adoption, pour la première fois, d'une disposition législative donnant la priorité au logiciel libre. Et il faut généraliser ce principe de priorité au logiciel libre.

Ensuite, parce que reprendre en main son informatique nécessite un effort mais c'est un effort citoyen nécessaire. Chacun doit essayer de donner la priorité au logiciel libre dans ses choix informatiques.

Cette campagne est lancée avec le soutien de Richard Stallman qui encourage les personnes qui veulent promouvoir la liberté et les droits de l'Homme dans l'informatique à adhérer à April.

La campagne a pour objectif notamment d'augmenter nos capacités d'action mais aussi de rappeler aux gens l'importance du logiciel libre.

Nous avons besoin de votre soutien : adhérez dès maintenant à l'April pour soutenir le logiciel libre et relayez la campagne.




Achetez le « Pack Liberté » de l'April, Framasoft, La Quadrature du Net pour sauver un chaton et les libertés

2012-12-04T17:11:18+01:00

(image) Pour donner à chacun l'occasion de sauver un chaton, l'Internet libre et le logiciel libre, l'April, Framasoft et La Quadrature du Net proposent leur tout nouveau «Pack Liberté 2».

L'April (dont je suis le délégué général), Framasoft et La Quadrature du Net sont trois organisations qui œuvrent depuis plusieurs années à la défense et à la promotion du logiciel libre, ainsi qu'à la défense des libertés sur internet. Les trois associations ont besoin de ressources supplémentaires pour perénniser leurs missions et efficacement défendre leurs valeurs.

L'April, Framasoft et La Quadrature du Net se sont donc regroupées autour d'une campagne commune de soutien : le «Pack Liberté 2».

Le « Pack Liberté 2 » permet à chacun de sauver un chaton, l'internet libre et le logiciel libre.

Le site «Pack Liberté» propose chaque jour à 10h au moins une nouvelle vidéo mettant montrant l'incroyable efficacité du chaton « Pack Liberté » en action.

Voir par exemple cette vidéo sur Hadopi.




Logiciel Libre et présidentielle : les positions des candidats

2012-04-20T14:28:11+02:00

L'April avait transmis il y a quelques semaine aux candidats à la présidentielle un long questionnaire sur le logiciel libre et sujets afférents.

À quelques heures du premier tour, je vous encourage à lire les réponses de candidats ou à minima l'analyse de l'April.

Ont répondu : Nicolas Dupont-Aignan, le Front de Gauche pour Jean-Luc Mélenchon, Eva Joly et François Bayrou, Fleur Pellerin, chargée de l'économie numérique dans l'équipe de François Hollande, et Guillaume Lambert, directeur de campagne de Nicolas Sarkozy.

Le questionnaire de l'April a été utile, comme en 2007, pour permettre de préciser des positions, des visions du numérique. Il y a des réponses construites, de qualité et positives pour le logiciel libre.

Malheureusement, comme je l'ai dans une interview à l'Usine Nouvelle, je déplore que «Le futur président, si l'on en croit les sondages actuels, sera soit en faveur de mesures problématiques pour les libertés publiques et le logiciel libre, soit sans avis clair sur la question ».

Les liens utiles :




Interview édifiante sur mafia, internet, spam, hadopi, drm...

2012-04-01T13:42:39+02:00

L'April a diffusé ce dimanche une interview qui commence par une rencontre avec un personnage hors du commun, dont nous ignorons la véritable identité, mais qui s'est présenté à nous sous le pseudonyme de «Baron Zombie».

Durant cette interview d'1 heure, de nombreux sujets sont passés en revue : mafia, internet, spam, botnets, Hadopi, drm, brevets logiciels, informatique déloyale, ACTA.

Une interview décapante et instructive à écouter absolument et une transcription est également disponible.




Derniers jours pour répondre à l'appel à conférences pour les Rencontres Mondiales du Logiciel Libre 2012

2012-03-24T01:33:08+01:00

La prochaine édition des Rencontres Mondiales du Logiciel Libre (RMLL) aura lieu du 7 au 12 juillet 2012 à Genève. L'appel à conférences se termine le 31 mars 2012.

Les RMLL ont notamment comme spécificités : d'être d'accès libre et gratuit, d'être organisées exclusivement par des bénévoles, de se dérouler sur presque une semaine, de proposer à la fois des conférences techniques, grand public et des moments festifs. C'est incontestable l'un des moments forts de l'année pour le logiciel libre et ses acteurs, sans doute le meilleur lieu d’échanges et de rencontres entre contributeurs et utilisateurs de logiciel libre.

Et, pour la première fois, les RMLL se dérouleront en dehors de la France (elles sont nées à Bordeaux en 2000).

Il ne reste que quelques jours pour proposer une conférence.




Avis du Comité économique et social européen sur droit d'auteur, brevet et atteinte aux droits fondamentaux

2012-03-23T10:57:16+01:00

Le Comité économique et social européen (CESE) vient de publier un avis (disponible au format PDF), fort réjouissant, qui critique la politique menée par la Commission européenne en matière notamment de droit d'auteur et de brevet.

ACTA, brevet unitaire, brevet logiciel, Hadopi… tout y passe. Le CESE est très critique envers la politique extrémiste de la Commission et s'inquiète de son impact sur les droits fondamentaux. Cet avis montre que des idées poussées par l'April, La Quadrature du Net et d'autres sont de plus en plus partagées.

L'April a publié une petite synthèse de l'avis mais, franchement, je vous conseille fortement la lecture complète de l'avis qui ne fait que sept pages. Sa lecture vous réjouira.

Et n'hésitez pas à le transmettre à votre député en France, aux députés européens, aux candidats à la présidentielle, aux futurs candidats aux législatives.

La proposition 4.2.2 de l'avis est de réduire la durée du droit d'auteur à 5 ans pour le logiciel :

4.2.2

Le Comité suggère à la Commission d’évaluer la possibilité d’une protection spécifique, de durée très réduite, pour les logiciels; la directive 91/250/CEE (4) pourrait être revue afin de réduire très sensiblement la durée de protection, par exemple à cinq ans, et obliger ensuite à la publication des sources, compte tenu de la rapidité de l’innovation et des renouvellements des programmes des grands éditeurs.

Cette proposition ressemble à une proposition de Richard Stallman suite à des propositions du Parti Pirate.




Informons sur ACTA samedi 10 mars 2012

2012-03-08T14:18:58+01:00

Samedi 10 mars 2012, une nouvelle opération d'information est lancée concernant ACTA et ses dangers.

Le format n'est pas le même que lors des précédentes manifestations. il ne s'agit pas de défiler mais de s'installer à un endroit fixe et de sensibiliser le public sur les dangers pour nos libertés individuelles que représente l'application d'un projet tel qu'ACTA. Pour Paris, le rendez-vous est fixé au samedi 10 mars à 14h, sur l'esplanade devant l'entrée du Centre Pompidou.

Voir l'actualité de l'April qui indiquent les liens utiles.

À samedi pour ceux qui viendront à l'opération parisienne (14h devant Beaubourg).




Manifestons contre ACTA samedi 25 février 2012

2012-02-24T12:58:19+01:00

Comme vous le savez surement les sujets de préoccupation ne manquent pas pour le logiciel et/ou les libertés publiques à l'ère du numérique. Mais, actuellement nous avons une chance de repousser l'ACTA.

Samedi 25 février 2012, une seconde opération à l'échelle mondiale est lancée contre ACTA. Participons ensemble aux manifestations prévues dans de nombreuses villes !

Je serai présent dans le cortège parisien avec une tenue jaune fluo bardée de stickers et j'aurai des tracts April à disposition.

Liens utiles :




Achetez le « Pack Liberté » de l'April, Framasoft, La Quadrature du Net pour redonner à l'Internet une odeur de frais

2012-02-03T15:04:07+01:00

L'April, Framasoft et La Quadrature du Net viennent de lancer une campagne commune de dons intitulée «Pack Liberté».

(image) C'est une campagne sérieuse malgré l'humour et la métaphore « lessivière ». N'hésitez pas à acheter un « Pack Liberté » et à relayer cette campagne.




Nicolas Sarkozy et Victor Hugo

2012-01-25T09:09:28+01:00

Dans son discours de vœux du Président de la République au monde de la Culture Nicolas Sarkozy cite Victor Hugo mais avec en choisissant bien sa citation.

Dans son discours, Nicolas Sarkozy dit :

En préparant ce discours, j'ai retrouvé une réflexion de Victor HUGO, qui me semble être une référence relativement incontournable. Pour Victor HUGO, c'est un « sophisme singulier, qui serait puéril s'il n'était perfide : la pensée appartient à tous, donc elle ne peut être propriété, donc la propriété littéraire n'existe pas ». Et HUGO d'ajouter : « Prendre tout et rendre un peu. Spoliation et sujétion de l'écrivain. On le vole, puis on l'achète ». Je n'ai rien à retirer à ce que disait Victor HUGO. Parce que ce « sophisme singulier » connaît un avatar moderne. Il s'intitule « licence globale ». Avec elle, on prend tout au créateur et on lui rend un peu, on le vole d'abord, on l'achète ensuite Je ne veux pas de cette politique-là.

Les propos de Victor Hugo sont issus de son discours d'ouverture du Congrès littéraire international de 1878 dans lequel il dit aussi :

Le principe est double, ne l'oublions pas. Le livre, comme livre, appartient à l'auteur, mais comme pensée, il appartient - le mot n'est pas trop vaste - au genre humain. Toutes les intelligences y ont droit. Si l'un des deux droits, le droit de l'écrivain et le droit de l'esprit humain, devait être sacrifié, ce serait, certes, le droit de l'écrivain, car l'intérêt public est notre préoccupation unique, et tous, je le déclare, doivent passer avant nous. (Marques nombreuses d'approbation)




Le petit bouton rouge de ma machine à laver

2011-10-10T16:21:56+02:00

J'ai récemment eu un problème avec ma machine à laver (une brandt malice) qui ne séchait plus et affichait d23 comme code d'erreur.

(image) N'y connaissant absolument rien en électroménager, et l'appareil n'étant plus sous garantie, je me suis balladé dans les forums de dépannage pour voir si une solution était proposé. Et bien sûr, j'ai trouvé plein d'informations notamment sur http://www.forum-electromenager.com.

En gros, le problème viendrait du ventilateur qui serait grippé et une sonde de sécurité de température (klixon) se serait déclenchée. Pour régler le problème il faut nettoyer le ventilateur et réenclencher la sonde. Le ventilateur se trouve à l'arrière de la machine. Le nettoyage n'a pas été très compliqué. Par contre, ma femme et moi on a bien galéré pour trouver le "petit bouton rouge" censé se trouver sur le côté droit de la machine. Je n'ai pas trouvé sur le net de photo de l'appareil, donc je mets en ligne des photos, ça évitera peut-être à des personnes de passer trop de temps à chercher ce foutu bouton.




Vente liée ordinateur/logiciels et projet de loi consommation

2011-10-06T07:24:43+02:00

Dans le cadre du projet de loi « renforçant les droits, la protection et l’information des consommateurs », trois amendements concernant la vente liée ordinateur/logiciels ont été discutés. La plupart des interventions ont été de grande qualité. Une occasion pas si courante de féliciter les députés. En effet, les débats mardi soir sur les amendements vente liée ordinateur/logiciels ont été de haut niveau, des deux côtés de l'hémicycle. Les « arguments » du gouvernement et du rapporteur ont été brillamment démontés par les députés. Saluons également le retrait, par Lionel Tardy, de ses propres amendements. Ces amendements, et celui de Frédérique Massat, ont permis d'ouvrir le débat (l'amendement de Frédérique Massat avait déjà été déposé en juillet 2011). Des interventions de qualité, donc, à l'exception notable des interventions du rapporteur qui a démontré sa méconnaissance totale du dossier, notamment lorsqu'il affirme : « Sur le plan pratique, nombreux sont les Français qui ne sont pas capables d’installer un logiciel sur leur ordinateur. Le découplage systématique obligatoire représenterait un handicap pour tous ceux qui ne maîtrisent pas ces outils. » Notons que nous (l'April) avions contacté les députés bien avant les discussions. Nous avons pu échanger avec certains députés mais, malgré plusieurs appels et messages de notre part, nous n'avons jamais eu de retour de la part du rapporteur Fasquelle ou des administrateurs qui travaillent avec lui. Lors de notre dernier appel téléphonique, il nous avait été indiqué que le rapporteur allait nous rappeler. Un simple coup de fil lui aurait peut-être permis d'être à la hauteur des interventions des autres députés. Nous aurions pu lui expliquer qu'avec l'optionnalité les logiciels sont préinstallés mais pas préactivés. Nous aurions pu aussi lui parler de la question de la compatibilité avec le droit européen. Notons également l'intervention de Jean Dionis du Séjour qui n'a visiblement pas compris tous les enjeux du combat contre la vente liée, qui n'est pas un combat contre Microsoft : « Aujourd’hui, les deux interfaces qui s’imposent, le smartphone et la tablette, ne se conçoivent pas sans système d’exploitation et reposent sur une ergonomie immédiate : le démarrage est instantané. Ce débat sur la vente liée a pu nous agiter lorsque Microsoft – mettons les pieds dans le plat – était en position ultradominante pour ce qui était du système d’exploitation. Or ce n’est plus le cas, ni pour les smartphones ni pour les tablettes. Nous pouvons donc mettre un peu moins de passion que par le passé à disputer de cette question. » J'ai envoyé aux députés Frédérique Massat, François Brottes, Corinne Erhel, Laure de La Raudière et Lionel Tardy des messages de félicitations et de remerciements. Et, pour le rapporteur Fasquelle, je lui ai rappelé que notre numéro de téléphone n'avait pas changé. Le sujet reviendra certainement sur le tapis à l'occasion de la seconde lecture. Pour en savoir plus : Le compte-rendu des débats Réaction de l'April Réaction de l'Aful La liste des députés et leurs coordonnées [...]



Informez votre député sur les enjeux et conséquences de la vente liée ordinateur/logiciels

2011-09-22T09:55:34+02:00

Les députés reprennent actuellement leurs travaux sur le projet de loi « renforçant les droits, la protection et l'information des consommateurs ». Une occasion de remettre en lumière le problème de la vente liée ordinateur/logiciels.

Comment agir ?

N'hésitez pas à contacter votre député pour le sensibiliser à la question et lui demander ce qu'il compte faire. Les discussions en séance publiques vont reprendre le 28 septembre 2011 et ce jour là à 14h30 les députés de la commission des affaires économiques étudieront de nouveaux amendements. N'hésitez pas donc à contacter également les députés membres de cette commission. Il faut donc agir rapidement.

Un message personnel, ou mieux un appel téléphonique, aura infiniment plus de poids que l'envoi d'un courriel type. Expliquez à votre député que l'optionnalité est la solution pour mettre un terme à la pratique déloyale de la vente liée.

Pour vous aider vous pouvez lire la synthèse sur la vente liée ordinateur/logiciels que l'April a publié, le communiqué de presse de l'April dans lequel l'association demande des actes à Éric Besson. Pour savoir comment contacter votre député voir le site de l'Assemblée nationale ou NosDéputés.fr et enfin la liste des députés membres de la commission des affaires économiques.

En cas de besoin n'hésitez pas à contacter l'April, par courriel (contact AT april DOT org) ou sur le canal de discussion #april sur irc.freenode.net pour des échanges instantanés (accès via un webchat).




Enseigner la science informatique à des enfants ?

2011-09-17T14:55:28+02:00

Considérant l'importance de nos jours d'avoir une culture informatique et numérique je compte essayer d'enseigner à mes enfants les bases de cette culture.

Mes enfants ont respectivement 7 et 5 ans.

Même si j'ai une formation en informatique je suis à la recherche de ressources qui m'aideraient à leur expliquer simplement les composants matériels d'un ordinateur, la représentation de l'information, les algorithmes...

En cherchant un peu j'ai (re)découvert le livre «L’informatique sans ordinateur - Programme d’activités d’éveil pour les élèves à partir de l’école primaire» qui semble fort utile.

Outre un atelier démontage, j'aimerais trouver une ressource (livre...) qui m'aiderait à expliquer les composants matériels d'un ordinateur. Si vous avez des suggestions.

Lors des Rencontres Mondiales du Logiciel Libre j'ai assisté à une présentation de Scratch qui est un environnement de programmation visuel. À partir de quel âge généralement les enfants peuvent commencer à utiliser un tel outil ? Dès le primaire ou c'est trop tôt ? Je suis intéressé par tout retour d'expérience.




Prochaines conférences

2011-09-15T09:52:31+02:00

Les week-end d'octobre et novembre sont traditionnellement assez chargés en évènements autour du logiciel libre.

Pour le moment, voici mes prochaines interventions:

  • 7 octobre 2011 à Angoulême : conférence de présentation générale sur le logiciel libre (enjeux, concepts, aspects légaux...) devant une audience composée d'associations, de collectivités et d'entreprises.
  • 5 novembre 2011 à Limoges : conférence à la bibliothèque Francophone Multimédia de Limoges sur le thème "Enjeux politiques du Logiciel Libre : dossiers en cours et modes d'action" (l'annonce de la conférence n'est pas encore en ligne)
  • 25 novembre 2011 : conférence avec Jérémie Zimmermann sur le thème "Logiciels Libres, Internet Libre: perspectives et enjeux"

Il est possible que j'intervienne dans d'autres évènements.




Désencombrement

2011-09-10T10:13:08+02:00

Il y a un an ma femme et moi nous nous étions lancés dans le projet de désencombrement de l'appartement (voir le billet d'annonce).

Nous avons mené ce projet pendant près de 7 mois, passant un peu de temps presque chaque samedi à désencombrer une partie de l'appartement. Cela parait long mais il faut bien dire que c'était un sacré bazar dans l'appartement. Et nous n'avons pas réussi à tout faire. En avril dernier, après s'est occupé de la chambre des enfants, sans trop savoir pourquoi nous n'avons pas continué.

Ceci dit, un gros travail a été fait et je pense que dans peu de temps nous ferons une nouvelle session de désencombrement.